HomeThinking gender and experiences of political violence in Africa

Thinking gender and experiences of political violence in Africa

Penser le genre des expériences de la violence politique en Afrique

Biographical incidences, and generational and familial transmissions

Incidences biographiques, transmissions générationnelles et familiales

*  *  *

Published on Friday, July 19, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Le colloque « Penser le genre des expériences de la violence politique en Afrique. Incidences biographiques, transmissions générationnelles et familiales » aura lieu à Sciences Po Bordeaux les 3-4 octobre 2019. À la croisée de l’histoire du genre et de la sociologie de l’engagement, ce colloque propose d’étudier les effets des violences politiques sur les vies individuelles et leurs inscriptions mémorielles dans les sociétés de l’Afrique contemporaine. En s’intéressant à des trajectoires d’hommes et de femmes « engagé·e·s » – membres d’organisations encarté·e·s ou non – dans des contextes de conflictualités intenses nous souhaitons comprendre comment le genre se reconstruit et se réinvente dans les situations de violence.

Announcement

Présentation

Le colloque « Penser le genre des expériences de la violence politique en Afrique. Incidences biographiques, transmissions générationnelles et familiales » aura lieu à Sciences Po Bordeaux les 3-4 octobre 2019. À la croisée de l’histoire du genre et de la sociologie de l’engagement, ce colloque propose d’étudier les effets des violences politiques sur les vies individuelles et leurs inscriptions mémorielles dans les sociétés de l’Afrique contemporaine. En s’intéressant à des trajectoires d’hommes et de femmes « engagé·e·s » – membres d’organisations encarté·e·s ou non – dans des contextes de conflictualités intenses nous souhaitons comprendre comment le genre se reconstruit et se réinvente dans les situations de violence.

Programme

3 octobre 2019

  • 9h00 : Accueil des participant.e.s
  • 9h30 : Mot d’accueil et introduction du colloque (Charlotte Gobin, Pierre Guidi, Ophélie Rillon)

10h00-13h00 : Saisir la violence. Des répertoires d’action sexués et sexualisés

  • Panata Sara (Paris 1 – IMAF) : « Quand la violence des market women nigérianes fait trembler l’ordre genré (1963-1966) »
  • Abye Tigest (University of Bradford, Royaume Uni) : « Genre et révolutions en Ethiopie de 1965 à nos jours »
  • Debos Marielle (Université Paris Nanterre – ISP) : « La politisation des violences sexuelles au Tchad: droits des femmes, honneur national et protection masculiniste »
  • Foucher Vincent (CNRS-LAM) : « Genre, agencéité, engagement et responsabilité. Notes à propos des femmes associées à Boko Haram »

Discutantes et animatrices : Emmanuelle Bouilly (LAM-Sciences Po Bordeaux)

13h00-14h30 : Déjeuner

14h30-17h30 : Penser le genre des expériences carcérales

  • Decker Alicia (Penn State University) : « Gender and the Politics of Invisibility: A History of Enforced Disappearance in Postcolonial Uganda »
  • Hivert Joseph (Université de Lausanne, CRAPUL) : «  L’engagement des femmes de militants dans le Mouvement des familles de détenus politiques au Maroc : entre carrières d’affranchissement et réassignations sexuées »
  • Mahfoudh Amel (Haute école de travail social, Suisse) et Mahfoudh Draoui Dorra (Université de Tunis) : «  Des couples face à la torture et la prison en Tunisie : de la difficulté à reconstruire une vie conjugale et familiale »

Discutantes et animatrices : Ophélie Rillon (CNRS – LAM)

17h30 : Conclusion de la journée

20h30 : Projection du documentaire Une feuille dans le vent. Un film de Jean-Marie Teno, 2013, 55’ à l’Utopia. En présence du réalisateur Jean-Marie Teno

4 octobre 2019

9h00-10h45 : Mémoires familiales et politiques de la nostalgie au prisme du genre

  • Arrington-Sirois Andrea (Indiana State University ) : “Whitewashed Violence: The Race, Gender, and History of Violence in Southern Rhodesia and Contemporary Zimbabwe”
  • Chebli Denia (Paris 1- CESSP) : « Quand la doyenne prend la parole: mémoires, rumeurs et morales en guerre. Histoires racontées dans les familles de militants indépendantistes au Nord-Mali »

Discutantes et animatrices : Raphaëlle Branche à confirmer (Université Paris Nanterre, ISP) et Maria-Benedita Basto (IMAF-Paris 4)

11h00-13h00 : Mises en récit de la violence politique et trajectoires (auto)biographiques

  • Harpin Tina (Université de Guyane) : « Dénoncer l’apartheid et la perversion de l’amour : la vie et l’écriture de Bessie Head »
  • Le Foll-Luciani Pierre-Jean (Université Rennes 2) : « Une communiste et trois répressions au prisme du genre en Algérie (post-)coloniale »
  • Crémoux-Le Roux Margueritte (Sorbonne Université) : « Writing to keep on living: FEMRITE – Ugandan Woman Writers Association »

Discutantes et animatrices : Elara Bertho (CNRS – LAM) et Anne Castaing (CNRS – CEIAS)

13h00-14h30 : Déjeuner

14h30-16h00 : Expériences croisées autour de la révolution éthiopienne. Une mère et une fille (se) racontent (enregistrement de l’émission « La marche du monde » RFI en public)

Animatrice et discutante : Valérie Nivelon (RFI – La marche du monde)

17h00-18h00 : Conclusion du colloque

Places

  • Maison des suds - 12 esplanade des Antilles
    Pessac, France (33)

Date(s)

  • Thursday, October 03, 2019
  • Friday, October 04, 2019

Attached files

Keywords

  • genre, violence, mobilisation, politique

Contact(s)

  • Ophélie Rillon
    courriel : o [dot] rillon [at] sciencespobordeaux [dot] fr

Information source

  • Émilie Ronflard
    courriel : e [dot] ronflard [at] sciencespobordeaux [dot] fr

To cite this announcement

« Thinking gender and experiences of political violence in Africa », Conference, symposium, Calenda, Published on Friday, July 19, 2019, https://calenda.org/653048

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal