HomeFrom the design-object to the process of artialisation: design as a reticular system of social interactions

From the design-object to the process of artialisation: design as a reticular system of social interactions

Du design-objet au processus d’artialisation : le design comme système réticulaire d’interactions sociales

*  *  *

Published on Wednesday, October 30, 2019 by Anastasia Giardinelli

Summary

Ce cycle de conférences se propose de réfléchir sur le design comme « processus d’artialisation » et sur l’usage que le design fait de la notion de réseau. Toute analyse proposant une lecture critique du design à travers les interactions sociétales que le réseau dessine sera la bienvenue.

Announcement

Présentation

Chaque année, l’école supérieure d’arts & médias de Caen/Cherbourg propose, à Caen, un cycle de cinq conférences consacré au Design. Celui-ci est intégré dans le cursus des étudiants de l’école inscrits en 1er cycle option Design graphique et 2nd cycle option Design mention Éditions, et il est également ouvert à tout public. Le cycle de conférences 2020 est  proposé et coordonné par Abir Belaïd, enseignante d’histoire et théorie du design à l'école supérieure d'arts et médias (ésam) Caen/Cherbourg.

Ce cycle de conférences se propose de réfléchir sur le design comme processus d’artialisation et sur l’usage que le design fait de la notion de réseau. Précisions que la notion d’artialisation que Charles Lalo utilise pour construire sa lecture esthétique de la création artistique correspond à la capacité de l’art d’influer sur les processus naturels, le paysage notamment. Cette notion d’artialisation, Lalo la trouve dans Les Essais de Montaigne : « Si j’estois du mestier, je naturaliserois l’art, autant comme ils artialisent la nature. ». Toutefois, l’usage que fait Montaigne de l’artialisation n’a rien à voir avec celui qu’en fera Lalo. Chez Montaigne la question est celle des pratiques amoureuses. On trouve dans Nus et paysages d’Alain Roger, une actualisation de ce terme appliquée aux paysages : « Notre expérience, perceptive ou non, esthétique ou non est ‘artialisée’ c’est-à-dire modélisée et donc anticipée par des modèles médiateurs ou opérateurs artistiques ». En tant que système d’interactions, le design répond à cet impératif de mise en réseau d’un objet pris dans un processus de production inscrit lui-même dans un agencement sociétal. C’est donc en tant qu’opérateur artistique que le design comme mise en réseau de pratiques sociales devient symptomatique de l’évolution de notre société.

Notre intention est, par ce biais, de montrer les nouvelles perspectives qu’offre le design dès l’instant où il ‘artialise’ son rapport à la nature et comment par cette dimension critique il échappe à la simple dualité : fonction-objet. La mise en réseau opérée par ce processus d’artialisation devient ainsi l’occasion de ne plus réduire l’objet à sa fonction, et surtout d’échapper à la ritournelle d’une forme prise par et dans le mouvement de la fonction.

La question du design n’est plus celle de la dualité forme/fonction, mais celle des enjeux sociétaux que les processus d’artialisation du design mettent en scène. En cela, nous parlons de fonction critique du design. Dans un tel contexte, le design n’est plus design-objet mais processus d’artialisation, et en tant que tel il s’inscrit dans un système réticulaire d’interactions aux enjeux sociétaux essentiels. Il convient donc de sortir la figure de l’objet de sa simple étymologie. L’objet n’est plus l’ob-jectare latin que son étymologie dessine : la simple chose placée devant moi. Il est d’abord « ce qui est pensé, ou représenté, en tant qu’on le distingue de l’acte par lequel il est pensé ». Et c’est justement parce que ce qui est pensé est distinct de l’acte par lequel il est pensé que l’objet s’inscrit dans un système réticulaire aux enjeux sociétaux, économiques et environnementaux extraordinairement riches.

Notre société est dans une situation où elle ne peut plus se contenter de concevoir des objets pris dans leur fonction, ou des fonctions mises en situation par des formes qui les détermineraient. Il faut dépasser ce fonctionnalisme de la forme et/ou ce formalisme de la fonction pour appréhender l’objet dans ses modulations. Il n’y a plus d’objets comme simples instruments, mais des processus de création appréhendés comme marqueurs sociétaux. Et ce sont justement ces marqueurs sociétaux qui deviennent l’instance d’une critique sociale de nos propres comportements de consommation. En fait, ce n’est pas le design comme modélisation de l’objet ou de sa forme, voire de sa fonction qui nous intéressera ici, mais le processus d’artialisation délimitant un système d’interactions aux conséquences multiples. Et c’est ce mouvement que la dimension critique du design met au jour.

Toute analyse proposant une lecture critique du design à travers les interactions sociétales que le réseau dessine sera la bienvenue.

Le cycle de conférences 2020 est  proposé et coordonné par Abir Belaïd, enseignante d’histoire et théorie du design à l’ésam Caen/Cherbourg, et s’intitule «  ».

Modalités de soumission

Si vous êtes artiste, designer, philosophe, sociologue, historien… et que vous souhaitez proposer une conférence dans le cadre de ce cycle, vous pouvez transmettre

avant le 9 décembre

à l'adresse suivante : a.belaid@esam-c2.fr  — un CV ; — une quinzaine  de lignes de présentation de votre intervention ; — vos disponibilités (les conférences sont programmées les 11 et 25 février, les 3, 10 et 17 mars) 2020.

Le comité se réunira le 10 décembre 2019.

Les auteurs seront informés de l’acceptation/du rejet de leurs propositions le 13  décembre 2019.

Comité de sélection

  • Abir Belaid : École Supérieure d’Arts et Médias de Caen/Cherbourg
  • Bérénice Serra : École Supérieure d’Arts et Médias de Caen/Cherbourg
  • Juanma Gomez : École Supérieure d’Arts et Médias de Caen/Cherbourg
  • Sarah Fouquet : École Supérieure d’Arts et Médias de Caen/Cherbourg
  • Tanya Rodgers : École Supérieure d’Arts et Médias de Caen/Cherbourg

Information

Les intervenants seront rémunérés et défrayés (transport, logement et repas) par l’ésam Caen/Cherbourg

Les archives des cycles 2016, 2017 et 2018 sont consultables sur : www.esam-c2.fr/evenements

Subjects

Places

  • Auditorium - L’école supérieure d'arts et médias de Caen - Cherbourg 17 Cours Caffarelli, 14000 Caen
    Caen, France (14)

Date(s)

  • Monday, December 09, 2019

Attached files

Keywords

  • société de consommation, interactions sociale, design , critique

Contact(s)

  • ABIR BELAID
    courriel : abir [dot] belaid [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • ABIR BELAID
    courriel : abir [dot] belaid [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« From the design-object to the process of artialisation: design as a reticular system of social interactions », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, October 30, 2019, https://calenda.org/695849

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal