Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

Fishing reflections

Regards de pêche

Exposition de photographie scientifique

*  *  *

Published on Tuesday, November 26, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Après deux expositions photographiques, l’association Rés-EAUx lance une nouvelle édition consacrée à la diversité des pratiques de pêche. Tantôt perçus comme des prédateurs tantôt comme des protecteurs des milieux et des ressources, les pêcheurs et leurs pratiques sont vecteurs de représentations sociales contradictoires et qui évoluent dans le temps. Nous proposons d’interroger ces représentations à travers leurs mises en images. Cet appel à contributions s’adresse aux chercheurs et aux étudiants qui travaillent en sciences sociales sur les thématiques en lien avec les pratiques de pêche dans le monde, toutes disciplines scientifiques confondues. Il cible également les acteurs associatifs et les gestionnaires invités à partager leurs expériences de terrain dans les Nords comme dans les Suds.

Announcement

Argumentaire

Après deux expositions photographiques – la première sur le cycle hydrosocial de l’eau en 2014, la seconde sur les techniques de pompage et les pratiques sociales liées à l’eau en 2017 - l’association Rés-EAUx lance une nouvelle édition consacrée à la diversité des pratiques de pêche. La pêche désigne l’ensemble des activités de capture, piégeage et ramassage de ressources halieutiques, tels que poissons, crustacés, coquillages et végétaux, effectuées par un individu ou un groupe social dans un environnement aquatique (eaux marines, saumâtres et douces) ou terrestre (rivage, plage, estran, etc.). La particularité de la pêche est liée à la fluidité des milieux aquatiques qui façonne la mobilité des ressources et des hommes (cycles biologiques et hydrologiques, migrations des ressources halieutiques, mobilités des sociétés de pêcheurs, etc.). Tantôt perçus comme des prédateurs tantôt comme des protecteurs des milieux et des ressources, les pêcheurs et leurs pratiques sont vecteurs de représentations sociales contradictoires et qui évoluent dans le temps. Nous proposons d’interroger ces représentations à travers leurs mises en images.

Cet appel à contributions s’adresse aux chercheurs et aux étudiants qui travaillent en sciences sociales sur les thématiques en lien avec les pratiques de pêche dans le monde, toutes disciplines scientifiques confondues. Il cible également les acteurs associatifs et les gestionnaires invités à partager leurs expériences de terrain dans les Nords comme dans les Suds.

Les contributions pourront mettre l’accent sur l’un des trois axes suivants :

Axe 1. Les espaces de pêche

À l’agriculteur son champ, à l’éleveur son pâturage, l’espace du pêcheur reste quant à lui souvent peu ou mal connu. Comment donner à voir sa matérialité face à la diversité des milieux (lac, rivière, fleuve, lagune, estran, littoral, haute mer) et des interfaces aquatiques et terrestres (ports, côtes, berges, plages, digues) pratiqués ? Comment cohabitent les territoires de pêche et les usages concurrents (loisirs, transports, production énergétique, agriculture et élevage, irrigation) ? Quels sont les impacts des zones de protection environnementale et autres dispositifs réglementaires de plus en plus nombreux, qu’ils soient coutumiers (zone de mise en défens, lieux cultuels ou religieux) ou institutionnels (zone économique exclusive, Aires Marines Protégées, etc.) sur les espaces de pêche ? Ces dispositifs menacent-ils l’intégrité des espaces de pêche ?

Axe 2. Les gestes et techniques de pêche

Les pratiques de pêche sont marquées par des gestes techniques singuliers (manier les engins de pêche, remonter les filets et les casiers, découper et vider les poissons, fabriquer des mouches, préparer le poste de pêche, etc.). Les gestes de la pêche évoluent en même temps que les techniques. Quels sont les impacts de ces évolutions sur les pratiques ? De quels patrimoines techniques sont-elles révélatrices ? Les gestes sont en outre révélateurs de hiérarchies sociales et de rapports de pouvoir (genre, famille, statut, classe, nationalité, etc.). Comment donner à voir les relations sociales qui se nouent au travers de ces gestes ?

Axe 3. Les portraits de pêcheurs

Les pêcheurs et les métiers de la pêche induisent de nombreuses représentations parfois antagonistes (surpêche vs régulation, pollueur vs vigie). Comment évoluent-elles et par quels acteurs sont-elles véhiculées ? Comment déconstruire les stéréotypes forgés sur les métiers de la pêche (prédation des ressources, corporatisme, illégalité, etc.) ? Des portraits pourront ainsi être proposés, révélateurs des attitudes, des corps, des conditions de travail des sociétés de pêcheurs.

Modalités de soumission

Pour participer, les personnes intéressées sont invitées à envoyer au maximum 5 (05) photos de bonne qualité technique, en couleur ou en noir et blanc, qui ne sont ni scannées ni photomontées (format jpeg, png, tif), en format paysage ou portrait, de 1600 x 1200 pixels minimum (soit 200 à 300 dpi minimum de résolution).  Chaque photo doit être accompagnée d’un texte court (de 1500 à 1800 signes) présentant le contexte, l’objet technique exposé et explicitant les enjeux techniques, sociaux, ou environnementaux liés à l’usage de cette technique. Le fichier texte devra aussi indiquer les noms et prénoms, statut et appartenance institutionnelle de l’auteur.e. La sélection du jury se fera aussi bien sur la qualité de la photo que sur la pertinence du texte.

Les photos sont à adresser au plus tard le 13 décembre 2019

par mail à l’équipe du Rés-EAUx : reseaup10@gmail.com Merci d’indiquer dans l’objet du mail « Proposition de photos pour l’exposition pêche ».

Les auteur.e.s seront informé.e.s de la décision du jury à partir de février 2020.

Critères de sélection des photographies

Pertinence de la photographie et du texte de présentation par rapport à la thématique annoncée. Photographie à finalité scientifique (produite au cours des travaux de recherche/ terrains de recherche ou dans le cadre de projets de développement). Originalité du traitement du sujet. Qualité d’expression graphique et réalisme (pas de photomontage ni de scan).

Composition (provisoire) du jury de sélection

  • Carole BARTHELEMY (Université Aix-Marseille) ;
  • Sylvaine CONOR (Université Paris Nanterre ; Marie-Christine CORMIER-SALEM, (IRD) ;
  • Cyril GRESILLON (CNRS) ;
  • Alain LE SANN (Collectif Pêche et Développement) ;
  • Anaïs MARSHALL (Université Paris 13).

Règlement de l’exposition

Chaque participant.e envoie les photos numériques dont il/elle garantit être l'auteur et posséder tous les droits sur elles. La participation à cette exposition est gratuite. La production des tirages sélectionnés pour l’exposition est totalement à la charge des organisateurs. Aucun frais, quel qu'il soit, ne sera remboursé aux participants.

Cet appel à contributions est consultable en ligne, sur le blog du Rés-EAUx : https://reseaux.parisnanterre.fr.

Le Rés-EAUx

Le Réseau d’Études et d’Échanges en Sciences Sociales de l’Eau, constitué en association depuis janvier 2015, est un espace de discussion en sciences sociales sur les thématiques liées à l’eau. Il regroupe des étudiants de masters, des doctorants et des chercheurs travaillant sur des problématiques autour de l’eau dans différentes régions du monde. L’objectif est de croiser les regards scientifiques dans une perspective multi-disciplinaire afin de nourrir des débats autour des enjeux de l’eau dans les sociétés contemporaines. Le Rés-EAUx organise des séminaires, ateliers, apéritifs scientifiques et autres débats à partir des recherches en cours et des expériences de terrain.

Références

BARTHELEMY C., 2013. La pêche amateur au fil du Rhône et de l’histoire. Usages, savoirs et gestions de la nature. Paris, L’Harmattan, coll. « Eau des villes, eau des champs », 180 p.

CROIX (DE LA) K. et MITROI V. (dir.) (sous presse, 2019). Écologie politique de la pêche. Temporalités, crises, résistances et résiliences. Paris, Presses Universitaire de Nanterre

DEGNBOL Poul, McCAY B. J., 2006, « Unintended and perverse consequences of ignoring linkages in fisheries systems », in Journal of Marine Science, 64, p. 793-797.

FAO, 2018. La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture 2018. Atteindre les objectifs de développement durable. Rome, 237 p.

LE SANN A. (dir.), 2016. Pêcheurs bretons en quête d’avenir. Morlaix, Skol Vreizh, p. 133

NOËL J. et MALGRANGE B., 2015. « ‘Un autre monde halieutique est possible !’ : pêche durable et altermondialisation halieutique ». VertigO –la revue électronique en sciences de l’environnement

PAULY Daniel, CHRISTENSEN Villy, GUYNETTE Sylvie, PITCHER Tonny J, SUMAILA U Rashid ., WALTERS Carl J., WATSON R. et Zeller Dirk. (2002), « Towards sustainability in world fisheries », in Nature, 418, p. 689-695.

TROUILLET Brice (2015) : « Les enjeux spatiaux : la reconfiguration des espaces halieutiques ». Espaces maritimes et territoires marins, Jacques GUILLAUME dir., Paris, Ellipses, 240p., p.53-88.

Argument

After two photographic exhibitions - the first on the hydrosocial water cycle in 2014, the second on pumping techniques and social practices related to water in 2017 - Rés-EAUx is launching a new edition dedicated to the diversity of fishing practices. Fishing refers to all the activities of catching, trapping and collecting fishery resources, such as fish, crustaceans, shellfish and plants, carried out by an individual or a social group in an aquatic (marine, brackish and fresh waters) or terrestrial (shoreline, beach, foreshore, etc.) environment. The particularity of fishing is linked to the fluidity of aquatic environments, which shapes the mobility of resources and people (biological and hydrological cycles, migration of fisheries resources, mobility of fishing societies, etc.). Sometimes perceived as predators and sometimes as protectors of environments and resources, fishermen and their practices are vectors of contradictory social representations that evolve over time. We propose to question these representations through their images.

This call for contributions is addressed to researchers and students working in the social sciences on themes related to fishing practices in the world, regardless of discipline. It also targets associations and managers invited to share their field experiences in both the North and the South.

Contributions may focus on one of the following three areas:

Axis 1. Fishing areas

To the farmer his field, to the breeder his pasture, the fisherman's space often remains little or poorly known. How can we show its materiality in the face of the diversity of the environments (lake, river, river, lagoon, estuary, coastline, high seas) and the aquatic and land interfaces (ports, coasts, banks, beaches, dikes) practiced ? How do fishing grounds and competing uses (leisure, transport, energy production, agriculture and livestock, irrigation) coexist ? What are the impacts of the increasing number of environmental protection zones and other regulatory measures, whether customary (defensive zones, religious or religious places) or institutional (exclusive economic zone, Marine Protected Areas, etc.) on fishing areas ? Do these devices threaten the integrity of fishing areas ?

Axis 2. Fishing gestures and techniques

Fishing practices are characterized by singular technical gestures (handling fishing gear, hauling nets and traps, cutting and emptying fish, making flies, preparing the fishing station, etc.). Fishing gestures evolve along with techniques. What are the impacts of these developments on practices ? Which technical heritages are they revealing ? The gestures also reveal social hierarchies and power relations (gender, family, status, class, nationality, etc.). How can we show the social relationships that are established through these gestures ?

Axis 3. Portraits of fishermen

Fishermen and fishing professions induce many and sometimes antagonistic representations (overfishing vs. regulation, polluter vs. vigil). How are they evolving and by whom are they being conveyed? How can we deconstruct the stereotypes forged on fishing professions (predation of resources, corporatism, illegality, etc.) ? Portraits can thus be proposed, revealing the attitudes, bodies and working conditions of fishing societies.

Submission procedures

To participate, interested persons are invited to send a maximum of five (05) photos of good technical quality, in colour or black and white, which are neither scanned nor photomontées (jpeg, png, tif format), in landscape or portrait format, of 1600 x 1200 pixels minimum (200 to 300 dpi minimum resolution). Each photo must be accompanied by a short text (1500 to 1800 characters) presenting the context, the technical object exposed and explaining the technical, social, or environmental issues related to the use of this technique. The text file must also indicate the author's full name, status and institutional affiliation. The jury will be selected on the basis of both the quality of the photo and the relevance of the text.

The photos must be sent by email to the Rés-EAUx team : reseaup10@gmail.com 

no later than 13 December 201.

Please indicate in the subject line of the email "Proposal for photos for the fishing exhibition".

The authors will be informed of the jury's decision from February 2020.

Criteria for selection of photos by the jury

Relevance of the photograph and presentation text to the announced theme. Scientific photography (produced during research work/research fields or as part of development projects).

Originality of the subject's treatment. Quality of graphic expression and realism (no photomontage or scanning).

Composition (provisional) of the jury

  • Carole BARTHELEMY (Université Aix-Marseille) ;
  • Sylvaine CONOR (Université Paris Nanterre );
  • Marie-Christine CORMIER-SALEM, (IRD) ;
  • Cyril GRESILLON (CRNS) ;
  • Alain LE SANN (Collectif Pêche et Développement ;)
  • Anaïs MARSHALL (Université Paris 13).

Exhibition regulations

Each participant sends the digital photos of which he/she guarantees to be the author and to own all the rights on them. Participation in this exhibition is free of charge. The production of the prints selected for the exhibition is entirely at the expense of the organizers. No expenses of any kind will be reimbursed to participants.

This call for contributions is available online on the Network's blog:https://reseaux.parisnanterre.fr

The Water Network

The Network for Studies and Exchanges in the Social Sciences of Water, set up as an association in January 2015, is a forum for discussion in the social sciences on water-related themes. It brings together master's students, doctoral students and researchers working on water-related issues in different regions of the world. The objective is to bring together scientific perspectives from a multidisciplinary perspective in order to stimulate debates on water issues in contemporary societies. Res-EAUx organizes seminars, workshops, scientific aperitifs and other debates based on ongoing research and field experiences.

References

BARTHELEMY C., 2013. La pêche amateur au fil du Rhône et de l’histoire. Usages, savoirs et gestions de la nature. Paris, L’Harmattan, coll. « Eau des villes, eau des champs », 180 p

CROIX (DE LA) K. et MITROI V. (dir.) (sous presse, 2019). Écologie politique de la pêche. Temporalités, crises, résistances et résiliences. Paris, Presses Universitaire de Nanterre

DEGNBOL Poul, McCAY B. J., 2006, « Unintended and perverse consequences of ignoring linkages in fisheries systems », in Journal of Marine Science, 64, p. 793-797.

FAO, 2018. La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture 2018. Atteindre les objectifs de développement durable. Rome, 237 p.

LE SANN A. (dir.), 2016. Pêcheurs bretons en quête d’avenir. Morlaix, Skol Vreizh, p. 133

NOËL J. et MALGRANGE B., 2015. « ‘Un autre monde halieutique est possible !’: pêche durable et altermondialisation halieutique ». VertigO –la revue électronique en sciences de l’environnement

PAULY Daniel, CHRISTENSEN Villy, GUYNETTE Sylvie, PITCHER Tonny J, SUMAILA U Rashid ., WALTERS Carl J., WATSON R. et Zeller Dirk. (2002), « Towards sustainability in world fisheries », in Nature, 418, p. 689-695.

TROUILLET Brice (2015): « Les enjeux spatiaux : la reconfiguration des espaces halieutiques ». Espaces maritimes et territoires marins, Jacques GUILLAUME dir., Paris, Ellipses, 240p., p.53-88.

Date(s)

  • Friday, December 13, 2019

Keywords

  • pêche, technique, espace, geste, nords, suds, photoghraphie

Contact(s)

  • Kévin de la Croix
    courriel : kevindlc [at] hotmail [dot] fr

Information source

  • Kévin de la Croix
    courriel : kevindlc [at] hotmail [dot] fr

To cite this announcement

« Fishing reflections », Miscellaneous information, Calenda, Published on Tuesday, November 26, 2019, https://calenda.org/708275

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal