HomeThe female audience: Women watching live performances from Antiquity to the present day

The female audience: Women watching live performances from Antiquity to the present day

Spectatrices ! Les femmes au spectacle de l’Antiquité à nos jours

*  *  *

Published on Thursday, September 12, 2019 by Céline Guilleux

Summary

La présence minoritaire des femmes lors des représentations données dans la Grèce antique est si peu attestée que sa réalité même fait débat. La présence majoritaire des femmes parmi les spectateurs d’aujourd’hui passe largement inaperçue. Aux XVIe et XVIIe siècles, la multiplication des salles de théâtre comme lieux de loisir public, accessibles à toutes les catégories de la société, rend plus sensible la participation des femmes à une expérience dont elle révèle les enjeux politiques et sociaux. Les adversaires du théâtre mettent en garde contre les rencontres qu’il favorise et les désirs illicites qu’il engendre, tandis que ses défenseurs soulignent sa fréquentation par les « honnêtes femmes » comme une garantie de son utilité et de sa décence. Dans le même temps, la réception féminine joue un rôle croissant dans les stratégies commerciales des auteurs, acteurs et éditeurs et influence la production artistique, qui accorde un rôle majeur au motif amoureux et aux personnages féminins.

Announcement

Argumentaire

Au début du Ve siècle à Athènes, le réveil des Erinyes dans Les Euménides d’Eschyle est réputé avoir provoqué une telle terreur dans le public que les femmes enceintes firent des fausses couches. Lors des somptueuses fêtes organisées à Ferrare en février 1499, un observateur évalue les spectateurs à plusieurs milliers, mais décompte très précisément cent soixante-douze dames venues assister à la représentation du Trinummus de Plaute. En 2008 en France, 58% des spectateurs allant régulièrement au théâtre sont des femmes. Ces quelques exemples suffisent à montrer que les femmes occupent une place – réelle ousymbolique – non négligeable dans le public du spectacle vivant, tout au long de son histoire. Mais elles sont plus ou moins visibles selon les époques et les contextes culturels. La présence minoritaire des femmes lors des représentations données dans la Grèce antique est si peu attestée que sa réalité même fait débat. La présence majoritaire des femmes parmi les spectateurs d’aujourd’hui passe largement inaperçue. Aux XVIe et XVIIe siècles, la multiplication des salles de théâtre comme lieux de loisir public, accessibles à toutes les catégories de la société, rend plus sensible la participation des femmes à une expérience dont elle révèle les enjeux politiques et sociaux. Les adversaires du théâtre mettent en garde contre les rencontres qu’il favorise et les désirs illicites qu’il engendre, tandis que ses défenseurs soulignent sa fréquentation par les « honnêtes femmes » comme une garantie de son utilité et de sa décence. Dans le même temps, la réception féminine joue un rôle croissant dans les stratégies commerciales des auteurs, acteurs et éditeurs et influence la production artistique, qui accorde un rôle majeur au motif amoureux et aux personnages féminins.

Organisation

Organisé par Véronique Lochert et Marie Bouhaïk-Gironès, Céline Candiard, Fabien Cavaillé, Jeanne-Marie Hostiou, Mélanie Traversier

Programme

Jeudi 26 septembre

  • 9h : accueil des participants
  • 9h30 : ouverture du colloque

En quête de sources

(présidence : Carlotta Sorba)

9h45-11h00 :

  • Malika Bastin-Hammou (Université de Grenoble), « Y avait-il des spectatrices dans le théâtre de Dionysos à Athènes ? Réflexions sur un débat historiographique »
  • Jelle Koopmans (Université d’Amsterdam), « Les femmes et les spectacles au Moyen Âge – du couvent à la cour »
  • Lise Michel (Université de Lausanne), « Le point de vue féminin dans les récits de spectacles en France au XVIIesiècle »

Pause

11h15-12h15 :

  • Sophie Marchand (Sorbonne Université), « Quelle visibilité pour les spectatrices dans les anecdotes dramatiques du XVIIIesiècle ? »
  • Katharine Mitchell (University of Strathclyde), « The fin-de-siècleFemale Spectator: Methodological Approaches, Sources, and Pitfalls »

Questions d’espaces

(présidence : Céline Frigau Manning)

14h15-15h30 :

  • Éloïse Letellier-Taillefer (Sorbonne Université), « Spectatum ueniunt ; ueniunt spectentur ut ipsae(Ov. ars 1, 99) ? Les femmes spectatrices dans les édifices de spectacles romains »
  • Carlotta Sorba (Université de Padoue), « Entre loges et parterre: espaces et expériences des femmes dans les théâtres italiens du XIXesiècle »
  • Robert Henke (Washington University), « Women Spectators of Early Modern Popular Performance: Street, Piazza, and Hall»

16h-17h30 : Table ronde « Spectatrices en espaces et en images »

animée par Anne Surgers (Université de Caen Normandie)

  • Avec Renzo Guardenti (Università degli Studi di Firenze)
  • Véronique Lochert (Université de Haute-Alsace, IUF)
  • Camille Murgia (Université de Lausanne)
  • Eric Nicholson (New York University, Florence)

Vendredi 27 septembre

Portraits de spectatrices 

(présidence : Claire Lechevalier)

9h20-10h20 :

  • Paola Ventrone (Università cattolica del Sacro Cuore, Milan), « Une spectatrice exceptionnelle : Isabella d’Este et le théâtre italien à la Renaissance »
  • Hélène Bouvier (CNRS), « Hors scène mais pas hors-jeu, les spectatrices de la scène théâtrale madouraise »

Pause

Performances féminines

(présidence : Julia Gros de Gasquet)

10h40-12h :

  • Nathalie Coutelet (Université Paris 8), « Sur scène et hors scène : les spectatrices des réseaux artistiques féminins au début du XXesiècle »
  • Bénédicte Boisson (Université Rennes 2), « Réception par les femmes de quelques performances féministes des années 1960-1970 – domaine français »
  • Florence Filippi (Université de Rouen), « Mettre à l'aise toutes ces pauvres femmes : performances d'actrices et émancipation(s) de spectatrices (1799-1900) »

Spectatrices d’un genre à l’autre

(présidence : Alain Viala)

14h00-15h20 :

  • Clotilde Thouret (Université de Lorraine), « Pudeur et provocation : la représentation des femmes à la comédie, en France et en Angleterre, au XVIIesiècle »
  • Judith le Blanc (Université de Rouen), « Spectatrices d’opéra aux XVIIeet XVIIIesiècles : représentations et realia»
  • Sarah Nancy (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), « Essai sur la jouissance de l’amatrice d’opéra »

Pause

15h40-17h00 :

  • Laura Naudeix (Université Rennes 2), « Spectatrices à la cour de France au XVIIe siècle »
  • Marie-Claude Canova-Green (Goldsmiths, University of London), « “Quand les spectatrices entrent dans la danse”. Masque et ballet de cour au XVIIesiècle »
  • Emmanuelle Delattre-Destemberg (Université Polytechnique Hauts-de-France), « Des spectatrices clandestines : les mères de danseuses à l’Opéra au XIXesiècle »

18h30 : Lecture-Spectacle,

avec Marie-Laure Crochant, Mélanie Traversier et Fore Merlin au piano, conception et mise en espace Marie Bouhaïk-Gironès  (Salon de la Résidence Concordia, 41 rue Tournefort 75005 Paris- sur invitation)

Samedi 28 septembre

Enjeux politiques

(présidence : Estelle Doudet)

9h15-10h35 :

  • Julia Prest (Université de St Andrews), « Entre préjugés et privilèges : les spectatrices dans les théâtres publics de Saint-Domingue »
  • Léonor Delaunay (Société d’Histoire du Théâtre), « Mondaines et travailleuses. Les spectatrices de théâtre dans les espaces coloniaux (1850-1950) »
  • Stéphanie Loncle (Université de Caen Normandie), « Au spectacle camarades ! Analyse de la spectatrice dans les publications de l’Union des Jeunes filles de France »

Pause

Sociologie de la spectatrice contemporaine

(présidence : Daniel Urrutiaguer)

11h-12h :

  • Jean-Marc Leveratto (Université de Lorraine), « La féminisation du marché des spectacles au XIXesiècle et ses effets culturels »
  • Dominique Pasquier (CNRS), « Faire public entre femmes : les groupes d’amis au théâtre »

14h-16h : Table ronde « Y a-t-il un/des public(s) féminin(s) ? Les spectatrices dans la programmation et l'action culturelle aujourd’hui »,

animée par Aurélie Mouton-Rezzouk et Daniel Urrutiaguer (Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3)

  • Avec François Lorin, responsable du développement des publics au théâtre Gérard Philipe,
  • Sophie Garnier, responsable des relations publiques à la Colline,
  • Éléonore Bailly, secrétaire générale des Ateliers de Paris,
  • Emmanuèle Jouan, directrice du théâtre Louis Aragon.

Places

  • Salle Athéna - Maison de la Recherche, Université Sorbonne Nouvelle, 4 rue des Irlandais
    Paris, France (75005)

Date(s)

  • Thursday, September 26, 2019
  • Friday, September 27, 2019
  • Saturday, September 28, 2019

Keywords

  • spectacle, spectatrice

Contact(s)

  • Marie Bouhaïk-Gironès
    courriel : marie [dot] bouhaik [at] orange [dot] fr

Information source

  • Marie Bouhaïk-Gironès
    courriel : marie [dot] bouhaik [at] orange [dot] fr

To cite this announcement

« The female audience: Women watching live performances from Antiquity to the present day », Conference, symposium, Calenda, Published on Thursday, September 12, 2019, https://calenda.org/666934

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal