StartseiteLes lieux du film

Les lieux du film

The locii of film

Films pour la session spéciale du colloque de l'Association de science régionale de langue française (ASRDLF) 2020

Special colloquium of the Association de science régionale de langue française (ASRDLF) 2020: films

*  *  *

Veröffentlicht am Donnerstag, 20. Februar 2020 bei Céline Guilleux

Zusammenfassung

Le présent appel propose une session inédite à la conférence de l’Association de science régionale de langue française (ASRDLF) et une arène rare dans les autres manifestations scientifiques. Il invite les chercheurs en sciences régionales, sans condition de thème, de durée ni de discipline, à proposer leurs « films de recherche » sur des questions présentant une dimension spatiale pour être projetés dans leur intégralité. Chaque participant se verra attribuer le visionnage préalable du film d'un autre participant pour engager la discussion après le visionnage. Celle-ci pourra porter sur la forme (fabrication du film) comme sur le fond (sujet traité). La variété des productions, les conditions de production, comme les conditions de leur circulation dans la recherche, seront des questions transversales abordées durant la session. Saisir collectivement les ressorts de pratiques audiovisuelles pour étudier les évolutions territoriales est une des ambitions fortes de cette nouvelle session.

Inserat

Présentation

Dans la recherche en sciences sociales, les pratiques filmiques mises en œuvre par les chercheurs sont multiples. Elles permettent d’opérer des déplacements dans les modes de réflexion, notamment dans les approches relatives aux territoires et leurs occupations.

La production d’image animée et sonore est le plus souvent mobilisée comme méthode d’enquête et moyen de restitution des résultats. Comme méthode d’observation, l’enregistrement filmé permet l’exploration de questionnements basée sur le recueil de données sur le terrain qui ne soit pas médiatisée par le seul discours des enquêtés (entretien), leurs réponses à des questions fermées (questionnaire) ou l’usage de leurs traces numériques (big data). Enregistrer l’engagement des personnes dans leur activité (Lallier, 2010) ou les inflexions émotionnelles d’un propos par exemple peut dire autre chose que la restitution écrite de l’observation in situ ou d’une citation d’entretien. L’image permet de saisir la matérialité des pratiques et des lieux et d’en faire émerger les enjeux.

Comme support de restitution des résultats, la vidéo procède par l’usage du matériau d’enquête lui-même ou par l’illustration de résultats issus d’autres méthodes. Elle est donc à la fois un outil de production et de circulation de la connaissance.

Bien que séculaire, l’utilisation de l’image reste néanmoins peu valorisée par la recherche académique. Davantage que le langage des mots, le langage visuel est soupçonné d’être un média sujet à sélection et distorsion des résultats, qui perturberait la capacité de distanciation et d’analyse. Pourtant, les images sont un matériau que le chercheur recueille, mobilise et agence pour construire son analyse comme il le fait avec d’autres méthodes, toutes sujettes à des partis pris d’élaboration (construction d’indicateurs quantitatifs, sélection des éléments d’entretiens, constitution d’une carte géographique ou rédaction d’un article). Quelle que soit la méthode retenue, le chercheur doit faire preuve de réflexivité et aucune méthode n’évite une part de subjectivité. Soumise à l’exigence de réflexivité et comprise comme la capacité du chercheur à interpréter des signes par le biais de son expérience, la subjectivité est même ce qui peut aussi déterminer la qualité de son analyse (Devereux, 1967) et son caractère novateur (Kuhn, 1962). En dernière analyse, c’est la validation académique de sa formation, l’évaluation par ses pairs et la discussion contradictoire dans laquelle il s’engage qui confèrent au chercheur la confiance qu’on porte à ses procédés et productions.

Le présent appel propose une session inédite à la conférence de l’ASRDLF et une arène rare dans les autres manifestations scientifiques. Il invite les chercheurs en sciences régionales, sans condition de thème, de durée ni de discipline, à proposer leurs « films de recherche » sur des questions présentant une dimension spatiale pour être projetés dans leur intégralité. Chaque participant se verra attribuer le visionnage préalable du film d'un autre participant pour engager la discussion après le visionnage. Celle-ci pourra porter sur la forme (fabrication du film) comme sur le fond (sujet traité). La variété des productions, les conditions de production, comme les conditions de leur circulation dans la recherche, seront des questions transversales abordées durant la session. Saisir collectivement les ressorts de pratiques audiovisuelles pour étudier les évolutions territoriales est une des ambitions fortes de cette nouvelle session.

Modalité de soumission

Le colloque de l'ASRDLF aura lieu à Avignon du 30 juin au 2 juillet 2020.

Nous, initiatrices et organisatrices de cette session, sommes très enthousiastes à la perspective de cet évènement inédit à l'ASRDLF et rare ailleurs puisqu'il prévoit le visionnage intégral des films, et non la tenue de communications sur la base de simples extraits.

Mais nous soutenons la lutte actuelle contre les projets de réforme des retraites et de la recherche, telles qu'annoncées ou envisagées.

Il nous est donc à la fois difficile de maintenir strictement en l'état une procédure qui contraindrait certain.e.s à contrevenir à leur mobilisation actuelle, et pénible de renoncer à une session qui nous tient à coeur et qui aura lieu dans plusieurs mois.

Par conséquent, pour respecter la date-échéance du 29/2, commune à toutes les sessions du colloque, sans peser sur les agendas du moment, les propositions de contribution pour cette session pourront prendre une forme allégée et les liens vers les films que vous souhaiteriez présenter ne seront pas sollicités à cette date.

Les propositions sont à déposer en ligne :https://asrdlf2020.org/asrdlf2020_com/envoideresume/

date-échéance du 15/3

Évaluation

Les évaluations des propositions seront menées par Lucinda GROUEFF, chercheure associée au Lab'Urba, Université Paris Est Créteil et Sandrine WENGLENSKI, enseignante-chercheure au Laboratoire Ville Mobilité Transport, Université Gustave Eiffel

Orte

  • Avignon Université Campus Hannah Arendt, 74 rue Louis Pasteur
    Avignon, Frankreich (84)

Daten

  • Sonntag, 15. März 2020

Schlüsselwörter

  • film de recherche, spatial, représentation, pratique

Kontakt

  • Sandrine Wenglenski
    courriel : sandrine [dot] wenglenski [at] u-pem [dot] fr
  • Lucinda Groueff
    courriel : lucinda [dot] groueff [at] u-pec [dot] fr

Informationsquelle

  • Sandrine Wenglenski
    courriel : sandrine [dot] wenglenski [at] u-pem [dot] fr

Zitierhinweise

« Les lieux du film », Beitragsaufruf, Calenda, Veröffentlicht am Donnerstag, 20. Februar 2020, https://calenda.org/753730

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal