HomeSocial and cooperative businesses. Ethics and management sciences

Social and cooperative businesses. Ethics and management sciences

Entrepreneuriat social et solidaire. Éthique en sciences de gestion

12th ISTEC study and research centre conference

XIIe colloque annuel du Centre d'études et de recherche de l'ISTEC

*  *  *

Published on Monday, April 29, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Depuis 2008, l’École supérieure de commerce et de marketing (ISTEC) organise un colloque annuel de recherche ouvert aux chercheurs et aux professionnels. Ce colloque offre la possibilité aux chercheurs de présenter leurs travaux les plus récents, de recevoir des retours écrits des membres d’un comité scientifique international et d’échanger lors de discussions constructives avec la communauté scientifique.

Announcement

Depuis 2008, l’ISTEC organise un colloque annuel de recherche ouvert aux chercheurs et aux professionnels. Ce colloque offre la possibilité aux chercheurs de présenter leurs travaux les plus récents, de recevoir des retours écrits des membres d’un comité scientifique international et d’échanger lors de discussions constructives avec la communauté scientifique.

Argumentaire

Aujourd’hui on assiste à un changement des firmes entre la finance marchande et l’entrepreneuriat social. Quel que soit le statut de la firme, l’objectif sociétal (finance entrepreneuriale, finance coopérative, crédit coopératif, crédit sociétal, épargne solidaire, investissement responsable, microcrédit, finance durable…) est de donner un sens social à l’investissement ou au financement de projets, par des produits et des outils sociaux et solidaires. Dans les approches théoriques et traditionnelles, l’entrepreneuriat solidaire se focalise sur les indicateurs sociaux et financiers. Le lien social est l’existence de relations interpersonnelles et de proximité entre les agents qui ont pour fonction de maintenir et d’entretenir une solidarité entre les membres d’une communauté (Farrugia, 1997).

Plusieurs théories ont étudiés les mécanismes de coordination entre l’éthique en sciences de gestion et les actions d’investissement ou financement solidaires (Vigneron, 2008, Lobez et Vilanova, 2006, Eber, 1999, Guille, 1994, Rivaud Danset  & Salais, 1992 ).

L’entrepreneuriat solidaire s’adresse principalement à des agents qui ne trouvent pas de réponses à leurs besoins de financement dans les circuits de marché classiques. Elle met en relation des agents, non bénéficiaires du financement. Elle offre une plus grande liberté dans l’engagement car l’adhésion est volontaire, planifiée par une organisation et le poids des obligations et la charge affective sont plus faibles que les relations sociales primaires (Granovetter (2000).)

Les différentes théories en entrepreneuriat solidaire sont influencées par les études sur la microfinance (Mesquita, 2009, Guérin 2000,Vallat, 1999) . Les individus sont liés entre eux par le terme de solidarité. Cette dernière se définit comme une forme de dépendance réciproque entre les individus selon une conception horizontale des relations sociales (Ould Ahmed, 2010). La solidarité en entrepreneuriat a pour objet de mettre en œuvre des formes de socialisation. Elle peut être vectrice de lien social primaire mais, même si ces situations existent, elles restent marginales (Charbonneau, 1998). L’objectif de notre colloque est de répondre à la question suivante : Quel est l’impact de l’entrepreneuriat social et solidaire sur la firme et sur la société ?

Au cours de ce colloque, nous souhaitons discuter des thèmes suivants :

  • Entrepreneuriat solidaire,
  • Finances solidaires (Épargne éthique et solidaire, Fonds éthiques, Fonds de placement durable, Produits d’épargne éthique, Produits d’épargne solidaire, Micro finance, Micro crédit, Capital-risque solidaire de proximité, Finances et Banques éthiques et alternatives),
  • Investissement Responsable,
  • Investissement Socialement Responsable,
  • RSE,
  • Crowdfunding

Les dates à retenir

  • Date limite de soumission des intentions : 01 juillet 2019

  • Date de retour de soumission des intentions : 08 juillet 2019
  • Date limite de soumission des communications : 15 octobre 2019
  • Date de retour des évaluations : 8 novembre 2019

Les communications pourront être soumises en français ou en anglais. Elles seront rédigées sous format doc ou docx ou PDF anonymisées, Times New Roman, 12, format A4.

Lien de soumission des intentions de communications

Lien de soumission des communications complètes

Le comité scientifique sélectionnera les articles complets les plus prometteurs pour les proposer d’entrer dans le processus de révision à un numéro spécial d’une revue référencée sciences de gestion sur le thème du colloque. 

Comité d’organisation

  • BARUEL BENCHERQUI Dominique, Directrice de la recherche, ISTEC, Prism- Sorbonne
  • Mohamed Karim KEFI, Professeur Chercheur HDR, ISTEC MOREL Sylvie, ISTEC
  • REY FERRER Anne, Directrice de la communication, ISTEC

Comité scientifique

  • ALOUI Adel, ISTEC, Paris
  • BARUEL BENCHERQUI Dominique, ISTEC, Prism-Sorbonne, Paris BAZIN Yoann, EM Normandie, Londres
  • BEAU Gaëlle, ISTEC, Paris BECHE Jérôme, ISTEC, Paris BEZES Christophe, ISTEC, Paris BOUCHER Ronald, ISTEC, Paris
  • BOULILA TAKTAK Neila, IHEC Carthage, Tunisie. CANEVET-LEHOUX Sophie, ISTEC, Paris
  • COULIBALY Daouda, ISTEC, Paris
  • ELABIDI Houda, ISTEC, Paris
  • FAKHFAKH Hammadi, FSEGS, Sfax, Tunisie FARIAS Carine, ISTEC, Paris
  • GARBE Emmanuelle, ISTEC, Paris
  • GIACOMONI Gilbert, Agro Paris-Tech et ISTEC, Paris HENCHIRI Jamel Eddine, ISG Gabés, Tunisie.
  • IGALENS Jacques, Professeur émérite Université de Toulouse, France KEFI Mohamed Karim, ISTEC, Paris
  • KOUYEP Léoplod, ESCGY, Yaoudé JARDAT Rémi, UPEC
  • PESQUEUX Yvon, Lirsa, CNAM, Paris SAUCE Loïc, ISTEC, Paris

Références

Annette F., Valeau P.et Eynaud P. (2018), « l’entrepreneuriat institutionnel : un vecteur du développement de l’économie sociale et solidaire de La Réunion ? », RECMA, 2018/4 (N° 350), pages 38 à 54. 

Aglietta M. & Rebérioux A. (2004), Dérives du capitalisme financier, Albin Michel, 2004

Aglietta M. & Orléan A. (2002), La monnaie entre violence et confiance, Paris, Odile Jacob.

Andreani E. & Neuberger D., (2004), «Relationship finance by banks and nonbanks institutional investors: a review within the theory of the firm», Thuenen- Series of Applied Economic Theory, 46, Université de Rostosk, Allemagne

Arrow KJ. (1974), The limits of organization, Norton, New- York

Artis A (2007), « La finance solidaire territorialisée » : une réponse de proximité en faveur de la construction d’un territoire de référence dans un processus de mondialisation », Cahier du Ceren, n° 19, p 20- 40 

Barou N. (1932), Co-operative banking, Westminster P.S. King & Son, Ltd, Orchard House

Berger A., (1999), « The dynamics of market entry: the effects of mergers and acquisitions on de novo entry and small business lending in the banking industry », Finance and Economics Discussion Paper, series 1999-41, Board of Governors of the Federal Reserve System

Bilan, Y., Mishchuk, H., & Pylypchuk, R. (2017), «Toward sustainable

economic development via social entrepreneurship», Journal ofSecurity & Sustainability, n° 6(4).

Boot A. (2000), «Relationship banking: what do we know?», Journal of Financial Intermediation, vol. IX, p. 7-25

Boot A. & Thakor A. (2000), «Can relationship banking survive competition?», The Journal of Finance n°55, p. 679–713

Coase R. (1937) “The Nature of the Firm”, Economica, 4(16), 386-405.

Fretel A., (2008), « L’association comme réponse à la question sociale du XIXe au XXe siècle», Revue de la régulation, n°2, janvier

De Hoe R., et Janssen F. (2014), « L’entrepreneuriat social et l’entrepreneuriat durable sont-ils liés? », In Entrepreneuriat, développement durable et territoires: approches contextualisées, Hachette., p. 69-94

Glémain P. (2008), « Epargnants solidaires. Une analyse de la finance solidaire en France et en Europe », Presses Universitaires de Rennes, Collection Economie et Société, 152 p.

Guérin I. (2000), « La finance solidaire en France : coupler intermédiation financière et intermédiation sociale», Revue des études coopératives, mutualistes et associatives, 277, pp. 79-93.

Guider H. et Roux M. (2009), La banque coopérative en Europe, Revue Banque Edition

Gözü, C., Falbe, C. M., & Aktan, M. (2009), « Implementations of Social Entrepreneurship: A Comparative Approach in Developing Countries», International Symposium on Sustainable Development, June 9-10 2009, Sarajevo.

Lelart M., (2005), « De la finance informelle à la microfinance », éd° Archives Contemporaines et AUF, 140 p.

Montagne, S. (2005), « Pouvoir financier contre-pouvoir salarial dans les fonds de pension : contribution du droit à la légitimité financière », Annales HSS, n° 6, pp.1299-1325

Morck R., Nakamura M. et Shivdasani A., (2000), « Banks, ownership structure, and firm value in Japan », Journal of Business, vol. 73, p. 539-567.

Ould Ahmed P. (2010), « La solidarité vue par l'économie sociale et solidaire », Revue Tiers Monde 2010/4 (n°204)

Places

  • ISTEC - 128 quai de Jemmapes
    Paris, France (75010)

Date(s)

  • Monday, July 01, 2019

Keywords

  • entrepreneuriat solidaire, finance solidaire, investissement socialement responsable, RSE, crowdfunding

Contact(s)

  • Mohamed Karim Kefi
    courriel : k [dot] kefi [at] istec [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Mohamed Karim Kefi
    courriel : k [dot] kefi [at] istec [dot] fr

To cite this announcement

« Social and cooperative businesses. Ethics and management sciences », Call for papers, Calenda, Published on Monday, April 29, 2019, https://calenda.org/608814

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal