HomeWhat is sport doing for integration?

What is sport doing for integration?

Que fait le sport pour « l'intégration » ?

*  *  *

Published on Monday, July 15, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Souvent les pratiques sportives sont mobilisées au service de ce que l’on appelle grossièrement « l’intégration », particulièrement dans les quartiers « populaires » (Gasparini et Vieille-Marchiset, 2008). Pourtant, on en sait assez peu sur ce que le sport participe à produire en dehors du sport. Lorsque manquent les éléments de connaissance systématisés et stabilisés, on se trouve assujetti à des lectures figées et globalisantes. C’est pour contribuer à une meilleure connaissance des effets du sport, que le collectif ELIPSIS (programme ANR-15-CE28-0001, atelier SHERPAS-Université d'Artois), organise une journée d’études le 20 septembre 2019. En invitant des acteurs variés de la recherche et de l’intervention, de France et de l’étranger, les débats porteront in fine, sur une mise en question critique de la notion centrale de la journée : « l’intégration ».

Announcement

Argumentaire

Les pratiques sportives sont souvent mobilisées dans le cadre de dispositifs publics ou privés, au service de ce que l’on appelle grossièrement « l’intégration » (Gasparini et Vieille-Marchiset, 2008). Pourtant, rarement les effets de ces pratiques sont évalués rigoureusement (Falcoz et Koebel, 2005). Plus largement, on en sait finalement assez peu sur ce que le sport et les activités physiques participent à produire en dehors de leur cadre de pratique. Lorsque manquent les éléments de connaissance systématisés et stabilisés, que l’on soit du côté des pouvoirs publics, des acteurs privés, des éducateurs ou entraîneurs, des enseignants, on ne peut que se référer à des positions idéologiques. On se trouve alors assujetti à ces lectures souvent figées et globalisantes (Gasparini, 2008). Cela constitue un problème pour ceux qui interviennent et peinent à saisir l’influence de leurs actions ou de leurs médias éducatifs. Un problème aussi pour les chercheurs qui ne peuvent se satisfaire de cette connaissance incertaine. Un problème enfin pour la mise en place ou la régulation de dispositifs efficients. C’est pour contribuer à substituer aux postures de principes, des éléments de connaissance, que nous avons développé le programme de recherche ELIPSIS (ANR-CE28-15-001-01). Mais nous ne sommes évidemment pas isolés sur ces questions. Ces journées d’étude ont pour objectif de croiser les regards pour stimuler les échanges et les pratiques (de recherche comme d’intervention).

Nous avons donc souhaité que les contributions soient portées par des chercheurs mais aussi, à plusieurs voix, par des acteurs, publics ou privés, impliqués dans des projets issus de collaborations entre recherche et intervention. Ainsi, nous voulions que soit spécifiquement posée la question des passerelles entre les différents acteurs, notamment ceux issus du monde académique et ceux ayant la charge de mettre en œuvre, à différents niveaux, l’intervention. Comment intégrer dans les pratiques d’intervention, les apports de la recherche ? Comment peut-on développer des travaux de recherche qui impactent les pratiques ?

Ces réflexions seront donc abordées sous trois angles. Tout d’abord, les éléments de définition critique de la notion « d’intégration » seront posés (Sayad, 1994 ; Wieviorka, 2008). Ensuite, la nature des activités physiques utilisées et les conditions de leur mise en œuvre feront l’objet d’analyses. Enfin, les moyens d’identifier objectivement les effets de ces pratiques, leurs ressorts et leur conditionnalité seront questionnés (Coulangeon, 2018). Et parce que l’on ne peut considérer a priori « l’intégration » de façon monolithique (Portes, 1995 ; Safi, 2006), nous serons attentifs aux dynamiques plurielles et aux différents domaines de l’intégration (Landeker, 1951). Ce faisant, nous traiterons de l’influence des pratiques physiques et sportives, prises de façon circonstanciées, sur la production de lien social (Paugam, 2006).

Programme

9h00-9h30 : Discours introductifs

  • Pasquale Mamonne, Président de l'Université d'Artois
  • Isabelle Caby, Doyenne de la Faculté des Sports et de l’Éducation Physique
  • Williams Nuytens, Directeur de l’Atelier SHERPAS (équipe URePSSS, EA7369)
  • Nicolas Penin, Coordinateur du programme ELIPIS (ANR15-CE28-001)

9h30-10h30 : Conférence inaugurale : intégration, diversité, appartenance : catégories épineuses

  • Niko Besnier, (Universiteit van Amsterdam, Amsterdam Institute for social science research)

10h30-12h00 : Concevoir les pratiques et dispositifs

Modérateur : Loic Sallé, Atelier SHERPAS, Université de Lille

  • Sanoussi Diarra (Rebonds !) et Jean-Charles Basson (Université de Toulouse3, Centre de recherches sciences sociales sports et corps) : Le rugbyman et le sociologue : passes croisées. À propos de la contribution du rugby éducatif à la socialisation à la citoyenneté de la jeunesse populaire toulousaine
  • Zeno Nols (Vrije Universiteit Brussels, Sport and Society Research Unit) : « Sport » pour le développement des « jeunes vulnérables/déficients » : une déconstruction critique des conceptualisations

12h00-14h00 : Repas

14h00-15h30 : Mettre en œuvre

Modérateur : Thibault Delfavéro, Atelier SHERPAS, Université d’Artois

  • Gilles Vieille-Marchiset (Université de Strasbourg, Unité de recherche Sport et sciences sociales) et Patricia Guibert (APELS) : Agence pour l'éducation par le sport (APELS): 12 ans de recherche-action
  • Gaëlle Sempé et François Le Yondre (Université de Rennes, laboratoire Violences, innovations, politiques, socialisations et sports): Analyser les usages et les effets du sport dans les politiques sociales françaises.

15h30-16h00 : pause

16h00-16h30 : Évaluer

Modérateur : Hugo Juskowiak, Atelier SHERPAS, Université d’Artois

  • Valérie Olivier-Bruneel (DRJSCS, Hauts de France) : Le diagnostic territorial approfondi (DTA®) comme outil d’aide à la définition ou l’évaluation d’une politique en faveur du sport et de l’insertion

16h30-17h30 : Conférence de clôture : Mesurer les effets, identifier les ressorts

Modératrice : Nathalie Jelen, Atelier SHERPAS, Université d’Artois

  • Philippe Coulangeon (Sciences Po, Observatoire Sociologique du Changement)

Inscription

https://evenements.univ-artois.fr/e/92/colloque-que-fait-le-sport-pour-lintegration

Places

  • Amphithéatre Jacques Sys - Université d'Artois, 9 rue du temple
    Arras, France (62)

Date(s)

  • Friday, September 20, 2019

Keywords

  • sport, intégration, mesure, intervention, QPV

Contact(s)

  • Nicolas Penin
    courriel : nicolas [dot] penin [at] univ-artois [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Nicolas Penin
    courriel : nicolas [dot] penin [at] univ-artois [dot] fr

To cite this announcement

« What is sport doing for integration? », Conference, symposium, Calenda, Published on Monday, July 15, 2019, https://calenda.org/651239

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal