HomeMigrations et diasporas dans le monde : représentations, intégrations et enjeux internationaux

*  *  *

Published on Thursday, June 27, 2019 by Anastasia Giardinelli

Summary

Les fréquentes hécatombes dans le Sahara puis dans la barrière méditerranéenne nous engagent à porter de nouveau la réflexion sur le phénomène des migrations internationales. Devenues aujourd’hui le symbole d’une crise mondiale qui mobilise tous les Etats africain, eurasien, américain et océanien, elles combinent à la fois des dimensions politiques, économiques, sociales et culturelles incontestables. La mobilité humaine et les migrations ne sont pourtant pas des phénomènes nouveaux et exceptionnels. Depuis les premières heures de l’humanité, partout dans le monde, elles ont régulièrement modelé nos sociétés. Si elles sont aujourd’hui un problème délicat de gouvernance politique, alors il faut s’interroger sur les raisons qui les motivent, les logiques qui les gouvernent puis sur les conséquences qu’elles entrainent.

Announcement

Présentation

Le Groupe d’Etudes et de Recherches en Histoire Culturelle (GERHIC) organise les 25, 26 et 27 septembre 2019, à l'Université Jean Lorougnon Guédé en Côte d’Ivoire, ses deuxièmes journées d’études scientifiques autour du thème : "Migrations et diasporas dans le monde : représentations, intégrations et enjeux internationaux ". 

Argumentaire

Les fréquentes hécatombes dans le Sahara puis dans la barrière méditerranéenne nous engagent à porter de nouveau la réflexion sur le phénomène des migrations internationales. Devenues aujourd’hui le symbole d’une crise mondiale qui mobilise tous les Etats africain, eurasien, américain et océanien, elles combinent à la fois des dimensions politiques, économiques, sociales et culturelles incontestables. La mobilité humaine et les migrations ne sont pourtant pas des phénomènes nouveaux et exceptionnels. Depuis les premières heures de l’humanité, partout dans le monde, elles ont régulièrement modelé nos sociétés. Si elles sont aujourd’hui un problème délicat de gouvernance politique, alors il faut s’interroger sur les raisons qui les motivent, les logiques qui les gouvernent puis sur les conséquences qu’elles entrainent.

Alors que les régions comme l’Afrique qui constitue l’un des plus importants points de départ de cet exode cherchent par tous les moyens à réduire cette saignée migratoire, le monde occidental, qui a pourtant longtemps vanté les avantages de la libre circulation des personnes et promu l’hyper-mobilité, lui, est aujourd’hui en train de revenir aux frontières (Dirakis, 2016) et de se barricader en durcissant sa législation sur l’immigration. Et pour cause, le développement de théories populistes, très souvent complotistes, qui véhiculent des thèses comme celle par exemple du « Grand remplacement » forgée par l’écrivain Renaud Camus (Camus, 2010, 2011), et qui gagnent à leur cause une bonne partie de l’opinion publique occidentale, fragilise les institutions politiques et déstabilise les relations sociales. Si elles ont  essaimé dans le débat politique de ces démocraties libérales, symbolisée par la montée en puissance de l’extrême-droite, c’est bien parce qu’elles cristallisent des peurs collectives et identitaires qu’il importe de questionner et de comprendre, peurs que viennent malheureusement alimenter, et ce, très régulièrement, les médias.

A côté de ces questions de représentations sociales, c’est surtout le problème de l’intégration de ces populations dans le pays d’installation qui se pose ; les conditions et modalités de leur accueil, leur exercice de la citoyenneté qui ramène aux notions d’identité, de droit, d’inclusion et d’exclusion sociales, bref, leur appropriation du « code culturel » (Guerraoui & Troadec, 2000).

La gouvernance des migrations, dans le contexte actuel de mondialisation transi par le développement du terrorisme islamiste et de la criminalité transfrontalière, constitue donc pour les Etats et les organisations internationales une priorité majeure. Le développement de politiques restrictives par les gouvernements occidentaux, le retour à l’Etat-nation achèvent de convaincre que la question a franchi les limites de l’humanitaire pour s’inscrire définitivement dans le champ politique.

Cette deuxième journée d’études qu’organise le Groupe d’Etudes et de Recherche en Histoire Culturelle (GERHIC) ambitionne donc de réexplorer cette problématique générale des migrations qui traverse toutes les périodes de l’histoire et concerne tous les espaces de notre monde. Les champs retenus comme cadre d’analyse sont les suivants :

AXE 1 - Migrants / migrations : Discours et représentations sociales

Cet axe d’étude mobilise des thématiques nombreuses. Il interroge notamment les questions de perception et de représentation sociales du phénomène migratoire dans les pays d’origine, de transit et d’établissement puis le discours politique, populaire et médiatique qui le porte et renforce les processus de stigmatisation et d’essentialisation des identités.

AXE 2 – Migrations, identités et socialisation culturelles

Ce deuxième point interroge la question fondamentale de l’intégration des immigrés dans les sociétés d’accueil et le processus de construction, en interaction avec celles-ci, d’identités culturelles nouvelles. Il s’agit ici d’analyser les phénomènes de socialisation culturelle, d’interculturalité et de multiculturalité, les différentes phases et formes de cette construction identitaire.

AXE 3 – Migrations, Etats et mondialisation

Ce troisième champ d’analyse examine les réponses des Etats et des institutions internationales face au phénomène des migrations internationales dans le contexte actuel de mondialisation des échanges. Il y aborde les enjeux humanitaires, sécuritaires, économiques, politiques et géopolitiques liés à son intensification croissante, ce, à l’échelle nationale, régionale et mondiale.

Modalités de soumission

L’appel est ouvert aux enseignants-chercheur.e.s et chercheur.e.s ainsi qu’aux doctorant.e.s en sciences humaines, sociales, juridique et politiques.

Chaque proposition de communication devra comporter un titre, le nom, la fonction, l’adresse mail, l’affiliation institutionnelle de/des auteur(s) et un résumé d’une page maximum précisant également l’axe thématique dans lequel s’inscrit la communication.

Les propositions doivent être envoyées

avant le 31 juillet 2019

sous la forme d’un fichier Word intitulé comme suit : « Nom_prénom – Daloa 2019 », à l’adresse suivante : gerhic.univ@gmail.com

Les résultats des évaluations seront envoyés le 10 août 2019 aux auteurs.

La langue de communication est le français. Les articles issus de cette journée pourront donner lieu à une publication commune.

Comité d'organisation

  • KONIN Sévérin
  • DEDE Jean-Charles
  • ZRAN Toily Anicet
  • ETTIEN Comoé Fulbert
  • BANGALI N’Goran Gédéon
  • AGOH Akabla Florentine Epse Kouassi
  • N’GUESSAN Adjoua Pamela
  • ADOUBI Thierry Hugues

Comité scientifique

  • M. KONE Issiaka, Directeur de recherches, Université Jean Lorougnon Guédé, Daloa (Côte d’Ivoire), Socio-anthropologue (président)
  • M. Simon-Pierre EKANZA, Professeur émérite des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d’Ivoire), Historien
  • M. Joachim KÜGLER, Professeur des Universités, Université de Bamberg (Allemagne), Théologien, Historien
  • M. Klaus VAN EICKELS, Professeur des Universités, Université de Bamberg (Allemagne), Historien
  • M. John Victor TOLAN, Professeur des Universités, Université de Nantes (France), Historien
  • M. Thierry Kablanazan EZOUA, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d’Ivoire), Philosophe
  • M. Kouamé AKA, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d’Ivoire), Historien
  • M. LATTE Egue Jean Michel, Professeur des Universités, Université Alassane Ouattara, Bouaké (Côte d’Ivoire), Historien
  • M. HAUHOUOT Célestin, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d’Ivoire), Géographe
  • M. N’DOUBA Boroba François, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d’Ivoire), Psychologue
  • M. Méïté MEKE, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d’Ivoire), Lettres modernes
  • M. Jean Marie KOUAKOU, Professeur des Universités, Université Félix Houphouët-Boigny, (Côte d’Ivoire) Lettres Modernes
  • M. CAMARA Moritié, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara, Bouaké, (Côte d’Ivoire), Historien
  • M. BAMBA Mamadou, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara, Bouaké, (Côte d’Ivoire), Historien
  • M. DAYORO Zouguehi Kevin, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d’Ivoire), Sociologue
  • M. KOUADIO Guessan, Maître de conférences, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan, (Côte d’Ivoire), Historien
  • M. BEKOIN Tanoh Raphael, Maitres de Conférences, Université Alassane Ouattara, Bouaké (Côte d’Ivoire), Historien
  • M. AKA Adou, Maître de Conférences, Université Jean Lorougnon Guédé, Daloa (Côte d’Ivoire), Historien
  • M. KONIN Severin, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan, (Côte d’Ivoire), Historien

Places

  • UFR Sciences Sociales et Humaines - Université Jean Lorougnon Guédé, 12 BP V 25 Daloa 12 (Côte d'ivoire)
    Daloa, Côte d'Ivoire

Date(s)

  • Wednesday, July 31, 2019

Keywords

  • migrants, migrations, crise migratoire, socialisation culturelle

Contact(s)

  • Jean-Charles Dédé
    courriel : ddjch_2005 [at] yahoo [dot] fr
  • Toily Anicet Zran
    courriel : anicetzran [at] yahoo [dot] fr
  • Comoé Fulbert Ettien
    courriel : fulettien [at] yahoo [dot] fr

Information source

  • Jean-Charles Dédé
    courriel : ddjch_2005 [at] yahoo [dot] fr

To cite this announcement

« Migrations et diasporas dans le monde : représentations, intégrations et enjeux internationaux », Study days, Calenda, Published on Thursday, June 27, 2019, https://calenda.org/644142

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal