InicioDes os et des larmes. Préparer les corps, pleurer et honorer les morts

Des os et des larmes. Préparer les corps, pleurer et honorer les morts

XIIe rencontre du Groupe d'archéologie et d'anthropologie funéraires (Gaaf) autour des funérailles

*  *  *

Publicado el martes 26 de noviembre de 2019 por Céline Guilleux

Resumen

La XIIe rencontre du Groupe d'archéologie et d'anthropologie funéraires (Gaaf) aura pour objectif de discuter des funérailles, au sens le plus large du terme, autorisant le passage entre le jour de la vie et les ténèbres de la mort. Il s’agira d’aborder l’ensemble des gestes portés sur ou autour du corps et de la tombe, avant, pendant et après le dépôt du défunt, qu’ils soient anecdotiques ou révélateurs d’une chaîne opératoire. Un tel sujet permet en effet d'évoquer, non seulement les gestes techniques qui conduisent au bon déroulement des funérailles, mais aussi les gestes constitutifs de la tombe, les gestes rituels, les gestes de préparation du défunt ainsi que ceux liés à la mémoire, réactivant le souvenir.

Anuncio

Argumentaire

La perte du sujet dans le groupe, c’est-à-dire la mort d’un proche, en tant que rupture, marque une perturbation sociale vécue différemment à tous ses échelons, de l’individu au groupe social ou familial élargi. Phénomène universel ou presque, les sociétés traditionnelles se sont attachées à le ritualiser. Dans l’émotion qui s’invite, cette perte déclenche une série de gestes de la part de « ceux qui restent », variable selon le temps, les cultures ou le niveau social au sein d’une même société. La cérémonie funèbre et le dépôt du corps en constituent le point d’orgue. Quelle que soit leur nature, les divers comportements funéraires peuvent être compris comme la manifestation volontaire d’intégrer cette rupture. Cela pourrait être comparé à un « travail du deuil », selon l’expression devenue classique de Freud, adaptée à l’échelle collective. 

La 12e Rencontre du Gaaf se tiendra à Chartres (28), les 13, 14 et 15 mai 2020.

Elle aura pour objectif de discuter des funérailles, au sens le plus large du terme, autorisant le passage entre le jour de la vie et les ténèbres de la mort. Il s’agira donc d’aborder l’ensemble des gestes portés sur ou autour du corps et de la tombe, avant, pendant et après le dépôt du défunt, qu’ils soient anecdotiques ou révélateurs d’une chaîne opératoire. Un tel sujet permet en effet d'évoquer, non seulement les gestes techniques qui conduisent au bon déroulement des funérailles, mais aussi les gestes constitutifs de la tombe, les gestes rituels, les gestes de préparation du défunt ainsi que ceux liés à la Mémoire, réactivant le souvenir.

Ce sera notamment l’occasion de voir quelles traces archéologiques, même fugaces, nous sont parvenues. Le recoupement et la répétition de celles-ci permettent de distinguer des gestes volontaires, donc appartenant aux rites des funérailles qui accompagnent le mort. En outre, nous n’oublierons pas que d’autres contextes, tout autant que les sources écrites, les témoignages de voyageurs ou encore d’ethnologues, rappellent qu’un grand nombre de ces gestes nous échappent.

Il s’agira aussi d’aborder la question des stratégies familiales et sociales ainsi que celle des émotions. En effet, ce moment des funérailles, de la préparation des corps à la mise au tombeau en passant par leur transport -sans oublier le bûcher et la collecte des ossements pour les crémations- puis les gestes mémoriels, laisse des traces. Des stratégies à l’échelle d’une société ou à celle d’un groupe plus resserré peuvent-elles être perçues ? Une archéologie des émotions est-elle possible ?

Les organisateurs du colloque souhaitent une rencontre internationale et transdisciplinaire où chacun, quelle que soit la discipline qu’il représente -archéologie, anthropologie, histoire, sociologie, ethnologie, médecine, thanatopraxie, psychanalyse, etc.-, sera amené à réfléchir et discuter de contextes chrono-géographiques variés, l’étude de cas étant tout aussi importante que l’approche globale.

Discussions scientifiques et posters s’articuleront autour des trois grandes phases des funérailles :

 1/ Le temps de la préparation : préparation du corps, transport de ce dernier, creusement de la tombe, construction/taille du contenant, choix des essences, choix des dépôts etc.,

 2/ Caractériser les funérailles : gestion du corps, cérémonie associée ou non, nature des dépôts, etc.,

 3/ La mémoire dans tous ses états : signalétique des tombes, gestes post-cérémoniels, réinterventions dans les sépultures, etc.,

Modalités de participation

Les sessions seront élaborées par le comité scientifique en fonction des propositions de communication.

  • Les communications sont autorisées sur tous supports : oral, poster, vidéo et son.
  • Elles auront une durée de 20 mn, suivies de 10 mn de discussion.
  • Une présentation orale de 5 mn des posters est programmée au cours de la Rencontre.
  • Au terme de chaque journée, un débat sera organisé avec tous les participants.
  • Les propositions de communications/posters sont attendues avant le 20 décembre 2019

par courrier électronique. Veuillez adresser vos propositions via les formulaires ci-joint à : gaaf2020chartres@gmail.com

  • Elles devront être accompagnées d’une illustration en haute définition.
  • Le comité scientifique se réunira début 2020 pour sélectionner les contributions et établir le programme définitif.

Comité d’organisation

  • Émilie Portat (Direction de l’archéologie, Chartres),
  • Stéphane Hérouin (Direction de l’archéologie, Chartres),
  • Patrice Georges-Zimmermann (Inrap)

 Comité scientifique

  • Yann Ardagna (Université Aix-Marseille),
  • Valérie Bel (Inrap),
  • Laurent Coulon (Direction de l’archéologie, Chartres),
  • Sylvain Dhennin (Maison de l’Orient et de la Méditerranée),
  • Henri Duday (CNRS),
  • Alain Epelboin (CNRS, MNHM),
  • Patrice Georges-Zimmermann (Inrap),
  • Stéphane Hérouin (Direction de l’archéologie, Chartres),
  • Olivier Labat (Service de l’archéologie préventive, CD 28),
  • Sébastien Lepetz (CNRS, MNHM),
  • Émilie Portat (Direction de l’archéologie, Chartres),
  • Géraldine Sachau-Carcel (UMR 5199 - PACEA),
  • Romedio Schmitz-Esser (Université de Gratz),
  • Cécile Treffort (Université de Poitiers),
  • William Van Andringa (EPHE, Paris),
  • Christian Verjux (SRA Centre-Val-de-Loire).

Lugares

  • Chartres, Francia (28)

Fecha(s)

  • viernes 20 de diciembre de 2019

Palabras claves

  • anthropologie, archéologie funéraire, thanatologie, archéologie du geste, transdisciplinaire, diachronique, funérailles, deuil, cadavre, tombe, honorer les morts, mémoire, souvenir, stratégie familiale, préparation de corps, inhumation, crématio

Contactos

  • Émilie Portat
    courriel : emilie [dot] portat [at] agglo-ville [dot] chartres [dot] fr

Fuente de la información

  • Émilie Portat
    courriel : emilie [dot] portat [at] agglo-ville [dot] chartres [dot] fr

Para citar este anuncio

« Des os et des larmes. Préparer les corps, pleurer et honorer les morts », Convocatoria de ponencias, Calenda, Publicado el martes 26 de noviembre de 2019, https://calenda.org/708905

Archivar este anuncio

  • Google Agenda
  • iCal