StartseiteL’auteur, ses archives, sa bibliothèque

*  *  *

Veröffentlicht am Montag, 25. November 2019 bei Elsa Zotian

Zusammenfassung

Les archives et la bibliothèque d’un écrivain, objets génétiques par excellence, sont un espace de création qui témoigne de la façon dont l’auteur dialogue avec la tradition et entend s’y inscrire à son tour. Qu’il se réfugie dans le silence de l’anonymat ou qu’il mette en exergue son « Je », l’écrivain moderne exerce un contrôle sur son œuvre, sur sa diffusion et sur le message qu’il livre à ses lecteurs contemporains, mais aussi à ceux qui viendront plus tard. La façon dont il conserve ou détruit, dont il sélectionne et agence ses papiers et ses livres est riche d’enseignements : ses archives « font œuvre » et sont les dépositaires de l’image de soi qu’un écrivain souhaite léguer à la postérité. C’est donc en travaillant à restituer aux archives littéraires et aux bibliothèques d’écrivains cette dimension consciemment publique que la figure de l’auteur, dont on a annoncé la mort il y a cinquante ans, pourra enfin ressurgir de ses cendres.

Inserat

Séminaire organisé par le CIRCE (EA 3979 LECEMO), l’ED 122 Europe Latine / Amérique Latine (université Sorbonne Nouvelle Paris 3) et l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ENS-CNRS) 

Argumentaire

Les archives et la bibliothèque d’un écrivain, objets génétiques par excellence, sont un espace de création qui témoigne de la façon dont l’auteur dialogue avec la tradition et entend s’y inscrire à son tour. Qu’il se réfugie dans le silence de l’anonymat ou qu’il mette en exergue son « Je », l’écrivain moderne exerce un contrôle sur son œuvre, sur sa diffusion et sur le message qu’il livre à ses lecteurs contemporains, mais aussi à ceux qui viendront plus tard. La façon dont il conserve ou détruit, dont il sélectionne et agence ses papiers et ses livres est riche d’enseignements : ses archives « font œuvre » et sont les dépositaires de l’image de soi qu’un écrivain souhaite léguer à la postérité. C’est donc en travaillant à restituer aux archives littéraires et aux bibliothèques d’écrivains cette dimension consciemment publique que la figure de l’auteur, dont on a annoncé la mort il y a cinquante ans, pourra enfin ressurgir de ses cendres.

Toutes les séances se dérouleront en français.

Responsables scientifiques

  • Christian Del Vento (Sorbonne Nouvelle LECEMO / ITEM)
  • Pierre Musitelli (ENS ITEM)

Programme

2 décembre 2019 – 15h-17h

  • « L’auteur absent »

À l’occasion de la parution de son dernier ouvrage, L’autore assente. L’anonimato nell’editoria italiana del Settecento (Roma-Bari, Laterza, 2019), Lodovica Braida (Université de Milan « La Statale ») discutera avec Roger Chartier (Collège de France), Christian Del Vento et Pierre Musitelli.

Salle du Conseil (1er étage), Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle (4 rue des Irlandais, 75005 Paris)

17 décembre 2109 – 17h-19h

  • « Une tradition italienne » (séance commune avec le Séminaire général de critique génétique de l’ITEM)

Présentation du numéro 49 de Genesis, « Une tradition italienne » (Paris, SUP, 2019), avec Christian Del Vento (Sorbonne Nouvelle LECEMO/ITEM) et Pierre Musitelli (ENS ITEM).

Salle des Conférences, Ecole Normale Supérieure (46 rue d’Ulm, 75005, Paris)

21 janvier 2020 – 14h-17h

  • « Qu’est-ce qu’un atelier d’écrivain au XVIIIe siècle ? Le cas Rousseau » (séance commune avec le Séminaire général de critique génétique de l’ITEM)

Nathalie Ferrand (ITEM/ ENS-CNRS)

Ecole Nationale des Chartes (65 rue de Richelieu, 75002, Paris)

5 février 2020 – 15h-17h

  • « Les archives de Vittorio Alfieri. Le projet autobiographique »

Monica Zanardo (Université de Padoue/ITEM)

Salle du Conseil (1er étage), Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle (4 rue des Irlandais, 75005 Paris)

4 mars 2020 – 15h-17h

  • « Pietro Verri en ses archives : écriture de soi et construction de la postérité ».

Pierre Musitelli (ENS/ITEM)

Salle du Conseil (1er étage), Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle (4 rue des Irlandais, 75005 Paris)

28 avril 2020 – 15h-17h

  • « Giovanni Pascoli et sa bibliothèque: les livres d’un ‘enfant du siècle’ »

Francesca Sensini (Université Nice Sophia Antipolis)

Salle Claude Simon (rdc), Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle (4 rue des Irlandais, 75005 Paris)

5 mai 2020 – 15h-17h

  • « L’art de l’extrait : bilan et perspectives »

Andrei Minzetanu (EHESS)

Salle Athéna (rdc), Maison de la Recherche de l’Université Sorbonne Nouvelle (4 rue des Irlandais, 75005 Paris)

Orte

  • Maison de la recherche de l'université Sorbonne Nouvelle | ENS, 46 rue d'Ulm | École nationale des Chartes 65, rue de Richelieu
    Paris, Frankreich (75005 | 75002)

Daten

  • Montag, 02. Dezember 2019
  • Dienstag, 17. Dezember 2019
  • Dienstag, 14. Januar 2020
  • Mittwoch, 05. Februar 2020
  • Dienstag, 28. April 2020
  • Dienstag, 05. Mai 2020

Schlüsselwörter

  • histoire des bibliothèques, sociologie de la littérature

Kontakt

  • Christian Del Vento
    courriel : christian [dot] del-vento [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr
  • Pierre Musitelli
    courriel : pierre [dot] musitelli [at] ens [dot] fr

Informationsquelle

  • Christian Del Vento
    courriel : christian [dot] del-vento [at] sorbonne-nouvelle [dot] fr

Zitierhinweise

« L’auteur, ses archives, sa bibliothèque », Seminar, Calenda, Veröffentlicht am Montag, 25. November 2019, https://calenda.org/709069

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal