HomeCórdoba, mai 69, début d'une lutte prolongée

Córdoba, mai 69, début d'une lutte prolongée

Córdoba, mayo 69, inicio de una lucha prolongada

Cinquantième anniversaire du Cordobazo

50 aniversario del Cordobazo

*  *  *

Published on Monday, April 15, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Cette journée d’études se propose d’analyser ces multiples aspects du Cordobazo, à la fois en tant qu’événement mais également dans la longue durée, dans sa singularité, provinciale ou nationale, mais aussi d’un point de vue comparatiste, en lien avec « les années 1968 » à échelle mondiale. Les présentations pourront être issues des champs d’investigations suivants : littérature, arts (arts visuels, cinéma, musique), archives et manuscrits, histoire, sciences politiques et sociologie. La journée d’études est largement ouverte aux approches transdisciplinaires.

Announcement

Argumentaire

Si en mars 1968, « la France s’ennuie », c’est loin d’être le cas de l’Argentine à la même époque : elle est alors dirigée d’une main de fer par un général qui est arrivé au pouvoir en 1966. Pour le dictateur Juan Carlos Onganía, son régime réactionnaire, catholique ultramontain, anticommuniste et très libéral, sur le plan économique, est appelé à tenir les rênes du pays pour de nombreuses années. 

Mais le 29 mai 1969 à Córdoba, la seconde ville du pays et capitale industrielle de l’hinterland argentin, c’est sans crier gare - apparemment, en tous cas, comme en France, un an plus tôt - qu’ouvrier.es et étudiant.es descendent dans les rues pour exprimer leur ras-le-bol contre le régime militaire et ses réformes économiques. L’événement, qui passera à l’histoire comme « premier Cordobazo », est une véritable insurrection et elle sera violemment réprimée par la dictature. Le régime militaire, cependant, ne se remettra pas. Onganía est contraint de faire un pas de côté, bientôt remplacé par un autre général, et militaires et patronat organisent, par la suite, la transition politique de façon à ramener Juan Domingo Perón en Argentine. Et avec lui, l’ordre.

A l’instar des événements de 68 le Cordobazo partage avec le « Mai français » un côté inaugural, et quand bien même ses racines sont beaucoup plus profondes ; une spécificité générationnelle, et quand bien même c’est avant tout la grève et la participation ouvrière qui lui donnent son contenu disruptif ; une caractéristique en termes de renouvellement culturel et de pensée critique, et quand bien même ces outils servent à passer au crible l’ordre établi et la société en général mais également l’ensemble des structures existantes, universitaires et usinières.

Comme le « Mai français », le Cordobazo coïncide également avec le lancement d’une « lutte prolongée ». Le cycle d’affrontement politique et social initié par le Cordobazo ne prendra fin qu’avec la défaite du monde du travail et des classes subalternes et la victoire des militaires et de leurs tuteurs, lors le coup d’état du 24 mars 1976.

Cette Journée d’Etudes se propose d’analyser ces multiples aspects du Cordobazo, à la fois en tant qu’événement mais également dans la longue durée, dans sa singularité, provinciale ou nationale, mais aussi d’un point de vue comparatiste, en lien avec « les années 1968 » à échelle mondiale. Les présentations pourront être issues des champs d’investigations suivants : Littérature, Arts (arts visuels, cinéma, musique), Archives et Manuscrits, Histoire, Sciences Politiques et Sociologie. La Journée d’Etudes est largement ouverte aux approches transdisciplinaires.

Modalités de participation

La Journée d’Etudes se déroulera à l’Institut des Hautes Etudes d’Amérique latine à Paris, le jeudi 6 juin 2019.

Nous recevrons les propositions de communication (en espagnol, français ou anglais) jusqu’au 25 avril 2019

(envoi d’un résumé de 400 mots et d’un CV) à cette adresse: cordobazo50ansparis@gmail.com. Une réponse sera donnée aux candidat.es au 30 avril 2019.

Comité d’organisation et scientifique

  • Olivier Compagnon, PR, IHEAL
  • Antonio Ramos Ramírez, MCF, Université Paris 8 
  • Jean Baptiste Thomas, Professeur Assistant (MCF), Ecole polytechnique

Places

  • IHEAL
    Paris, France (75)

Date(s)

  • Thursday, April 25, 2019

Keywords

  • Cordobazo, lutte

Information source

  • Antonio Ramos Ramírez
    courriel : cordobazo50ansparis [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Córdoba, mai 69, début d'une lutte prolongée », Call for papers, Calenda, Published on Monday, April 15, 2019, https://calenda.org/599022

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal