HomeLes arts plastiques en Tunisie

Les arts plastiques en Tunisie

Parcours de générations et enjeux esthétiques et culturels

*  *  *

Published on Friday, April 05, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Le colloque réunira des chercheurs de Tunisie et de pays amis, en vue d’étudier les grandes étapes historiques qui ont marqué le parcours des arts plastiques modernes et contemporains en Tunisie. Ce grand rendez-vous réunira également des artistes, des journalistes, des critiques d’art et d’imminentes personnalités culturelles afin de présenter leurs témoignages et contribuer à l’écriture de l’histoire nationale des arts plastiques. De ce fait, il aura pour objectif de fédérer l’ensemble des membres de la famille des arts plastiques tunisiens, mais surtout, de procurer une matière de recherche scientifique et documentaire qui sera couronnée par l’édition d’un ouvrage-référence : une première en Tunisie. Le colloque sera, en outre, l’occasion de rendre hommage à des artistes, des journalistes et des critiques d’art qui ont concouru, chacun à sa manière, à l’enrichissement du secteur des arts plastiques.

Announcement

Dans le cadre de l’approfondissement de la recherche scientifique relative à la question de la mémoire collective et au présent culturel et artistique de la Tunisie, l’université de Tunis, en collaboration avec l’Institut supérieur des beaux-arts de Tunis, l’école doctorale « Arts et culture » et l’association Bassâmet des diplômés de l’Institut supérieur des beaux-arts de Tunis, ainsi qu’appui de diverses institutions, organise le colloque scientifique international « Les arts plastiques en Tunisie : parcours de générations et enjeux esthétiques et culturels » qui aura lieu les 24, 25 et 26 octobre 2019, à la Cité des Sciences de Tunis.

Argumentaire

Le parcours des arts plastiques en Tunisie remonte à la fin du XIXe siècle, lorsque les beaux-arts dans leur définition classique et occidentales ont apparus pour être associés à l’ensemble des arts traditionnels locaux relevant de la culture Amazigh, de la civilisation Arabo-musulmane ou encore de l’Empire ottoman.

Il est à noter que l’avènement des arts plastiques en Tunisie, dans leur acception moderne, est apparu grâce à des groupes d’artistes européens, essentiellement français, qui se sont installés dans le pays lors du Protectorat, et qui ont généralement produit un art lié à l’idéologie coloniale et à son esthétique. Le Salon Tunisien, fondé par l’Institut de Carthage en 1894, en était alors le principal organisme. En 1923, l’édification du Centre de formation d’art, aménagé au Palais Dar Ben Ayed qui a pris, en 1930, le nom de l’École des Beaux-arts de Tunis, fut le stimulant fondamental pour la fondation de l’expérience artistique plastique tunisienne.

Dans ce contexte, les arts plastiques en Tunisie ont pu voir le jour et prendre forme à travers des œuvres de générations d’artistes plasticiens tunisiens mus par des visions esthétiques aussi différentes que complémentaires. Ce que nous pouvons déduire des données historiques relatives au parcours des arts plastiques en Tunisie, c’est sa transformation selon les besoins imposés par les exigences et les caractéristiques des différentes périodes. Cela a permis l’apparition de générations aux visions artistiques et inspirations esthétiques multiples. La plupart d’entre elles sont aujourd’hui présentes et s’interfèrent sur la scène artistique. Cependant, nous commençons à vivre, depuis quelques années, une rupture entre les jeunes artistes et leurs prédécesseurs. Une rupture liée, entre autres, à l’absence d’un Musée National d’Art Moderne et Contemporain. Le Ministère de la Culture, créé depuis l’Indépendance, a certainement joué un rôle important dans le développement des pratiques artistiques en Tunisie. Néanmoins, il lui reste encore beaucoup à faire afin de pallier aux problèmes cruciaux de ce domaine…

L’Université de Tunis a le plaisir d’inviter les chercheurs spécialistes à participer aux communications scientifiques. Par la même, elle invite les artistes, les critiques d’Art, les galeristes, les journalistes et les collectionneurs à présenter leurs témoignages afin enrichir l’histoire des parcours des arts plastiques en Tunisie.

Axes de recherches

  1. La situation des arts traditionnels en Tunisie, avant l’avènement de la peinture de chevalet en Tunisie à la fin du XIXe siècle : Quelles spécificités ? Beaux-arts et arts traditionnels : continuité ou rupture ?
  2. Les grands changements artistiques : la peinture de chevalet et son avènement en Tunisie, l’Orientalisme, le Salon Tunisien, les visites d’artistes occidentaux en Tunisie, l’édification de l’École des Beaux-arts de Tunis. Mimétisme ou innovation ? Quels enjeux culturels ? Quelle portée idéologique et politique ?
  3. Les artistes pionniers en Tunisie : quelle distinction entre artiste colonial et artiste autochtone ? Quelles orientations esthétiques ?
  4. La polémique soulevée par les groupes artistiques et la problématique de l’identité et de la modernité. Quels enjeux ?
  5. Les années 70, 80 et 90. Le rôle des artistes formés en partie en France, notamment à la Sorbonne, dans le renouvellement des questions esthétiques. Quelles diversités ?
  6. L’enracinement des arts plastiques en Tunisie : Le rôle des institutions et les textes de lois entre l’actuel et le souhaité : L’École des Beaux-arts et la réforme de l’enseignement universitaire. L’Union des Artistes graphiques/l’Union des Artistes plasticiens tunisiens. Les galeries artistiques. La Commission d’achat. Le Centre National des Arts Vivants de Tunis. Le Ministère de la Culture et ses expositions à l’étranger. Les expositions et les Prix de la Municipalité de Tunis. Le rôle des banques dans la promotion des arts. L’enseignement universitaire de l’art a-t-il contribué à l’émergence de nouveaux profils d’artistes ? Lesquels ? Comment déterminer le rôle joué par les institutions et leur impact sur les pratiques artistiques ?  …
  7. La diversité de l’expression artistique et l’ouverture sur les problématiques contemporaines durant les deux dernières décennies : quels discours nouveaux ?
  8. La modernité, la contemporanéité et les problématiques des dénominations. Quelles influences sur l’art visuel en Tunisie ?

Ces axes de recherche restent ouverts et seront enrichis grâce aux propositions des participants au colloque.

Modalités de soumission

Les participants sont appelés à présenter les résumés de leurs communications ou de leurs témoignages (ne dépassant pas les 300 mots) accopagnés d'une fiche de présentation (en fichier ci-joint),

avant le 30 avril 2019.

Les résumés seront examinés par le Comité scientifique du colloque qui informera les candidats retenus avant le 30 juin 2019. Il est à noter que le dernier délai pour l’envoi des textes intégraux des communications est fixé pour 1er septembre 2019,

Un texte scientifique ne doit pas dépasser les 8000 mots avec le souhait qu’il soit illustré d’images en haute résolution.

Un témoignage ne doit pas dépasser les 1500 mots.

La participation au colloque devra se limiter à une seule communication. Cependant, il reste loisible de contribuer avec deux textes à publier dans le livre qui sera édité après le colloque.

Il est à noter que les participants doivent faire parvenir au Comité d’organisation un CV de 150 mots et, éventuellement, ce qui est à leur disposition, comme manuscrits ou articles de presse d’époque concernant l’histoire des arts plastiques en Tunisie.

Les recherches scientifiques dont leur auteur traiterait de sa propre démarche artistique ne seront pas acceptées.

L’envoi des propositions de communication se fera sur l’adresse électronique suivante : sba.colloque54@gmail.com.

Comité scientifique 

  • Habib Bida, Professeur d’enseignement supérieur à l’Université de Tunis.
  • Dominique Jarrassé, Professeur d’enseignement supérieur à l’Université de Bordeaux Montaigne.
  • Youssef Ben Ahmed, Professeur d’enseignement supérieur à l’Université d’EL Manar.
  • Sami Ben Ameur, Professeur d’enseignement supérieur à l’Université de Tunis.
  • Nédia Jelassi, Professeure d’enseignement supérieur à l’Université de Tunis.
  • Mounira Hachena, Professeure d’enseignement supérieur à l’Université de Tunis.
  • Imen Ben Youssef, Maître de conférences à l’Université de Tunis.
  • Moez Safta, Maître de conférences à l’Université de Tunis.

Sami Ben Ameur est chargé de la Coordination et du suivi scientifique du colloque et de l’ouvrage « Les arts plastiques en Tunisie : Parcours de générations et enjeux esthétiques et culturels ». 

Date(s)

  • Tuesday, April 30, 2019

Keywords

  • art, critique, art contemporain, art moderne

Contact(s)

  • Sami Ben Ameur
    courriel : sba [dot] colloque54 [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Sami Ben Ameur
    courriel : sba [dot] colloque54 [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Les arts plastiques en Tunisie », Call for papers, Calenda, Published on Friday, April 05, 2019, https://calenda.org/595831

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal