StartseiteLes diasporas africaines : enjeux économiques et sociaux

Les diasporas africaines : enjeux économiques et sociaux

African diasporas: economic and social stakes

*  *  *

Veröffentlicht am Freitag, 04. Oktober 2019 bei Céline Guilleux

Zusammenfassung

L’analyse des flux financiers qui lient les membres des diasporas à leur pays d'origine est un classique des études économiques (remittances, brain gain ou brain drain), mais de nouvelles approches se développent aussi autour des circulations inverses (du pays d’origine vers le pays d’accueil) et internes (entre les membres d’une diaspora ou entre différents groupes diasporiques). Les diasporas africaines apparaissent également, tant dans les pays d’accueil que d’origine, comme des ressources essentielles pour socialiser les individus, et pour diffuser certaines pratiques, certaines valeurs et certaines normes. Les capacités de transfert de savoir-faire, de compétences et de norme méritent ainsi d’être analysées autant que les montants financiers (social remittances). Cette influence se retrouve à travers les transferts d’activités entrepreneuriales, mais aussi de structures éducatives et de formations.

Inserat

Argumentaire

Créée avec le soutien du Ministère de l’Enseignement, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), la chaire « Diasporas africaines » de l’Université Bordeaux-Montaigne et Sciences Po Bordeaux, a pour finalité le renforcement des connaissances sur les diasporas africaines sur le site universitaire bordelais, et entend servir de fédérateur des compétences existantes. Elle vise également à diffuser les recherches sur les diasporas africaines en France auprès d’un plus large public et à nouer des partenariats avec les collectivités locales et les associations pour co-construire un programme d’événements pour l’année 2019-2020 autour de ce thème.

Dans ce cadre, la chaire « Diasporas africaines » lance un appel à projets sur le thème « Les diasporas africaines : enjeux économiques et sociaux ».

L’analyse des flux financiers qui lient les membres des diasporas à leur pays d'origine est un classique des études économiques (remittances, brain gain ou brain drain), mais de nouvelles approches se développent aussi autour des circulations inverses (du pays d’origine vers le pays d’accueil) et internes (entre les membres d’une diaspora ou entre différents groupes diasporiques). Les diasporas africaines apparaissent également, tant dans les pays d’accueil que d’origine, comme des ressources essentielles pour socialiser les individus, et pour diffuser certaines pratiques, certaines valeurs et certaines normes. Les capacités de transfert de savoir-faire, de compétences et de norme méritent ainsi d’être analysées autant que les montants financiers (social remittances). Cette influence se retrouve à travers les transferts d’activités entrepreneuriales, mais aussi de structures éducatives et de formations.

La religion a souvent un rôle de premier plan dans ces processus, car grâce à elle se forment des réseaux de mobilité et d’interaction entre la diaspora et les pays d’origine, ainsi qu’entre membres des différents groupes diasporiques. Ces réseaux sont à la base d’activités entrepreneuriales, d’échanges culturels et d’initiatives de formation qui ont un impact important sur les sociétés et les économies des pays d’accueil et des pays d’origine. Le pentecôtisme africain et l’islam subsaharien en particulier méritent toute notre attention car l’analyse de leurs rôles dans les processus de structuration des diasporas africaines en France et en Europe ont été trop peu étudiés au regard des nombreuses études sur les diasporas du Maghreb et du Moyen-Orient. L’assignation religieuse et/ou culturelle des membres des diasporas invite à analyser en outre les phénomènes de discrimination et les formes de racisme dont ils ont fait l’expérience au cours de leur histoire en France mérite d’être analysée en profondeur.

Les connaissances démographiques et sociologiques sur les diasporas africaines méritent enfin d’être actualisées, à la fois par des méthodes qualitatives et quantitatives, et confrontés aux savoirs acquis d’histoire sociale des présences africaines en France au XXème siècle.

Les projets pourront porter sur des cas d’études en France ou proposer une perspective comparative entre la France et d’autres pays européens (France-Italie ; France-Belgique ; France-Royaume-Uni ; France- Espagne ; etc.).

Priorités thématiques

  • Nommer, compter : approches démographiques des diasporas africaines en France
  • Présences africaines en France au XXème siècle : histoire sociale
  • Apports économiques de la diaspora africaine aux pays d’accueil ;
  • Pratiques entrepreneuriales au sein des diasporas africaines ;
  • Réseaux commerciaux et entrepreneuriaux entre la diaspora et les pays d’origine ;
  • Circulation de savoirs et de pratiques entrepreneuriales entre membres des diasporas, entre la diaspora et les pays d’origine, et entre les pays d’origine et les pays d’accueil ;
  • Religion et réseaux de mobilité entre diaspora et pays d’origine ;
  • Interactions entre Pentecôtisme et Islam africains en France et en Europe ;
  • Pentecôtisme et processus de structuration des diasporas africaines en France et en Europe ;
  • Religion et entrepreneuriat dans la diaspora ;
  • Religion et éducation dans la diaspora ;
  • Le vécu des discriminations et l'expérience du racisme ;
  • Dynamiques de recompositions familiales africaines en diaspora
  • Mobilités liées au travail, mobilités familiales, mobilités étudiantes.
  • Diaspora et classes sociales
  • Diaspora, vieillissement et protection sociale.

Conditions et résultats attendus

Les projets de recherche peuvent être individuels ou collectifs.

Le financement est valable à partir du jour de la déclaration des résultats de l’appel (prévu pour le vendredi 25 octobre 2019) jusqu’à début juin 2020.

Les dépenses devront être engagées avant le 31 décembre 2019.

Les bénéficiaires du financement devront :

  • Mener   leur   projet   de   recherche   en   coordination   avec   les   responsables   de  la   chaire « Diasporas africaines » ;
  • Produire un rapport de recherche en format « working paper » et un « executive summary » (2 pages maximum) à soumettre aux responsables de la chaire au plus tard le lundi 4 mai 2020. Des rapports en format audio ou vidéo (documentaires, podcast, etc.) sont envisageable, après validation préalable des responsables de la chaire.
  • Préparer une intervention sur les résultats de la recherche à présenter au cours du colloque international sur les diasporas africaines qui se tiendra à Bordeaux au mois de juin 2020.
  • Le « working paper » et/ou la communication auront vocation à devenir une publication soumise à une revue spécialisée ou un ouvrage collectif.

Modalités de candidature

Le dossier de candidature doit comprendre :

  • Un projet de recherche s’inscrivant dans au moins une des priorités indiquées dans l’appel. Il devra inclure une problématique détaillée, la description des objectifs du projet et la présentation de la méthodologie qui sera adoptée (4 pages maximum).
  • Un budget détaillé et argumenté des dépenses prévues dans le cadre du projet (2 pages maximum). Le budget ne doit pas dépasser 7.500 euros et ne peut couvrir que des dépenses liées au déroulement de la recherche (billets d’avion/train, frais d’hôtels et de séjour sur le terrain, visas, matériel d’enregistrement sonore ou vidéo, frais de traduction, frais de reproduction de documents, etc).
  • Un CV synthétique de chacun des chercheur.e.s participant au projet (2 pages maximum par CV).

Le dossier est à envoyer pour le lundi 14 octobre 2019 minuit (heure GMT)

par courriel à l’adresse suivante : chairediasporasafricaines@sciencespobordeaux.fr

Pour tous renseignements

https://diaspafrique.hypotheses.org

chairediasporasafricaines@sciencespobordeaux.fr

Etienne Smith : e.smith@sciencespobordeaux.fr

Alessandro Jedlowski : alessandro.jedlowski@gmail.com

Orte

  • 11 allées Ausone
    Pessac, Frankreich (33)

Daten

  • Montag, 14. Oktober 2019

Schlüsselwörter

  • économie, Afrique, diasporas, migration

Kontakt

  • Etienne Smith
    courriel : e [dot] smith [at] sciencespobordeaux [dot] fr
  • Alessandro Jedlowski
    courriel : alessandro [dot] jedlowski [at] gmail [dot] com

Informationsquelle

  • emilie ronflard
    courriel : e [dot] ronflard [at] sciencespobordeaux [dot] fr

Zitierhinweise

« Les diasporas africaines : enjeux économiques et sociaux », Ausschreibung, Calenda, Veröffentlicht am Freitag, 04. Oktober 2019, https://calenda.org/680998

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal