HomePatrick Geddes à Montpellier (1924-1932)

Patrick Geddes à Montpellier (1924-1932)

Un pionnier de l'écologie urbaine

*  *  *

Published on Tuesday, June 11, 2019 by Céline Guilleux

Summary

C’est la prise en compte accrue de l’environnement et de la santé dans les programmes, et diplômes délivrés par l’École qui motive l’intérêt pour les usages contemporains de Geddes. La même ambition d’afficher des programmes de recherches interdisciplinaires par la Maison des sciences de l'homme Sud explique son engagement pour le colloque. Pour sa part, l’association Patrick Geddes (APGF) tient à donner chair à ses objectifs, mieux faire connaître Patrick Geddes et ses travaux, tout en créant des liens avec l’association écossaise qui a lancé de nombreux travaux à Édimburgh. Enfin, ce colloque espère rencontrer l’intérêt des montpelliérains car à Edimburgh l’œuvre de Geddes est inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO, et qu'en est il à Montpellier ? Quels usages et quelles pratiques sont-ils envisageables ?

Announcement

Présentation

Le colloque international Geddes est le fruit de la rencontre des intérêts de deux institutions, l’École Nationale Supérieure d'architecture de Montpellier et la Maison des Sciences de l'Homme Sud, et d’une association, l'Association Patrick Geddes France. L’ENSAM, qui fête cette année ses cinquante ans, est installée pour partie sur le terrain où fut exécuté le Collège des Écossais par Edmond Leenhardt, puis le Collège des Indiens, conçu et exécuté par Franck Mears et transformé par de Jean de Richemond. L’intérêt de l’ENSAM et du LIFAM est grand, à un moment où l’histoire de l’architecture retrouve une importance dans les cursus de formation, car nécessaire à l’histoire du bâti dans toute opération de réhabilitation, facette devenue essentielle du métier d’architecte. Mais au-delà, c’est la prise en compte accrue de l’environnement et de la santé dans les programmes, et diplômes délivrés par l’École qui motive l’intérêt pour les usages contemporains de Geddes. La même ambition d’afficher des programmes de recherches interdisciplinaires par la MSH Sud explique son engagement pour le colloque. Pour sa part, l’association APGF tient à donner chair à ses objectifs, mieux faire connaître Patrick Geddes et ses travaux, tout en créant des liens avec l’association écossaise qui a lancé de nombreux travaux à Édimburgh. Enfin, ce colloque espère rencontrer l’intérêt des montpelliérains car à Edimburgh l’oeuvre de Geddes est inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO, et qu'en est il à Montpellier ? Quels usages et quelles pratiques sont-ils envisageables ?

Geddes, le retour ?

Patrick Geddes (1854-1932) nest pas un inconnu et il est à nouveau convoqué comme un père fondateur des disciplines de laménagement et de lurbanisme par nos collègues italiens, 50 ans après que Françoise Choay a construit Geddes comme figure de proue dun aménagement humaniste : Anthropopolis, lignée engendrant Marcel Poète, Lewis Mumford, Jane Jacobs, Léonard Duhl et, last but not least, Kevin Lynch. Les contributions de Robert Stephens, Franco Ferreti, Droor Endeweld, Ilaria Agostini et Alberto Magnaghi sont éclairantes à ce propos. Qu'il s'agisse de la préservation des remparts d'Ahmedabad, de la circulation des théories et pratiques anarchistes dans les îles britanniques, de la projétation de Tel-Aviv ou encore des usages contemporains de Geddes pour évaluer la mégapole (et non la Mégalopolis!) contemporaine, ces contributeurs nous permette de mieux saisir l'existence planétaire de Patrick Geddes. Se serait-elle perdue cette existence, inclassable dans les limites disciplinaires? Marc Pénin démontre subtilement la nature sociologique des intérêts de Geddes pour l'économie, Luc Doumenc livre un témoignage sensible sur la continuité et la transmission en faisant resurgir la figure attachante d'André Schimmerling. Marie Kenza Bouhadou et Anne Sistel, David Fanfani et leurs étudiants, quant à eux, ont le courage de donner à voir leurs travaux inspirés par Patrick Geddes, nous offrant ce qu'une praxis geddesienne peut aider à construire aujourdhui, une boussole débarrassée de l'obsession rentière. Les outils et les compagnons de Geddes sont au centre des communications de Pierre Chabard et Daniel Bartement. L'Outlook-tower, pièce maîtresse du dispositif pédagogique, civique, historien et d'urbanisme conçu et construit par Geddes gagne à être recontextualisée, et la lignée et la constellation des compagnons de route montpelliérains précisées.

Enfin, vous l'aurez compris, ce colloque se veut « Geddesien » dans la forme, ouvert et destiné au plus grand nombre, oeuvre d'éducation civique et d' « augmentation de la conscience territoriale » comme le disent nos amis territorialistes italiens. C'est pourquoi une large part est faite à la découverte et à l'expérimentation des lieux et des pratiques, et nous remercions chaleureusement nos amis de l'Association Patrick Geddes France pour l'organisation des visites du Collège et de ses jardins (merveilleusement restitués sous la plume talentueuse de Jean-Paul Andrieu), celle du Jardin des plantes de Montpellier, lieu d'une figuration des relations nouées entre une communauté et son territoire par Jean-François Rossi et Thierry Lavabre-Bertrand, Professeurs de Médecine qui s'inscrivent dans la lignée des Charles Martins et Jules Pavillard. Le beau combat victorieux de Catherine Boutry est la preuve vivante du souffle geddesien maintenu à Montpellier, le Jardin de la Reine, un temps promis aux promoteurs reste un jardin.

La fête et le savoir ne sont nullement antinomiques, la présentation de louvrage attendu de Marion Geddes et Jean-Paul Andrieu, La Colline et le Monde, trouve ici son écrin de présentation, le Collège, et son rythme, celui des danses écossaises menées avec fougue par notre autre Marion après un buffet dînatoire composé et réalisé par les étudiants de la formidable association KFet de lENSAM. Tout cela, nous l'espérons, contribuera de belle manière au cinquantenaire de lécole d'architecture dirigée par Alain Derey qui a été au point de départ de ce colloque.

Programme

Vendredi 14 juin

9H Accueil

9H30 Discours inaugural

  • Alain Derey, directeur ENSAM,
  • Hassan Ait Haddou, directeur LIFAM, Frédéric Rousseau, directeur MSH-Sud, Luc Doumenc, président APGF,
  • Anne Sistel, co-organisatrice du colloque

Mémoire de Patrick Geddes dans le monde

10H Patrick Geddes dans la Cité

Modératrice : Catherine Bernié-Boissard, géographe, ART-DEV, APGF

  • Federico Ferretti, géographe, University College Dublin « P. Geddes et la connexion britannique des géographes anarchistes »
  • Marc Penin, économiste, Université de Montpellier, APGF « Patrick Geddes économiste »

11H pause

11H15 Patrick geddes urbaniste

Modérateur : Emmanuel Chastang, enseignant, APGF

  • Dror Endeweld, plasticien, ESBA de Nîmes « Geddes et Tel Aviv pour la vie »
  • Robert Stephens, architecte à Mumbaï, Inde « Les murs d’Ahmedabad, une circumambulation avec Patrick Geddes »

12H30 pause déjeuner

Pratiques geddesiennes

14H Le concept de biorégion

Modératrice : Anne Sistel, architecte, ENSAM- LIFAM, APGF

  • David Fanfani, architecte-urbaniste, Université de Florence, Italie « Aux origines de la biorégion : thèmes pour une contribution culturelle au projet de territoire »
  • Luana Giunta, urbaniste paysagiste, doctorante Université Bordeaux-Montaigne, UMR 5319-PASSAGES « De la métropole à la biorégion dans l’aire métropolitaine bordelaise »

15H Experiences pedagogiques

Modérateur : Laurent Viala, géographe, ENSAM-LIFAM

  • Khédidja Mamou, architecte-sociologue et Yannick Hoffert, architecte, ENSAM-LIFAM « Agir avec les territoires : pour une pédagogie en situation »
  • David Fanfani, architecte, Gherardo Chirici, agronome, et Marco Mancino, architecte, Université de Florence, Italie « Atelier italien à Fabrègues »
  • Marie Kenza Bouhadou, architecte-urbaniste Anne Sistel, architecte-urbaniste, ENSAM-LIFAM, APGF « La ville sensible : un atelier pédagogique en péri urbain »

16H30 Pause

16H45 Participation des habitants

Modératrice : Ilaria Agostini, architecte, Université de Bologne

  • Petra Biberbach, directrice Planning Aid Scotland (PAS), Écosse « In the footsteps of Geddes »
  • Bernard Kohn, architecte-urbaniste « Un atelier populaire à Lodève » 

17H30 presentation du livre :« Patrick Geddes et le Collège des Écossais. La colline et le monde » (éditions de l’Espérou)

  • Par Jean-Paul Andrieu, architecte et Marion Geddes, APGF

Samedi 15 juin

à msh-sud à montpellier

9H30 Accueil

10H00 Patrick geddes à montpellier et en france

Modératrice : Hélène Guérin, historienne de l’art, ENSAM-LIFAM, APGF

  • Luc Doumenc, architecte urbaniste « La continuité pédagogique de P. Geddes à Montpellier »
  • Pierre Chabard, architecte, ENSA Paris-La Villette « Migrations françaises de l’Outlook Tower : Paris, Montpellier, Domme »

11H pause

11H15

Modérateur : Daniele Vannetiello, architecte, Université de Bologne

  • Daniel Bartement, géographe, Université Montpellier 3, CRISES, APGF « P. Geddes et les géographies montpelliéraines » Ilaria Agostini, architecte, Université de Bologne 
  • Alberto Magnaghi, architecte, Université de Florence, Italie « Megalopolis versus biorégion »

12H15 pause déjeuner

  • 14H Conclusion et perspectives d’avenir
  • 15H Visite du jardin des plantes et du jardin de la reine avec les Professeurs de médecine Thierry Lavabre-Bertrand, directeur du jardin des plantes, Jean-François Rossi, APGF et Catherine Boutry, architecte, APGF

Subjects

Places

  • 179 rue de l’Espérou
    Montpellier, France (34)

Date(s)

  • Friday, June 14, 2019
  • Saturday, June 15, 2019

Keywords

  • architecture, écologie urbaine

Contact(s)

  • Anne Sistel
    courriel : asistel [at] montpellier [dot] archi [dot] fr

Information source

  • Hassan Ait Haddou
    courriel : haithaddou [at] montpellier [dot] archi [dot] fr

To cite this announcement

« Patrick Geddes à Montpellier (1924-1932) », Conference, symposium, Calenda, Published on Tuesday, June 11, 2019, https://calenda.org/638496

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal