Página inicialCapitalisme contre nature : penser la transition vers une société post-croissance

Página inicialCapitalisme contre nature : penser la transition vers une société post-croissance

Capitalisme contre nature : penser la transition vers une société post-croissance

Capitalism against nature: thinking transition to a post-growth society

*  *  *

Publicado segunda, 13 de janeiro de 2020 por Elsa Zotian

Resumo

En soutien aux mobilisations en cours contre la « réforme » des retraites et la loi de programmation pluriannuelle pour la recherche, cet événement a été reporté.

L'accélération de la dégradation de l'environnement, l'émergence de la question climatique et l'extension de l'injustice environnementale exigent de repenser profondément le lien entre l'écologie, le politique et l'économie. Les solutions actuelles sont surtout envisagées dans le cadre d'une économie post-fordiste qui intensifie l'exploitation capitaliste de la nature, du corps et de la vie, ce qui témoigne aussi de la centralité même des relations hiérarchiques de classe, de genre, de race et de colonialité dans l'accumulation capitaliste. Analyser ces processus exige de penser le capitalisme non pas tant – ou pas seulement – comme un système de production mais comme une formation sociale qui organise les relations entre les êtres humains et le reste de la nature. Cela exige aussi de prêter attention et de s'engager dans les multiples façons de revendiquer, de lutter et de construire que traversent aujourd'hui nos sociétés.

Anúncio

En soutien aux mobilisations en cours contre la « réforme » des retraites et la loi de programmation pluriannuelle pour la recherche, cet événement a été reporté. 

Argumentaire

L'accélération de la dégradation de l'environnement, l'émergence de la question climatique et l'extension de l'injustice environnementale exigent de repenser profondément le lien entre l'écologie, le politique et l'économie. Les solutions actuelles sont surtout envisagées dans le cadre d'une économie post-fordiste qui intensifie l'exploitation capitaliste de la nature, du corps et de la vie, ce qui témoigne aussi de la centralité même des relations hiérarchiques de classe, de genre, de race et de colonialité dans l'accumulation capitaliste. Analyser ces processus exige de penser le capitalisme non pas tant - ou pas seulement - comme un système de production mais comme une formation sociale qui organise les relations entre les êtres humains et le reste de la nature. Cela exige aussi de prêter attention et de s'engager dans les multiples façons de revendiquer, de lutter et de construire que traversent aujourd'hui nos sociétés.  

Ce colloque conclut le séminaire Mutations du capital ? Nature et valeur dans la crise écologique. Il réunit des chercheurs italiens et français travaillant sur ces questions pour illustrer les perspectives communes et pour favoriser une collaboration mutuelle. Il s’agit de penser la relation complexe entre la société et l'environnement et identifier les outils appropriés pour imaginer la transition vers des relations socio-écologiques alternatives.

Colloque organisé par Maura Benegiamo dans le cadre de la Chair Écologie, travail et emploi.

Inscription conseillée

Programme

Salle BS1-28 FMSH, 54 boulevard Raspail, Paris 6

9h00 Accueil

9h30 Introduction Maura Benegiamo (Collège d’études mondiales, FMSH)

09h40 Production-reproduction, repenser le lien

  • Luigi Pellizzoni (Université de Pise)
  • Hélène Tordjman (Université Paris XIII)
  • Amy Dahan (CNRS-CAK)

Modérateur : Laura Centemeri (CNRS, CEMS-EHESS)

Pause

11h25 Marxisme et nature, repenser la critique

  • Bernard Aspe (CIPh)
  • Maura Benegiamo (Collège d'études mondiales, FMSH)
  • Emanuele Leonardi (CES-Université de Coimbra)
  • Marlene Benquet (CNRS, IRISSO-Université Dauphine)

Modérateur : Michael Löwy (CNRS, CéSor-EHESS)

Pause

15h00 Environnement et conflits : repenser la politique

  • Viviana Asara (WU Vienna University of Economics and Business)
  • Birgit Muller (CNRS, LAIOS-EHESS)
  • Mina Kleiche-Dray (IRD-CEPED)
  • Christophe Bonneuil (CNRS, CRH-EHESS)

Modérateur : Sara Aguinton (CNRS, CAK)

Pause

17h00 Penser une société post-croissance

  • Remy Petitimbert (CERAPS-Université de Lille)
  • Dominique Meda (IRISSO-Université Dauphine, Collège d'études mondiales, FMSH)
  • Florence Jany-Catrice (CLERSE-Université de Lille, Collège d'études mondiales, FMSH)

Modérateur : Fabrice Flipo (LCSP- Université Paris Diderot-Paris 7)

18h30 Conclusion

Locais

  • Salle BS1-28 - FMSH 54, bd Raspail
    Paris 06 Luxembourg, França (75)

Datas

  • terça, 21 de janeiro de 2020

Palavras-chave

  • capitalisme, value, climat, crise économique, environnement, nature, reproduction

Contactos

  • Maura Benegiamo
    courriel : mbenegiamo [at] gmail [dot] com

Fonte da informação

  • Maura Benegiamo
    courriel : mbenegiamo [at] gmail [dot] com

Para citar este anúncio

« Capitalisme contre nature : penser la transition vers une société post-croissance », Colóquio, Calenda, Publicado segunda, 13 de janeiro de 2020, https://calenda.org/727548

Arquivar este anúncio

  • Google Agenda
  • iCal
Pesquisar OpenEdition Search

Você sera redirecionado para OpenEdition Search