HomeDéviances féminines dans la famille hispanophone : évolution et transgression du modèle familial traditionnel

*  *  *

Published on Monday, November 25, 2019 by Céline Guilleux

Summary

Dans de nombreuses sociétés, la raison du « sexe fort » s’impose aux autres membres de la maisonnée, notamment aux épouses et aux filles, premières victimes des normes de genre. Aussi, l’existence de modèles familiaux sexués implique des pratiques féminines « hors la loi » qui sont à l’origine de profils de femmes « atypiques » telles que les divorcées, les prostituées, les filles-mères, les mères infanticides ou celles qui délaissent leur(s) enfant(s) pour diverses raisons, les femmes dont la transgression s’inscrit dans la violence comme les filles parricides ou les épouses maricides. C’est pourquoi la question des marginalités féminines au sein de l’intimité familiale nous donnera l’occasion de mieux saisir les règles sociales que tout individu se doit de respecter s’il ne veut pas se retrouver marginalisé ou exclu. Aucune construction sociale n’étant immuable, nous nous attacherons également à comprendre comment des pratiques féminines dissidentes ont contribué, et contribuent encore, à déplacer les interdits et à faire évoluer les normes familiales et sociétales.

Announcement

Argumentaire

Dans le cadre des activités de l’équipe de recherche LIS (Littératures, Imaginaire, Sociétés) et à l’image de la dernière publication Normes et déviances dans le monde luso-hispanophone de l’université de Lorraine (2013), ce colloque explore les concepts de modèle et de transgression tels qu’ils se manifestent dans la littérature et la civilisation des pays de langue espagnole. Dans la continuité du séminaire « femmes en résistance(s) ou en ruptures », les participants s’intéresseront à la question de la déviance féminine. Toutefois, dans un esprit de renouveau, la famille sera au cœur de cette nouvelle activité de recherche.

Constitutives de l’ordre social, les normes et les transgressions structurent la société et régulent les relations entre les hommes et les femmes. Société et famille sont deux réalités intimement liées : les choix de la communauté familiale sont déterminés par la norme sociale et sont, par conséquent révélateurs de valeurs sociétales. Structure de base de toute communauté, le cercle familial constitue le cadre privilégié dans lequel les enfants apprennent l’ensemble des règles de comportement qu’ils devront assimiler pour intégrer pleinement la collectivité à l’âge adulte. Espace de fabrication des individus, de conventions, de contraintes et d’interdits, la famille est également source d’oppression. Dans de nombreuses sociétés, la raison du « sexe fort » s’impose aux autres membres de la maisonnée, notamment aux épouses et aux filles, premières victimes des normes de genre. Aussi, l’existence de modèles familiaux sexués implique des pratiques féminines « hors la loi » qui sont à l’origine de profils de femmes « atypiques » telles que les divorcées, les prostituées, les filles-mères, les mères infanticides ou celles qui délaissent leur(s) enfant(s) pour diverses raisons, les femmes dont la transgression s’inscrit dans la violence comme les filles parricides ou les épouses maricides. C’est pourquoi la question des marginalités féminines au sein de l’intimité familiale nous donnera l’occasion de mieux saisir les règles sociales que tout individu se doit de respecter s’il ne veut pas se retrouver marginalisé ou exclu. Aucune construction sociale n’étant immuable, nous nous attacherons également à comprendre comment des pratiques féminines dissidentes ont contribué, et contribuent encore, à déplacer les interdits et à faire évoluer les normes familiales et sociétales.

Programme

Jeudi 28 novembre 2019

 9h00-9h20 Accueil des participants

9h20-10h00  Le poids de la tradition

Présidence Sylvie HANICOT-BOURDIER et Marie-Élisa FRANCESCHINI-TOUSSAINT, Université de Lorraine.

  • 9h20-9h40  CAMARGO DENIS Vivian (Université de Lorraine), La femme indienne dans “Elegías de varones ilustres de Indias” de Juan de Castellanos. La « mujer armígera » du Nouveau Monde ou l’antithèse du modèle féminin hispanique.
  • 10h00-10h15 Discussions et pause-café

10h15-11h35   Famille traditionnelle et transgressions féminines

Présidence Sylvie IMPARATO-PRIEUR, Université Jean Moulin Lyon 3.

  • 10h15-10h35  HERRANZ PINACHO María (Universidad de Valladolid),La transgresión social como norma: la mujer en el mundo mercantil a través del fondo Daza.
  • 10h35-10h55  CORADA ALONSO Alberto (Universidad de Valladolid),Mujer contra linaje: en defensa de su dote frente al patrimonio familiar.
  • 10h55-11h15  TORREMOCHA HERNÁNDEZ Margarita (Universidad de Valladolid), Casadas amancebadas: casi bígamas, con un solo esposo (Castilla, s. XVIII).
  • 11h15-11h35  CALVO CABALLERO Pilar (Universidad de Valladolid), En arreglo del estrago que la licencia hizo en las costumbres: la casada amancebada ante la Justicia Real en la Castilla de Fernando VII (1814-1833).
  • 11h35-11h55 Discussions

12h00-13h30 Déjeuner

  • 13h30-15h00   Conférence-Théâtre : « Déviantes ? » D’après la pièce “Descarriadas” de Laila Ripoll. Par les étudiants de Master Recherche Espagnol, encadrés par leur professeure Mme Franceschini-Toussaint :

Ballesteros Carolina, Bancelin Andreia, Baron Maude, Cuesta Evelyn, Fernandez Lydia, Hassi Morad, Kurtz Audrey, Marquet Marie-Christine, Navarro Maria, Nikodemski Andréa, Perdomo Nancy, Puerta Céline, Robertière Luca, Thiebault Guilliane, Thomas Laetitia.

15h15-16h35  Violences féminines et sociétales

Présidence Olivier FOLZ, Université de Lorraine.

  • 15h15-15h35  IMPARATO-PRIEUR Sylvie (Université Jean Moulin Lyon 3),« La mala vida » : violences conjugales dans l'Espagne du XVIIIe siècle.
  • 15h35-15h55  RODRÍGUEZ SERRADOR Sofía (Universidad de Valladolid), Crimen en secreto. El veneno en las violencias familiares.
  • 15h55-16h15  HANICOT-BOURDIER Sylvie (Université de Lorraine), Dolor y lágrimas maternas o maternidades imposibles en el siglo XIX: el ejemplo vizcaíno.
  • 16h15-16h35  CHAINAIS Adeline (Université Paul-Valery Montpellier III), Inceste, infanticide et refus de la maternité : transgressions des modèles filiaux dans le théâtre d’Angélica Liddell.

16h35-17h00 Discussions et pause-café.

17h00-18h00      Institutions coercitives : carcan de la norme et correction violente des déviances féminines

Présidence Sylvie HANICOT-BOURDIER, Université de Lorraine.

  • 17h00-17h20 ROUSSIÉS Joseph (Université Paris 3), Coup d’éclat au couvent : la contrainte de la clôture et le refuge de l’habit (deux exemples poétiques et contradictoires de rébellion féminine d’Ancien Régime).            
  • 17h20-17h40  FRANCESCHINI-TOUSSAINT Marie-Élisa (Université de Lorraine), L’expiation violente de la transgression féminine dans les maisons de redressement franquistes et postfranquistes. Mémoire douloureuse des jeunes filles jugées « déviantes » dans la pièce de théâtre “Descarriadas” de Laila Ripoll (2018).
  • 17h40-18h00  GARCÍA DÍAZ Celia, JIMÉNEZ LUCENA Isabel (Universidad de Málaga), El precio de la transgresión del modelo familiar hegemónico: mujer y familias en el Manicomio Provincial de Málaga (1909- 1950).

18h00-18h30 Discussions

19h30 Dîner

Vendredi 29 novembre 2019

9h10-10h30    Révoltes et transgressions féminines dans l’Espagne contemporaine

Présidence Marie-Élisa FRANCESCHINI-TOUSSAINT, Université de Lorraine.

  • 9h10-9h30   BLAYO Nicolas (Université de Lorraine), Les velléités émancipatrices féminines dans la bourgeoisie au temps du franquisme : le regard du cinéma espagnol.
  • 9h30-9h50    LLORED Yannick (Université de Lorraine),Désirs féminins face aux silences et aux non-dits dans “Demonios familiares” d’Ana María Matute.
  • 9h50-10h10   BUREL Erwan (Université de Bourgogne Franche-Comté),Mujer, familia y sociedad en la España contemporánea: el teatro feminista de Laura Aparicio.
  • 10h10-10h30   SURBEZY Agnès (Université Toulouse - Jean Jaurès),Femmes et maternité dans “La Casa de papel” : des figures transgressives ?

10h30-11h00 Discussions et pause-café.

11h00-12h00      Rébellions féminines dans l’Amérique latine contemporaine

Présidence Agnès SURBEZY, Université Toulouse - Jean Jaurès.

  • 11h00-11h20 DOUCET Pauline (Université de Rouen Normandie),Représentation d’une figure féminine transgressive dans “Emilio, los chistes y la muerte” de Fabio Morábito : Perversion, contra-sexualité, mythe
  • 11h20-11h40  FOURTANE Nicole (Université de Lorraine),Déviances féminines dans la haute bourgeoisie liménienne dans “Aux Cinq Rues, Lima” (2016) de Mario Vargas Llosa.
  • 11h40-12h00  EGGER Carole (Université de Strasbourg), Voies de femmes sur la scène argentine contemporaine.

12h00-12h20 Discussions.

12h30-14h Déjeuner

14h00-15h20      Vers de nouveaux modèles féminins et familiaux ?

Présidence Carole EGGER, Université de Strasbourg.

  • 14h00-14h20  FOLZ Olivier (Université de Lorraine), Migrations et implosions de la cellule familiale : le cas des femmes vénézuéliennes.
  • 14h20-14h40  RICOUARD Silvie (Université Grenoble-Alpes), El modelo familiar en el cine de los primeros años de la Transición política: normas y transgresión en “Con uñas y dientes” (Paulino Viota, 1977), “Solos en la madrugada” (José Luis Garci, 1978) y “Tigres de papel” (Fernando Colomo, 1977).
  • 14h40-15h00 OUADI Ibtissam (Université de Lorraine), Construction et déconstruction du modèle familial dans le théâtre catalan des années 2000.
  • 15h00-15h20 ABELLÁN LÓPEZ María Ángeles, RODRÍGUEZ DEL PINO Juan Antonio (Universitat de València), La transformación de las familias españolas: redefinición de discursos y roles masculinos en el contexto de la crisis económica.
  • 15h20-15h40  THIEBAULT Guilliane (Université de Lorraine), Transgression féminine et familiale dans “Temporada de huracanes” : une recréation à la fois littéraire et journalistique de la violence et de la misère sociale.

15h40-16h15 Discussions, café et Clôture du colloque.

Places

  • Salle A104 - Campus CLSH
    Nancy, France (54)

Date(s)

  • Thursday, November 28, 2019

Keywords

  • femme, famille traditionnelle, pays hispanophone

Contact(s)

  • Sylvie Hanicot-bourdier
    courriel : Sylvie [dot] hanicot-bourdier [at] univ-lorraine [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Sylvie Hanicot-bourdier
    courriel : Sylvie [dot] hanicot-bourdier [at] univ-lorraine [dot] fr

To cite this announcement

« Déviances féminines dans la famille hispanophone : évolution et transgression du modèle familial traditionnel », Conference, symposium, Calenda, Published on Monday, November 25, 2019, https://calenda.org/714631

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal