HomeActualité des pratiques pédagogiques dans les classes et écoles différentes : bricolages, hybridations, appropriations...

*  *  *

Published on Wednesday, April 17, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Depuis 2011, à l’initiative de deux laboratoires de recherche en sciences de l’éducation (Recifes, université d’Artois et CREF, Crise, école, terrains sensibles, université Paris Nanterre), se tiennent des journées d’étude portant sur les recherches en éducation consacrées aux « écoles différentes ». La prochaine journée portera sur les pratiques pédagogiques effectives : au-delà des déclarations d’intention et des postures militantes, comment enseigne-t-on dans ces classes ? Comment apprend-on ? Quels travaux de recherche sont consacrés à ces questions ?

Announcement

Argumentaire

Depuis 2011, à l’initiative de deux laboratoires de recherche en Sciences de l’éducation (Recifes, université d’Artois et CREF, Crise, école, terrains sensibles, université Paris Nanterre), se tiennent des journées d’étude portant sur les recherches en éducation consacrées aux « écoles différentes ». Nous désignons par là les enseignants, les classes et les établissements qui, à tous les niveaux, de la maternelle à l’université, sont repérés dans le paysage éducatif comme alternatifs, expérimentaux et/ou se réclamant du courant des pédagogies nouvelles. 

Ces rencontres visent à resserrer les liens entre les chercheurs travaillant dans ce champ, quels que soient les statuts (chercheurs institutionnels, doctorants, praticiens-chercheurs…) et les appartenances disciplinaires, afin de confronter les problématiques, les méthodologies et les approches respectives. Il s’agit de dresser un état des lieux de la recherche dans ce domaine, de consolider un réseau de chercheurs, de favoriser la confrontation des problématiques, des méthodes et des approches, et enfin, de soutenir la diffusion des travaux en les publiant (http://www.recherchespedagogiesdifferentes.net/).

Les deux dernières rencontres du réseau ont porté sur les facteurs favorisant le développement de ces pédagogies, que ce soit du côté de l’institution, de la formation ou des motivations des enseignants (Hugon et Viaud, 2016 ; Hugon et Viaud, 2017a ; Hugon et Viaud, 2017b). La prochaine journée traitera des pratiques pédagogiques effectives : au-delà des déclarations d’intention et des postures militantes, comment enseigne-t-on dans ces classes ? Comment apprend-on ? Quels travaux de recherche sont consacrés à ces questions ?

Les communications proposées pourront s’inscrire dans l’un des axes proposés ci-dessous ou à leur croisement :

1. Le quotidien des pratiques

Que sait-on sur l’organisation du temps, de l’espace, sur le matériel pédagogique, sur les techniques et les outils de conduite de la classe (Lescouarch, 2018), sur les apprentissages réalisés en dehors des murs de l’école... ? 

Quelle place est donnée aux pratiques d’individualisation et/ou aux pratiques collectives (travail en groupe, pédagogie de projet...) ? 

Quelle est l’influence du travail d’équipe sur les pratiques de classe, sur la pédagogie à l’échelle d’une classe ou d’un établissement ?

Qu’en est-il de la prise en compte du rapport aux savoirs (Hugon et Robbes, 2016) et des processus de secondarisation (Bautier et Goigoux, 2004) ? Comment s’articulent les regards pédagogiques et didactiques sur les situations d’apprentissage (Denizot et Robbes, 2017) ? Comment se mettent en œuvre au quotidien les pédagogies fondées sur les « apprentissages autonomes » (écoles démocratiques, unschooling : Brabant, 2013 ; Bongrand, 2016) et les pédagogies critiques, radicales (De Cock et Pereira, 2019) ?

Ces questions peuvent se poser au niveau de la classe comme de l’établissement, de la maternelle à l’université (Couturier, Masclet et Boutin, 2019), dans l’enseignement public comme dans le privé, et la liste proposée ci-dessus n’est pas exhaustive. Quelles que soient les pédagogies mises en œuvre, on se demandera en quoi elles composent, ou non, avec la forme scolaire traditionnelle (Vincent, 1994 ; Jouan, 2015). Est-on dans une juxtaposition, une combinaison, une mutation, une rupture… ?

On appréciera que les travaux présentés prennent appui sur des résultats de recherche analysant des pratiques concrètes au moyen, par exemple, d’observations de situations d’enseignement instrumentées ou de type ethnographique, ainsi que sur des témoignages analysés, des monographies de praticiens...

2. Ce qui inspire les enseignants…

Dans quelle mesure le patrimoine de Freinet (ICEM, 2018 ; Go, 2007 ; Peyronie, 2013), Montessori (Kolly, 2018 ; Huard, 2018), Steiner, Freire (Pereira, 2017), Decroly (Wagnon, Christophe et Watigny, 2011), Korczack... et de tous les pionniers de l’Éducation nouvelle est-il connu ? Par quels canaux ? Ce patrimoine est-il toujours une source d’inspiration ? Comment les praticiens se l’approprient-ils pour penser et mettre en œuvre leurs pratiques ? Que reprennent-ils de ces pédagogies ? Comment les transforment-ils ? Par exemple, que sait-on des évolutions et déclinaisons de la pédagogie Freinet : pédagogie institutionnelle, école du 3ème type (Collot, 2003), Calandretas, pédagogie coopérative (Connac, 2017a)...

Par ailleurs, on a vu émerger divers mouvements radicaux : pédagogies « critiques », apprentissages autonomes, écoles démocratiques, unschooling... Que disent les travaux de recherche sur ces nouvelles théories pédagogiques ?

Enfin, si certaines écoles et classes différentes visent la démocratisation de l’accès à la culture, l’émancipation collective et la formation d’une société de citoyens, d’autres donnent la priorité à des objectifs d’épanouissement individuel, indépendamment de l’intérêt général (Dubet, 2014 ; Connac, 2017b ; Meirieu, 2018). Qu’en est-il des ancrages philosophiques et politiques de ces mouvements ? 

Propositions de communications 

Les propositions de communication sont attendues pour le 1er juin 2019

et doivent être envoyées à l’adresse : recherchespedagogiesdiff@gmail.com

Ces propositions comporteront le nom du ou des auteurs, leurs affiliations institutionnelles, une adresse électronique ainsi qu’un résumé de 3500 signes maximum présentant la problématique de la recherche (en cours ou terminée), les terrains d’investigation, les orientations méthodologiques et les résultats attendus ou obtenus.

Sont également bienvenues les propositions d’analyses de pratique des praticiens-chercheurs, réfléchies et mises en perspectives.

Ces propositions seront mises en ligne sur le site : https://www.recherchespedagogiesdifferentes.net/

Les communications retenues seront présentées lors de la journée de recherche. Une publication (ouvrage ou dossier d’une revue scientifique) est envisagée, comme pour les précédentes journées.

Comité d’organisation

  • Marie-Anne Hugon, Professeur émérite en Sciences de l’Education, Université Paris-Ouest la Défense.
  • Bruno ROBBES, Maître de conférences HDR en Sciences de l'éducation, Université de Cergy-Pontoise.
  • Marie-Laure Viaud, Maître de conférences en Sciences de l’éducation, Université d’Artois.

Comité scientifique

  • Philippe Chaubet, Ph.D. Professeur, Département des sciences de l'activité physique, Université du Québec à Montréal (UQÀM).
  • Sylvain Connac, Maitre de conférences en Sciences de l'Education, Université Paul Valéry - Montpellier III
  • Marie-Anne Hugon, Professeur émérite en Sciences de l’Education, Université Paris-Ouest la Défense.
  • Bérengère Kolly, Maître de conférences en Sciences de l'Education, UPEC - Espé de Créteil.
  • Laurent Lescouarch, Maître de conférences-HDR, Université de Rouen
  • Yves Reuter, Professeur émérite en Sciences de l’Education, Université de Lille 3.
  • Bruno ROBBES, Maître de conférences HDR en Sciences de l'éducation, Université de Cergy-Pontoise.
  • Marie-Laure Viaud, Maître de conférences en Sciences de l’éducation, Université d’Artois.

Bibliographie

Bautier, É. et Goigoux, R. (2004). Difficultés d’apprentissage, processus de secondarisation et pratiques enseignantes : une hypothèse relationnelle. Revue française de pédagogie, 148, 89-100.

Bongrand, P. (2016). “Compulsory Schooling” Despite the Law: How Education Policy Underpins the Widespread Ignorance of the Right to Home Educate in France. Journal of school choice. International Research and Reform. 10/3, 320-329.

Brabant, C. (2013). L’école à la maison au Québec. Un projet familial, social et démocratique. Québec : Presses de l’université du Québec.

Collot, B. (2003). Une école du 3e type ou la pédagogie de la mouche ? Paris : L’Harmattan.

Connac, S. (2017a). La coopération entre élèves. Futuroscope : réseau Canopé.

Connac, S. (2017b). Enseigner sans exclure. La pédagogie du colibri. Paris : ESF.

Couturier, C., Masclet, J. et Boutin, V. (2019). L’entrée en pédagogie différente des enseignants du supérieur, le cas de l’Université d’Artois. Spécifcités, À paraître.

De Cock, L. et Pereira, I. (2019). Les Pédagogies critiques. Marseille : Éditions Agone-Fondation Copernic.

Denizot, N. et Robbes, B. (2017, 18-20 octobre). « Croiser deux analyses d’une même séquence. Pour un dialogue entre pédagogie et didactique ». Colloque « Enjeux, débats et perspectives : 50 ans de sciences de l’éducation », Caen, France.

Dubet, F. (2014). La préférence pour l’inégalité. Comprendre la crise des solidarités. Paris : Seuil.

Go, H.-L. (2007). Freinet à Vence. Vers une reconstruction de la forme scolaire. Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

Huard, C. (2018). L’essor actuel de la pédagogie Montessori dans l’école maternelle publique française. Tréma, 50 [En ligne]. http://journals.openedition.org/trema/4318 (page consultée le 14 novembre 2018).

Hugon M.-A. et Viaud, M.-L. (dir.) (2016). Les établissements scolaires « différents » et la recherche en éducation. Problèmes méthodologiques et épistémologiques. Arras : Artois Presses Université.

Hugon M.-A. et Viaud, M.-L. (dir.) (2017a). Les écoles « différentes » en France et dans le monde. Revue française d’éducation comparée, 15, juin 2017.

Hugon M.-A. et Viaud, M.-L. (dir.) (2017b). Le paysage institutionnel des écoles différentes : Ouvrir, fermer, durer, essaimer...? Revue Spécificités, 10, 2007/1.

Hugon M.-A, Robbes B. (2016). (dir.). Le rapport aux savoirs dans les pédagogies différentes. Nancy : Presses Universitaires de Lorraine. 

ICEM-Pédagogie Freinet (2018). Dictionnaire de la pédagogie Freinet. Paris : ESF.

Jouan, S. (2015). La classe multiâge d’hier à aujourd’hui. Archaïsme ou école de demain ? Paris : ESF.

Kolly, B. (2018). Montessori, l’esprit et la lettre. Transformer ses pratiques de classe à la lumière de la pédagogie Montessori. Paris : Hachette.

Lescouarch, L. (2018). Construire des situations pour apprendre. Vers une pédagogie de l’étayage. Paris : ESF.

Meirieu P. (2018). « La pédagogie Montessori en France : le sens d’un succès » : Entretien de Philippe Meirieu avec Enrico Bottero (https://www.meirieu.com).

Pereira, I. (2017). Paulo Freire, pédagogue des opprimé.e.s. Paris : Libertalia.

Peyronie, H. (2013). Le mouvement Freinet : du fondateur charismatique à l’intellectuel collectif. Regards socio-historiques sur une alternative éducative et pédagogique. Caen : Presses Universitaires de Caen.

Vincent, G. (1994). L’éducation prisonnière de la forme scolaire ? Scolarisation et socialisation dans les sociétés industrielles. Lyon : Presses Universitaires de Lyon.

Wagnon, S., Christophe, N. et Watigny, C. (2011). La pédagogie Decroly. Une éducation pour la vie, par la vie. Aniche : Sipayat.

Places

  • Université de Cergy, Site universitaire de Gennevilliers
    Gennevilliers, France (92)

Date(s)

  • Saturday, June 01, 2019

Keywords

  • pédagogie nouvelle, Freinet, Montessori

Contact(s)

  • Marie Laure Viaud
    courriel : marie-laure [dot] viaud [at] espe-lnf [dot] fr

Information source

  • Marie Laure Viaud
    courriel : marie-laure [dot] viaud [at] espe-lnf [dot] fr

To cite this announcement

« Actualité des pratiques pédagogiques dans les classes et écoles différentes : bricolages, hybridations, appropriations... », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, April 17, 2019, https://calenda.org/594227

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal