AccueilDe Cassandre aux faits alternatifs: Les voix du mensonge et de la vérité en littérature

*  *  *

Publié le mercredi 27 novembre 2019 par Anastasia Giardinelli

Résumé

Contrairement aux discours partisans, aux allocutions politiques, aux tweets qui inondent le XXIe siècle, la littérature n’est pas un espace monologique. Que ce soit dans la poésie, dans le roman ou dans la fiction au sens large, plusieurs voix cohabitent dans le discours littéraire. Dès lors, la notion de vérité ou de mensonge devient problématique : qui dit vrai? Qui dit faux? Quels sont ces menteurs qu’on écoute? Qui sont ces fous qui voient juste mais que personne n’entend? La question trouve des échos à toutes les époques de l’histoire littéraire. Mais aujourd’hui surtout, l’explosion des moyens de communication oblige à repenser le rapport entre vérité et mensonge dans le discours. Entre les fausses nouvelles et les faits alternatifs, chacun se mêle de faire de la fiction. En mettant en parallèle la crise de l’information du XXIe siècle avec la figure de Cassandre, oracle antique condamnée à n’être jamais comprise, ce colloque propose donc d’explorer le thème de la vérité et de la contrevérité dans la littérature. 

Annonce

21 avril 2020, Université du Québec à Montréal

Argumentaire

Contrairement aux discours partisans, aux allocutions politiques, aux tweets qui inondent le XXIe siècle, la littérature n’est pas un espace monologique. Que ce soit dans la poésie, dans le roman ou dans la fiction au sens large, plusieurs voix cohabitent dans le discours littéraire. Dès lors, la notion de vérité ou de mensonge devient problématique: Qui dit vrai? Qui dit faux? Quels sont ces menteurs qu’on écoute? Qui sont ces fous qui voient juste mais que personne n’entend? La question trouve des échos à toutes les époques de l’histoire littéraire. Mais aujourd’hui surtout, l’explosion des moyens de communication oblige à repenser le rapport entre vérité et mensonge dans le discours. Entre les fausses nouvelles et les faits alternatifs, chacun se mêle de faire de la fiction.  En mettant en parallèle la crise de l’information du XXIe siècle avec la figure de Cassandre, oracle antique condamnée à n’être jamais comprise, ce colloque propose donc d’explorer le thème de la vérité et de la contrevérité dans la littérature. 

Ouverte à tous les étudiant.e.s des cycles supérieurs en études littéraires, la réflexion vise à interroger des œuvres littéraires afin de dégager les voix du mensonge et de la vérité dans la fiction, dans les corpus anciens ainsi que dans les productions contemporaines. Parce qu’elle demeure volontairement large, cette problématique permet d’explorer différents axes de recherche (liste non exhaustive):

  • Axe narratologique et rhétorique : les figures détentrices d’une vérité

Dans la littérature comme dans l’actualité, de nombreux personnages prétendent détenir un savoir. Oracles, prophètes, lanceurs d’alerte investissent l’espace discursif de la fiction pour faire entendre leur voix. Il s’agit donc de se demander quelles sont les figures qui prennent la parole et d’analyser leur discours, car la question est aussi d’ordre rhétorique: comment la fiction cherche-t-elle à convaincre? Quelles stratégies sont mises en place dans l’œuvre littéraire pour défendre une vérité?

  • Axe poétique: vérité et dialogisme

La présence dans l’œuvre de plusieurs voix implique un dialogisme qui oppose les personnages entre eux. Si certains défendent leur vérité, ainsi font aussi les fous, les scientifiques illuminés, les libertins. Que leur vérité corresponde à la norme, ou qu’elle tente au contraire de la subvertir, toutes ces figures entrent en tension avec le discours des autres. Quelle est alors la nature de ce dialogue? Quelle place est laissée au discours de l’autre? Y a-t-il, comme chez Montaigne, la quête d’une vérité médiane par la confrontation des opinions, ou au contraire, violent affrontement et dialogue de sourds?

  • Axe idéologique : le fou, le monstre et ses inventions

Par ailleurs, l’antagonisme entre mensonge et vérité comporte une évidente dimension morale. Cassandre, l’oracle que personne ne comprend, n’est-elle pas considérée comme folle? Et ces savants, en avance sur leur temps, ne seraient-ils pas aussi monstrueux que leurs inventions?  Ce colloque est l’occasion d’explorer les figures marginales - ou marginalisées. Il s’agira de s’interroger sur la réévaluation des normes dans la société à travers le média littéraire. Nous souhaitons par exemple poser les questions suivantes : Comment les lanceurs d’alerte, prophètes de vérité, oracles religieux ou laïcs sont-ils perçus dans notre société et dans les littératures? Comment ces figures sont traitées dans les œuvres d’art, dans les sciences humaines et sur la place publique? Est-ce qu’il faut être fou pour voir une vérité que personne d’autre ne voit?

  • Axe théorique et sociocritique : théories du complot et vérité parallèle

Indépendamment des figures qui incarnent un discours, la fiction est aussi un espace dans lequel l’histoire peut être réécriture. La littérature, après tout, n’est-elle pas composée que de faits alternatifs? Nous souhaitons donc explorer le rapport que la fiction entretient avec d’autres discours tels que l’histoire ou les médias, afin de rendre compte d’une éventuelle pluralité de vérité, ou au contraire, d’une dénonciation du mensonge par la fiction. Existe-t-il des vérités parallèles? Est-ce qu’une vérité peut être anachronique? Est-ce que la vérité sera toujours acceptée par ses contemporains?

Modalités de soumission

Cette journée d’étude s’adresse à tous.tes les chercheurs et chercheuses en études littéraires (cursus recherche aussi bien que création), quel que soit le siècle dans lequel ielles se spécialisent. Nous souhaitons encourager la diversité dans la soumission des textes, en allant de la recherche à la création de textes originaux.

L’événement se tiendra à l’Université du Québec à Montréal le mardi 21 avril 2020. Les communications devront être inédites et en français.

La durée variera entre 15 et 20 minutes en fonction du nombre de propositions retenues.

Les propositions de communication (titre et résumé de 250 mots, avec une courte bio-bibliographie (mentionnant l'université d’attache, le sujet des recherches et les publications, s’il y a lieu)

devront être envoyées avant le 15 janvier 2020 (à 23h59 ) à l’adresse suivante : colloqueaecsel2020@gmail.com

Merci d’indiquer en objet : Nom, prénom, titre de la proposition.

Association des Étudiant.es de Cycles Supérieurs en Études Littéraires (AECSEL)

  • Aomar Ait Aider, UQÀM
  • Alix Carmel, UQÀM
  • Savannah Kocevar, UQÀM
  • Maxime Leblond, UQÀM
  • Mallory Trocadero, UQÀM

Illustration : Cassandre, par Marc Bruckhardt.

Source :  https://mythologica.fr/grec/cassandre.htm

Catégories

Lieux

  • Montréal, Canada

Dates

  • mercredi 15 janvier 2020

Mots-clés

  • littérature

Source de l'information

  • Savannah Kocevar
    courriel : migrationsinterdiscursives [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« De Cassandre aux faits alternatifs: Les voix du mensonge et de la vérité en littérature », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 27 novembre 2019, https://calenda.org/709975

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal