Página inicialStratégies numériques et traitements automatiques dans le développement des applications dédiées aux patrimoines numérisés

*  *  *

Publicado terça, 28 de maio de 2019 por Anastasia Giardinelli

Resumo

L’approche transversale adoptée dans l’étude pluridisciplinaire des usages des patrimoines numérisés nous conduit, pour cette séance du séminaire UDPN en collaboration avec plusieurs membres du projet Valconum, à nous interroger sur les questions de mutualisation des recherches et des développements d’applications entre projets de recherche mais aussi avec d'autres partenaires publics et privés (entreprises innovantes, prestataires, partenaires institutionnels, etc.). Une attention particulière sera portée lors de cette séance aux outils (applications notamment) permettant d'automatiser la recherche et la présentation d'informations au sein de divers corpus de patrimoines numérisés (images et textes) qui seront présentés par des membres du projet Valconum et des membres du réseau UDPN.

Anúncio

Présentation

Séminaire doctoral du réseau UDPNDate : 2018/2019Lieu : Paris (séminaire itinérant)

http://www.udpn.fr/spip.php?article302&var_mode=calcul

Lors de la première session 2015-2016 du séminaire doctoral itinérant du réseau Usages Des Patrimoines Numérisés « Révolution ou transposition ? Les patrimoines numérisés au prisme de leurs utilisations » un premier objectif était visé : établir un premier état des lieux des usages des patrimoines numérisés en considérant différent matériaux.

Ce réseau interdisciplinaire et interinstitutionnel a pour objet d’étudier les usages et les nouvelles pratiques engendrées par la numérisation du patrimoine en distinguant le patrimoine numérisé du patrimoine nativement numérique. Ainsi des séances ont été consacrées à la musique et aux pratiques d’écoute, à une approche archéologique des archives audiovisuelles, aux usages didactiques du patrimoine numérisé, à la numérisation des arts du geste et du littéraire, et aux objets du littéraire qui en sont issus. Lors de ces séances des rapprochements entre différents types de numérisation, de matériaux et de méthodes ont eu lieu tout en manifestant au travers des usages et des outils l’inventivité et la diversité des différents acteurs du patrimoine en développant les rapports entre conservation, médiation et recherche.

Au cours de la deuxième session les séances sont coordonnées dans un souci de développer des approches qui puissent être utiles dans une perspective de formation et de questionnement tant méthodologique que pratique non seulement auprès des doctorants et jeunes chercheurs qu’auprès de professionnels du patrimoine et acteurs institutionnels. Il s’agit d’envisager autant différents types de matériaux que de méthodes et de démarches au travers d’expérimentations et de résultats pratiques issus des projets UDPN qui sont à une période de retour méthodologique afin de déterminer leur prolongement et extension.

La programmation du séminaire 2016-2017 a été conçue notamment à partir des interventions et conclusions de la journée d’étude UDPN 2016 « Projets mis en réseau, interdisciplinarité mise en question(s) » conçue dans une perspective méthodologique et aussi à partir des ateliers interdisciplinaires de l’école d’été UDPN aux ambitions plus pratiques afin de recenser les compétences et réalisations acquises au sein des développements des projets UDPN.

Pour les années 2017-18 et 2018-19 les séances seront consacrées à la présentation de résultats et de développements de projets UDPN en recherchant le développement des contacts entre les différents acteurs de la numérisation du patrimoine et usagers du patrimoine numérisé sans cesser de coordonner préoccupations méthodologiques, réalisations techniques et pratiques en continuant d’explorer la notion d’“usage” et de questionner celles de “patrimoine” et de “patrimonialisation”.

Organisé par Michel Bernard, Marie Dupond, Céline Ferjoux, Virginie Pringuet

Contact : virginie.pringuet@udpn.fr

Programme

Novembre 2018

Des sources de Michelet au Catalogue numérique de la Révolution française : faire l’inventaire d’un patrimoine dispersé

Date : vendredi 9 novembre 2018, de 14h à 17h

Lieu : Centre de ressources Jacques Seebacher, Univ. Paris 7, Paris Diderot.

Coordination de la séance : Paule Petitier, Olivier Ritz et Cécile Brémond, projet « La Fabrique de la Révolution » (CERILAC, Univ. Paris 7, Paris Diderot)

Avant de se concentrer sur l’édition numérique des papiers de Jules Michelet, le programme « La Fabrique de la Révolution » se donnait pour objectif de constituer un vaste corpus numérisé autour de l’Histoire de la Révolution française. Un volet de ce projet initial reprend de l’importance grâce au travail de transcription et de publication des papiers. Notre connaissance du patrimoine imprimé sur la Révolution française reste fragmentée, parce que les listes de titres sont très diverses, dans leur forme et dans leur contenu. Est-il possible de les réunir ? Les principes du web sémantique et les démarches d’ouverture des données rendent-ils possible un alignement des données ? Sous quelles formes et pour quels usages ? Le deuxième objectif de cette séance de séminaire sera d’esquisser des réponses à ces questions et de poser les bases d’un nouveau projet de recherche : la constitution d’un catalogue numérique de la Révolution française.

Participants 

  • Emmanuelle Bermès, Direction des Services et des Réseaux, Bibliothèque Nationale de France : le Projet Corpus 
  • Frédéric Manfrin, Chef du service Histoire, Bibliothèque nationale de France 
  • Christophe Pion, directeur adjoint de la Bibliothèque Universitaire de Paris Diderot 
  • Virginie Pringuet, Projet Atlasmuseum, réseau UDPN

Janvier 2019

Pratiques de préservation et de re-documentarisation à l’ère de la post-vérité : les archives face à la médiatisation de faits alternatifs.

Date : mardi 29 janvier 2019, de 10h à 13h

Lieu : Maison de la Recherche, Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle, 4 Rue des Irlandais.Coordination de la séance : Claire Scopsi (DICEN, INTD CNAM), Céline Ferjoux (UDPN, CARISM, IFP, Université Paris 2) et Matteo Treleani (UDPN->mot32], GERIICO, Université de Lille)

Cette séance commune aux séminaires « Patrimoines numérisés : acteurs et pratiques » du réseau UDPN et « Fabriques de mémoires » (DICEN, CNAM, INTD) se donne pour objectif d’interroger les pratiques de préservation et de re-documentarisation des archives audiovisuelles dans le contexte de la circulation de fausses nouvelles. Il s’agit de convoquer une approche croisée des sciences du document et des sciences de l’information et de la communication pour mettre en évidence l’articulation des pratiques de recoupement des sources à une typologie des supports médiatiques. La séance sera consacrée aux enjeux de préservation et re-documentarisation des sources archivistiques en questionnant par exemple, l’attribution de valeur, la notion de véracité et celle d’authenticité des documents face à la circulation de fausses nouvelles sur les réseaux numériques.Les approches théoriques et les expérimentations en matière d’éducation aux médias qui ont pour objectif de comprendre par la pratique et la mise en relation des sources et des documents la valeur de vérité qui est accordée à l’information qui circule sur les médias numériques seront mobilisées afin de situer les pratiques de préservation et de re-documentarisation dans un contexte pédagogique d’acquisition de connaissances pratiques et critiques.

La question de la formation et de la place de l’éducation aux médias dans les programmes scolaires sera l’occasion d’illustrer la coordination des usages didactiques et scientifiques dans les projets de numérisation et d’édition à caractère patrimonial qu’étudie le réseau UDPN.

Participants 

  • Mickaël Coustaty (L3i, Université de La Rochelle), projet News Eye
  • Antoine Doucet (L3i, Université de La Rochelle), projet News Eye
  • Céline Ferjoux (UDPN, CARISM, IFP, Université Paris 2)
  • Sophie Jehel (CEMTI, Université Paris 8)
  • Claire Scopsi (DICEN, CNAM INTD)

Février 2019

L’innovation ouverte dans les musées en débat

Date : Vendredi 1er Février 2019, de 10h à 17h

Lieu : Maison de la Recherche de l’Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle, 4 rue des Irlandais, 75005 Paris (salle Claude Simon)

  • Journée d’étude organisée par Geneviève Vidal (LabSIC, UDPN, Labex ICCA), soutenue par le Labex ICCA et le réseau UDPN.
  • Equipe impliquée dans le projet exploratoire (2017-18) : Christian Papilloud, Institut de sociologie, Martin-Luther Universität de Halle-Wittenberg (Allemagne) ;
  • Lucie Alexis, docteure en sciences de l’information et de la communication, sémiologie des médias, audiovisuel public et culture ;
  • Benjamin Lorre, docteur en sciences de l’information et de la communication, spécialiste des Tiers Lieux ;
  • Virginie Pringuet, docteure en esthétique, Atlasmuseum, UDPN ;
  • Ilaria Valoti, muséographe ; Agnès Vincent, compositrice.

Cette journée d’étude propose de dresser le bilan et de prolonger la recherche exploratoire « MuseoCamp – Living Lab » menée dans le cadre d’une résidence au Carrefour numérique de la Cité des sciences et de l’industrie-Universcience entre octobre 2017 et juin 2018. Des consultations publiques et des entretiens ont permis de cerner trois grands axes de réflexion sur l’innovation ouverte dans les musées. Grâce à une quarantaine de participants, professionnels de musées, de bibliothèques, prestataires et indépendants, du secteur social, étudiants, publics, et chercheurs, un certain nombre d’éléments de définition, d’enjeux relatifs à l’innovation organisationnelle et au travail en collaboration, à la place et au rôle des publics, se dessinent.

Mai 2019

Stratégies numériques et traitements automatiques dans le développement des applications dédiées aux patrimoines numérisés

Date : Mercredi 29 mai 2019, de 14h à 17hLieu : Université Paris 5, 45 rue des Saint Pères, 75006 Paris, 7e étage,Espace Turing, salle du conseil.

Séance coordonnée par Nicole Vincent (Université Paris 5 / UDPN) et Virginie Pringuet (UDPN).

Présentation

L’approche transversale adoptée dans l’étude pluridisciplinaire des usages des patrimoines numérisés nous conduit, pour cette séance du séminaire UDPN en collaboration avec plusieurs membres du projet Valconum, à nous interroger sur les questions de mutualisation des recherches et des développements d’applications entre projets de recherche mais aussi avec d’autres partenaires publics et privés (entreprises innovantes, prestataires, partenaires institutionnels, etc.). Une attention particulière sera portée lors de cette séance aux outils (applications notamment) permettant d’automatiser la recherche et la présentation d’informations au sein de divers corpus de patrimoines numérisés (images et textes) qui seront présentés par des membres du projet Valconum et des membres du réseau UDPN.

Valconum : Recherche & InnovationRetour ligne automatique. Depuis plusieurs années, l’Université de La Rochelle s’est engagée avec ses partenaires dans un projet nommé « Valconum ». Celui-ci repose sur l’innovation et la collaboration entre une vaste communauté scientifique européenne reconnue à l’échelle internationale et les entreprises privées qui font de la R&D un facteur clé de leur développement et de leur compétitivité. L’objectif principal poursuivi est de développer de nouvelles opportunités économiques en stimulant les innovations liées au secteur de la dématérialisation et de la valorisation des contenus. “Les problématiques sont nombreuses lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre la « coopétition » et des actions de « co-working » par le biais de projets stratégiques engageant l’avenir des organisations qui les portent…” Valconum entend ainsi répondre aux besoins des porteurs de projets (publics ou privés) qui souhaitent initier, développer ou mieux maîtriser leurs projets numériques, en s’appuyant sur l’expertise des acteurs industriels et l’excellence des laboratoires de recherche européens.

Retour ligne automatique https://valconum.org

Participants

  • Véronique Eglin, Institut National des Sciences Appliquées de Lyon (INSA), Valconum
  • Fabrice Issac, Université Paris 13 / UDPN
  • Josep Lladós, Université Autonome de Barcelone (UAB) / Centre de Vision par ordinateur (CVC) / Valconum
  • Olivier Ritz, Université Paris 7, Centre Jacques-Seebacher / UDPN

Octobre 2019

Les gestes scientifiques et artistiques comme gestes patrimoniaux : la dimension relationnelle des pratiques de patrimonialisation numériques.

En cours de programmation

Locais

  • 7e étage, Espace Turing, salle du conseil - Université Paris 5, 45 rue des Saint Pères, 75006 Paris
    Paris, França (75006)

Datas

  • quarta, 29 de maio de 2019
  • sexta, 09 de novembro de 2018
  • terça, 29 de janeiro de 2019
  • sexta, 01 de fevereiro de 2019

Palavras-chave

  • patrimoine, numérisation, automatisation, application, perception, analyse, classification, indexation

Contactos

  • Virginie Pringuet
    courriel : virginie [dot] pringuet [at] udpn [dot] fr

Urls de referência

Fonte da informação

  • Virginie Pringuet
    courriel : virginie [dot] pringuet [at] udpn [dot] fr

Para citar este anúncio

« Stratégies numériques et traitements automatiques dans le développement des applications dédiées aux patrimoines numérisés », Seminário, Calenda, Publicado terça, 28 de maio de 2019, https://calenda.org/633752

Arquivar este anúncio

  • Google Agenda
  • iCal