HomeProjecting architecture, at the crossroads of the digital and the living

HomeProjecting architecture, at the crossroads of the digital and the living

Projecting architecture, at the crossroads of the digital and the living

Projeter l'architecture, aux carrefours du numérique et du vivant

*  *  *

Published on Friday, December 06, 2019 by Anastasia Giardinelli

Summary

Le colloque interroge les manières dont le numérique, par les méthodes qu'il génère, permet d'approcher la complexité des organisations spatiales, qu'elles soient naturelles ou artificielles. Cette interrogation s'inscrit dans le cadre de la production de connaissances et dans celui de l'invention d'organisations nouvelles. L'incidence du numérique sur les organisations humaines au sein des territoires (agricoles, urbains, paysagers, architecturaux, naturels) sera également placée au sein des débats. Le colloque établira un dialogue entre scientifiques et concepteurs autour des enjeux méthodologiques à la croisée de la complexité et du numérique. Il s'agit d'éclairer les apports transdisciplinaires réciproques possibles.

Announcement

Dates et lieu

En raison des difficultés de déplacement, notamment pour les intervenants qui doivent venir de loin, nous avons dû prendre la décision de reporter le colloque "Projeter l'architecture, aux carrefours du numérique et du vivant".

​Le colloque se tiendra donc les 27 et 28 janvier 2020.

Argumentaire

Le colloque interroge les manières dont le numérique, par les méthodes qu'il génère, permet d'approcher la complexité des organisations spatiales, qu'elles soient naturelles ou artificielles. Cette interrogation s'inscrit dans le cadre de la production de connaissances et dans celui de l'invention d'organisations nouvelles. L'incidence du numérique sur les organisations humaines au sein des territoires (agricoles, urbains, paysagers, architecturaux, naturels) sera également placée au sein des débats.

Le colloque établira un dialogue entre scientifiques et concepteurs autour des enjeux méthodologiques à la croisée de la complexité et du numérique. Il s'agit d'éclairer les apports transdisciplinaires réciproques possibles.

​Le « déluge de données » attise provocations, débats, craintes et enthousiasmes. Big data, Intelligence Artificielle, modélisations, paramétrages, algorithmes, sont désormais au cœur de pratiques scientifiques et de pratiques conceptrices innombrables. L'architecture n'est présente, pour le moment, qu'à la marge dans ces discours.

Dans le même temps, au sein des domaines scientifiques qui concernent le vivant et / ou le territoire (biologie, géographie,écologie), les approches complexes fondent de nouvelles théories actuellement en vigueur.

Dans les domaines de la conception (architecture, paysage, urbanisme, art, design), les logiques de projétation écosystémique complexe émergent depuis quelques années ; elles déduisent de l'écologie et de l'écosystémique des méthodes de travail sophistiquées. Elles peuvent ainsi dépasser la seule production de dispositifs durables, pour atteindre des objectifs d'équilibre dynamique.

Dans le domaine de l'art, de nombreuses œuvres parmi lesquelles on ne citera que les Pissenlits d'Edmond Couchot et Michel Bret (1988) expriment de nouvelles visions de la nature qui tirent parti à la fois des cultures numériques, de l'approche systémique et de l'évolutivité des organismes vivants. Ces oeuvres ré-interrogent notre confrontation au monde qu inous entoure et renouvellent la constitution de réels artistiquement choisis.

Axe 1 - Du numérique à la complexité du vivant : le rôle du numérique dans l'approche des complexités territoriales.

Il est question ici d'aborder les enjeux méthodologiques et épistémologiques liés à l'introduction du numérique comme inspirateur de méthodes pour le travail sur le vivant. Ces enjeux seront interrogés sous l'angle de la découverte de l'existant : quels sont-ils lorsqu'il s'agit de mieux comprendre le fonctionnement de systèmes complexes territoriaux tant dans le cadre de recherches universitaires, que dans le cadre de diagnostics territoriaux à visée projétuelle ? Les enjeux liés au numérique comme méthode seront également, en retour, interrogés sous l'angle de la démarche de projétation : quels sont-ils lorsque la finalité est de proposer un projet territorial complexe en résonance avec les innombrables utilisateurs comme avec les milieux naturels sans cesse changeant ?

Comment s'approprier la collecte et l'exploitation des données et comment mettre au point des méthodes spécifiques  pour modéliser la complexité territoriale par le numérique ? Dans quelle mesure les approches de type datamining, modélisation complexe, intelligence artificielle permettent-elles de "cultiver" vertueusement l'auto-organisation, l'émergence, la résilience, les mutualisations, la solidarité etc.

Axe 2 - Du vivant complexe au numérique : les pistes pour un bio-mimétisme réactualisé

Très utilisé en architecture, en ingénierie ou en design, le bio-mimétisme est un mode de conception qui s'inspire du vivant pour proposer des formes innovantes.

Le numérique propose quand à lui, comme l'avait esquissé la cybernétique, des moyens de saisir et reproduire les mécanismes complexes du vivant.

Afin de mettre en lumière des pistes de renouvellement des démarches de projet par le bio-mimétisme, le colloque se positionne à la croisée du numérique et de la systémique. Cet axe vise donc des contributions de chercheurs en sciences du vivant, utilisant des méthodes de data mining, d'intelligence artificielle, etc. En miroir, des contributions mettant en évidence des méthodes de conception bio-inspirées tirant parti des méthodes numériques sont également attendues.

Organisation

Claire BAILLY, Jean MAGERAND, laboratoire EVCAU avec le soutien de la Commission Nationale Française de l'UNESCO et du BRAUP du Ministère de la Culture

Programme

Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris-Val de Seine

Lundi 27 janvier 2020

  • 13:30 - 14:00 Accueil café
  • 14:00 - 14:30 Ouverture - Philippe BACH, directeur ENSA Paris-Val de Seine
  • 14:30 - 14:45 Introduction - Nabil BEYHUM, Olivier BOUET, co-directeurs EVCAU
  • 14:45 - 15:00 Introduction - Claire BAILLY, Jean MAGERAND, chercheurs laboratoire EVCAU

15:00 - 16:20 Session 1 – Questions épistémologiques

Animée par Patrick LAURENTI, généticien, évolutionniste, docteur, Université de Paris, laboratoire LIED, France ; Antonella TUFANO, architecte, docteur EHESS, HDR, ENSAPLV, France

  • 15:00 – 15:20 Invité : Épistémologie du numérique entre sciences du vivant et architecture : simuler, mimer, analyser, prédire, projeter, Franck VARENNE, Maître de conférences HDR, Université de Rouen Normandie, ERIAC (EA 4705)
  • 15:20 – 15:40 Algorithmique du hasard et créativité : de la nature à la computation - Lida Dimitriadi, Architecture, Culture, Société XIXe-XXIe s
  • 15:40 - 16:00 Univercity in Bologna: the digital traces of a temporary community* - Maria Valese,  Technische Universiteit Delft (Pays-Bas), Herbert Natta, University of Rome "Tor Vergata" (Italie), Jésus López Baeza, City Science Lab - Hafen City University Hamburg (Allemagne)

16:00 – 16:20 débat

16:20 - 16:50 Pause café

16:50 - 17:50 Session 2 – Processuelle, paramétrique, algorithmique : la conception  interpelée par le vivant

Animée par Hassan AIT HADDOU, mathématicien, HDR, directeur du LIFAM, ENSA Montpellier

  • 16:50 – 17:10 Biomimétisme & Optimisation : algorithmes génétiques, influence de l'interface & biais techniques dans la conception architecturale assistée par ordinateur - Nadja Gaudilliere, Géométrie, Structure et Architecture, XtreeE
  • 17:10 - 17:30› Design automation of cable networks mimicking spider webs * - Klaas De Rycke. B+G Ingénierie Bollinger + Grohmann S.a.r.l, ENSA – Versailles, Bartlett School of Architecture UCL-  Jef Rombouts, Ingénierie Bollinger + Grohmann S.a.r.l

débat

17:50 - 18:00 Conclusion

* communication en anglais

Mardi 28 janvier 2020

  • 09:00 - 09:30 Accueil café
  • 09:30 - 09:45 Introduction de la journée - Claire BAILLY, Jean MAGERAND

09:45 – 11:05  Session 3 – Vivant et numérique pour envisager des cadres de vie d'un nouveau type

Animée par Vincent BECUE, architecte, docteur, directeur de thèses, UMONS, Belgique

  • 09:45 – 10:05 Agroecology Smart Cities Training Center - Christophe Chamot, - UniLasalle Recherche & Développement
  • 10:05 - 10:25 Empathic space : un tournant digital – Antonella Tufano, ENSAPLV
  • 10:25 - 10:45 Les systèmes Cyber-Physique-Humain et les dispositifs architecturaux - Yann Blanchi, EVCAU

débat

11:05 - 11:35  Pause café

  • 11:35 - 12:15 Expérimentations pédagogiques : modes génératifs biomimétiques - Corentin BOITEAU, Mathilde SALVADOR, Philippe SOUBIES, étudiants M2 ENSAPVS (enseignante : Claire BAILLY ; chercheur : Jean MAGERAND)

12:30 - 14:00  Déjeuner

14:00 - 15:20 Session 4 – Des méthodes transdisciplinaires

Animée par André DEL, urbaniste, laboratoire EVCAU

  • 14:00 - 14:20 Cartographie d'un patrimoine au-delà du plan directeur (Plan Pilote) de Brasília - Daniela Barbosa, Universidade de Brasília (Brésil)
  • 14:20 - 14:40  Le numérique au service de la résilience climatique des territoires et des infrastructures - Didier Soto, RESALLIENCE - Michael Gonzva, RESALLIENCE - Maxime Velay, RESALLIENCE - Camille Vignote, RESALLIENCE - Chiara Tomaselli, RESALLIENCE - Karim Selouane, RESALLIENCE

14:40 - 15:00 › Métadonnées et conception urbaine : demain, faudra-t-il encore des architectes et des urbanistes pour construire la ville ? - Pascal Simoens, Université de Mons (Belgique)

débat

  • 15:20 - 15:50 Pause café
  • 15:50 - 16:30 Invité – Seungman BAEK, architecte, docteur EHESS, Architecture design Institute, professeur Yeungnam University, Corée du sud

Animée par Olivier BOUET, docteur en physique, co-directeur du Laboratoire EVCAU

  • 15:50 - 16:10 Penser la nature vers the Bio-digital City
  • 16:10-16:30 débat
  • 16:30- 16:45 Conclusion - Claire BAILLY, Jean MAGERAND
  • 16:45 Verre de clôture

Places

  • Amphi 310 - ENSAPVS - 3/15, quai Panhard et Levassor
    Paris, France (75013)

Date(s)

  • Monday, January 27, 2020
  • Tuesday, January 28, 2020

Keywords

  • architecture, urbanisme, paysage, complexité, intelligence artificielle, big data, biologie, territoire, conception, transdisciplinarité

Information source

  • Julien Schoevaert
    courriel : julien [dot] schoevaert [at] evcau [dot] archi [dot] fr

To cite this announcement

« Projecting architecture, at the crossroads of the digital and the living », Conference, symposium, Calenda, Published on Friday, December 06, 2019, https://calenda.org/721889

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search