Página inicialLe traitement de la donnée « date » dans les éditions numériques de corpus de sources médiévales

Página inicialLe traitement de la donnée « date » dans les éditions numériques de corpus de sources médiévales

Le traitement de la donnée « date » dans les éditions numériques de corpus de sources médiévales

The data processing of dates in the digital editions of the corpuses of medieval sources

Atelier du groupe « dates et formules » - COSME

"Dates and formulae" group (COSME)

*  *  *

Publicado sexta, 10 de janeiro de 2020 por Céline Guilleux

Resumo

Cet atelier, premier d'une série organisée par le groupe « dates et formules » du consortium COSME a pour objectifs de dresser un état des lieux des pratiques et des problèmes en matière de traitement de l’élément « date » dans les corpus et bases de données numériques récents ou en cours d’édition ; de recenser et d’évaluer les outils susceptibles de faciliter l’interopérabilité et les interrogations croisées (permettant par exemple la mise en concordance des systèmes de datation médiévaux). Il s'agira in fine d’établir un référentiel pour le traitement et l’encodage de la donnée « date » dans les différents types de corpus et bases de données de textes médiévaux, mais aussi de penser les moyens d’une interrogation croisée des différents corpus (moteur(-s) de recherche(-s) commun(-s) ou partagé(-s)) et donc d’une interopérabilité renforcée, sur le critère de la date.

Anúncio

Argumentaire

La date est l’un des premiers critères d’identification et d’analyse de tout document ancien, et pour cette raison l’élément qui figure normalement en tête de toute édition de source, quelle que soit la nature du corpus (diplomatique, épigraphique, sigillographique, etc.). Dans les entreprises d’édition et de bases de données numériques, le traitement de l’élément date n’est pourtant pas sans poser problème. Cela tient à la diversité des modes d’expression de la date en usage au Moyen-Âge (styles chronologiques variables selon l’époque, les régions et les chancelleries, recours au calendrier liturgique), dans certains cas à l’absence de datation explicite et plus marginalement aux opérations de falsifications, qui imposent à l’éditeur de réattribuer à chaque document ou objet une date ou une fourchette de dates exprimée dans un système contemporain et standardisé. Or ces opérations de normalisation sont en elles-mêmes problématiques, par les choix qu’elles impliquent (quel format et quelles règles de datation adopter ? comment traiter des dates incertaines ? etc.) et parce qu’elles comportent un risque de déperdition d’information, lié à la rigidité des formulaires établis dans le cadre de l’édition numérique. Un autre enjeu est celui de l’interopérabilité : la variation des systèmes d’encodage de l’information « date » d’un corpus à l’autre rend aujourd’hui difficile les interrogations et tri croisés selon ce critère.

Le groupe « dates et formules » du consortium COSME propose la tenue d’un premier atelier autour de ces questions le jeudi 12 mars 2020 à Poitiers (CESCM) avec pour objectifs :

  • de dresser un état des lieux des pratiques et des problèmes en matière de traitement de l’élément « date » dans les corpus et bases de données numériques récents ou en cours d’édition ;
  • de recenser et d’évaluer les outils susceptibles de faciliter l’interopérabilité et les interrogations croisées (permettant par exemple l’analyse automatique de datation ou la mise en concordance des systèmes de datation médiévaux).

Un second atelier sera organisé à Paris ou à Strasbourg à l’automne 2020, les objectifs finaux étant :

1/d’établir un référentiel pour le traitement et l’encodage de la donnée « date » dans les différents types de corpus et bases de données, autrement dit de proposer des recommandations pour l’harmonisation du traitement de cette information dans les futurs corpus et bases de données de textes médiévaux ;

2/de penser les moyens d’une interrogation croisée des différents corpus (moteur(-s) de recherche(-s) commun(-s) ou partagé(-s)) et donc d’une interopérabilité renforcée, sur le critère de la date.

Modaliéts de contribution

Le format envisagé est celui d’une présentation rapide par chaque participant(-e) des problèmes rencontrés et des choix opérés relativement au traitement de la date dans le cadre de l’édition ou de la base de données numérique dont il ou elle est partie prenante, ainsi que des outils mobilisés et des problèmes ou questions en suspens (10 à 15 minutes), suivie d’une table-ronde.

Les propositions sont à adresser avant le 15 janvier

à l’adresse suivante : emilie.kurdziel@univ-poitiers.fr

Organisateurs

Emilie Kurdziel (U. Poitiers/CECSM) et Thomas Brunner (U. Strasbourg/ARCHE).

 

 

 

 

 

 

Categorias

Locais

  • CESCM, Hôtel Berthelot, 24, rue de la Chaine
    Poitiers, França (86)

Datas

  • quarta, 15 de janeiro de 2020

Palavras-chave

  • humanités numériques, cosme, dates, corpus et bases de données, moyen âge

Contactos

  • Emilie Kurdziel
    courriel : emilie [dot] kurdziel [at] univ-poitiers [dot] fr

Fonte da informação

  • Emilie Kurdziel
    courriel : emilie [dot] kurdziel [at] univ-poitiers [dot] fr

Para citar este anúncio

« Le traitement de la donnée « date » dans les éditions numériques de corpus de sources médiévales », Chamada de trabalhos, Calenda, Publicado sexta, 10 de janeiro de 2020, https://calenda.org/727070

Arquivar este anúncio

  • Google Agenda
  • iCal
Pesquisar OpenEdition Search

Você sera redirecionado para OpenEdition Search