HomeWhat's in a song: literary approaches

What's in a song: literary approaches

La chanson : approches littéraires

*  *  *

Published on Wednesday, October 02, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Qu’on la considère dans des textes littéraires, ou comme littéraire à part entière, la chanson est actuellement un objet d’étude particulièrement fertile. De fait, qu’elles soient monographiques ou transversales, les approches de la chanson sont désormais diverses, appliquant aux chansons les prismes de l’esthétique, de la linguistique, de la sociologie, de l’histoire, des études audiovisuelles, médiatiques ou théâtrales, etc. Dans le cadre du colloque de l'Association des professeur·e·s de français des universités et collèges canadiens (APFUCC), cet atelier portera sur les chansons francophones selon un angle littéraire toutefois ouvert à toutes les approches disciplinaires ou méthodologiques permettant d’explorer ces objets dans leur diversité. Il sera également l’occasion de renouveler le panorama des études sur les chansons francophones dans un contexte canadien, avec des exemples et des enjeux qui peuvent être spécifiques.

Announcement

Association des Professeur.e.s de Français des Universités et Collèges Canadiens(APFUCC)

Congrès 2020, Western University London, ON., 30 mai – 5 juin

Argumentaire

La chanson n’a plus à faire ses preuves en tant que champ d’étude digne de l’académie. En juin 2019, elle trouvait même sa place dans l’épreuve de français du Baccalauréat – diplôme terminant les études secondaires en France. Le sujet de la série littéraire demandait ainsi aux candidat·es : « Quel rôle la chanson joue-t-elle dans ces textes ? ». Certes, intégrer ainsi la chanson à un concours national participe de son institutionnalisation, d’une entrée symbolique dans le canon littéraire. Mais cette patrimonialisation des chansons n’est pas si évidente. Elle peut d’ailleurs sembler bien timide ici, où la chanson est évoquée sous un registre utilitaire (« quel rôle ? »), et intégrée « dans » d’autres textes littéraires – en l’occurrence des pièces du théâtre classique français. Au-delà de cet exemple, qu’on pense également aux débats de fond, particulièrement clivés, consécutifs à l’attribution du Nobel de littérature au songwriter Bob Dylan, en 2016.

Néanmoins, qu’on la considère dans des textes littéraires, ou comme littéraire à part entière, la chanson est actuellement un objet d’étude particulièrement fertile. À ce titre, l’impulsion de Stéphane Hirschi semble décisive. D’abord, il dote l’analyse des chansons d’un système conceptuel spécifique (le canteur, la posture de l’imposture, Hirschi 2008). Surtout, il propose de faire émerger une discipline nouvelle et autonome : la cantologie, qui s’articule à la fois à la musicologie et aux études littéraires. De fait, qu’elles soient monographiques ou transversales, les approches de la chanson sont désormais plus diverses encore, appliquant aux chansons les prismes de l’esthétique, de la linguistique, de la sociologie, de l’histoire, des études audiovisuelles, médiatiques ou théâtrales, etc.

Dans le cadre du colloque de l’APFUCC, cet atelier portera sur les chansons francophones selon un angle littéraire toutefois ouvert à toutes les approches disciplinaires ou méthodologiques permettant d’explorer ces objets dans leur diversité. Il sera également l’occasion de renouveler le panorama des études sur les chansons francophones dans un contexte canadien, avec des exemples et des enjeux qui peuvent être spécifiques. Selon cette approche plutôt littéraire, on considérera volontiers une acception vaste de la chanson, en particulier sur le plan chronologique.

Nous proposons ainsi les axes de recherche suivants (la liste n’est pas exhaustive) :

  • Dans une perspective d’histoire littéraire, les chansons avant l’enregistrement mécanique des sons : chanson comme genre poétique et littéraire, chansonniers et chansonnières, sociétés chantantes, etc. ;
  • Intertextualité : les chansons au sein d’autres œuvres littéraires (théâtre, roman, autobiographie, essai) sous des formes variées (texte dans le texte, chansons réelles ou fictives, allusions à valeur référentielle) ;
  • Les auteurs/rices de chansons : mise en chanson de textes littéraires ; auteurs/rices reconnu·es pour d’autres genres littéraires et écrivant des chansons ; romans, nouvelles, poèmes, essais, etc. publiés par des auteurs/rices de chansons ;
  • La chanson et les autres arts / médias : au cinéma, dans les séries télévisées, au théâtre, au musée, dans la publicité, etc. ;
  • La diversité générique et les limites de la chanson : chanson vs poésie, rap ou slam ; chanson vs song (cf. Hirschi) ; chanson à texte vs pop, variété, etc. ;
  • L’interprétation des chansons dans des réseaux médiatiques vastes : albums, carrière, personas ; versions multiples, live, performances en concert, rééditions, reprises ; entrevues, clips vidéo et chansons illustrées ; discours érudits, discours de fans, etc. ;
  • Chansons et didactique, les chansons en classe de français : comme corpus littéraire, pour aborder des notions littéraires ou linguistiques, pour l’apprentissage de la langue (français comme langue seconde), etc. ;
  • Chansons et constructions sociales, identitaires ou communautaires ; en particulier dans le contexte des francophonies canadiennes (québécoise, franco-ontarienne, fransaskoise, acadienne notamment) ; chansons « à texte », chansons engagées.

Modalités de soumission

Date limite pour l’envoi des propositions : le 15 décembre 2019, par courriel.

Les propositions doivent préciser le nom de leur auteur.e, son affiliation, son adresse, et présenter un titre et un texte de proposition de 250 à 300 mots (il est inutile d'envoyer un CV).

Les personnes ayant soumis une proposition de communication recevront un message des organisateurs de l’atelier avant le 15 janvier 2020 les informant de leur décision. L’adhésion à l’APFUCC est requise pour participer au colloque. Il est également d’usage de régler les frais de participation au Congrès des Sciences humaines ainsi que les frais de conférence de l’APFUCC. Ils doivent être réglés avant le 31 mars 2020 pour bénéficier des tarifs préférentiels. La date limite pour régler les frais de conférence et l’adhésion est le 10 avril 2020 au-delà de quoi le titre de votre communication sera retiré du programme.

Vous ne pouvez soumettre qu’une seule proposition de communication pour le colloque de 2020. Toutes les communications doivent être présentées en français (la langue officielle de l’APFUCC) en personne, même dans le cas d’une collaboration.

Responsables de l’atelier

  • Robin Cauche (Université de Montréal/Université Lumière Lyon 2) – robin.cauche@umontreal.ca
  • Larry Steele (Mount Saint Vincent University) – Larry.Steele@msvu.ca

Bibliographie indicative

Bizzoni, Lise. 2009. La chanson francophone engagée. Montréal (Canada) : Éditions Tryptique.

Bonnet, Gilles, éd. 2013. La chanson populittéraire: texte, musique et performance. Paris (France) : Éditions Kimé.

Cecchetto, Céline, éd. 2011. Chanson et intertextualité. Eidôlon, no 94. Pessac (France) : Presses universitaires de Bordeaux.

Chamberland, Roger, et André Gaulin. 1994. La chanson québécoise de La Bolduc à aujourd’hui: anthologie. Québec (Canada) : Nuit Blanche.

Gauthier, Marie-Véronique. 1992. Chanson, sociabilité et grivoiserie au XIXe siècle. Paris (France) : Aubier.

Hirschi, Stéphane. 2008. Chanson: l’art de fixer l’air du temps : de Béranger à Mano Solo. Paris (France) : les Belles lettres.

July, Joël, éd. 2016. Chanson: du collectif à l’intime. Aix-en-Provence (France) : Presses universitaires de Provence.

Laforte, Conrad. 1976. Poétiques de la chanson traditionnelle française. Archives de folklore 17. Québec (Canada) : Presses de l’Université Laval.

Roy, Bruno. 2009. L’Ostidcho ou le désordre libérateur. Montréal (Canada) : XYZ éditeur.

Rudent, Catherine. 2011. L’album de chansons: entre processus social et œuvre musicale : Juliette Gréco, Mademoiselle K, Bruno Joubrel. Paris (France) : Honoré Champion.

Seabrook, John. 2015. The Song Machine: Inside the Hit Factory. New York (États-Unis) : WW Norton.

Places

  • Western University
    London, Canada

Date(s)

  • Sunday, December 15, 2019

Keywords

  • chanson, cantologie, song, musique

Contact(s)

  • Robin Cauche
    courriel : robin [dot] cauche [at] umontreal [dot] ca

Information source

  • Robin Cauche
    courriel : robin [dot] cauche [at] umontreal [dot] ca

To cite this announcement

« What's in a song: literary approaches », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, October 02, 2019, https://calenda.org/677017

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal