HomeHurricanes: a plurimorphic problematic

Hurricanes: a plurimorphic problematic

Les ouragans : une problématique plurimorphe

Études Caribéennes journal

Revue « Études Caribéennes »

*  *  *

Published on Monday, April 20, 2020 by Céline Guilleux

Summary

L’objectif de ce numéro thématique d'Études Caribéennes est de présenter la complexité qu’il y a à appréhender l’aléa ouragan et ses effets corolaires. En effet, si les mécanismes physiques sont globalement connus aujourd’hui, la vulnérabilité que génèrent ces phénomènes dépressionnaires est loin d’être maîtrisée, car elle dépend essentiellement des enjeux, sachant que ces derniers résultent majoritairement des modalités d’aménagement de l’espace. À cela il convient d’ajouter le comportement des populations (peu ou pas conscientes du risque), et le fait que le changement climatique majore les effets de l’aléa. À titre d’exemple, les simulations effectuées par Météo-France indiquent que s’il ne faut pas s’attendre à plus d’ouragans au cours des prochaines décennies, ces derniers seront par contre beaucoup plus puissants.

Announcement

Argumentaire

L’objectif de ce numéro thématique est de présenter la complexité qu’il y a à appréhender l’aléa ouragan et ses effets corolaires.

En effet, si les mécanismes physiques sont globalement connus aujourd’hui, la vulnérabilité que génèrent ces phénomènes dépressionnaires est loin d’être maîtrisée, car elle dépend essentiellement des enjeux, sachant que ces derniers résultent majoritairement des modalités d’aménagement de l’espace. À cela il convient d’ajouter le comportement des populations (peu ou pas conscientes du risque), et le fait que le changement climatique majore les effets de l’aléa. À titre d’exemple, les simulations effectuées par Météo-France indiquent que s’il ne faut pas s’attendre à plus d’ouragans au cours des prochaines décennies, ces derniers seront par contre beaucoup plus puissants.

Face à la complexité de cette situation, qui impose naturellement une analyse holistique, le cas de Saint-Martin et des Bahamas devrait nous interpeller. En effet, comment comprendre que sur ces territoires à fleur d’eau, qui ont été balayés par des vents avoisinant ou dépassant 300 km/h, les populations - dont certaines portent encore les stigmates de l’aléa cyclonique – refusent de se soumettre à de simples règles de bon sens : ne plus construire « les pieds dans l’eau » et, plus globalement, dans les secteurs potentiellement submersibles.

L’objectif ici est de décrypter les facteurs qui poussent les populations à ces comportements erratiques. Comment comprendre aussi l’attitude des politiques qui ont en charge la mise en sûreté des populations ?

En définitive, il s’agira de passer au crible tous les mécanismes susceptibles d’expliquer la vulnérabilité des populations côtières, des populations micros insulaires, et ce d’autant que le changement climatique en cours décuplera les impacts des facteurs dépressionnaires. Des propositions de solutions devront être présentées, l’objectif étant la sauvegarde des populations et, dans un second temps, la mise en place de plans de continuation.

Thématiques privilégiées

L’étude des ouragans et de leur vulnérabilité est envisagée sous deux angles :

  • Des espaces à aménager différemment
    • La législation en cours est-elle adaptée et appliquée ? Dans le cas contraire, que faire pour qu’elle le soit ?
    • Est-il encore possible de réaménager les espaces les plus vulnérables ou doit-on les priver de tout aménagement ?
    • Est-il encore possible de se servir du changement climatique comme d’une opportunité, pour impulser chez les riverains des comportements plus responsables ?
    • Comment comprendre la posture des riverains, quand on sait qu’en refusant de quitter la bande côtière ils se condamnent ?
    • La manne financière touristique doit-elle imposer ses diktats ?
  • Les nouvelles méthodes de protection des marges côtières et des populations riveraines
    • Qu’est-il envisagé et envisageable pour réduire la vulnérabilité des populations côtières ?
    • L’État dispose-t-il des moyens techniques et des leviers politiques pour réduire véritablement la vulnérabilité ?
    • Comment comprendre la posture actuelle des Saint-martinois ?
    • La situation est-elle exactement la même aux Bahamas ?

Calendrier

  • 1er septembre 2020 : réception des articles ;

  • Septembre-octobre 2020 : évaluation des textes par le comité scientifique ;
  • Novembre 2020 : finalisation des textes par les auteurs
  • Décembre 2020 : publication du numéro thématique

Contributions

Vous pouvez vous référer aux Instructions aux auteurs et envoyer vos contributions à etudescaribeennes@gmail.com

Directeur de publication

  • Olivier DEHOORNE Maître de Conférences, Université des Antilles, France

Co-directeurs de publication

  • Eric DUBESSET Professeur, Université de Bordeaux, France
  • Rafael RODRIGUEZ ACEVEDO Professeur, Universidad Simón Bolivar, Venezuela

Comité de rédaction 

  • Olivier DEHOORNE Maître de Conférences, Université des Antilles, France (Directeur de publication)
  • Omer CHOUINARD Professeur, Université de Moncton, Canada
  • Eric DUBESSET Professeur, Université de Bordeaux, France (Co-directeur de publication)
  • Virginie DUVAT-MAGNAN Professeur, Université de La Rochelle, France
  • Lee JOLLIFFE professeur, University of New Brunswick, Canada
  • Rafael RODRIGUEZ ACEVEDO Professeur, Universidad Simón Bolivar, Venezuela (Co-directeur de publication)
  • Bruno SARRASIN Professeur, Université du Québec à Montréal, Canada
  • Caroline TAFANI Maître de conférences, Université de Corse, France

Comité scientifique 

  • Cédric AUDEBERT Chargé de recherche, CNRS, Université de Poitiers, France
  • Jeff BALDWIN Professeur assistant, Sonoma State University, Etats-Unis 
  • Laurent BOURDEAU Professeur, Université de Laval, Québec, Canada
  • Jean-Marie BRETON Professeur, Université des Antilles, France 
  • David BROTHERTON Professeur, John Jay College of Criminal Justice of the City, University of New-York, Etats-Unis
  • Huhua CAO Professeur, University of Ottawa, Canada
  • Michel DISPAGNE Maître de Conférences, Université de Guyane, France
  • Josefina DOMINGUEZ MUJICA Professeur, Universidad de Las Palmas de Gran Canaria, Espagne
  • Gilbert ELBAZ Professeur, Université des Antilles, France
  • Rodrigo FIGUEROA STERQUEL Professeur, Pontificia Universidad Católica de Valparaíso, Chili
  • Jean-Marie FURT Maître de conférences, Université de Corse, France
  • Ruibo HAN Docteur, Chercheur associé, University of Maryland, Etats-Unis
  • José Ángel HERNANDEZ LUIS Professeur, Universidad de Las Palmas de Gran Canaria, Espagne 
  • Daniel HIERNAUX Professeur, Universidad Nacional Autónoma de México, Mexique
  • Alexandru ILIES Professeur, University of Oradea, Roumanie
  • Alan LEW Professeur, Northern Arizona University, Etats-Unis
  • Alexandre MAGNAN Chargé d'études, Institut du Développement Durable et des Relations Internationales, France
  • Brij MAHARAJ Professeur, University of Kwa Zulu-Natal, Pietermaritzburg, Afrique du Sud 
  • Pascale MARCOTTE Professeur, Université de Laval, Québec, Canada 
  • Bruno MARQUES Professeur associé, Université des Antilles, France
  • Rogelio MARTINEZ CARDENAS Professeur, Universidad de Guadalajara, Mexique
  • Klaus J. MEYER-ARENDT Professeur, University of West Florida, Etats-Unis
  • Filipe PIMENTEL Professeur assistant, Hostos Community College, University of New-York, Etats-Unis
  • Roger ROBERGE Professeur émérite, University of Ottawa, Canada 
  • Pere A. SALVA-TOMAS Professeur, Universitat de les Illes Balears, Espagne
  • Miguel SEGUI LLINAS Profesor, Universitat de les Illes Balears, Espagne
  • Hugues SERAPHIN Maître de Conférences, University of Winchester, Royaume-Uni
  • Mimi SHELLER Professor & Director, Center for Mobilities Research and Policy, Drexel University, Etats-Unis
  • Corina TATAR Maître de Conférences, University of Oradea, Roumanie 
  • François VELLAS Professeur, Université de Toulouse, France 
  • Gabriel WACKERMANN Professeur émérite, Paris IV, France
  • Graciela ZUPPA Professeur, Universidad Nacional de Mar del Plata, Argentine

Date(s)

  • Saturday, August 01, 2020

Keywords

  • ouragan, aménagement

Contact(s)

  • Olivier Dehoorne
    courriel : etudescaribeennes [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Olivier Dehoorne
    courriel : etudescaribeennes [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Hurricanes: a plurimorphic problematic », Call for papers, Calenda, Published on Monday, April 20, 2020, https://calenda.org/773626

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal