HomeArt et antipsychiatrie

Art et antipsychiatrie

Séminaire « INHALab. Association ATHAMAS – Art et antipsychiatrie »

*  *  *

Published on Friday, March 29, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Dans le cadre de sa résidence INHALab, l’association « Athamas - Art et antipsychiatrie » propose de mars à juin 2019 un séminaire interrogeant les pratiques artistiques expérimentales de la deuxième moitié du XXe siècle à nos jours, et les théories de l’antipsychiatrie qui apparaissent et se développent au cours des années 1950 à 1970.

Announcement

L’association ATHAMAS – Art et antipsychiatrie

L’association ATHAMAS, créée en 2018, rassemble des chercheurs en histoire de l’art autour d’un projet visant à interroger les pratiques artistiques expérimentales de la deuxième moitié du xxe siècle à nos jours, et les théories de l’antipsychiatrie qui apparaissent et se développent au cours des années 1950 à 1970. Son ambition est d’initier une plateforme interdisciplinaire de recherche destinée à fédérer des initiatives engagées dans le domaine d’une porosité entre productions visuelles et antipsychiatrie.

Courant protestataire de pensée et de pratiques aux allures protéiformes, l’antipsychiatrie s’inscrit dans un contexte  global de contestation radicale, si bien que sa portée dépasse le domaine strictement médical pour investir les champs du social, du politique et de l’artistique. Étayée par une abondante production théorique et de nombreux débats publics, la prégnance de la pensée antipsychiatrique au sein des contre-cultures des années 1960 et 1970, en particulier, est une référence presque incontournable des études historiques et critiques sur la période. Le nombre conséquent d’artistes de différentes générations qui soulignent l’importance de ce courant pour leur propre pratique créatrice (de Robert Morris à Carolee Schneemann, Jean-Jacques Lebel ou encore Luke Fowler) confirme la place prépondérante dans le champ culturel de ce corpus théorique et des projets socio-politiques qu’il a pu porter. Au cours de ses quatre mois de résidence (mars à juin 2019), ATHAMAS propose une triple occupation   de la salle Roberto Longhi : des projections de vidéos et de films, des ateliers et une exposition AntipsychiARTrie. Des liens entre art et antipsychiatrie de 1960 à nos jours. Un cycle de séminaires et d’ateliers explorent de grandes lignes de réflexion, avec la participation de chercheurs internationaux  et d’artistes (Dora García, Mathieu Kleyebe Abonnenc, Agnès Geoffray, Florencia Rodríguez Giles). La galerie Colbert et sa Rotonde sont animées de lectures et de propositions performatives, le hall de l’INHA accueille une installation sonore (SPK, T.A.G.C….) et la salle Labrouste met à disposition une sélection bibliographique qui étend les perspectives de cette programmation.

L’association est composée de

  • Nicolas Ballet (docteur, Paris 1),
  • Aurore Buffetault (doctorante, Paris 1/INHA),
  • Hélène Gheysens (doctorante, Paris 1),
  • Sandrine Meats (doctorante, Paris 1),

et d’un comité scientifique international.

Présentation

Dans le cadre de sa résidence INHALab, l’association « Athamas - Art et Antipsychiatrie » propose de mars à juin 2019 un séminaire interrogeant les pratiques artistiques expérimentales de la deuxième moitié du XXe siècle à nos jours, et les théories de l’antipsychiatrie qui apparaissent et se développent au cours des années 1950 à 1970. Son ambition est d’initier une plateforme interdisciplinaire de recherche destinée à fédérer des initiatives engagées dans le domaine d’une porosité entre productions visuelles et antipsychiatrie.

Programme

Voir le programme complet du séminaire

15 mars 2019- Séance introductive

INHA, salle Giorgio Vasari

16H - 19H

Antipsychiatrie, psychothérapie institutionnelle, psichiatria democratica et psychiatrie destructive : penser la pluralité des contestations psychiatriques Intervenants

  • Oisín Wall (historien et commissaire, université de Dublin),
  • Camille Veit (docteure en psychologie et psychologue clinicienne, université Côte d’azur, université de Strasbourg)
  • Alfredo Aracil (chercheur et commissaire indépendant)

Séance en anglais et français

3 avril 2019- Séance 2

INHA, salle Giorgio Vasari 18H - 20H

Son et environnement psychiatrique

Intervenants

  • James Kennaway (historien de la médecine, université de Durham),
  • Michael Goddard (maître de conférences en film, télévision et image en mouvement, université de Westminster)

