HomeTranshumanist studies

HomeTranshumanist studies

Transhumanist studies

Études transhumanistes

The French Society for the History of Sciences and Techniques

Congrés de la Société française d'histoire des sciences et des techniques

*  *  *

Published on Wednesday, December 04, 2019 by Anastasia Giardinelli

Summary

Dans le cadre du huitième centenaire de son école de médecine, l’université de Montpellier accueille le septième congrès de la Société française d’histoire des sciences et des techniques. Les rencontres se tiendront du 15 au 18 avril 2020 dans le bâtiment historique de la faculté de médecine ainsi que dans l’Orangerie du Jardin des plantes. La liste des symposia retenus à ce jour figure sur le site du congrès. Dans ce cadre, nous lançons un appel à communications afin d’organiser le symposium n°20 d’« études transhumanistes » : il s'agit d'apporter des perspectives historiques sur un objet d'étude encore en chantier.

Announcement

Montpellier 15-18 avril 2020

Présentation

Dans le cadre du huitième centenaire de son École de médecine, l’Université de Montpellier accueille le septième Congrès de la Société Française d’Histoire des Sciences et des Techniques. Les rencontres se tiendront du 15 au 18 avril 2020 dans le bâtiment historique de la Faculté de médecine ainsi que dans l’Orangerie du Jardin des plantes. La liste des symposia retenus à ce jour figure sur le site du congrès.

Organisation

  • Franck DAMOUR, professeur associé à l’Institut Catholique de Lille, ETHICSEA 7446 -Chaire Éthique, technologie et transhumanismes 
  • Alexandre MOATTI, chercheur associé à l’université Paris-Diderot, SPHEREUMR 7219

Argumentaire

Depuis quelques années, plusieurs initiatives existent déjà de conduire une histoire longue du transhumanisme – soit depuis des mythes ancestraux (comme le Golem), soit sur une période plus spécifique comme le XXe s. en France. Dans ce dernier contexte, un large éventail de concepts cousinant avec le transhumanisme peuvent être mis en évidence : homme augmenté, ultra-humain (chez Teilhard), surhumain (chez Rostand), cybernanthrope (chez Lefebvre), humanisme évolutionnaire (chez J. Huxley), et d’autres. Il est proposé de poursuivre ici cette investigation, afin d’ouvrir ce champ « d’études transhumanistes » et de le tester, au départ de manière la plus large possible, depuis les mythes antiques, et dans un large champ d’écrits (essais et articles bien sûr, mais aussi fiction romanesque et science-fiction, mythologie…).

"Tester" car l’objet d’études est à circonscrire et construire : comment caractériser ce projet de dépassement de la condition humaine ? L’objet existe-t-il dans cette longue durée, ou bien est-il pris dans des histoires différentes, des chronologies variables selon les aires (russe, anglaise, continentale, nord-américaine, asiatique) ? Peut-on dégager des inflexions dans une histoire longue ou bien s’agit-il seulement d’un effet-miroir du présent ? Mais alors, comment définir ces utopies (le terme lui-même mérite discussion) et leur place dans le champ culturel, idéologique voire technoscientifique ?

S’il convient bien sûr de se garder du piège d’interpréter les sources pour y découvrir les signes de ce qu’on y projette, une large analyse est néanmoins nécessaire en première approche : les discours actuels transhumanistes, comme d’autres types de discours sur la technique, manquent d’historicité et relèvent parfois d’un éternel retour des arguments. Remettre un concept dans sa filiation historique peut permettre, parmi d’autres moyens, de dégonfler son aura contemporaine, en même temps qu’éclairer son utilisation tous azimuts. L’étude du rapport à la science, souvent assez lâche dans ces discours, constitue aussi une base d’appui dans ces « études transhumanistes ». Est aussi bienvenue une approche interdisciplinaire (histoire bien sûr, mais aussi sciences politiques ou économiques, sociologie, anthropologie) visant à l’étude, sur les périodes plus récentes (depuis le XXe s.) de l’imbrication entre concepts transhumanistes et idéologies politiques de type néo-libéral, entre transhumanisme et technocratie.

Modalités de soumission et calendrier

Les propositions d’intervention (1500 signes maximum), accompagnées d’une brève bibliographie et d’une courte présentation doivent être envoyées avant le 20 décembre 2019 en fichier DOC ou PDF à l’adresse : alexandre.moatti@univ-paris-diderot.fret Franck.damour@univ-catholille.frLes interventions seront d’une durée de 30 mn, suivies d’une discussion. Les réponses seront envoyées avant la fin de l’année: le soumissionnaire devra alors suivre la procédure indiquée à https://sfhstmtplr2020.sciencesconf.org/pour entrer sa communication (avant le 6 janvier 2020, comme indiqué sur cette page de procédure interne au congrès SFHST 2020).Les organisateurs visent une journée entière pour cet atelier, qui sera fixée très prochainement, entre le 15 et le 18 avril 2020(sans doute le 16 ou le 17).

Comité scientifique

  • Alexandre Moatti (chercheur associé à l’université Paris-VII - laboratoire SPHERE UMR 7219)
  • Franck Damour (professeur associé à l'Université Catholique de Lille - Ethics EA 7446)

Bibliographie indicative

ADORNO Francesco, Le Désir d’une vie illimitée, Paris, Kimé, 2012.

BUCHANAN Allen E., From Chance to Choice : Genetics and Justice, Cambridge University Press, 2002

DAMOUR, Franck. « Le mouvement transhumaniste. Approches historiques d’une utopie technologique contemporaine », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, vol. 138, no. 2, 2018, pp. 143-156.

DARD Olivier, MOATTI Alexandre, « Aux origines du mot transhumanisme », Futuribles, n°413, juillet-août 2016

GOFFETTE J., Naissance de l’anthropotechnie. De la médecine au modelage de l’humain, Paris, Vrin, 2008.

HALDANE J.B.S., Daedalus, or Science and the Future, Kegan Paul, Trench, Trubner & Co, 1924.

HANSELL G. R. & GRASSIE W. (Eds), H+/-: Transhumanism & its Critics, Philadelphie, Metanexus, 2011.

HAYLES Katherine, How we Became Posthuman: Virtual Bodies in Cybernetics, Literature and Information, Chicago, The University of Chicago Press, 1999.

HOTTOIS Gilbert dir., Encyclopédie du trans/posthumanisme : L’humain et ses préfixes, Vrin, 2015 F. LE BOT, O. DARD, C. DIDRY, C. DUPUY & C. PERRIN (dir.), ‘L’Homme-Machine II. Du travailleur augmenté à l’homme augmenté’, L’Homme et La Société, n°207, 2018/2, L’Harmattan ; & ‘L’Homme-Machine I. Le travailleur-machine’, L’Homme et La Société, n°205, 2017/3, L’Harmattan.

LE DÉVÉDEC Nicolas, La société de l’amélioration. La perfectibilité humaine, des Lumières au transhumanisme, Montréal, Liber, 2015.

MORE Max & VITA-MORE Natasha (eds.), The Transhumanist Reader : Classical and Contemporary Essays on the Science, Technology, and Philosophy of the Human Future, 2013.

MUNIER Brigitte (dir.), Technocorps. La sociologie du corps à l’épreuve des nouvelles technologies, Éditions nouvelles F. Bourin, 2014

SUSSAN Rémi, Les Utopies post humaines, Omniscience, 2005

TURNER Fred, Aux sources de l’utopie numérique, Caen, C&F Éditions, 2012.

VAS-DEYRES, Natacha, Ces Français qui ont écrit demain. Utopie, anticipation et science-fiction au xxe siècle, Paris, Honoré Champion, 2012.

Places

  • 163 rue Auguste Broussonnet - 34090 Montpellier
    Montpellier, France (34)

Date(s)

  • Friday, December 20, 2019

Keywords

  • homme augmenté ; transhumanisme ; eugénisme ; prospective ; histoire des idées ; histoire des techniques ; histoire des sciences ; technocratie

Contact(s)

  • Alexandre Moatti
    courriel : alexandre [dot] moatti [at] mines [dot] org
  • Franck Damour
    courriel : franck [dot] damour [at] univ-catholille [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Franck Damour
    courriel : franck [dot] damour [at] univ-catholille [dot] fr

To cite this announcement

« Transhumanist studies », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, December 04, 2019, https://calenda.org/713221

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search