HomeCaging the sky: artistic, historical and anthropological approaches to avaries

HomeCaging the sky: artistic, historical and anthropological approaches to avaries

Caging the sky: artistic, historical and anthropological approaches to avaries

Encager le ciel : approches artistiques, historiques et anthropologiques des volières

*  *  *

Published on Friday, January 31, 2020 by Elsa Zotian

Summary

Ancrées dans le temps long de l’histoire des techniques, de la construction architecturale, de la domestication et de l’acclimatation par l’homme des espèces animales, les volières constituent un objet de recherche interdisciplinaire qui offre de multiples points d’entrée pour étudier les liens, présents ou passés, qui unissent les sociétés à leur environnement, pour explorer la place des oiseaux dans les imaginaires collectifs, mais aussi apprécier l’originalité des œuvres ou des constructions dont l’une des fonctions est de représenter, de signifier ou de rendre effectivement présente la vie animale.

Announcement

Argumentaire

Ancrées dans le temps long de l’histoire des techniques, de la construction architecturale, de la domestication et de l’acclimatation par l’homme des espèces animales, les volières constituent un objet de recherche interdisciplinaire qui offre de multiples points d’entrée pour étudier les liens, présents ou passés, qui unissent les sociétés à leur environnement, pour explorer la place des oiseaux dans les imaginaires collectifs, mais aussi apprécier l’originalité des œuvres ou des constructions dont l’une des fonctions est de représenter, de signifier ou de rendre effectivement présente la vie animale.  

1/ Structures et dispositifs : constructions, expériences sensibles et esthétiques du vivant

Le premier axe de recherche envisage les différentes fonctions assignées aux volières – productives, ornementales, musicales, scientifiques, etc. à partir d’une analyse serrée des techniques, des dispositifs et des modalités de fonctionnement. Il touche à la conception architecturale, aux propriétés spatiales, visuelles et acoustiques, mais aussi aux techniques du corps et aux relations entre humains et animaux qu’elles induisent, aux formes de l’expérience sensible et aux affects. 

2/ Oiseaux encagés, oiseaux en collections : de la prédation des individus à la conservation des espèces animales

Le deuxième axe s’intéresse aux oiseaux des volières en tant que cheptels mais aussi en tant qu’objets de collection. Il cherche à identifier les espèces, à analyser les techniques de chasse et de transport, à retracer la géopolitique des approvisionnements, à comprendre la logique des accumulations, classifications, catégories : oiseaux de bouche, de chant ou de proie, espèces indigènes ou exotiques, objets de délectation ou d’attachement, spécimens de science ou de patrimoine… 

3/ Volières comme systèmes symboliques : conceptions du monde, allégories morales, incarnations du pouvoir.

Le troisième axe envisage les volières du point de vue des représentations, des idées et des valeurs. De conceptions spirituelles en paradigmes scientifiques, les volières au fil du temps recomposent les configurations du vivant et les conceptions de la nature : elles indiquent les bonnes façons de relier entre elles les différentes entités qui les constituent et de s’y situer en tant qu’humain. Leur étude dévoile les croyances, les cosmogonies, autant que les épistémès. Elle souligne les rapports de force au sein des sociétés et entre elles, pour l’accès et le contrôle des ressources faunistiques notamment.

Les interventions pourront prendre la forme de monographies, d’enquêtes régionales, de recherches thématisées et/ou transversales, mais aussi de propositions d’ordre technique, méthodologique ou épistémologique, dans une approche ouverte sur les sciences humaines, les sciences, la médiation des savoirs et la valorisation des patrimoines, en vue de révéler toute la puissance heuristique et la valeur didactique de ces natures en cages.

Programme

Jeudi 6 février 2020

Académie de France à Rome – Villa Médicis

9h Accueil des participants, Stéphane Gaillard directeur par intérim Académie de France à Rome

9h30 Francesca Alberti, Flaminia Bardati, Julien Bondaz, Emmanuel Lurin, Mélanie Roustan, Introduction aux travaux du colloque

Session 1 – Des espaces pour les oiseaux

Présidence de séance : Patrizia Tosini

  • 10h Jean Trinquier École normale supérieure, Paris, Les volières d’agrément du monde romain, entre nature et architecture
  • 10h30 Antonella Pietrogrande Università di Padova, ‘Tordere’, ‘fasanere’, colombaie, voliere: gli spazi per gli uccelli nei giardini veneti
  • 11h30 Jean-Baptiste Bing Maison du Patrimoine oral de Bourgogne, Apophatique de la volière : les « démonstrations de vol libre »
  • 12h Vanessa Manceron CNRS, Paris, À ciel ouvert. Histoires entremêlées de grues et d’humains dans le jardin de la nature en Angleterre

Session 2 - Inspirations contemporaines

Présidence de séance : Mélanie Roustan                         

  • 15h Cyrille Bret Haute école des arts du Rhin, Les installations-volières dans l’art contemporain : un agencement révélateur d’une recomposition d’un monde de l’art sous le signe d’interactions instables
  • 15h30 Amanzio Farris Politecnico di Milano, Il volo moltiplicato. La voliera sospesa di V. Viganò e P. Porcinai alla X Triennale di Milano
  • 16h Anne-Gaëlle Weber Université d’Artois, Poétiques contemporaines de la volière       

17h Discussion générale

Soirée : événement Villa Médicis

Vendredi 7 février 2020

Académie de France à Rome – Villa Médicis

Session 3 – Collections, savoirs, taxinomies

Présidence de séance : Claudia Cieri Via 

  • 9h30 Nonaka Natsumi University of Texas, Framing Knowledge: Treillage, Birds, and Natural Science in Early Modern Italy and France, 1500-1700
  • 10h Antonella Fenech CNRS, Paris, L’animal vivant et les collections d’art prémodernes
  • 10h30 Christine Kleiter Kunsthistorisches Institut in Florenz – Max-Planck-Institut, Uccelli da gabbia o oggetti da studio? Uccelli esotici e la loro ricezione in arte e storia naturale nell’esempio di Pierre Belon

Session 4 - Des humains et des animaux

Présidence de séance : Julien Bondaz

  • 11h30 Marie-Charlotte Lamy Université de Lausanne/Université de Montréal, Ennoblir l’animal pour ennoblir l’Empire : les oiseaux de Joséphine Bonaparte comme témoin d’une relation à la nature au tournant du XIXème siècle
  • 12h Théophile Robert-Rimsky University of Aberdeen, Clipping wings, caging, aviaries: an anthropological viewpoint on domestication and modes of engagement with birds

14h-15h Visite du Studiolo avec Géraldine Albers (réstauratrice)

Session 5 – Transferts et circulations

Présidence de séance : Emmanuel Lurin

  • 15h Metin Alper Sapienza Università di Roma, Le uccelliere come un canale di scambi interculturali tra l'Est e l'Ovest del Mediterraneo
  • 15h30 Ronan Bouttier Labex CAP, Paris, Les oiseaux du Céleste Empire. La volière du Jardin des Palais européens de l’empereur Qianlong
  • 16h30 Frédéric Keck CNRS, Paris, Les aviaries au risque de la grippe aviaire : situation post-coloniale des volières en Asie du Sud-Est

17h Discussion générale

Samedi 8 février 2020

Sapienza Università di Roma, Faculté d’architecture

9h Accueil des participants

Session 6 – Des objets métaphoriques 

Présidence de séance : Alberta Campitelli 

  • 9h30 Elisabeth Antoine-König Musée du Louvre, Paris, « Dieu créa (…) tout oiseau ailé selon son espèce » … et les princes se les approprièrent dans des volières. Oiseaux, cages et volières dans les jardins princiers du XIVe siècle
  • 10h Lauro Magnani & Sara Rulli Università di Genova, « Cose fatte belle da la natura e da l’arte insieme… »: le uccelliere dei giardini genovesi come segno di una aristocrazia dominante
  • 10h30 Alessandro Cremona Ville e Parchi storici della Sovrintendenza Capitolina « Remedij contro la mestizia de’vecchi »: fontane, uccelliere e giardini romani nel Cinquecento tra diletto e meditazione. I casi di Villa Mattei e del giardino di Alessandro de Medici ad Templum Pacis
  • 11h30 Iris Lauterbach Technische Universität/Zentralinstitut für Kunstgeschichte, München, Les volières des cours allemandes, 1700-1750 : collections, jardins, architecture
  • 12h Paolo Cornaglia Politecnico di Torino, La voliera « nazionale » di Károly Kós nello zoo di Budapest: 1909

13h Fin des travaux

Un partenariat

  • Académie de France à Rome – Villa Médicis ;
  • Muséum national d’histoire naturelle ; Université Lumière – Lyon 2 ;
  • Sapienza Università di Roma, Facoltà di Architettura ;
  • Sorbonne Université – Faculté des Lettres et Centre André Chastel.

Organisateurs

  • Francesca Alberti Académie de France à Rome – Villa Médicis ;
  • Flaminia Bardati Sapienza Università di Roma ;
  • Julien Bondaz Université Lumière – Lyon 2/LADEC et Centre Alexandre-Koyré ;
  • Emmanuel Lurin Sorbonne Université/Centre André Chastel, Paris ;
  • Mélanie Roustan Muséum national d’histoire naturelle/UMR Paloc, Paris.

Coordination

Patrizia Celli Académie de France à Rome – Villa Médicis.

Comité scientifique

  • Baudouin van den Abeele Université catholique de Louvain/FNRS ;
  • Francesca Alberti Académie de France à Rome – Villa Médicis ;
  • Adrian van Allen California Academy of Sciences, Berkeley ;
  • Etienne Anheim EHESS, Paris ; Damien BaldinEHESS, Paris ;
  • Flaminia Bardati Sapienza Università di Roma ;
  • Julien Bondaz Université Lumière – Lyon 2 ;
  • Cyrille Bret Haute École des Arts du Rhin, Mulhouse et Strasbourg ;
  • Hervé Brunon Sorbonne Université/CNRS, Paris ;
  • Alberta Campitelli Vicepresidente dell’Associazione parchi e giardini d’Italia, Roma ;
  • Claudia Cieri Via Sapienza Università di Roma ; Allen Grieco Harvard Center for Renaissance Studies, Villa I Tatti, Firenze ;
  • Frédéric Keck CNRS/Laboratoire d’anthropologie sociale, Paris ;
  • Guy Lambert École nationale d’architecture Paris-Belleville ;
  • Frédéric Laugrand Université catholique de Louvain ;
  • Iris Lauterbach Technische Universität/Zentralinstitut für Kunstgeschichte, München ;
  • Corinne Le Bitouze Bibliothèque nationale de France, Paris ;
  • Emmanuel Lurin Sorbonne Université/Centre André Chastel, Paris ;
  • Vanessa Manceron CNRS/LESC, Paris ;
  • Anne Monjaret CNRS, Laboratoire IIAC-LAHIC, Paris ;
  • Monique Mosser Sorbonne Université/CNRS, Paris ;
  • Mauro Mussolin Kunsthistorisches Institut in Florenz – Max Planck Institut ;
  • Natsumi Nonaka Illinois State University, Normal ;
  • Mélanie Roustan Muséum national d’histoire naturelle/UMR Paloc, Paris ;
  • Patrizia Tosini Università degli Studi di Roma Tre ; Anne-Gaëlle Weber Université d’Artois, Arras.

Places

  • Académie de France à Rome - Villa Médicis | La Sapienza Università, Facoltà di Architettura
    Rome, Italian Republic

Date(s)

  • Thursday, February 06, 2020
  • Friday, February 07, 2020
  • Saturday, February 08, 2020

Keywords

  • volière, oiseau, jardin, parc, cage, pergola, zoo, conservation, collection, collection vivante, nature, animal

Contact(s)

  • Mélanie Roustan
    courriel : melanie [dot] roustan [at] mnhn [dot] fr

Information source

  • Mélanie Roustan
    courriel : melanie [dot] roustan [at] mnhn [dot] fr

To cite this announcement

« Caging the sky: artistic, historical and anthropological approaches to avaries », Conference, symposium, Calenda, Published on Friday, January 31, 2020, https://calenda.org/741111

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search