AccueilDe l’exil républicain à la transition démocratique : bilan historiographique

De l’exil républicain à la transition démocratique : bilan historiographique

From Republican exile to democratic transition: a historical appraisal

*  *  *

Publié le vendredi 04 octobre 2019 par Céline Guilleux

Résumé

Les universités, les laboratoires de recherche et les enseignants-chercheurs réalisent depuis plusieurs années un travail d’histoire sur l’exil républicain. Un exil qui a marqué un tournant dans l’histoire de l’Espagne mais aussi des pays ayant accueilli des réfugiés politiques en 1939. Cette année de commémoration est l’occasion pour la recherche de faire le point sur l’enrichissement des connaissances ainsi que sur notre compréhension de l’événement et de ses implications sur le long terme, en Espagne comme ailleurs. L’exil républicain espagnol a été abordé et étudié par diverses disciplines et avec une intensité peu commune, depuis vingt ans, par l’histoire. Cette historiographie a un caractère international lié à la nature de l’événement qui est à la source de l’exil : la guerre d’Espagne (1936-1939).

Annonce

Argumentaire

L’année 2019 sera marquée par les commémorations du 80ème anniversaire de l’exil républicain espagnol. Pour la première fois depuis le rétablissement de la démocratie, le gouvernement espagnol, présidé par Pedro Sánchez Pérez-Castejón, a créé une Direction générale de la Mémoire historique auprès du Ministère de la Justice. Ainsi, les commémorations institutionnelles ne seront plus le seul fait de fondations rattachées aux partis politiques, de municipalités ou de gouvernements régionaux engagés dans une démarche de devoir de mémoire républicaine. Le gouvernement espagnol sera, pour la première fois, partie prenante de ces commémorations en étroite collaboration avec les associations mémorielles d’Espagne et d’autres pays. Des associations qui, dans une large mesure, ont assuré jusqu’à présent les relais historiques, politiques, mémoriels, artistiques, littéraires...

Par ailleurs, les universités, les laboratoires de recherche et les enseignants-chercheurs réalisent depuis plusieurs années un travail d’histoire sur l’exil républicain. Un exil qui a marqué un tournant dans l’histoire de l’Espagne mais aussi des pays ayant accueilli des réfugiés politiques en 1939. Cette année de commémoration est l’occasion pour la recherche de faire le point sur l’enrichissement des connaissances ainsi que sur notre compréhension de l’événement et de ses implications sur le long terme, en Espagne comme ailleurs. L’exil républicain espagnol a été abordé et étudié par diverses disciplines et avec une intensité peu commune, depuis vingt ans, par l’histoire. Cette historiographie a un caractère international lié à la nature de l’événement qui est à la source de l’exil : la guerre d’Espagne (1936-1939).

Nous proposons donc de réunir un colloque de bilan historiographique les 8, 9 et 10 octobre prochains, à Albi et Toulouse, dans ce cœur géographique de l’exil espagnol en France.

Programme

Albi – Toulouse

8–10 octobre 2019

Mardi 8 octobre,

Institut National Universitaire Champollion, Auditorium Michel Cohou, campus d’Albi.

  • 9h00 Accueil et discours de bienvenue de Mme Brigitte Pradin, Directrice de l’Institut National Universitaire Champollion
  • 9h15 : Introduction du colloque : Bruno Vargas (Institut National Universitaire Champollion, FRAMESPA) et Michel Martínez (Université Toulouse Capitole, FRAMESPA)
  • 9h20 Conférence inaugurale : Geneviève Dreyfus-Armand"L'exil républicain : historiographie d'un passé encore présent"

10h00 Pause

SESSION 1 : Avant-guerre et guerre d’Espagne : une révision historiographique ?

Modérateur : Jean-François Berdah (Université Toulouse – Jean Jaurès, FRAMESPA)

  • 10h20 Sergio Sánchez Collantes (Universidad de Burgos), « La emigración republicana anterior a la guerra civil y su tratamiento historiográfico ».
  • 10h40 Pierre Salmon (Université de Caen – Casa Velázquez), « “Des armes pour l’Espagne!”: un nécessaire renouvellement historiographique ? »
  • 11h00 Nathan Rousselot (Université de Nantes), « Indésirables » : la part des diplomates dans l’élaboration d’une politique d’exclusion ».
  • 11h20 : Débat

Session 2 : Premier exil en France et Seconde Guerre mondiale

Modérateur : Michel Martínez (Université Toulouse Capitole, FRAMESPA)

  • 14h00 Loreto Urraca « La collaboration policière contre l’exil espagnol sous l’Occupation : Pedro Urraca, agent franquiste et de la Gestapo ».
  • 14h20 Diego Gaspar Celaya (Universidad de Zaragoza), « Construyendo en positivo : del resistencialismo francés al paradigma de la Nueve. Memoria e historia del exilio combatiente español ».
  • 14h40 Gemma Caballer (CEHI, Universidad de Barcelona), « ¿Refugiados invisibles? Francia y los exiliados españoles: encuentros y desencuentros entorno a la Segunda Guerra Mundial ».
  • 15h00 Pause

Modérateur:

  • 15h20 Rocío Negrete Peña (UNED), « “Otros siguen camino que nadie les señala...”. Familia, género y trabajo en el exilio francés ».
  • 15h40 Agathe Dapy (Université Toulouse - Jean Jaurès), « Francisco Bajén et Martine Vega : de l'Espagne au Tarn, un dépassement de l’exil par les arts ».
  • 16h00 Débat

18h30 : Réception en Salle des Illustres (Hôtel de ville de Toulouse, Place du Capitole)

Mercredi 9 octobre

Université Toulouse - Jean Jaurès, Maison de la Recherche, Amphi. F417.

  • 9H00 Discours de bienvenue de Mme Emmanuelle Garnier, Présidente de l’Université Toulouse - Jean Jaurès

Session 1 : Histoire(s) de l’Exil : expériences individuelles et collectives

Modérateur : Francois Godicheau (Université Toulouse – Jean Jaurès, FRAMESPA)

  • 9h20 Eduardo Tamayo Belda (Universidad Autónoma de Madrid), « El exilio republicano español en Paraguay: un caso por estudiar ».
  • 9h40 Carole Vinals (Université de Lille III), « Le féminisme espagnol à l’épreuve de l’exil: Clara Campoamor et le nouveau monde ».
  • 10h00 Dolores Ruiz-Ibarruri Sergueyeva, « En torno a las memorias de Amaya Ruiz Ibárruri: reflexiones en una segunda fase ».

Modérateur: Célia Keren (Institut d’Etudes Politiques Toulouse)

10h20 Pause

  • 10h40 Antonio Muñoz Sánchez (ICS Universidade de Lisboa), « La exitosa lucha de los antiguos trabajadores forzados españoles del III Reich por ser reconocidos por la RFA como víctimas del nazismo (1956-1970)».
  • 11h00 Emilio La Parra (Universidad de Alicante), « Dirigentes republicanos en el exilio. Relatos biográficos ».
  • 11h20 Raquel Thiercelin-Mejías (Université Aix-Marseille), « Hacia una tipología de los retornos del exilio: contribucion a su historiografía y aporte personal ».
  • 11h40 Débat

Session 2 : Exilés et émigrés : activisme politique et syndical

Modérateur : Bruno Vargas (Institut National Universitaire Champollion, FRAMESPA)

  • 14h30 José Martínez Cobo, « Le premier congrès en exil du PSOE en France : point de départ et fin de crise ? ».
  • 14h50 Angel Herrerín (UNED), « De la memoria a la historia. Exilio y clandestinidad de la CNT tras la Guerra civil ».
  • 15h10 Manuel Simón (Fundación Francisco Largo Caballero), « Organisation politiques et syndicales socialistes en exil et l’émigration économique des années soixante ».
  • 15h30 Pause

Modérateur : Álvaro Soto Carmona (Universidad Autónoma de Madrid)

  • 15h50 Sébastien Farré (Université de Genève), « Exilés versus émigrés : mobilisations antifranquistes en Suisse ».
  • 16h10 Sebastián Reyna Fernández (Fundación Francisco Largo Caballero), « Cooperativismo y Empleo en el Exilio republicano español ».
  • 16h30 Antonio Elorza (Universidad Complutense de Madrid), « “Ayer se fue, mañana no ha llegado”. Desacralización y activismo en el exilio antifranquista ».
  • 16h50 Débat
  • 17h30 Documentaire d’Eduardo Tamayo Belda et Jorge Pérez Paiva: « El exilio republicano español en Paraguay: un caso por estudiar ».

Jeudi 10 octobre

Université Toulouse - Jean Jaurès, Maison de la Recherche

Session 1 : L’Exil dans la création artistique

Modérateur : Manuel Aznar Soler (Universitat Autònoma de Barcelona)

  • 9h00 Placer Marey-Thibon (Université Toulouse - Jean Jaurès), « Les cultures de l’exil espagnol ».
  • 9h20 Patricia McDermott (University of Leeds), « Balance historiográfico de la revista Ibérica (Nueva York, 1953-1974): una muestra de la evolución política del exilio republicano durante la Guerra Fría ».
  • 9h40 Paloma León, « Escritura y memoria: una aportación al balance historiografico del exilio ».
  • 10h00 Pause

Modérateur: Alet Valero (Université Toulouse – Jean Jaurès, CEIIBA)

  • 10h20 Ricardo Tejada (Université du Mans), « L’exil dans le film Los paraísosperdidos (1985) de Basilio Martín Patino ».
  • 10h40 Amelia Meléndez Táboas (Universidad de Nebrija), « El exilio al servicio del arte de Mercedes Comaposada Guillén ».
  • 11h00 Inmaculada Real López (Université de Rouen Normandie), « Los museos, espacios para la consagración de los artistas del exilio. Reflexiones en torno a su proceso evolutivo ».
  • 11h20 Débat

Session 2 : De l’Exil à la Transition : mémoires et Histoire

Modérateur : Manuela Aroca Mohedano (Fundación Francisco Largo Caballero – Universidad de Madrid Carlos III)

  • 14h00 Guadalupe Adámez Castro (Universidad de Alcalá de Henares), « ¡La recuperación de la memoria ! Los egodocumentos en la historia del exilio español ».
  • 14h20 María Isabel Menéndez Menéndez (Universidad de Burgos), « “ He sido feliz y soy feliz”. El legado de libertad y transgresión de Victorina Durán ».
  • 14h40 Anélie Prudor (Université Toulouse - Jean Jaurès) « Commémorer ensemble ? Acteurs, pratiques et supports d’une mémorialisation transfrontalière de la guerre d’Espagne ».
  • 15h00 Olivia Salmón Monviola (Université Clermont Auvergne), « Les associations mémorielles de descendants de réfugiés espagnols: vers un bilan sur des passeur(e)s de la mémoire de l’exil ».

15h20 Pause

Modérateur : Jean-Pierre Amalric (Président association Présence de Manuel Azaña)

  • 15h40 Jesús Movellán Haro (Universidad de Cantabria), « En torno a los Últimos de la Tricolor. Balance historiográfico sobre el republicanismo español durante la Transición ».
  • 16H00 Eve Fourmont Giustiniani (Université d’Aix-Marseille), « La commémoration étatique de l’exil en débat : de l’écho médiatique à la controverse numérique. Un bilan historiographique sur le cas de la patrimonialisation de la figure de Manuel Azaña sous la démocratie».
  • 16h20 Débat
  • 16h40 Conférence de clôture : François Godicheau (Université Toulouse - Jean Jaurès, FRAMESPA)

Lieux

  • Auditorium Michel Cohou - Institut National Universitaire Champollion, Place de Verdun
    Albi, France (81)
  • Amphithéâtre F 417, Maison de la Recherche - Université de Toulouse - Jean Jaurès. 5, rue Antonio Machado
    Toulouse, France (31)

Dates

  • mardi 08 octobre 2019
  • mercredi 09 octobre 2019
  • jeudi 10 octobre 2019

Fichiers attachés

Mots-clés

  • exil, anti-franquisme, émigration, transition, culture

Contacts

  • Bruno Vargas
    courriel : vargas [dot] bruno [at] univ-jfc [dot] fr
  • Michel Martinez
    courriel : michel [dot] martinez [at] ut-capitole [dot] fr

Source de l'information

  • Bruno Vargas
    courriel : vargas [dot] bruno [at] univ-jfc [dot] fr

Pour citer cette annonce

« De l’exil républicain à la transition démocratique : bilan historiographique », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 04 octobre 2019, https://calenda.org/681810

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal