HomeSustainable development. Territories and innovations

Sustainable development. Territories and innovations

Développement durable : territoires et innovations

*  *  *

Published on Thursday, March 21, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Le XIVe congrès du Réseau international de recherche sur les organisations et le développement durabl (RIODD) s’inscrit dans la continuité de l’ouverture interdisciplinaire amorcée dans les éditions précédentes. Celle-ci se manifestera dans ce congrès à travers son thème : « Développement durable : territoires et innovations », au coeur des interrogations de plusieurs disciplines de science shumaines et sociales et de sciences appliquées, mais aussi dans la composition de l’équipe organisatrice, ouverte sur divers acteurs du territoire académique de Poitou-Charentes.

Announcement

Présentation

Le 14e congrès du RIODD s’inscrit dans la continuité de l’ouverture interdisciplinaire amorcée dans les éditions précédentes. Celle-ci se manifestera dans ce congrès à travers son thème : « développement durable : territoires et innovations », au cœur des interrogations de plusieurs disciplines de SHS et de Sciences appliquées, mais aussi dans la composition de l’équipe organisatrice, ouverte sur divers acteurs du territoire académique de Poitou-Charentes.

Le congrès se déroulera les 25, 26 et 27 septembre 2019. Le 25 septembre constituera une journée doctorale pour offrir un temps d’échange privilégié entre doctorants et chercheurs confirmés autour de leurs projets de thèse, mais aussi des missions, des questionnements et des méthodologies du métier d’enseignant-chercheur.

Les deux jours suivants seront consacrés aux échanges scientifiques sous diverses formes (sessions spéciales, sessions varias, plénières et temps de convivialité). Comme chaque année, au-delà du thème spécifique promu par cette édition du congrès, le comité scientifique considérera toute proposition de communication sur les thèmes en rapport avec le champ de recherches du RIODD : les enjeux du développement durable.

Le congrès valorisera aussi des travaux remarquables, en recherche (remise du prix de thèse RIODD Vigeo-Eiris 2019) et en formation (remise d’un prix du meilleur cas pédagogique en Développement Durable). Des opportunités de publication dans des revues académiques seront aussi offertes.

Argumentaire

Les démarches responsables des organisations envers les enjeux du développement durable s’inscrivent dans des « territoires ». Ce dernier peut prendre des formes différentes (de l’unité géographique au réseau d’acteurs), couvrir des dimensions multiples (du très local à l’international), avoir des « frontières » plus ou moins poreuses (du clairement délimité aux contours les plus imprécis), etc. En outre, la notion même de « territoire » revêt de multiples définitions, parfois complémentaires, parfois contradictoires, mais toujours discutables. Ceci est accentué par la variabilité de l’appropriation de cette notion par différentes disciplines (l’économie, la géographie, la gestion, la sociologie, etc.). Tenter de définir clairement les « territoires » dans lesquels s’inscrivent les démarches responsables répond donc à un besoin important pour les recherches autour de la responsabilité sociale et environnementale des organisations.

De son côté, la notion d’innovation englobe aussi une multitude de pratiques et d’enjeux. Il existe une variabilité dans la qualification du degré d’innovation (ex : fondamentale vs incrémentale) et le lien entre innovation et progrès peut s’avérer discutable, au regard du développement durable. La richesse de la littérature en management ou en économie de l’innovation témoigne de cette complexité et de cette variabilité. Cette littérature et d’autres proposent un corpus fertile sur les comportements des acteurs et des organisations dans un contexte d’innovation (coopération, mise en réseau, routinisations…) et sur les conditions nécessaires à l’émergence d’innovations (après tout, parler de développement durable suppose aussi de rompre avec des routines jugées non durables). Elle a notamment étudié les effets combinés des « innovations multiples » au sein d’une organisation (Damanpour et al. 2009) ou des « écosystèmes d’innovation » au sein d’un territoire (Boschma 2005), etc. Sur le plan institutionnel, la typologie proposée par le manuel d’Oslo (2005) précise la variabilité de cette notion et ouvre des perspectives autour de sa mesure, sur la base des quatre formes d’innovations reconnues (de produits ou services, de procédés, organisationnelle, de commercialisation).

Une organisation responsable, dont les actions sont cohérentes avec un développement plus durable, aura nécessairement mené une réflexion, une négociation et engagé des actions autour de son « ancrage territorial ». Rappelons que ce sujet constitue d’ailleurs un des sept axes indispensables à une responsabilité sociétale d’organisation selon la norme ISO 26000 (ISO, 2010). Cette démarche peut constituer un terrain propice aux bonnes pratiques, souvent innovantes et multi parties prenantes. Proposer de nouveaux produits ou services plus responsables, construire des coopérations locales inédites dans ses activités (partenariats entreprises-associations, coopétition, recherche-intervention, implication des parties prenantes, etc.), repenser les systèmes de distribution et de communication, valoriser les ressources endogènes et exogènes des territoires ne sont que quelques exemples des perspectives d’innovations territoriales autour des démarches responsables. Conduire de tels projets, étudier leurs succès, leurs difficultés et leurs échecs nécessite souvent des compétences nouvelles pour les organisations et des coopérations pluridisciplinaires entre scientifiques, ingénieurs, gestionnaires, économistes, sociologues, etc.

L’usage assumé d’un double pluriel, pour qualifier les territoires et les innovations dans la formulation du thème principal du 14e congrès du RIODD, constitue un moyen d’insister sur la variabilité de ces deux notions ainsi que sur la variabilité des perspectives de leurs combinaisons dans les pratiques des organisations responsables. Aborder cette thématique appelle notamment des contributions sur les points suivants :

Construction, déploiement et effets d’innovation(s) territoriale(s) responsable(s)

Analyser la diversité des formes d’innovations responsables au sein d’un territoire. Il peut s’agir de toutes formes d’études qualitatives ou quantitatives, d’observations ou de recherches in situ sur ces bonnes pratiques, leur développement, leur mise en œuvre ou leurs effets sur les acteurs, les institutions, les organisations, les régulations, ainsi que l’explicitation des conditions de leur réussite ou de leur échec, des difficultés rencontrées.

Mesurer les innovations responsables et innover dans la mesure des pratiques responsables :

Analyser les enjeux de la mesure des effets des bonnes pratiques des organisations responsables sur les territoires ou ensemble des travaux qui questionnent les limites des systèmes de mesure actuels pour proposer une meilleure appréciation de la performance globale des organisations.

Interactions sociocognitives, sociales, organisationnelles, institutionnelles dans des écosystèmes d’innovation territoriale

Analyser la multi-dimensionnalité des interactions sociales nécessaires pour favoriser des innovations responsables. Les apports de différentes disciplines des SHS pour mieux comprendre les rapports entre acteurs (« parties prenantes » d’organisations ou de projets), les études sur l’entreprenariat institutionnel, les travaux sur les dynamiques des territoires peuvent s’inscrire dans ce thème.

Outre le fait que ces propositions ne sont pas exhaustives autour du thème principal du 14e congrès du RIODD, toute proposition de communication ou de session sur les thèmes en rapport avec les enjeux du développement durable seront examinées par le comité scientifique.

Soumettre un projet de session spéciale

Un projet de session spéciale ouverte :

Construite et portée par le/les déposant(s), la session spéciale ouverte rassemble un ensemble de contributions autour d’un thème proposé. Le/les déposant(s) peut/peuvent proposer différents formats pour le fonctionnement de la session (atelier, table ronde, etc.) sur la base d’un appel à contributions spécifiquement rédigé dans la proposition. La session ouverte est un bon moyen de créer de nouvelle émulation entre chercheurs autour d’un thème (constituer une équipe de recherche, un projet). Après validation du projet de session, il/ils s’engage(nt) à gérer la sélection des contributions de la session.

Télécharger le fichier-modèle à l’adresse www.congres-riodd-2019.org

et soumettre la proposition par e-mail à congres.riodd2019@excelia-group.com

avant le 29 mars 2019.

Un projet de session spéciale complète :

Construite et Portée par le/les déposant(s), la session spéciale complète rassemble un ensemble de contributions autour d’un thème proposé. Le/les déposant(s) peut/peuvent proposer différents formats pour le fonctionnement de la session (atelier, table ronde, etc.). Le projet à déposer doit contenir les intentions de communication / et ou le scénario précis de la table ronde. La session complète est plutôt adaptée pour présenter les travaux collectifs d’une équipe ou d’un séminaire déjà structuré.

Télécharger le fichier-modèle à l’adresse www.congres-riodd-2019.org et soumettre la proposition par e-mail à congres.riodd2019@excelia-group.com

avant le 29 mars 2019. 

Soumettre un projet de communication ou de cas pédagogique

Une intention de communication

Les intentions de communication sélectionnées seront rassemblées dans des sessions varia, selon leurs thématiques. Certaines d’entre-elles peuvent être orientées sur une session spéciale ouverte, si des proximités thématiques sont identifiées.

Télécharger le fichier-modèle à l’adresse www.congres-riodd-2019.org et soumettre la proposition par e-mail à congres.riodd2019@excelia-group.com

avant le 10 mai 2019

Un projet d’étude de cas pédagogique

Un projet de cas pédagogique doit présenter la problématique du cas, son ancrage disciplinaire, le(s) organisation(s) étudiée(s), la nature des données accessibles (interview, vidéo, documents…) et un résumé du scénario. Ces éléments sont nécessaires pour apprécier l’originalité et la portée du cas. Les cas candidats au prix devront également fournir des éléments supplémentaires (autorisation de l’organisation, mise en forme CCMP). Les études de cas pédagogique sélectionnées seront rassemblées dans une session spéciale cas.

Télécharger le fichier-modèle à l’adresse www.congres-riodd-2019.org et soumettre la proposition par e-mail à congres.riodd2019@excelia-group.com

avant le 10 mai 2019

Comité d’organisation

  • BARET Pierre (La Rochelle Business School)
  • BAUDET Isabelle (La Rochelle Business School)
  • BLONDY Caroline (Université de La Rochelle)
  • CHANTEAU Jean-Pierre (Université de Grenoble Alpes – Président du bureau du RIODD)
  • CUENOUD Thibault (La Rochelle Business School)
  • DREVETON Benjamin (IAE de Poitiers)
  • FRITZ Morgane (La Rochelle Business School)
  • GRAINDORGE Tatiana (EIGSI La Rochelle)
  • HELFRICH Vincent (La Rochelle Business School)
  • HOUANTI L’Hocine (La Rochelle Business School)
  • JACQUET Joël (EIGSI La Rochelle)
  • LONG Nathalie (Université de La Rochelle)
  • MARECHAL Françoise (La Rochelle Business School)
  • METIER Catherine (La Rochelle Business School)
  • ORUEZABALA Gwenaelle (IAE de Poitiers)
  • PIRIOU Jérôme (La Rochelle Business School)
  • RAMONJY Dimbi (La Rochelle Business School)
  • RIMAUD Marie-Noelle (La Rochelle Business School)
  • ROMESTANT Fanny (La Rochelle Business School)
  • SCHAFER Philippe (La Rochelle Business School)
  • SCRENCI Nicola (La Rochelle Business School)
  • VLACHOS Ilias (La Rochelle Business School)
  • VYE Didier (Université de La Rochelle)

Comité scientifique

  • ACQUIER Aurélien (ESCP Europe)
  • AGGERI Franck (Mines Paris Tech)
  • ANTHEAUME Nicolas (Université de Nantes)
  • BALLET Jérôme (Université de Versailles Saint Quentin)
  • BARDELLI Pierre (Université de Metz)
  • BARET Pierre (La Rochelle Business School)
  • BARREAU de LAGERIE Pauline (Université Paris-Dauphine)
  • BASTIANUTTI Julie (Université de Lille)
  • BAUDET Isabelle (La Rochelle Business School)
  • BAUDRY Bernard (Université de Lyon 2)
  • BELET Daniel (La Rochelle Business School)
  • BEN NASR Imed (La Rochelle Business School)
  • BENSEBAA Faouzi (Université Paris-Est)
  • BERGER-DOUCE Sandrine (Ecole des Mines-St Etienne)
  • BERTHOIN ANTAL Ariane (WZB Berlin et Audencia Nantes)
  • BILLAUDOT Bernard (Université de Grenoble)
  • BIONDI Youri (CNRS, IRISSO-Université Paris-Dauphine)
  • BLANC Jérôme (Université de Lyon 2)
  • BLONDY Caroline (Université de La Rochelle)
  • BOIDIN Bruno (Université de Lille)
  • BORY Anne (Université de Lille)
  • BOXENBAUM Eva (Ecole des mines, Paris)
  • BRABET Julienne (Université Paris Est Créteil)
  • BREHONNET Rémi (La Rochelle Business School)
  • BUCLET Nicolas (Université de Grenoble)
  • CAPRON Michel (Université Paris-Est Crétail)
  • CARBONNE Valentina (ESCP Europe)
  • CARN Clément (IAE de Poitiers)
  • CARON Marie Andrée (UQAM)
  • CHANTEAU Jean-Pierre (Université de Grenoble-Alpes)
  • CHARBONNEAU Alexandre (Université de Bordeaux)
  • CHASSAGNON Virgile (Université de Grenoble)
  • CHAUMETTE Patrick (Université de Nantes)
  • CHAVAGNEUX Christian (L’économie Politique)
  • CHIAPELLO Eve (EHESS)
  • CHOUKI Mourad (La Rochelle Business School)
  • CHRISTOPHE Bernard (Université d’Amiens)
  • COLON Marine (Agro Paris Tech Montpellier)
  • CORDONNIER Laurent (Université de Lille)
  • CORIAT Benjamin (Université Paris Nord)
  • COURRENT Jean-Marie (Université de Montpellier 1)
  • CUENOUD Thibault (La Rochelle Business School)
  • CUZACQ Nicolas (Université Paris-Est-Créteil)
  • DALLERY Thomas (Université du Littoral)
  • De FERRAN Florence (IAE de La Rochelle)
  • De LA VILLE Inès (IAE de Poitiers)
  • De NANTEUIL Matthieu (Université de Louvain la Neuve)
  • De QUENAUDON René (Université de Strasbourg)
  • De SERRES Andrée (UQAM)
  • DEJEAN Frédérique (Université de Paris Dauphine)
  • Den HOND Franck (Vrije Universiteit Amsterdam)
  • DESBARATS Isabelle (Université de Toulouse 1)
  • DESCOLONGES Michèle (Université Paris-Diderot)
  • DESJARDINS Marie-Claude (Université Sherbrooke)
  • DIDRY Claude (ENS)
  • DREVETON Benjamin (IAE de Poitiers)
  • DRILLON Dominic (La Rochelle Business School)
  • DRUELLE-KORN Clotilde (Université de Limoges)
  • DUBUISSON QUELLIER Sophie (CSO-Sciences po, CNRS)
  • DUMAZERT JEAN-PIERRE (La Rochelle Business School)
  • DUMEZ Hervé (Ecole Polytechnique)
  • DUPUIS Jean-Claude (LISPE/IGS-RH, Paris)
  • FAVEREAU Olivier (Université Paris Ouest-Nanterre)
  • FERNANDES Valérie (La Rochelle Business School)
  • FERRARAS Isabelle (Université Louvain la Neuve / Harvard)
  • FLIPO Fabrice (Institut Mines Telecom et Université Paris-Diderot)
  • FRIGANT Vincent (Université de Bordeaux)
  • FRITZ Morgane (La Rochelle Business School)
  • FRYDMAN Benoit (Université Libre de Bruxelles)
  • GARAPON Antoine (Institut des hautes Etudes sur la Justice)
  • GENDRON Corinne (ESG-UQAM)
  • GHRIEB Jouhaina (Université La Manouba - Tunis)
  • GIRAUD Gael (Ecole des mines Paris)
  • GOMEZ Pierre Yves (EM Lyon)
  • GOND Jean-Pascal (City University London)
  • GRAINDORGE Tatiana (EIGSI La Rochelle)
  • HASNAOUI Amir (La Rochelle Business School)
  • HELFRICH Vincent (La Rochelle Business School)
  • HOLM Marie (La Rochelle Business School)
  • HOMMEL Thierry (Science Po Paris)
  • HOUANTI L’Hocine (La Rochelle Business School)
  • IGALENS Jacques (Université de Toulouse 1)
  • JACQUET Joël (EIGSI La Rochelle)
  • JANY CATRICE Florence (Université de Lille)
  • KARYOTIS Catherine (NEOMA Business school)
  • KIROVA Valentina (La Rochelle Business School)
  • KRICHEWSKI Damien (CSO-Sciences po, F I W, Université de Bonn)
  • LAARRAF Zouhair (La Rochelle Business School)
  • LALUCQ Aurélie (Institut Veblen)
  • LAMARCHE Thomas (Université Paris Diderot)
  • LAVAL Christian (Université de Paris Ouest Nanterre)
  • LE BAS Christian (ESDES-Lyon)
  • LEROY Maya (Agro Paris Tech)
  • LONG Nathalie (Université de La Rochelle)
  • LOUCHE Celine (Audencia Business School Nantes)
  • M’ZALI Bouchra (ESG-UQAM Montréal)
  • MARAIS Magalie (Montpellier Business school)
  • MARECHAL Jean Paul (Université de Rennes)
  • MARTIN-CHENUT Kathia (CNRS, ISJPS Paris-Sorbonne)
  • MARTINET Alain-Charles (Université de Lyon 3)
  • MATTEN Dirk (Schulich School of Business, York University, Toronto)
  • MAZUYER Emmanuelle (Université de Lyon 2)
  • MEDA Dominique (Université de Paris Dauphine)
  • MERCIER Samuel (Université de Bourgogne)
  • MERMET Laurent (Agro Paris tech)
  • MILOUDI Anthony (La Rochelle Business School)
  • MOCQUET Anne Catherine (Université Paris Est Créteil)
  • MONNIER Jean Marie (Université Paris 1)
  • MONTARGOT Nathalie (La Rochelle Business School)
  • MOON Jeremy (Copenhagen Business School)
  • MOTTIS Nicolas (Ecole Polytechnique)
  • NAOUI Fatiha (La Rochelle Business School)
  • NICOLAÏ Isabelle (Université Versailles St Quentin)
  • NIEDDU Martino (Université de Reims)
  • OIRY Erwan (ESG UQAM)
  • ORANGE Gérald (Université de Rouen)
  • ORUEZABALA Gwenaelle (IAE de Poitiers)
  • PALPACUER Florence (Université Montpellier 3)
  • PARANQUE Bernard (KEDGE Business School)
  • PARENT Geneviève (Université Laval – Québec)
  • PASQUERO Jean (ESG-UQAM)
  • PENALVA-ICHER Elise (Université Paris-Dauphine)
  • PEREZ Roland (Université de Montpellier)
  • PERRET Véronique (Université Paris Dauphine)
  • PETIT Olivier (Université d’Artois)
  • PIRIOU Jérôme (La Rochelle Business School)
  • POINT Patrick (Université de Bordeaux)
  • POSTEL Nicolas (Université de Lille 1) POUSSING
  • Nicolas (CEPS, Luxembourg) QUAIREL Françoise (Université Paris Dauphine)
  • RAM Jiwat (La Rochelle Business School)
  • RAMBOARISATA Lovasoa (ESG UQAM)
  • RAMONJY Dimbi (La Rochelle Business School)
  • RASTOIN Jean Louis (Supagro Montpellier)
  • REBERIOUX Antoine (Université Paris Diderot)
  • REYNAUD Emmanuelle (IAE Aix)
  • RICHARD Jacques (Université Paris Dauphine)
  • RIMAUD Marie-Noelle (La Rochelle Business School)
  • ROBE Jean-Philippe (Ecole de Droit Sciences Po Paris)
  • ROMESTANT Fanny (La Rochelle Business School)
  • ROUSSEAU Sandrine (Université de Lille)
  • ROUX Michel (Université de Paris-Nord)
  • RUEL Salomée (La Rochelle Business School)
  • SCHAFER Philippe (La Rochelle Business School) SEGRESTIN Blanche (Ecole des Mines, Paris)
  • SEHIER Clément (Univ.Lille, Clerse)
  • SILVA François (Kedge Business School et CNAM, Paris)
  • SOBCZAK André (Audencia Business School, Nantes) SOBEL Richard (Université de Lille )
  • TAHSSAIN Loubna (La Rochelle Business School)
  • TCHOTOURIAN Ivan (Université Laval-Québec) TEMRI Leila (SupAgro Montpellier)
  • TOUCHELAY Béatrice (Université de Lille)
  • TREBUCQ Stephane (Université de Bordeaux)
  • TURCOTTE Marie-France (ESG-UQAM)
  • VALLAEYS François (University of the Pacific, Lima, Pérou)
  • VERCHER-CHAPTAL Corinne (Université de Paris-Nord)
  • VERNAC Stéphane (Université Amiens-Picardie)
  • VIVIEN Franck Dominique (Université de Reims)
  • VLACHOS Ilias (La Rochelle Business School)
  • VOGEL David (UC Berkeley)
  • VOTHANH Tan (La Rochelle Business School)
  • VUATTOUX Jean-Christophe (IAE de Poitiers)
  • VYE Didier (Université de La Rochelle)
  • WEBB Kernaghan (Ryerson University Toronto)
  • ZACCAÏ Edwin (UL Bruxelles)
  • ZAHM Frédéric (IRSTEA Bordeaux)

Références

  • Boschma,R. A. (2005). « Proximity and Innovation: A Critical Assessment », Regional Studies, Vol. 39.1, pp. 61–74, DOI: 10.1080/0034340052000320887
  • Damanpour, F., Walker R. M . & Avellaneda, C. N. (2009). « Combinative Effects of Innovation Types and Organizational Performance: A Longitudinal Study of Service Organizations », Journal of Management Studies 46:4, doi: 10.1111/j.1467-6486.2008.00814.x
  • ISO (2010). Norme ISO 26000 : Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale, ISO Genève.
  • OCDE (2005). Manuel d'Oslo : Principes directeurs pour le recueil et l'interprétation des données sur l'innovation. Paris, OCDE.

Places

  • La Rochelle, France (17)

Date(s)

  • Friday, May 10, 2019
  • Friday, March 29, 2019

Keywords

  • territoire, développement durable, entreprise, innovation, acteur

Contact(s)

  • Michèle Dupre
    courriel : michele [dot] dupre [at] ish-lyon [dot] cnrs [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Michèle Dupre
    courriel : michele [dot] dupre [at] ish-lyon [dot] cnrs [dot] fr

To cite this announcement

« Sustainable development. Territories and innovations », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, March 21, 2019, https://calenda.org/597143

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal