HomeLa méthodologie de recherche centrée sur l’enfant

La méthodologie de recherche centrée sur l’enfant

Recueillir et restituer la parole des enfants et des adolescent·e·s

*  *  *

Published on Tuesday, May 28, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Malgré l’intérêt croissant envers l’implication et la participation des enfants dans le processus de recherche, peu d’écrits présentent les enjeux éthiques et méthodologiques que génère la recherche faite avec eux. Si quelques ouvrages et manuels méthodologiques existent en anglais, ceux en français sont rares. L’ouvrage propose ainsi de combler cette lacune en réunissant des contributions issues de disciplines variées qui présentent des illustrations concrètes de travaux empiriques. L’ouvrage captera l’intérêt des chercheur·e·s, des étudiant·e·s et des professionnel·le·s menant des recherches auprès d’enfants et d’adolescent·e·s. Il apportera une contribution significative dans l’univers savant francophone, devenant par le fait même un livre de référence pour les cours et les séminaires consacrés au développement de devis et à l’implantation de processus de recherche dans différents milieux, la préparation de mémoires et de thèses, de même que pour les comités d’éthique dans les universités, les établissements de santé et de services sociaux et les commissions scolaires.

Announcement

Argumentaire

Depuis la ratification de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies en 1989, la participation de l’enfant dans les processus décisionnels qui le concernent ainsi que sa capacité à exprimer son point de vue sur le sens de sa propre expérience sont de plus en plus reconnues à l’échelle internationale. Le domaine de la recherche ne fait pas exception à cette règle (Harcourt et Einarsdottir, 2011). Se revendiquant de la « nouvelle sociologie de l’enfance » et s’inscrivant dans un paradigme des droits de l’enfant (Hill, 2006; Gallacher et Gallagher, 2008; Greene et Hogan, 2005), plusieurs autrices et auteurs définissent en effet l’enfant comme un sujet à part entière et un acteur social capable d’autodétermination (Fraser et al., 2004). 

Cette mouvance a entraîné un changement conséquent sur le plan épistémologique, faisant évoluer la recherche plus traditionnelle (positiviste) faite surles enfants vers une forme de recherche plus participative faite avecles enfants (Alderson et Morrow, 2004; Lloyd-Smith et al., 2000). Au-delà de la tendance à percevoir de manière favorable le fait d’impliquer les enfants dans la recherche, certains vont plus loin et prétendent qu’il n’est pas éthique de faire de la recherche sur les réalités vécues par les enfants sans que ces derniers ne soient directement consultés (Lundy, McEvoy et Byrne, 2011). Il est également reconnu que la perception des adultes concernant l’expérience des enfants peut être très différente de la perception des enfants eux-mêmes sur cette même expérience, au point d’être même inexacte dans certains cas (Söderbäck, Coyne et Harder, 2011).

La recherche avec les enfants est la proie de tensions constantes entre la nécessité de protéger les enfants contre l’instrumentalisation et le fait de les considérer comme des sujets capables de s’exprimer et de participer aux processus décisionnels qui les concernent (Carter, 2009; Kirk, 2007). Or, peu d’écrits présentent les enjeux pratiques et éthiques que génère la recherche faite avec des enfants (Hill, 2005; Holland, 2009), en particulier à partir d’illustrations concrètes et d’exemples de recherches.

Un ouvrage collectif en préparation

L’ouvrage proposé vise à combler cet écueil, en documentant différentes facettes du processus de recherche réalisé auprès ou avec des enfants. Il sera constitué de deux parties. Dans la première partie, les membres du comité directeur exposeront les fondements épistémologiques et théoriques de la recherche centrée sur l’enfant. La deuxième partie réunira quant à elle des exemples concrets de recherches menées auprès d’enfants dans divers champs de savoirs, illustrant le caractère résolument multidisciplinaire et empirique de l’ouvrage. Les propositions attendues présenteront, non pas les résultats obtenus, mais plutôt la démarche de recherche et les choix ayant présidé à son élaboration et à sa réalisation, les défis rencontrés et les stratégies mises en place pour les surmonter.

Plus spécifiquement, les propositions s’inscriront prioritairement dans l’un ou l’autre des trois axes suivants :

Les considérations éthiques. Cet axe vise à cerner les enjeux d’ordre éthique rencontrés par les chercheur·e·s au regard de leur objet de recherche et des particularités du terrain. Comment obtient-on l’assentiment libre et éclairé des enfants, ainsi que le consentement des parents, des tuteurs et des professionnel·le·s, le cas échéant? Comment et par quels moyens valide-t-on leur compréhension du projet de recherche et de leur implication? Comment peut-on assurer la confidentialité des données recueillies? Comment navigue-t-on à travers les exigences d’ordre éthique imposées par les institutions (universitaires, associatives, communautaires, scolaires, de santé et de services sociaux)?

Les considérations méthodologiques. Cet axe vise à documenter les stratégies de recherche déployées et les enjeux rencontrés pour recueillir la parole des enfants et favoriser leur participation dans le processus de recherche, qu’il s’agisse d’une étude qualitative, quantitative ou mixte. Quelles sont les démarches entreprises pour diffuser l’appel à participation et recruter les participant·e·s? Quels outils ont été développés ou adaptés pour réaliser la collecte de données? De quelles façons procède-t-on à leur analyse? Comment et par quels moyens peut-on valider les résultats auprès des enfants, et des autres personnes concernées?

La restitution des résultats et la diffusion des connaissances. Cet axe a pour objectif d’identifier des pratiques prometteuses pour assurer la restitution des résultats, ainsi que des exemples concrets d’innovations pour la diffusion des savoirs auprès de publics variés (personnes directement concernées, groupes et organisations, décideurs, communautés scientifiques, etc.). Comment peut-on restituer la parole des enfants, sans usurper leur place ou trahir leur pensée? Comment leur présenter les résultats d’une manière adaptée à leur niveau de développement et dans laquelle ils et elles se reconnaissent? Comment peut-on partager le fruit du travail scientifique avec les personnes et les groupes rencontrés? Quels moyens peuvent être retenus et utilisés pour maximiser le rayonnement des connaissances et les retombées de la recherche?

Les propositions attendues prendront la forme de récits rétrospectifs de recherches empiriques menées avec des enfants ou des adolescent·e·s. Cette démarche réflexive de la part des autrices et des auteurs permettra de documenter les différentes séquences du processus de recherche et d’en partager les apprentissages. Une entente a déjà été établie avec un éditeur universitaire pour la publication de l’ouvrage, lequel bénéficiera d’une diffusion au Québec et en Europe.

Les propositions attendues prendront la forme de récits rétrospectifs de recherches empiriques menées avec des enfants ou des adolescent·e·s. Cette démarche réflexive de la part des autrices et des auteurs permettra de documenter les différentes séquences du processus de recherche et d’en partager les apprentissages. Une entente a déjà été établie avec un éditeur universitaire pour la publication de l’ouvrage, lequel bénéficiera d’une diffusion au Québec et en Europe.

Pour soumettre une proposition

Les propositions de chapitres doivent être envoyées en format Word par courriel à [renee-pier.trottier-cyr@uqo.ca]

au plus tard le 23 juin 2019.

Une réponse sera transmise aux autrices et auteurs au début juillet. Chaque proposition doit comprendre les quatre informations suivantes, dans l’ordre :

  1. Les noms et les coordonnées de toutes les autrices et de tous les auteurs : département, université d’attache, courriel et numéro de téléphone pour vous rejoindre ;
  2. Le titre provisoire du chapitre ;
  3. Un résumé détaillé de la contribution, soit un document de 2 à 3 pages (simple interligne) qui précise a) l’axe dans lequel s’inscrit cette contribution ; b) le contenu proposé, l’angle d’analyse et son ancrage empirique (avec un souci de rendre le tout compréhensible pour un lectorat international) et c) sa pertinence pour une meilleure compréhension de la méthodologique de recherche centrée sur l’enfant.
  4. Une liste (format APA) des références citées dans le résumé ;

Les autrices et les auteurs devront remettre leur manuscrit complet (15 à 20 pages, selon le nombre de contributions retenues) au plus tard le 14 octobre 2019. Un document présentant les normes d’édition sera envoyé par courriel lors de l’acceptation de la proposition.

Direction de l'ouvrage

Isabel Côté, Kévin Lavoie et Renée-Pier Trottier-CyrUniversité du Québec en Outaouais, Canada

Références

Alderson, P., & Morrow, V. (2004). Ethics, Social Research and Consulting with Children and Young People. Ilford, UK: Barnado’s. 

Carter B (2009) Tick box for child? The ethical positioning of children as vulnerable, researchers as barbarians and reviewers as overly cautious. International Journal of Nursing Studies, 46, 858-864.

Gallagher, L.-A., & Gallagher, M. (2008). Methodological Immaturity in Childhood Research? Thinking through ‘Participatory Methods’. Childhood, 15, 499–516.

Greene, S., & Hogan, D. (2005). Researching Children's Experience. London, UK: Sage Publications 

Fraser, S., Lewis, V., Ding, S., Kellet, M., & Robinson, C. (2004). Doing Research with Children and Young People. London, UK: Sage Publications. 

Harcourt, D., & Einarsdottir, J. (2011). Introducing children’s perspectives and participation in research. European Early Childhood Education Research Journal, 19(3), 301-307.

Hill, M. (2005). Ethical Considerations in Researching Children’s Experiences. Dans S. Green and D. Hogan (eds), Researching Children’s Experiences (pp.61–87). London, Thousand Oaks, New Delhi: Sage Publications.

Hill, M. (2006). Children’s Voices on Ways of Having a Voice: Children’s and Young People’s Perspectives on Methods Used in Research and Consultation. Childhood, 13, 69-89.

Holland, S. (2009). Listening to Children in Care: A Review of Methodological and Theoretical Approaches to Understanding Looked after Children’s Perspectives. Children & Society,23, 226–235.

Kirk, S. (2007). Methodological and ethical issues in conducting qualitative research with children and young people: A literature review. International Journal of Nursing Studies, 44,1250-1260.

Lloyd-Smith, M., Tarr, J., Lewis, A., & Lindsay, G. (2000). Researching children’s perspectives: A sociological perspective. Buckingham, UK: Open University Press.

Lundy, L., McEvoy, L., & Byrne, B. (2011). Working with Young Children as Co- Researchers: An Approach Informed by the United Nations Convention on the Rights of the Child, Early Education & Development, 22(5), 714-736.

Söderbäck, M., Coyne, I., & Harder, M. (2011). The importance of including both a child perspective and the child's perspective within health care settings to provide truly child-centred care. Journal of Child Health Care, 15(2), 99-106.

Date(s)

  • Sunday, June 23, 2019

Keywords

  • méthodologie, méthode, recherche, enfant, adolescent, éthique, diffusion, transfert

Contact(s)

  • Kévin Lavoie
    courriel : kevin [dot] lavoie [at] uqo [dot] ca

Information source

  • Kévin Lavoie
    courriel : kevin [dot] lavoie [at] uqo [dot] ca

To cite this announcement

« La méthodologie de recherche centrée sur l’enfant », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, May 28, 2019, https://calenda.org/625627

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal