HomeKnowledge, recognition and managment of inhabited heritage sites and buildings

Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

Knowledge, recognition and managment of inhabited heritage sites and buildings

Connaître, reconnaître et gérer un patrimoine habité

*  *  *

Published on Tuesday, January 14, 2020 by Céline Guilleux

Summary

En lien avec une étude architecturale et anthropologique en cours, étude portante sur les Quartiers Modernes Frugès de Le Corbusier à Pessac, nous avons décidé d’organiser la rencontre annuelle du Réseau LIEU 2019 en collaboration avec la Fondation Le Corbusier et la Ville de Pessac. Cette rencontre porte un double objectif : d’abord, mettre en réseau des chercheurs qui travaillent sur la conservation, la protection et la valorisation des patrimoines habités, tel que la cité Frugès ; mais aussi, ouvrir et exposer ces recherches et réflexions au monde professionnel, aux institutions et aux habitants des patrimoines concernés, afin de construire des passerelles entre les études urbaines et la fabrique de la ville.

Announcement

Présentation

Le Réseau LIEU, porté par l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-La Villette et sous la tutelle du Bureau de la Recherche Architecturale, Urbaine et Paysagère du Ministère de la Culture, est un réseau international scientifique thématique qui réfléchit aux relations entre processus de patrimonialisation et l’habiter. Ouvert aux chercheurs, doctorants, praticiens et administrateurs intéressés par cette relation, chaque année le réseau propose une rencontre annuelle pour débattre de recherches, travaux universitaires, expériences professionnelles et institutionnelles qui questionnent le sens d’habiter la patrimonialisation.

En lien avec une étude architecturale et anthropologique en cours, étude portante sur les Quartiers Modernes Frugès de Le Corbusier à Pessac, nous avons décidé d’organiser la rencontre annuelle du Réseau LIEU 2019 en collaboration avec la Fondation Le Corbusier et la Ville de Pessac. Cette rencontre porte un double objectif : d’abord, mettre en réseau des chercheurs qui travaillent sur la conservation, la protection et la valorisation des patrimoines habités, tel que la cité Frugès ; mais aussi, ouvrir et exposer ces recherches et réflexions au monde professionnel, aux institutions et aux habitants des patrimoines concernés, afin de construire des passerelles entre les études urbaines et la fabrique de la ville.

Lors d’une précédente rencontre du Réseau LIEU (en 2015) autour des Ruines de la patrimonialisation, nous avions ouvert une première réflexion critique sur les trajectoires patrimoniales des sites habités. Certaines questions se posent vis à vis de l’habitabilité de ces patrimoines et la reconnaissance d’un patrimoine habité engendre des enjeux politiques, sociaux et économiques. Nous avons également interrogé alors les notions de citoyenneté (2016) et de précarité (2017). En supposant que, depuis la fin du XXe siècle le phénomène de la patrimonialisation concerne des objets de plus en plus divers relevant d’échelles multiples, lors de notre dernière rencontre en 2018, nous nous sommes demandés si la notion d’habiter même, en tant qu’ensemble de pratiques qui occupent et transforment les espaces architecturaux et urbains, serait devenu un objet de patrimonialisation. En s’inscrivant dans cette longue réflexion, la rencontre 2019 se concentrera sur des patrimoines résidentiels, où des enjeux individuels, collectifs et universaux se croisent, se confondent et entrent en conflit. Notamment, nous interrogerons ce que veut dire connaître, reconnaître et gérer un patrimoine habité. Comment intégrer des formes de connaissance et d’expertise différentes (scientifique, procédurale, quotidienne,…) ? Qui sont les acteurs, institutionnels ou non-institutionnels, impliqués dans les processus de reconnaissance patrimoniale ? Quels sont les dispositifs et les stratégies formels et informels mis en place ? Comment gérer ces patrimoines habités dans les temps ? Par quelles normes et règles ? La rencontre sera structurée en deux parties. Le matin, quatre contextes (deux en France, un en Italie et un en Allemagne) seront présentés par des chercheurs afin de comprendre comment d’autres sites interrogent ces questionnements. L’après-midi, une table ronde permettra aux acteurs impliqués à différents titres dans la gestion des Quartiers Modernes Frugès de débattre ensemble autour des premiers thèmes que l’étude architecturale et anthropologique fera émerger.

Programme

MATIN

  • 9h00 : Accueil des participants et café 9h30 Ouverture de M. Franck Raynal, Maire de Pessac
  • Gérer un patrimoine moderne habité en Europe
  • 9h45 : Introduction, Alessia de Biase, ENSA de Paris La Villette, LAA-UMR LAVUE, Bénédicte Gandini, Fondation Le Corbusier, Cyril Zozor, Mission Cité Frugès, Ville de Pessac
  • 10h00 : Les cités minières du Nord de la France, comment protéger et faire évoluer un patrimoine ordinaire inscrit sur la Liste du patrimoine mondial ? Raphael Alessandri, Mission Bassin Minier Nord - Pas-de-Calais
  • 10h30 : Le mouvement des Castors toulousains de la connaissance à la reconnaissance, Noël Jouenne, ENSA Toulouse, LRA
  • 11h00 : Débat
  • 11h30 : Ivrée, ville industrielle du XXe siècle : le patrimoine résidentiel au regard de la Liste du patrimoine mondial, Nicole De Togni, Politecnico di Milano, DAStU
  • 12h00 : Habiter les cités du modernisme à Berlin : entre patrimoine, politiques sociales et vie quotidienne, Denis Bocquet, ENSA de Strasbourg, AMUP
  • 12h30 – Débat

APRÈS-MIDI

Gérer la Cité Frugès en tant que patrimoine mondial

14h30-17h : Table ronde animée par Alice Sotgia (ENSA Marseille, LAA-UMR LAVUE) et Piero Zanini (ENSA de Paris-La Villette, LAA-UMR LAVUE), avec la participation de :

  • Aude Claret (CRMH DRAC Nouvelle-Aquitaine - Conservatrice des Monuments historiques),
  • Xavier Clarke (DRAC Nouvelle-Aquitaine - Conseiller pour l’architecture correspondant UNECSO),
  • Eric Cron (Région Nouvelle-Aquitaine - Service régional du patrimoine et de l’inventaire, à confirmer),
  • Bénédicte Gandini (Fondation Le Corbusier - Architecte),
  • Aurélie Lerebourg (Ville de Pessac - Directrice générale adjointe, Proximité),
  • Isabelle Longuet (ICOMOS France)Hubert Mercier (UDAP région Nouvelle-Aquitaine - Architecte des Bâtiments de France, à confirmer)
  • Anne-Laure Moniot (Bordeaux Métropole - Cheffe du service de l’architecture et du patrimoine urbain en projet)

17h-17h30 : Débat conclusif, animé par Alessia de Biase et Alice Sotgia

Subjects

Places

  • Pôle culturel de Camponac, Médiathèque Jacques Ellul - 21 Rue Camponac,
    Pessac, France (33600)

Date(s)

  • Tuesday, January 28, 2020

Keywords

  • gestion, patrimoine habité, europe, unesco

Contact(s)

  • Alice Sotgia
    courriel : reseaulieu [dot] archi [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Alessia de Biase
    courriel : alessia [dot] debiase [at] paris-lavillette [dot] archi [dot] fr

To cite this announcement

« Knowledge, recognition and managment of inhabited heritage sites and buildings », Study days, Calenda, Published on Tuesday, January 14, 2020, https://calenda.org/729408

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search