HomeFrom troubles to structure

From troubles to structure

Des troubles à la structure

ECLIPSEA Saturday conference cycle

Les samedis de l'ECLIPSEA

*  *  *

Published on Friday, January 17, 2020 by Céline Guilleux

Summary

Ce cycle de trois journées sur la clinique psychanalytique de l'enfant engage le débat dialectique sur le thème « des troubles à la structure ». Dans les approches cognitivistes, la notion de trouble, plutôt que symptôme - du comportement, de l'apprentissage ou autres - recouvre l'idée d'une déviance par rapport à une norme objectivante qu'il s'agit de rééduquer, corriger, éradiquer. La psychanalyse, de Freud et Lacan, permet une lecture du symptôme différente, en tant que formation de l'inconscient d'un sujet qui tente de se dire, selon son mode de structuration psychique. Ainsi, le symptôme est à entendre, la structure subjective d'un enfant en devenir est à repérer, au regard des effets que ce repérage induit dans le travail avec un enfant. Il s’agit d’un enjeu éthique et politique pour le maintien d'une pratique clinique orientée par la psychanalyse.

Announcement

Présentation

Dans la pratique clinique avec des enfants, des adolescents, en institution ou en cabinet, nous sommes de plus en plus confrontés à la notion de « troubles », du comportement, de l’apprentissage, de l’alimentation….. Ce terme de « trouble » recouvre en fait toute déviance de la norme qui est à rééduquer, corriger, soigner, éradiquer.

Or, Freud et Lacan à sa suite nous renvoient à la structure subjective plus qu’à ses manifestations bruyantes. De quoi parle-t-on quand on parle de structure en psychanalyse ? Cette question de la structure est fondamentale à aborder dans une pratique avec les enfants parce que d’une part, elle met particulièrement en lumière les liens de dépendance vitale mais aussi inconscients qui unissent l’enfant et ses parents et d’autre part, son repérage infléchit les modalités du travail.

A quel moment peut-on parler de structure chez l’enfant ? Comment repérer la structure clinique de l’enfant ? Comment différencier les effets de la structure familiale, voire conjugale, sur un enfant et la manière dont il y répond ? Autrement dit quel est le choix du sujet ? A l'aune du temps logique nécessaire pour qu'une structure s'articule de manière définitive, c'est-à-dire fixée, comment distinguer psychose, névrose, perversion chez l’enfant ? Comment penser les autismes ?

Les interventions de chaque journée seront pré-textes à une discussion élargie avec les participants qui souhaitent questionner leurs pratiques.

Programme

au CHS de Montperrin, Salle Gaujou - 109 av. du Petit Barthélémy - Aix en Provence

Samedi 25 Janvier 2020, de 9h à 17h30

  • Isabelle Boudin : " Quels sont les en-je(ux) de la structure, en psychanalyse ? "

A l'heure de la lecture des symptômes d'un enfant avec la notion de troubles, à éradiquer, à normaliser, que vient signifier la notion de structure en psychanalyse ? Sur quoi s'appuie-t-elle et que dit-elle au regard du sujet de l'inconscient ? Pour l’enfant pris dans la nécessité du développement, la constitution du sujet de l'inconscient et son mode de structuration ne s’inscrit pas dans un processus linéaire mais dans une temporalité logique. La structure est au cœur de la subjectivation. Cette question nous semble fondamentale à travailler, dans une pratique analytique avec l'enfant parce que son repérage infléchit les modalités de travail.

  • Joëlle Hubert-Leromain : " Non pas troubles mais symptômes..." 

Effectivement, les enfants qui présentent des symptômes, gênent leur entourage, le troublent, sèment le trouble, sont des "troubles-fête" face à l'uniformisation de plus en plus à l’œuvre dans notre société et particulièrement à l'école. Nous savons par notre expérience de la psychanalyse qu'un symptôme doit être écouté, entendu comme formation de l'inconscient d'un sujet qui tente de dire quelque chose et qui est aussi un mode singulier à respecter et non pas à faire disparaître. Des exemples cliniques vous feront entendre la pertinence de cette approche dans un travail avec des enfants.

Pause repas

  • Bernard Lapinalie : " Le psychanalyste et l'enfant "

A partir de la clinique nous examinerons ce que signifie "donner la parole à un enfant" qui, lui, ne se soumet pas forcément à la libre association et parfois même refuse de parler. Ce qui pose la question de l'interprétation avec les enfants."Christian Schoch : " Ce que nous apprend l'autisme "« L’autisme rend compte du traumatisme du langage pour tout sujet. A partir de quelques vignettes cliniques, nous essaierons de comprendre comment le sujet autiste se protège du réel du signifiant qu’il rencontre. Qu’est-ce qui le particularise de la structure de la psychose de l’enfant ? »Pause Discussion élargie avec les participants désireux de questionner leurs pratiques.

  • Christian Schoch : " Ce que nous apprend l'autisme "

« L’autisme rend compte du traumatisme du langage pour tout sujet. A partir de quelques vignettes cliniques, nous essaierons de comprendre comment le sujet autiste se protège du réel du signifiant qu’il rencontre. Qu’est-ce qui le particularise de la structure de la psychose de l’enfant ? »

Discussion élargie avec les participants désireux de questionner leurs pratiques.

Samedi 14 Mars 2020, de 9h à 17h30

  • Bernard Brunie : " Supporter le transfert "

De quoi s'agit-il, notamment dans le travail en institution ? Nous essaierons d'en donner un aperçu à partir d'un cas clinique et ce qu'il révèle de complexité quant aux transferts à l'œuvre et comment un aperçu sur la structure subjective permet d'orienter le travail de transfert.

  • Jean-Paul Montel : " La structure en question chez des adolescents en rupture.”

La question du diagnostic de nombre d’adolescents, aux “conduites antisociales” parfois paroxystiques, s’avère à priori problématique. En outre le flou phénoménologique et le foisonnement des classifications, amplifient la difficulté de repérage. Comment s’y retrouver entre borderline, structure limite ou limite de la structure, état ou organisation ? Selon nous, la question de la structure se profile autrement, si nous partons de jeunes en rupture qui se revendiquent paradoxalement délinquants. Entre sur-identification et auto-nomination qui vaudrait alors suppléance, un autre repérage et alors à interroger et à mettre au travail...

Pause Repas

  • Serge Marquet : " Des « troubles » à la structure, enjeu éthique et politique."

TSA, TDAH, Troubles du comportement, DYS…..un inventaire à la Prévert, la poésie en moins. Nous tenterons d’illustrer comment prendre appui sur la notion de structure qui oriente la clinique de façon radicalement autre et peut venir subvertir le discours institutionnel dans sa pente normative. Il s’agit là d’un enjeu éthique et politique d’une actualité brulante, le psychanalyste ne peut y demeurer étranger.

  • Monique Fourdin : " Symptôme(s) à l’école et diagnostic différentiel : articulations freudiennes et lacaniennes "

Dans l’exercice de la clinique en CMPP ou dans la pratique du psychologue de l’Education Nationale orienté par la psychanalyse, la question du diagnostic est centrale, notamment sous la forme du repérage de la « névrose infantile ». Mais comment penser le lien entre les symptômes que l’enfant ou l’adolescent présente dans le cadre de l’école et la structure psychique en devenir du sujet ? A l’heure du DSM, qu’est-ce qui justifie de maintenir la nécessité du diagnostic différentiel ? Et comment manœuvrer pour passer de ce qui excepte à la norme objectivante sous la forme des « troubles » que l’élève présente, à la prise en compte de ce qui le travaille ?

Discussion élargie avec les participants désireux de questionner leurs pratiques.

Samedi 13 Juin 2020, de 9h à 17h30

  • Martina Blatché : " Le trajet d’une cure : de l’urgence parentale au symptôme analytique"

La demande de consultation pour un enfant peut parfois se présenter comme une urgence. Si elle nous renseigne sur la valeur du symptôme pour le parent, l’enfant pris peu ou prou dans cette urgence aura à construire durant sa cure son symptôme analytique.

  • Pantchika Doffemont : " "Bêtises" : Les cahiers d'enfance de Marie Bonaparte, Névrose ou psychose ? "

C'est en septembre 1925 que Marie Bonaparte rencontre Freud. Elle lui remet cinq cahiers intitulés " Bêtises ", rédigés de l'âge de sept et demi à dix ans. Ecrits dans une sorte de langue fondamentale - " la goutte qui attend ", "l'escamoteur ", " l'homme qui se coupa la figure", " le sarquintuié ", " le calica " - ces contes surprennent par leur contenu énigmatique. L'univers de Marie Bonaparte enfant, révélé dans ses histoires et ses cauchemars, est plutôt un univers rempli d'étrangeté, de terreur et chargé d'angoisse. C'est pourquoi l'interprétation de ces contes donnée par Marie Bonaparte à l'issue de son analyse avec Freud d'une problématique oedipienne névrotique, interroge. L'étude de ces contes pourra, peut-être, nous permettre de mieux cerner la théorie sexuelle infantile dévoilée dans les histoires de "Mimi" et d'éclairer davantage la structure clinique ?

Pause Repas

  • Muriel Mosconi : " Faire le lion "

Comment un supposé cas d'autisme est structuré par la forclusion du Nom-du-Père et comment il évolue vers un trognon de délire.

Discussion élargie avec les participants désireux de questionner leurs pratiques.

  • Ghislaine Delahaye : " Conclusion des trois journées "

Subjects

Places

  • CHS de Mpntperrin - Salle Gaujou - 109, av.du Petit Barthélémy
    Aix-en-Provence, France (13090)

Date(s)

  • Saturday, January 25, 2020
  • Saturday, March 14, 2020
  • Saturday, June 13, 2020

Keywords

  • trouble, symptôme, structure psychique, subjectivation, inconscient, diagnostic différentiel, clinique psychanalytique, enfant

Contact(s)

  • Monique Fourdin
    courriel : monique [dot] fourdin [at] dbmail [dot] com
  • Isabelle Boudin
    courriel : isah [dot] boudin [at] sfr [dot] fr

Information source

  • Isabelle Boudin (Pôle Aix-Marseille de l'EPFCL)
    courriel : isah [dot] boudin [at] sfr [dot] fr

To cite this announcement

« From troubles to structure », Lecture series, Calenda, Published on Friday, January 17, 2020, https://calenda.org/731624

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal