HomeThe book, the canton and the Empire - Ticinese editorial production between Milan and Bonaparte's Europe

The book, the canton and the Empire - Ticinese editorial production between Milan and Bonaparte's Europe

Le livre, le canton et l'Empire : la production éditoriale tessinoise entre Milan et l'Europe de Bonaparte

*  *  *

Published on Thursday, April 18, 2019 by Céline Guilleux

Summary

L’époque napoléonienne constitue un passage crucial pour le Tessin. Crucial du point de vueinstitutionnel et politique certes, car les anciens bailliages deviennent un canton inséré au seindu système confédéral helvétique. Crucial surtout du point de vue culturel, car cette époque marque l’essor d’une production éditoriale dont l’importance ne cessera de grandir tout au long du XIXe siècle, avec un impact croissant sur les débats et la scène culturelle de la Péninsule italienne, notamment milanaise.

Announcement

10-11 octobre 2019

Argumentaire

L’époque napoléonienne constitue un passage crucial pour le Tessin. Crucial du point de vueinstitutionnel et politique certes, car les anciens bailliages deviennent un canton inséré au seindu système confédéral helvétique. Crucial surtout du point de vue culturel, car cette époque marque l’essor d’une production éditoriale dont l’importance ne cessera de grandir tout au long du XIXème siècle, avec un impact croissant sur les débats et la scène culturelle de la Péninsule italienne, notamment milanaise. Son altérité politique, revendiquée et défendue contre toute tentative d’annexion, va de pair avec son intégration au sein d’un espace culturel plus vaste queles libraires, et plus encore plus les éditeurs tessinois, contribuent eux-mêmes à façonner que ce soit par leur production ou par leur rôle d’intermédiaires, au sein d’un système éditorial complexe, construit à une échelle transnationale. Sur ces bases, le colloque ne se propose pas seulement de mieux définir les contenus et les spécificités de cette production libraire, le profil de ses acteurs ou l’évolution de ses pratiques économiques. En s’intéressant également à la réception de cette production éditoriale et sa réappropriation de la part des institutions, le workshop souhaite développer aussi une réflexion qui puisse interroger de manière plus large la portée performative de la production culturelle dans le champ du politique. Elle a pour ambition d’étudier la manière à travers laquelle la production libraire participe à la diffusion, la canonisation, la légitimation ou, éventuellement même, à la remise en question du nouvel ordre politique à l’échelle européenne, questionnant notamment la notion de frontière et de communauté au sein de l’espace fédératif, républicain ou impérial.

Dès lors trois axes de réflexion, étroitement liés, sont proposés à l’attention des chercheurs qui souhaitent participer aux travaux :

a. Production et circulation du livre au sein de l’Europe révolutionnaire et napoléonienne. Les chercheurs sont invités à se pencher sur la question de la production, la circulation et la réception du livre, et notamment de la production éditoriale suisse, dans l’Europe entre la fin du XVIII siècle et l’écroulement de l’Empire. 

  • Étude des catalogues et des politiques éditoriales mises en place par des libraires ou éditeurs suisses ou par des acteurs du monde du livre étranger qui ont des contacts en Suisse oule Tessin ;
  • Étude des réseaux économiques et des circuits d’échange autant que de leurs évolutions par rapport aux mutations introduites par les conquêtes révolutionnaires
  • Étude prosopographique des acteurs du monde du livre tessinois ou bien en rapport avec le Tessin. Sans vouloir limiter la liberté des chercheurs, ceux-ci sont invités à privilégier une analyse de caractère transnational, capable de mettre en rapport les thématiques abordées avec le contexte plus général pour mettre en évidence le caractère politique de toute production éditoriale, soit elle de nature historique, littéraire et artistique, et en saisir sa fonction de vecteur et médiateur du message révolutionnaire.

b. Entre marché et institutions : réception, réappropriation et canonisation de la productionéditoriale et libraire dans l'Europe révolutionnaireLes chercheurs sont invités à étudier la réception et les formes de canonisation de la productionéditoriale et libraire, analysant notamment les rapports, de collaboration ou de conflictualité,qui s’instaurent entre les acteurs du monde du livre et les institutions culturelles officielles,toujours selon une approche transnationale.

  • Étude de la réception de la production éditoriale (du Tessin à l’Europe et vice-versa) àtravers les catalogues bibliothécaires ou bien libraires dans l’espace européen
  • Étude des politiques culturelles directes (commandes) ou indirectes (financements,achats) réalisées par les institutions publiques tels que les bibliothèques, les institutionspolitiques ou encore le système scolaire
  • Études des pratiques de censure et du contrôle du livre
  • Études des logiques et des dynamiques culturelles qui président à la construction d’uncanon ou modèle au sein de l’espace fédératif républicain et consulaire d’abord et impérialensuite, avec une attention spécifique et prioritaire au Tessin et à la Suisse.

En poursuivant la réflexion entamée lors du panel précèdent, cette session souhaite promouvoirune réflexion à propos des politiques culturelles mises en place par les institutionsnapoléoniennes et comprendre comment celles-ci se réapproprient de la production libraire pouren faire un instrument de légitimation et de domination du nouvel ordre, qui est d’abord etsurtout une nouvelle forme de hiérarchisation, symbolique autant que matérielle, des savoirs. 

c. Au sein de l’Empire : des nouvelles frontières et des nouvelles hiérarchies

Les chercheurs sont enfin sollicités à discuter, à partir de cas concrets, sur la notion de frontière, ce terme compris dans toutes ses acceptions, au sein d’un même système transnational, travaillant tout particulièrement sur les dynamiques socio culturelles de construction et de transformation de la spatialité politique tout au long de l’époque révolutionnaire etnapoléonienne.

  • Comment est-ce que la mutation et l’évolution des frontières européens imposées par le pouvoir français et l’établissement de nouvelles entités politiques modifient et influence lesrapports entre centres culturels ?
  • Comment est-ce que se définissent les nouvelles identités collectives dans ce moment de transition ? Est-ce que les mutations politiques entrainent par ricochet ou par réaction l’affirmation de nouvelles pratiques culturelles, économiques, symboliques et sociales quivisent à contester ou bien profiter des nouvelles frontières ?
  • A travers quelles stratégies culturelles, les nouvelles entités politiques ou bien lesréseaux intellectuels et savants confortent leurs positions vis-à-vis du nouveau pouvoir ? Est-il possible de saisir et de prouver des logiques cohérentes d’intégration ou bien de différentiation au sein du champ culturel ?

Une fois de plus, si le cas du Tessin demeure l’axe principal de la réflexion, les participants sont invités le mettre en perspective avec d’autres exemples pour transformer cette session en une occasion pour réfléchir sur les processus culturels de construction identitaire et delégitimation dans l’ensemble de l’espace européen. Dès lors, toute proposition qui soit en mesure de discuter la problématique de la frontière, des rapports entre centre et périphérie, n’est pas seulement bienvenue, mais elle est même souhaitée, outil pour étayer une réflexion plus générale sur l’expérience impériale à laquelle tous les participants au colloque sont invités à participer.

Il s’agit d’autant de questions qui souhaitent promouvoir non seulement une analyse des stratégies de reconfigurations de nature économique, culturelle et même au niveau des réseaux mises en place par les acteurs et les institutions du monde libraire selon une approche transnationale. Ce sujet de réflexion se propose également d’être le préalable pour une réflexion plus vaste sur les dynamiques de construction et de légitimation du pouvoir révolutionnaire et impérial, abordant notamment le rôle de la production culturelle dans le processus deredéfinition des identités collectives et dans la définition des nouvelles hiérarchies politiques et symboliques qui s’opèrent au sein d’un même système politique. Pour cette raison même, l’étude du cas suisse veut être l’occasion pour développer une discussion sur la notion defrontière dans ses diverses significations (géographique, politique, culturelle, symbolique, voir anthropologique) pendant la période républicaine et napoléonienne, justifiant la présentation et la discussion d’autres cas d’étude qui seront ainsi mis en perspective tout au long des travaux du colloque. 

Modalités pratiques

Les résumés des projets d’intervention devront compter entre 800 et 1000 mots et ils devront être envoyée à : francesco.dendena@usi.ch dans un fichier format word ou pdf.

 La date limite de leur soumission est fixée au 1° juin 2019.

Les personnes ayant soumis une proposition seront averties des résultats de la sélection réalisée par la commission dans le courant du mois de juin 2019.

Comité scientifique

  • Ludovica Braida (Università degli Studi di Milano),
  • Emmanuelle Chapron (Aix-Marseille Université),
  • Antonino De Francesco (Università degli Studi diMilano),
  • Jean Philippe Garric (Université Paris 1 Sorbonne-Panthéon),
  • Andreas Gottsmann (Institut Historique Autrichien, Rome),
  • Michele Luminati (Université de Lucerne),
  • Micheal Rowe (King’s College, London),
  • Letizia Tedeschi (Università della Svizzera italiana),
  • MaurizioViroli (Università della Svizzera italiana).

Comité d'organisation

  • Francesco Dendena et Emilio Scaramuzza (Università della Svizzera italiana)

Secrétariat

  • Giacomo Girardi (Università della Svizzera italiana).

Places

  • Lugano, Switzerland

Date(s)

  • Saturday, June 01, 2019

Keywords

  • édition, empire, Tessin, Suisse, frontière, pratique culturelle

Contact(s)

  • Francesco Dendena
    courriel : francesco [dot] dendena [at] usi [dot] ch
  • Emilio Scaramuzza
    courriel : emilio [dot] scaramuzza [at] usi [dot] ch

Reference Urls

Information source

  • Francesco Dendena
    courriel : francesco [dot] dendena [at] usi [dot] ch

To cite this announcement

« The book, the canton and the Empire - Ticinese editorial production between Milan and Bonaparte's Europe », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, April 18, 2019, https://calenda.org/597851

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal