Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

Towards a Decentered History of Dance

Pour une histoire décentrée de la danse

*  *  *

Published on Monday, February 03, 2020 by Anastasia Giardinelli

Summary

Comment l’histoire de la danse est-elle reconfigurée, bousculée et stimulée par la recherche actuelle ? En parallèle de la biennale de la danse de Lyon et la sortie d’un nouvel ouvrage collectif d’Histoire de la danse en Occident aux éditions du Seuil en septembre 2020, ce colloque international se propose d’élargir les questions qui y sont posées et de penser collectivement les formes de décentrement déjà à l’œuvre ou en cours de développement dans les travaux en histoire de la danse.

How is history moved, reconfigured, stimulated, by current research on dance? In connection with the Lyon Dance Biennale and the forthcoming publication of A History of Dance in the West (Ed. Seuil, Sept. 2020), this international conference in Lyon, France, aims to extend questions addressed by scholars’ contributions to the book, as well as generate entirely new dialogues via various acts of “decentering” dance historical scholarship. The polysemic notion of decentering is here understood as an invitation to reevaluate theoretical models, methods, approaches and historiographies of dance.

Announcement

Colloque international (Lyon - 17-19 septembre 2020)

Argumentaire

Comment l’histoire de la danse est-elle reconfigurée, bousculée et stimulée par la recherche actuelle ? En parallèle de la sortie d’un nouvel ouvrage collectif d’Histoire de la danse en Occident aux Editions du Seuil en septembre 2020, ce colloque international se propose d’élargir les questions qui y sont posées et de penser collectivement les formes de décentrement déjà à l’œuvre ou en cours de développement dans les travaux en histoire de la danse.

Le concept polysémique de décentrement invite ici à s’attacher à toutes les formes de réévaluation des méthodes et récits existants dans le domaine de la danse. Ses racines chorégraphiques sont fortes :  apparu dans les années 1950 aux États-Unis, il a été développé dans les années 1970 par le chorégraphe Alwin Nikolais[1] pour désigner un processus moteur d’affranchissement, de dégagement et d’ouverture – en premier lieu, celui du corps dansant vis-à-vis de la centralité hiérarchique, codifiée et organique du mouvement. 

Autre nom d’une multipolarité en actes, le décentrement désigne aujourd’hui de fécondes applications à l’œuvre dans de nombreux champs académiques. Affectant notamment les relations entre les diverses « régions » du monde, cette faculté de (savoir) faire circuler le centre (travelling center) s’applique dès lors à un ensemble de phénomènes et de situations très différents, mais caractéristiques d’un monde nourri de circulations. Décentrer le regard est un geste théorique et méthodologique qui nécessite un effort de réflexivité et une prise en compte du risque d’un vide conceptuel où les catégories sont à réinventer et à redéfinir.

De la même manière qu’Alwin Nikolais propose au danseur d’expérimenter une multiplicité de points conducteurs et une polyfocalité, le colloque transpériodique « Pour une histoire décentrée de la danse » souhaite donc mettre en valeur – et de faire converger et cristalliser – les manières dont chercheuses et chercheurs modulent aujourd’hui les points de vue (géographiques, périodiques, esthétiques, genrés, éthiques, ainsi que dans la relation artiste/public) sur l’histoire du mouvement et des danses scéniques comme sociales.

Ce colloque international, organisé avec le soutien de la Biennale de la danse de Lyon, du Centre national de la danse, du Conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSMD) de Lyon ainsi que de l’École normale supérieure (ENS) de Lyon, est dédié à tous les chercheur·ses travaillant sur la danse, et invite particulièrement doctorant·e·s et jeunes docteur·e·s à proposer des communications.

Plusieurs domaines de réflexion pourront être abordés, selon les thèmes suivants (pour plus d’informations sur chacun d’eux, voir le site https://histoiredanse.sciencesconf.org/) :

  1. Décentrer les sources
  2. Décentrer l’espace
  3. Décentrer l’œil
  4. Décentrer l’œuvre en danse
  5. Décentrer le genre
  6. Décentrer l’expression de l’émotion et du corps

Modalités de communication

Les propositions de communication (en français ou en anglais) sont attendues pour le 13 mars 2020 et doivent être transmises à l’adresse suivante : histoiredecentreedanse@gmail.com.

Elles doivent comprendre :

  • Les nom, prénom, affiliation(s) et coordonnées électroniques de l’auteur·e
  • Le titre de la communication
  • Le thème éventuel de rattachement
  • Une proposition d’environ 3000 signes

 Une traduction simultanée (du français à l’anglais et vice-versa) pourra être mise en place pour les communications, sous réserve.

En vue de la publication rapide des actes, les participant·e·s seront tenu·e·s de fournir une version écrite de leur communication en amont du colloque.

Une aide au voyage et à l'hébergement pourra être proposée au cas par cas, en priorité aux jeunes chercheur·ses et aux candidat·e·s ne bénéficiant pas d'un soutien institutionnel.

Comité d’organisation

  • Laurent Barré (Centre national de la danse)
  • Laura Cappelle (CERLIS)
  • Elizabeth Claire (CNRS/EHESS)
  • Marie-Hélène Delavaud-Roux (Université de Bretagne Occidentale)
  • Marie-Hélène Garelli (Université Toulouse II Jean Jaurès)
  • Mariem Guellouz (Université Paris Descartes)
  • Felicia McCarren (Tulane University)
  • Florence Poudru (Passages XX-XXI, CNSMD de Lyon)
  • Aude Thuries (CEAC, Université de Lille)

Pour le comité scientifique et tous détails supplémentaires, voir : https://histoiredanse.sciencesconf.org/

Références

[1] En référence à la définition qu’en donne Alain Foix, aux travaux de Marc Lawton et de Dominique Rebaud : Alain Foix, in Philippe Le Moal (dir.), Dictionnaire de la danse, Paris, Larousse, 1999, p. 722.

International conference (Lyon - September 17-19, 2020)

Presentation

How is history moved, reconfigured, stimulated, by current research on dance? In connection with the forthcoming publication of A History of Dance in the West (Ed. Seuil, Sept. 2020), this international conference aims to extend questions addressed by scholars’ contributions to the book, as well as generate entirely new dialogues via various acts of “decentering” dance historical scholarship. The polysemic notion of decentering is here understood as an invitation to reevaluate theoretical models, methods, approaches and historiographies of dance (see specific themes proposed below).

One idea for a choreographic inspiration for the decentering process are Alwin Nikolais’s 1970 experiments and development of a “travelling center”. For Nikolais, decentering the dancing body provided emancipation and an opening up of the body’s expressive forces, especially in relation to a heritage of codified, hierarchical methods of organizing the body in dance training. Just as Nikolais experimented with a multiplicity of impulses and a polyfocality in space and time, this trans-period conference Towards a Decentered History of Dance hopes to valorize and initiate new ways for researchers to modulate their viewpoints (geographically, through time periods, aesthetics, genres, ethics as well as in relation to both artists and audiences of dance) concerning the history of embodied movement, that is to say, both theatrical as well as social dance practices.

Decentering is thus understood as an intellectual process of deconstruction, in which “moving the center” is a means to decolonize and reorient research perspectives, theoretical notions and methods by which dance practices and cultures have historically been legitimized or ignored (“center vs. periphery”, “capital vs. province”, “noble/savant vs. common/popular”, “occidental vs. oriental”, “high art” or theatrical dance vs. “folklore” or “ethnic dance”). Decentering the dance historian’s perspective is a theoretical and methodological gesture requiring an effort of reflexivity and a certain willingness to take risks. This is particularly pertinent where deconstructing hierarchies, reconceptualizing categories, reinventing and redefining sources and methods is concerned. Our intention is to generate a safe space for new knowledge and scholarship emerging from a decentered state of potential off-balance. Conceptualizing how people from different regions of the world relate to and have related to one another in the past via dancing and via movement experiences like Nikolais’s “travelling center” will hopefully allow new research in dance history to resonate with the various intellectual and corporeal imperatives to “move the center” that have been challenging a variety of fields in the social sciences and humanities.

We propose the following (non-exhaustive) possibilities for themed proposals (for a detailed description of each theme, please see our website at https://histoiredanse.sciencesconf.org/) :

  1. Decentering source material for dance history
  2. Decentering spaces, places and geographies of dance
  3. Decentering the gaze
  4. Decentering the œuvre in dance
  5. Decentering gender in dance
  6. Decentering corporeal expressions of emotion

This international conference, Towards a Decentered History of Dance, organized with the support of the Lyon Dance Biennale, the National Center for Dance (CND), the National Superior Conservatory for Dance and Music (CNSMD) of Lyon, and the École Normale Supérieure (ENS) of Lyon, is open to all dance researchers and seeks particularly to encourage the submission of proposals by emerging scholars and doctoral students.

Submissions

The deadline for submissions (in French or in English) is March 13, 2020. Please send proposals of no more than 500 words, accompanied by a title, your name and contact details to histoiredecentreedanse@gmail.com.

The conference will endeavor to provide simultaneous interpretation in both French and English for all papers.

In order for conference proceedings to be published not long after the event, presenters will be required to submit a written version of their paper ahead of the conference.

There are no registration fees. Limited help with travel and accommodation may be offered to presenters, especially emerging scholars or those with no institutional support, on a case-by-case basis.

Organizing Committee

  • Laurent Barré (Centre national de la danse)
  • Laura Cappelle (CERLIS)
  • Elizabeth Claire (CNRS/EHESS)
  • Marie-Hélène Delavaud-Roux (Université de Bretagne Occidentale)
  • Marie-Hélène Garelli (Université Toulouse II Jean Jaurès)
  • Mariem Guellouz (Université Paris Descartes)
  • Felicia McCarren (Tulane University)
  • Florence Poudru (Passages XX-XXI, CNSMD de Lyon)
  • Aude Thuries (CEAC, Université de Lille)

For more details: https://histoiredanse.sciencesconf.org/

Places

  • Lyon, France (69)

Date(s)

  • Friday, March 13, 2020

Keywords

  • danse, histoire, chorégraphie, histoire culturelle, transpériodique, décentrement

Contact(s)

  • Laura Cappelle
    courriel : histoiredecentreedanse [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Laura Cappelle
    courriel : histoiredecentreedanse [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Towards a Decentered History of Dance », Call for papers, Calenda, Published on Monday, February 03, 2020, https://calenda.org/738018

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal