HomeCitoyennetés au nord et au sud de la Méditerranée

Citoyennetés au nord et au sud de la Méditerranée

Actions, objets, relations : une perspective interdisciplinaire

*  *  *

Published on Tuesday, July 09, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Cet atelier doctoral vise à dégager des pistes pour repenser la citoyenneté en Méditerranée, en désincrustant celle-ci des essentialisations culturelles, des épistémès disciplinaires, et des traditions historiographiques nationales. Il part d’une définition large de la citoyenneté, qui ne se restreint pas à l’obtention d’un statut conditionnant l’exercice de droits politiques, mais qui prend en compte les processus de construction des droits d’accès aux ressources locales (telles que le travail, le logement, l’assistance etc.). En adoptant une perspective interdisciplinaire, ce projet veut faire dialoguer, à partir de terrains géographiques et d’époques différentes, des conditions d’affirmation citoyenne formalisées par l’inégal droit d’accès aux ressources locales.

Announcement

Présentation

Cet atelier doctoral s’inscrit dans la continuité des travaux menés dans le cadre de l’ANR PROCIT Propriété et Citoyenneté au nord et au sud de la Méditerranée (XVIe-XIXe siècle) (coord. Simona Cerutti). Ce programme vise à dégager des pistes pour repenser la citoyenneté en Méditerranée, en désincrustant celle-ci des essentialisations culturelles, des épistémès disciplinaires, et des traditions historiographiques nationales. Il part d’une définition large de la citoyenneté, qui ne se restreint pas à l’obtention d’un statut conditionnant l’exercice de droits politiques, mais qui prend en compte les processus de construction des droits d’accès aux ressources locales (telles que le travail, le logement, l’assistance etc.). Cette approche invite à porter une attention particulière aux liens sociaux et à leur capacité à constituer les fondements des revendications de ces droits. Cet angle offre un double avantage : il permet d’appréhender les enjeux de la citoyenneté en des termes non anachroniques (les ressources locales dont il est questions sont identifiées comme cruciales par les acteurs sociaux eux-mêmes), et, d’autre part, il « libère » l’analyse des catégories ethnocentriques, produites par la philosophie politique occidentale. En adoptant une perspective interdisciplinaire, ce projet veut faire dialoguer, à partir de terrains géographiques et d’époques différentes, des conditions d’affirmation citoyenne formalisées par l’inégal droit d’accès aux ressources locales. L’interdisciplinarité a avant tout une dimension heuristique et une portée critique dans la mesure où elle permet, par déconstruction des modèles établis et des grands récits, d’élaborer un questionnaire commun par-delà la spécificité des approches disciplinaires et la diversité des terrains.

Trois entrées principales vont structurer cet atelier : les actions (pratiques, exercices, revendications), les objets (les droits sur les choses et les droits des choses), les relations sociales (les corps et les communautés que ces actions et ces droits façonnent). Point commun à de nombreuses mobilisations contemporaines, les revendications pour l’accès à un certain nombre de ressources (eau, terre, travail, papiers, etc.) sont constitutives d’un rapport à la citoyenneté qui n’est pas réductible aux seuls droits politiques formellement reconnus par la loi. Ces mobilisations forgent des communautés d’appartenance généralement présentées comme la conséquence du processus de mondialisation actuel (post-étatiques, communautaristes, etc.), négligeant leur ancrage dans une histoire longue qui témoigne de la vitalité politique des sociétés méditerranéennes au nord et au sud. À travers ces trois entrées, il s’agit d’inviter les participants à examiner leur terrain de recherche à nouveaux frais, en attirant leur attention sur certains aspects dont ils n’ont pas nécessairement mesuré toute la profondeur historique.

Cet atelier est destiné à 20 jeunes chercheur(e)s (doctorant(e)s et post-doctorant(e)s) issus des disciplines des sciences humaines (en particulier histoire, sciences politiques, anthropologie, sociologie et géographie).

Conditions d’accueil

20 candidat.e.s seront sélectionnés à l’issue de l’appel.

L’atelier doctoral se tiendra à la Villa Clythia à Fréjus (Vars) du 22 au 24 octobre 2019.

L’hôtellerie et la restauration sont prises en charge par l’organisation (du 21 soir au 25 matin). Les frais de transport jusqu’à la gare ou l’aéroport le plus proche sont à la charge des candidats.

Pour les étudiants inscrits dans des universités étrangères (non françaises), en cas de difficulté avérée à prendre en charge le transport, des aides à la mobilité pourront être attribuées.

Il n’y a pas de frais d’inscription.

Candidatures

Les candidatures devront être envoyée à thomas.glesener@univ-amu.fr 

avant le 10 septembre 2019,

avec les pièces suivantes :

  • Un curriculum vitae (avec mention de l’année d’inscription en thèse, l’université et le laboratoire de rattachement, le nom du directeur.ice)
  • Une brève lettre de motivation qui souligne les raisons de l’intérêt pour la thématique et les liens avec les recherches (post)doctorales
  • Un résumé du projet de thèse ou de post-doctorat qui met l’accent sur l’aspect qui ferait l’objet de votre communication lors de l’atelier (1 page max).

Les candidatures peuvent être présentées en français et en anglais qui seront les deux langues de travail de l’atelier.

Comité scientifique

  • Stéphane Baciocchi, sociologue, EHESS, CRH
  • Sami Bargaoui, historien, Université de la Manouba
  • Yasmine Berriane, politiste, CNRS.
  • Simona Cerutti, historienne, EHESS, CRH
  • Guillaume Calafat, historien, maître de conférences, Université Paris 1, IRHMC
  • Thomas Glesener, historien, Aix-Marseille Université, TELEMME
  • Isabelle Grangaud, historienne, CNRS, Centre Norbert Elias, EHESS
  • Catherine Neveu, anthropologue, CNRS, IAAC, EHESS
  • Norig Neveu, historienne, CNRS, IREMAM, Aix-Marseille Université

Bibliographie

ANDERSON Benedict, L'imaginaire national. Réflexions sur l'origine et l'essor du nationalisme, Paris, La Découverte, 1993 (1° éd. en anglais, 1983)

BARGAOUI Sami, CERUTTI Simona, et GRANGAUD Isabelle (dir.), Appartenance locale et propriété au nord et au sud de la Méditerranée, Aix-en-Provence, Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman, 2015. http://books.openedition.org/iremam/3396.

BIDET Alexandra, BOUTET Manuel, CHAVE Frédéric, GAYET-VIAUD Carole, LE MENER Erwan, « Publicité, sollicitation, intervention. Pistes pour une étude pragmatiste de l’expérience citoyenne », SociologieS (dossier « Pragmatisme et sciences sociales : explorations, enquêtes, expérimentations »), février 2015 [sociologies.revues.org/4941].

CANBAKAL Hülya, « Some Questions on the Legal Identity of neighborhoods in the Ottoman Empire », Anatolia Moderna Yeni Anadolu, X, 2004, pp. 131-138.

CERUTTI Simona, Étrangers. Étude d’une condition d’incertitude dans une société́ d’Ancien Régime, Paris, Bayard, 2012.

CLARKE J, COLL K., DAGNINO E. et NEVEU C., Disputing citizenship, Londres, Policy Press, 2014.

“Cittadinanze”, Quaderni Storici, 30, 89 (2), 1995, sous la dir. de Simona CERUTTI, Robert DESCIMON et Maarten PRAK.

COSTA Pietro, Civitas. Storia della cittadinanza in Europa, 3 vols., Rome-Bari, Laterza, 1999-2001.

GELLNER Ernest, Nations et nationalisme, Paris, Payot, 1989 (1° éd. en anglais, 1983).

HERZOG Tamar,Defining Nations. Immigrants and Citizens in Early Modern Spain and Spanish America, New Haven/London, Yale University Press, 2003.

ISIN Engin F., NIELSEN (G. M.) (éd.), Acts of Citizenship, Londres, Palgrave Macmillan, 2008.

LUND Christian, “Propriété et citoyenneté. Dynamiques de reconnaissance dans l’Afrique des villes”, Politique africaine, 4, 2013, p. 5-25.

PRAK Marteen,Citizens without Nations. Urban Citizenship in Europe and the World, c.1000–1789, Cambridge, Cambridge University Press, 2018.

Places

  • Villa Clythia, centre du CNRS, 2754 Avenue Henri Giraud
    Fréjus, France (83)

Date(s)

  • Tuesday, September 10, 2019

Keywords

  • citoyenneté, propriété, Méditerranée, intégration, inégalité, comparaison, droit de l'appartenance, marché, étranger, minorité, travail, logement

Contact(s)

  • Thomas Glesener
    courriel : thomas [dot] glesener [at] univ-amu [dot] fr

Information source

  • Thomas Glesener
    courriel : thomas [dot] glesener [at] univ-amu [dot] fr

To cite this announcement

« Citoyennetés au nord et au sud de la Méditerranée », Summer School, Calenda, Published on Tuesday, July 09, 2019, https://calenda.org/648776

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal