InicioIntégrer les dimensions culturelle et historique dans la gestion des zones humides

Intégrer les dimensions culturelle et historique dans la gestion des zones humides

Du Parc Naturel Régional du Morvan aux tourbières européennes

*  *  *

Publicado el martes 09 de julio de 2019 por Anastasia Giardinelli

Resumen

Les tourbières du Morvan constituent des sites très discrets, souvent de superficie très restreinte, autrefois pâturées par le bétail. Elles ont été progressivement abandonnées du fait des contraintes fortes pesant sur une mise en valeur agricole et sylvicole. Tombées dans l'oubli, elles n'en présentent pas moins un grand intérêt écologique : une mosaïque de milieux naturels tourbeux uniques en Bourgogne, ainsi que la faune et la flore associées, très riches tant sur le plan de la rareté que de la diversité. Sans oublier les potentialités économiques indirectes si elles sont entretenues. Depuis 2015, les tourbières morvandelles sont protégées parleur classement en Réserve naturelle régionale.

Anuncio

Argumentaire

Les tourbières du Morvan constituent des sites très discrets, souvent de superficie très restreinte, autrefois pâturées par le bétail. Elles ont été progressivement abandonnées du fait des contraintes fortes pesant sur une mise en valeur agricole et sylvicole. Tombées dans l'oubli, elles n'en présentent pas moins un grand intérêt écologique : une mosaïque de milieux naturels tourbeux uniques en Bourgogne, ainsi que la faune et la flore associées, très riches tant sur le plan de la rareté que de la diversité. Sans oublier les potentialités économiques indirectes si elles sont entretenues. Depuis 2015, les tourbières morvandelles sont protégées parleur classement en Réserve naturelle régionale.

Les zones humides morvandelles fournissent de beaux exemples de la complexité des liens entre desmilieux naturels remarquables et des sociétés humaines. Une première question concerne la naturalité des tourbières et des milieux humides. À partir de quels moments les tourbières ne sont-elles plus naturelles, ou à partir de quels moments sont-elles devenues des anthroposystèmes ? Profondeur dans le temps de l’impact anthropique sur ces dernières, (récente ou ancienne, séculaire, millénaire) ; pression des activités humaines passées et actuelles, faible, forte, ou encore différentielle selon les types d'activités : ce sont là quelques-uns des questionnements qui seront au coeur des échanges de ces journées. Les travaux archéologiques et historiques qui se sont multipliés aujourd'hui, montrent que la "naturalité" des tourbières et surtout la transformation de celles-ci ne s'inscrit pas dans une trajectoire linéaire dans le temps, mais fait alterner des temps forts, d'accélération, avec des moments de dégradation voire d'abandon. Existe-t-il des seuils à partir desquels les tourbières sont devenues des systèmes si artificialisés que la résilience de leur fonctionnement biophysique est menacée ? Cela amène à s'interroger sur les impacts des activités humaines passées et actuelles sur ces paysages. En Morvan, l'abondance en ressources en eau a conditionné en partie le mode d'occupation historique du territoire, les savoir-faire liés à l'utilisation de la force motrice, le flottage du bois, etc... Mais ces ressources en eau, bien qu'abondantes, demeurent fragiles : quelles ressources en eau demain en prenant en compte les conséquences de l’enrésinement, de l'effet cumulé des plans d'eau ...? Tout pareillement, concernant la biodiversité à la fois favorisée et préservée ainsi que remarquable notamment en communautés végétales exceptionnelles sur les zones humides et les tourbières. Mais les milieux et les biocénoses sont sensibles aux dégradations anthropiques(pollutions directes, diffuses, modification des bassins versants...), et ce d'autant plus dans un contexte d'évolution des débits à la baisse en lien avec les évolutions climatiques probables.

Associés à des fonctions à forte variabilité historique tant en intensité qu’en diversité (pâturage,maraichage, production de tourbe, biens de nature et de biodiversité…), ces liens milieux/sociétés humaines sontégalement tributaires des visions, des perceptions et des représentations des sociétés locales qui les valorisentconstruisent. On s'interrogera sur le synchronisme de ces systèmes valorisation-perception. Les temps de la tourbe sont-ils identiques entre le Morvan et les autres tourbières du Massif Central ? Par extension, trouve-t-ondes similitudes, ou au contraire, des dysharmonies entre ce Massif ancien et les autres massifs anciens français et européens ? Entre eux et les tourbières de plaine ou de montagne ? Une autre question concerne les moteurs culturels de la valorisation de ces zones humides. Par-delà le contexte technique et historique de leur mise en valeur, peut-on distinguer des cultures des tourbières, expression comprise ici comme des modes de représentation spécifiques ? Quelles légendes, quels contes, quelle sémiotique sont attachées aux tourbières du Massif Central ? En quoi ces manières de se représenter l’espace ont-elles influé et influent-elles encore sur la gestion de ces milieux humides ? Ce volet tentera de donner la parole aux acteurslocaux et se nourrira de l’imaginaire de la tourbe, conçu comme facteur écologique.

Programme

19h/19h30 : Repas à la cafétéria du Centre archéologique

Vendredi 4 matin

8h30/8h45 : Accueil des participants au Centre archéologique

9h00 : Départ en car pour la visite de la tourbière de Champ Gazon (à Montsauche), coordonnée par Christine Dodelin (Conservatrice de la Réserve Naturelle des Tourbières du Morvan), Isabelle Jouffroy (laboratoire Chrono-environnement de Besançon), et Laurent Paris (responsable du pôle Environnement au PNR Morvan).

12h30/13h00 : Repas - pique-nique

14h30 - 16h00 : Visite des Sources de l'Yonne et de la tourbière du Port des Lamberts coordonnée par Christine Dodelin (Conservatrice de la Réserve Naturelle des Tourbières du Morvan), Isabelle Jouffroy (laboratoire Chrono-environnement de Besançon), et Laurent Paris (responsable du pôle Environnement au PNR Morvan).

Retour prévu à Glux en Glenne : 16h30/17h00

A partir de 17h00 : Visite du Musée de Bibracte pour ceux qui le veulent. 18h30 : Assemblée Générale du GHZH à l'auditorium du Centre archéologique 19h30 : Repas à la cafétéria du Centre archéologique

20h30 : Conférence de Francis Muller, directeur du Pôle Relais Tourbières :  « Fascinantes tourbières du monde » ouverte à tous publics

Samedi 5 matin

Auditorium du Centre archéologique

9h15 : Introduction par Bertrand Sajaloli, président du Groupe d'Histoire des Zones Humides 9h30 -12h00 : Communications

9 h30 - Fabrice Grégoire (GHZH) : Histoire et mémoire des tourbières. Exemples en Ardèche et en Laonnois

10h – Hervé Cubizolle (universités Lyon II/Saint Etienne, UMR 5600 EVS-ISTHME) Les tourbières de l’Holocène récent (- 4600/0 cal. BP) : entre patrimoine naturel et patrimoine archéologique et historique.

10h30- 10h45 Pause

10h45- Pierre Goubert (cabinet P. Goubert, expertise des écosystèmes et programme « tourbières du Massif Central) : Quand l’anthropocène a-t-il commencé pour les tourbières de France ?

11h15 - Clément Garineaud (PNR du Morvan, Natura 2000), Présentation du projet Usages et perceptions des zones humides dans le Morvan

11h45 – Pierre Boliveau (Maison du Lac de Grand Lieu), Marie Dagonneau (Master DDLS, université d’Orléans) et Bertrand Sajaloli : Art et zones humides de montagne. Quelles représentations ?

12h30 - 14h00 Repas à la cafétéria du Centre archéologique

Samedi 5 après-midi

Auditorium du Centre archéologique de Bibracte

14h00 - 16h00 : Table-ronde : comment intégrer la dimension culturelle dans la gestion des tourbières du Massif Central ?

Animateur(s) : Corinne Beck (vice-présidente du GHZH et présidente du Comité Scientifique du PNR Morvan)

Intervenants :

  • PNR Morvan : Christine Dodelin
  • GHZH : Fabrice Grégoire
  • Pôle Relais Tourbières : Francis Muller
  • DREAL : en attente de confirmation
  • Département de la Nièvre : en attente de confirmation
  • Ministère de la Transition Écologique et Solidaire : Jean-Pierre Thibault, inspecteur général (attente de confirmation)

Fin de la journée au plus tard le samedi à 16h00.

Comité d’organisation

  • Corinne Beck (Co-Présidente du Conseil scientifique du PNR Morvan et vice-présidente du GHZH)
  • Christine Dodelin (Conservatrice de la Réserve Naturelle des Tourbières, PNR Morvan)
  • Francis Muller (Directeur du Pôle-Relais Tourbières à la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels)
  • Bertrand Sajaloli (Maître de conférences à l’Université d’Orléans, président du GHZH)

Contacts

cbeck16@wanadoo.fr

bertrand.sajaloli@univ-orleans.fr

francis.muller@reseau-cen.org

Lugares

  • Centre archéologique européen de Bibracte
    Glux-en-Glenne, Francia (58)

Fecha(s)

  • viernes 04 de octubre de 2019
  • sábado 05 de octubre de 2019

Palabras claves

  • zone humide, tourbière, patrimoine culturel, Morvan, Massif Central

Contactos

  • Corinne Beck
    courriel : cbeck16 [at] wanadoo [dot] fr

Fuente de la información

  • Sylvain Dournel
    courriel : sylvain [dot] dournel [at] univ-orleans [dot] fr

Para citar este anuncio

« Intégrer les dimensions culturelle et historique dans la gestion des zones humides », Jornada de estudio, Calenda, Publicado el martes 09 de julio de 2019, https://calenda.org/648442

Archivar este anuncio

  • Google Agenda
  • iCal