HomeSubmitting, avoiding and revolting against censureship - theatre and control

Submitting, avoiding and revolting against censureship - theatre and control

Subir, contourner, se révolter contre la censure : le théâtre sous contrôle

Revolts, revolutions and performance in the Middle East in the 21st century

Révoltes, révolutions et performance au Proche et Moyen Orient au XXIe siècle

*  *  *

Published on Friday, April 26, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Après une première journée d’études consacrée à la question des mutations et des révoltes qui traversent les pays du Proche et Moyen Orient depuis le début du XXIe siècle (novembre 2018), cette seconde journée d’étude s’attachera à l’étude de la création dans le cadre de sociétés contrôlées, dans laquelle s’exercent plusieurs types de censure : politique, sociale, auto-censure. Pourtant, les artistes poursuivent leur travail de création, mais de quoi peut-on parler et que fait-on de ce que l’on ne peut pas dire ? Il ne s'agit pas de limiter notre recherche à un constat d'une création difficile voire impossible, mais d'étudier les stratégies des artistes à l'origine de nouvelles dramaturgies et de nouveaux dispositifs. Nous interrogeons également leur lien aux institutions et à l'espace public. Cette journée d'études a pour objectif de procéder à un état des lieux de la création artistiques dans des sociétés contrôlées au Proche et Moyen Orient, tout en étudiant la manière dont la création se développe dans ce contexte.

Announcement

Argumentaire

Depuis près de deux décennies, les régions du Proche et du Moyen-Orient ont connu de nombreux mouvements politiques, de révoltes, et de contestations. Dans des sociétés où la liberté d’expression était limitée, le discours contrôlé, l’accès à l’éducation limité, ces mouvements de révoltes se sont accompagnés de l’émergence et d’un renouvellement de la création artistique, notamment dans le domaine des arts de la scène. Le cycle de recherches que nous mettons aujourd’hui en place a pour objectif d’étudier la trajectoire politique et sociale des pays des régions du Proche et du Moyen-Orient par le biais de la création artistique, en particulier les arts de la scène et de la performance. Cette seconde journée d’étude s’attachera à l’étude de la création dans le cadre de sociétés contrôlées, dans laquelle s’exercent plusieurs types de censure : politique, sociale, auto-censure. Il s’agit à la fois de s’interroger sur la manière dont les artistes subissent, contournent, intègrent ou se révoltent contre (ou malgré) la censure sous toutes ses formes.

Après une première journée d’études consacrée à la question des mutations et des révoltes qui traversent les pays du Proche et Moyen Orient depuis le début du 21èmesiècle (novembre 2018),cette seconde journée d’étude s’attachera à l’étude de la création dans le cadre de sociétés contrôlées, dans laquelle s’exercent plusieurs types de censure : politique, sociale, auto-censure. 

Pourtant, les artistes poursuivent leur travail de création, mais de quoi peut-on parler et que fait-on de ce que l’on ne peut pas dire ? Il ne s'agit pas de limiter notre recherche à un constat d'une création difficile voire impossible, mais d'étudier les stratégies des artistes à l'origine de nouvelles dramaturgies et de nouveaux dispositifs. Nous interrogeons également leur lien aux institutions et à l'espace public. Cette journée d'études a pour objectif de procéder à un état des lieux de la création artistiques dans des sociétés contrôlées au Proche et Moyen Orient, tout en étudiant la manière dont la création se développe dans ce contexte.

Programme

9h : accueil des participants

9h30 : Introduction (Sobhi Boustani, Pauline Donizeau, Yassaman Khajehi)

10h : 1ère session

(modération : Pauline Donizeau)

  • Erica Letailleur (Université de Hacettepe, Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique d’Ankara): Pièces de femmesde Zeynep Kaçar, une dramaturgie pour résister à « l’hégémonie masculine » en Turquie.
  • Zeynep Uğur (EHESS, CESPRA) : Le théâtre comme espace de confrontation et de résistance : le cas de la scène théâtrale turque après les années 2000.

11h30 : 2ème session

(modération : Sobhi Boustani)

  • Rawan Kachmar (INLACO, CERMOM) : La censure sur le théâtre au Liban, quels critères ? quel contrôle ? Quelle lutte ?
  • Charitini Tsikoura (Université Paris Nanterre, HAR) :Auto-censure et performance : en créant le spectacle Bila Houdoud (Sousse, Tunisie, mars 2018).

14h : 3ème session

(modération : Louis Hincker)

  • YassamanKhajehi (Université Clermont Auvergne, CHEC) : Théâtre public, théâtre privé et la représentation de la censure en Iran.
  • Rezvan Zandieh (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, LIRA) :De la politisation de l’esthétique à l’esthétisation de la politique : au carrefour de la censure. Du corps de l’artiste au corps du protestataire.
  • Laura Partin (Université Paris 8, AIAC) : La « mètis » ou le « decept » comme stratégies artistiques contemporaines dans la performance du Moyen-Orient.

16h30 : Table ronde : « L’état de la censure théâtrale dans l’Iran contemporain »

  • Tinouche Nazmjou (metteur en scène, traducteur) 
  • Louis Hincker (Université Clermont Auvergne, CHEC)
  • Yassaman Khajehi (Université Clermont Auvergne, CHEC)

 17h30 : fin de la journée

Places

  • INHA (Auditorium) - 2, rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Date(s)

  • Monday, May 13, 2019

Attached files

Keywords

  • Théâtre, performance, révolte, censure

Contact(s)

  • Pauline Donizeau
    courriel : p [dot] donizeau [at] hotmail [dot] fr

Information source

  • Pauline Donizeau
    courriel : p [dot] donizeau [at] hotmail [dot] fr

To cite this announcement

« Submitting, avoiding and revolting against censureship - theatre and control », Study days, Calenda, Published on Friday, April 26, 2019, https://calenda.org/611753

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal