InicioLes proches et la mort : regards interdisciplinaires

InicioLes proches et la mort : regards interdisciplinaires

Les proches et la mort : regards interdisciplinaires

Death and the nearest and dearest: interdisciplinary approaches

Numéro thématique de « Frontières »

"Frontières" theme issue

*  *  *

Publicado el martes 18 de junio de 2019 por Céline Guilleux

Resumen

Ce numéro de la revue Frontières désire réunir des textes issus de plusieurs disciplines (anthropologie, droit, éthique, psychologie, travail social, sociologie, etc.), abordant l’accompagnement en fin de vie à tous les âges (les enfants, les adultes, les personnes âgées) et dans divers contextes (hôpital, domicile, CHSLD, maisons de soins palliatifs).

Anuncio

Direction du numéro

Isabelle Van Pevenage

Argumentaire

« La mort n’est jamais familière » (Déchaux, 2001). Accompagner une personne en fin de vie, que ce soit un·e conjoint·e, un parent, un enfant, ou encore un·e ami·e est une expérience sans pareil, et est le plus souvent synonyme d’épreuve. Une épreuve personnelle, mais aussi relationnelle puisque la certitude de la mort à venir bouleverse les dynamiques, obligeant les proches à anticiper la perte tout en les plaçant face à leur propre finitude. Si cette épreuve a une issue certaine, son parcours, quant à lui, peut être plus ou moins long, est souvent changeant et incertain. La plupart du temps, dès l’annonce de la mort à venir, les proches deviennent porteurs d’une nouvelle responsabilité face à la fragilité et la vulnérabilité de la personne en fin de vie. Et tout au long de cette trajectoire, les proches, auront à répondre à de nombreuses attentes (tant de la part de la personne en fin de vie que de la famille ou des intervenants), seront confrontés à de nombreux choix et renoncements, et endosseront de multiples rôles. Ils iront bien souvent aux « limites d’eux-mêmes » (Saillant et Gagnon, 2001), tout en faisant face à une kyrielle d’émotions et de sentiments intenses.

Bien entendu, une multiplicité de facteurs influence cette épreuve, qu’il s’agisse de la relation à la personne en fin de vie, du type et de la durée de la maladie, des ressources formelles et informelles disponibles, etc. Les questions et enjeux autour de l’accompagnement d’un proche en fin de vie sont donc nombreux et variés. C’est pourquoi ce numéro de la revue Frontières désire réunir des textes issus de plusieurs disciplines (anthropologie, droit, éthique, psychologie, travail social, sociologie, etc.), abordant l’accompagnement en fin de vie à tous les âges (les enfants, les adultes, les personnes âgées) et dans divers contextes (hôpital, domicile, CHSLD, maisons de soins palliatifs).

Modalités de soumission

Les propositions doivent être déposées via la plateforme d'édition numérique de FRONTIÈRES ou par courriel (frontieres@uqam.ca)

avant le 1er octobre 2019.

FRONTIÈRES ne publie que des textes originaux et inédits qui, s’ils sont acceptés, ne devront pas être substantiellement repris ailleurs sans la permission expresse de la Revue.

  • Les textes soumis ne doivent pas dépasser 6000 mots (incluant la bibliographie et les notes de bas de page).
  • Les textes se conforment aux exigences stylistiques et bibliographiques décrites dans le Protocole de rédaction de FRONTIÈRES.
  • Les soumissions doivent inclure un résumé et des mots-clés (anglais et français) ainsi que les noms, affiliations et adresses courriel des auteurs.
  • Chaque article est soumis à un comité de lecture scientifique. À la lumière de cette évaluation, le manuscrit est accepté tel quel ou est retourné à l’auteur afin qu’il produise une version finale, en tenant compte des recommandations faites.
  • Si l’évaluation est négative et si l’article ne correspond pas aux politiques rédactionnelles de la revue, il peut être refusé.
  • La Rédaction se réserve le droit d’apporter des corrections mineures concernant la langue, la ponctuation, les titres et sous-titres, ainsi que le protocole bibliographique.

La parution de ce numéro thématique est prévue à l'automne 2020.

Références citées

DÉCHAUX, J.-H. (2001). « Un nouvel âge du mourir : la “mort en soi” », Recherches sociologiques, no 2, p. 79-100.

SAILLANT, F. et É. GAGNON (2001). « Responsabilité pour autrui et dépendance dans la modernité avancée. Le cas de l’aide aux proches », Lien social et Politiques, no 46, p. 55-69.

Categorías


Fecha(s)

  • martes 01 de octubre de 2019

Palabras claves

  • mort, fin de vie, accompagnement

Contactos

  • Rachel Brousseau
    courriel : frontieres [at] uqam [dot] ca

Fuente de la información

  • Rachel Brousseau
    courriel : frontieres [at] uqam [dot] ca

Para citar este anuncio

« Les proches et la mort : regards interdisciplinaires », Convocatoria de ponencias, Calenda, Publicado el martes 18 de junio de 2019, https://calenda.org/634960

Archivar este anuncio

  • Google Agenda
  • iCal
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search