Séance en anglais

Interventions

  • « Music and Brainwashing » par Dr James Kennaway (historien de la médecine, université de Durham)This talk will explore how anti-psychiatry was taken up both in the Radio Alice free radio station and also cinematic culture in Italy in the 1970s, focusing on the work of Marco Bellocchio, Elio Petri, and especially Alberto Grifi. While Grifi's work Anna (Grifi and Sarchielli, 1975) is a relatively well known anti-psychiatric video experiment, anti-psychiatry runs through his 1970s work in proximity with the creative autonomia movement that also gave rise to Radio Alice. However, these currents were already present in key works of Bellocchio and Petri, especially in Fists in the Pocket (Bellocchio, 1965), Matti da slegare (Fit to be Untied, 1975) and La classe operaia va in paradiso (Petri, 1971). In the latter sound is especially significant to indicate the inter-relations between class struggle, sexuality and psychic and emotional states and this would also form the basis for Radio Alice's reinvention of radio as a delirious machinery for a militant destabilisation of the state, capital and the mass media. If this militant insanity lost out in the end to the video police in the form of both mass arrests and the rise of Berlusconi's media empire, it provides a rich legacy for 21st century reinvention.
  • « The So-Called Groups of Militant Insanity Against the Video Police: Anti-Psychiatry and Autonomia in 1970s Italian Audiovisual Media » par Dr Michael Goddard (maître de conférences en film, télévision et image en mouvement, université de Westminster).This paper will discuss the long history of the idea of musical hypnosis and brainwashing, from the work of Mesmer, Charcot and Pavlov and post-war moral anxieties from the Cold War to the Satanic Panic. It will consider the relationship between music, brainwashing, capitalism and false consciousness in Critical Theory and anti-psychiatry, and the way it has all been mixed up in twenty-first-century conspiracies and conspiracy theories. I also hope to play some of RD Laing’s jazz-pop poetry album, Life Before Death.

Séance en anglais

8 avril 2019 – Séance 3

INHA, salle Giorgio Vasari 15H - 17H

Contre-cultures et psychiatrie radicale en Angleterre : autour de Kingsley Hall et Mary Barnes

Intervenants

  • Joseph Berke (psychanalyste et psychothérapeute),
  • Adrian Chapman (professeur associé, université d’État de Floride à Londres et université Notre-Dame– États-Unis à Londres) Séance en anglais

16 mai 2019

Séance 4 INHA, salle Giorgio Vasari 18H - 20H

Le genre au miroir de l’antipsychiatrie

Intervenantes

  • Émilie Bouvard (historienne de l’art et conservatrice du patrimoine) e
  • Agnès Geoffray (artiste plasticienne)

23 mai 2019 – Séance 5

INHA, salle Pierre Demargne 18H - 20H

  • L’antipsychiatrie dans l’héritage de Frantz Fanon. Rencontre avec Mathieu Kleyebe Abonnenc Intervenant Mathieu Kleyebe Abonnenc (artiste)

5 juin 2019 – Séance 6

INHA, auditorium de la galerie Colbert 18H - 20H

Rencontre avec Graeme Revell autour du groupe de musique industrielle SPK et du Sozialistisches PatientenKollektiv

Intervenants

  • Graeme Revell (artiste, compositeur) et Nicolas Ballet (historien de l’art, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Séance en anglais

SPK, Brickwerks, 6 mars 1982, performance, briqueterie désaffectée, Sydney Park, Sydney © SPK/ Twin Vision.

14 juin 2019 – Séance 7

INHA, salle Pierre Demargne 18H - 20H

Antipsychiatrie et violence institutionnelle Intervenantes

  • Catherine Perret (professeure des universités, université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis),
  • Bénédicte Maselli (historienne de l’art, École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon)

17 juin 2019 – Séance 8

INHA, auditorium de la galerie Colbert 17H - 20H

Rencontre avec Jean-Jacques Lebel autour de la projection du film Le Monument à Félix Guattari (1995), 90’, réalisé par François Pain, sur une idée de Jean-Jacques Lebel Intervenants

  • Jean-Jacques Lebel (artiste) et Élise Grandgeorge (doctorante en histoire de l’art contemporain, université Paris Nanterre)

19 juin 2019 – Séance 9

INHA, auditorium de la galerie Colbert 18H - 20H

Rencontre avec François Pain autour de la projection du film François Tosquelles : Une politique de la folie (1989), 54’, réalisé par François Pain Intervenant

  • François Pain (réalisateur)

24 juin 2019 – Séance 10

INHA, auditorium de la galerie Colbert 16H - 19H

L’exil anonyme, l’anonyme exilé. Dora García et Montserrat Rodríguez, en con-férence

Intervenantes

  • Dora García (artiste) et
  • Montserrat Rodríguez (psychanalyste)

25 juin 2019 – Séance 11

INHA, salle Giorgio Vasari 17H - 19H

Performativité et performance

  • Intervenant Alfredo Aracil (chercheur et commissaire indépendant)

Séance en anglais

Places

  • Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari, Institut national d'histoire de l'art - 6, rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Date(s)

  • Wednesday, April 03, 2019
  • Friday, March 15, 2019
  • Monday, April 08, 2019
  • Thursday, May 16, 2019
  • Thursday, May 23, 2019
  • Wednesday, June 05, 2019
  • Friday, June 14, 2019
  • Monday, June 17, 2019
  • Wednesday, June 19, 2019
  • Monday, June 24, 2019
  • Tuesday, June 25, 2019

Keywords

  • antipsychiatrie, art visuel

Information source

  • Florencia Montes
    courriel : florencia [dot] montes [at] inha [dot] fr

To cite this announcement

« Art et antipsychiatrie », Seminar and workshop, Calenda, Published on Friday, March 29, 2019, https://calenda.org/600518

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal