HomeGournay philosophe

*  *  *

Published on Monday, May 13, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Marie le Jars de Gournay (1565-1645) est une philosophe, c'est du moins le postulat de cet appel à communications. Écrivaine, traductrice, éditrice, linguiste, critique, théoricienne de la littérature, elle est donc déjà reconnue comme une femme de lettres. On l'associe généralement à la philosophie par le biais de ses rapports avec Montaigne, qui la nomme sa « fille d'alliance » et lui confie le soin de l'édition des Essais après sa mort. On connait également ses liens avec La Mothe Le Vayer, ce qui invite à étudier ses rapports intellectuels avec certaines formes modernes de scepticisme au delà du seul Montaigne (et notamment avec ce que l'on a pu appeler le libertinage érudit). D'un point de vue philosophique, il y a donc en premier lieu un intérêt à interroger précisément le rôle du scepticisme dans sa pensée. Mais la lecture de son œuvre nécessite également de donner sens à ses usages du platonisme et de l'aristotélisme.

Announcement

Dates et lieu

  • 1-2 avril 2020. Université Lyon 3
  • Lieu: Université Jean Moulin-Lyon 3 Faculté de philosophie IHRIM-Lyon3

Argumentaire

Marie le Jars de Gournay (1565-1645) est une philosophe, c'est du moins le postulat de cet appel à communications. Ecrivaine, traductrice, éditrice, linguiste, critique, théoricienne de la littérature, elle est donc déjà reconnue comme une femme de lettres. On l'associe généralement à la philosophie par le biais de ses rapports avec Montaigne, qui la nomme sa « fille d'alliance » et lui confie le soin de l'édition des Essais après sa mort. On connait également ses liens avec La Mothe Le Vayer, ce qui invite à étudier ses rapports intellectuels avec certaines formes modernes de scepticisme au delà du seul Montaigne (et notamment avec ce que l'on a pu appeler le libertinage érudit). D'un point de vue philosophique, il y a donc en premier lieu un intérêt à interroger précisément le rôle du scepticisme dans sa pensée. Mais la lecture de son œuvre nécessite également de donner sens à ses usages du platonisme et de l'aristotélisme. La variété même de ces influences montre le rôle de la philosophie dans sa pensée. Elle aboutit donc légitimement d'une part à la nécessité d'une étude précise des influences philosophiques dans l'œuvre de Gournay, d'autre part à la question de savoir s'il y a une philosophie de Gournay que l'on pourrait dessiner et expliquer.

Car il nous semble que Gournay n'est pas philosophe par simple capillarité et érudition. Ses écrits affrontent de nombreux enjeux philosophiques au moyen de procédés d'écriture très variés. L'autobiographie, les maximes, les digressions, l'édition philosophique, la promenade (roman philosophique et méditation) comme le traité sont autant de moyens de penser et d'exprimer des convictions philosophiques. La profusion formelle de l'œuvre de Gournay indique d'ailleurs à elle seule la nécessité de repenser les formes reconnues de l'expression philosophique à l'époque moderne, surtout si on veut y inclure des femmes philosophes.

Nombre de sujets qui intéressent Gournay touchent de près ou de loin à la philosophie. De loin par exemple lorsque ses partis pris poétiques en faveur du pétrarquisme peuvent avoir un enjeu anti-stoïcien ; de près avec notamment bien sûr ses traités philosophiques sur l'égalité. Il est significatif que Bayle la cite aux côtés de Poulain de la Barre parmi les théoricien.ne.s de l'égalité des sexes dans la remarque B de l'article "Marinella" du Dictionnaire historique et critique.

Gournay propose en effet une vaste réflexion sur l'être humain et ses capacités natives et construites. Elle interroge ainsi la question du sexe et celle du genre. Le cœur de sa réflexion philosophique est féministe. Sa pensée est originale à plus d'un titre en ce domaine. D'abord, le schème de l'égalité qu'elle défend est un schème minoritaire et donc original à cette époque. Ensuite, son féminisme n'a pas une dimension simplement morale et religieuse. Gournay en fait une question et une revendication sociales. C'est la place des lettrés et notamment des femmes lettrées dans la cité qui l'intéresse. L'enjeu est donc également politique. Dans cette perspective, Gournay prend part à des débats politiques importants.

Elle s'associe parallèlement aux projets d'académie qui reconfigurent le monde des lettres à cette époque. Au regard des transformations importantes de ce monde, le modernisme et l'anti-modernisme de Gournay méritent également d'être questionnés d'une manière philosophique et politique.

De telles prises de position sur sa propre société se traduisent également par une réflexion éthique dont les thèmes moralistes ont une profondeur nettement philosophique.

Il est enfin important de mettre en valeur la Gournay scientifique que l'on connait encore trop peu. Passionnée d'expérimentations, notamment dans le domaine alchimique, Gournay consacre beaucoup de temps et d'argent à ses recherches scientifiques. Cet intérêt peut être mis en rapport avec son appréciation du rôle de la curiosité (notamment féminine) en science.

Les questions directrices de ce colloque seront donc les suivantes:

Quelles sont les influences philosophiques de Gournay? Y a-t-il une philosophie de Gournay? Quels sont les enjeux anthropologiques, moraux, sociaux et politiques de son féminisme?

La liste non exhaustive des thèmes qui pourraient être abordés est donc la suivante:

Gournay, Apologie, autobiographie, fabrication de soi comme écrivaine Gournay, scepticisme, Michel de Montaigne Gournay, Libertinage érudit, François La Mothe le Vayer, Gabriel Naudé, Théophile de Viau Gournay, fidéisme, christianisme, exégèse (critique?) des textes sacrés, Pierre Charron, Jean-Pierre Camus, François de Sales Gournay, (néo-)aristotélisme, (néo)-platonisme, anti-stoïcisme, Marcile Ficin, Léon l'Hébreu Gournay, définition de l'être humain, raison, corps Gournay, égalité des sexes, féminisme, théorie du genre, Mario Equicola, Christine de Pisan, François Poulain de la Barre, Pierre Bayle Gournay, république des lettres, organisations et diffusions des savoirs, éducation des filles, Anna-Maria van Schurman, Daniel Heinsius Gournay, politique et polémique, Hugo Grotius Gournay, philosophie morale, pensée moraliste, Charles de Saint-Evremond, Gilles Ménage, Charles Sorel Gournay, philosophie du langage, anti-modernisme Gournay, philosophie humaniste, Juste Lipse Gournay, science, expérimentation, alchimie, Jacques Le Pailleur

Le but plus large de ce colloque est de participer à l'exhumation d'un matrimoine philosophique qui est en réalité remarquable à l'époque moderne mais que le canon philosophique habituel occulte encore largement, notamment en France. Nombre d'auteur.e.s du XVIIe siècle y invitent d'ailleurs, qui compilent patiemment des listes de femmes savantes. C'est plus précisément Ménage qui encourage une telle démarche, lui qui rédige une Histoire des femmes philosophes en 1690 qui ne concerne que l'Antiquité. Il convient d'étendre cette mise en valeur des femmes philosophes à son époque même, l'époque moderne.

A l'issue du colloque, les contributions retenues par le comité scientifique donneront lieu à une publication. Elle aura l'ambition de proposer une sorte de "Companion to Gournay". Elle sera éditée en anglais afin d'atteindre un large public de spécialistes, de non spécialistes et de curieux dans la collection Women in the History of Philosophy and Sciences chez Springer (dir. R. Hagengruber, G. Paganini, M. E. Waithe).

Organisation

M.-F. Pellegrin

Comité scientifique

P. Desan, S. Ebbersmeyer, E. Ferrari, I. Garnier, T. Gontier, R. Hagengruber, S. Hutton, M.- F. Pellegrin, L. Shapiro.

Modalités de participation

Les propositions de contributions doivent comprendre un titre et un résumé de 200 mots. Elles doivent être adressées en pièce jointe (word ou PDF) à M.-F. Pellegrin (marie-frederique.pellegrin@univ-lyon3.fr) avant le 15 septembre 2019. Elles seront ensuite examinées par le comité scientifique du colloque.

Places

  • Faculté de philosophie - Université Jean Moulin Lyon 3
    Lyon, France (69)

Date(s)

  • Sunday, September 15, 2019

Attached files

Keywords

  • Gournay, philosophie, scepticisme, aristotélisme, néo-platonisme, égalité des sexes, matrimoine

Contact(s)

  • Marie-Frédérique Pellegrin
    courriel : marie-frederique [dot] pellegrin [at] univ-lyon3 [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Marie-Frédérique Pellegrin
    courriel : marie-frederique [dot] pellegrin [at] univ-lyon3 [dot] fr

To cite this announcement

« Gournay philosophe », Call for papers, Calenda, Published on Monday, May 13, 2019, https://calenda.org/614198

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal