HomeFrom terroir to territory: heritage issues of terroir products

From terroir to territory: heritage issues of terroir products

Du terroir au territoire : les enjeux de la patrimonialisation des produits de terroir

*  *  *

Published on Tuesday, April 21, 2020 by Anastasia Giardinelli

Summary

Les liens entre produits de terroir/terroirs/développement territorial sont souvent mis en avant pour justifier la valorisation des produits locaux qui illustre une volonté de retour au rural et aussi l’évolution des valeurs attribuées à la campagne. Elle qualifie aussi les espaces dans une stratégie touristique. La valorisation et la patrimonialisation des produits de terroir s’inscrivent dans une vaste action de patrimonialisation des zones rurales et de redécouverte des traditions.

Announcement

À paraître au mois d’octobre 2020 aux Éditions L’Harmattan et/ou Springer.

Coordination de l’ouvrage

  • Aziz BOUSLIKHANE, Université Internationale d’Agadir
  • Hassan FAOUZI, Université Internationale d’Agadir, Université de Lorraine
  • Saïd BOUJROUF, Université Cadi Ayyad, Marrakech

Présentation

Certes, les liens entre produits de terroir/terroirs/développement territorial sont souvent mis en avant pour justifier la valorisation des produits locaux qui illustre une volonté de retour au rural et aussi l’évolution des valeurs attribuées à la campagne. Elle qualifie aussi les espaces dans une stratégie touristique. La valorisation et la patrimonialisation des produits de terroir s’inscrivent dans une vaste action de patrimonialisation des zones rurales et de redécouverte des traditions. Aujourd’hui, la majorité des États appuie la valorisation des produits de terroir. Les terroirs et les produits de terroir, qui font partie d’un vaste patrimoine culturel, biologique et agro-alimentaire, constituent aussi un moyen de lutte contre l’exode rural (Delfosse, 2003) et jouent un rôle dans la promotion de nouvelles formes de développement en faveur d’espaces ruraux « deshérités ». Face à cette situation les acteurs ont développé un modèle alternatif ; un modèle fondé sur la valorisation des spécificités locales et des produits locaux qui apparaissent comme un moyen de maintenir l’agriculture et la vie rurale et ceci en modernisant la production (petites coopératives). Ainsi, soutenues par la coopération internationale, plusieurs coopératives voient le jour dont les produits de terroir sont au cœur de leurs activités entrepreneuriales. Il s’agit d’une résistance agricole collective qui contribue à maintenir les populations rurales. C’est ainsi que les paysans s’organisent et se groupent en coopérative, avec l'appui des ONG et des développeurs (institutions nationales et internationales) qui prônent un autre mode de développement en valorisant les ressources et la culture locales et en mettant l’accent particulièrement sur la valorisation des produits de terroir qui sont considérés comme une ressource pour le développement territoriale.

Tous les éléments du patrimoine rural sont considérés comme des ressources que la société locale peut mobiliser dans le cadre de son développement. On voit ici le lien entre valorisation du patrimoine et développement local, tel que l’économiste Xavier Greffe (1984) le défini : « processus de diversification et d’enrichissement des activités économiques et sociales sur un territoire à partir de la mobilisation et de la coordination de ses ressources et de ses énergies. ». Ainsi, la valorisation des terroirs et des produits de terroir sont aujourd'hui l'objet d'enjeux économiques majeurs (Faouzi, 2015) et sont érigés en véritables leviers de l'économie sociale et solidaire dont le tissu coopératif (coopératives agro-alimentaires, surtout féminines) constitue la principale composante.

Nous cherchons à fournir des réponses appropriées aux aspirations de la société en croisant différentes approches (sociologie, géographie, biologie, ethnographie, anthropologie, économie, communication, gestion, etc.) et en se penchant sur les différentes expériences internationales.

Nous invitons les chercheurs et les professionnels à partager des travaux de recherches empiriques, méthodologiques, pratiques et conceptuels. Différentes thématiques peuvent être abordées :

  • La perception des produits de terroir
  • La perception du patrimoine
  • L'impact des labels sur le processus de décision des consommateurs
  • Labels et processus de commercialisation
  • Les produits de terroir et programmes de développement local
  • Produits de terroir/terroirs créateurs d’identité ?
  • Patrimonialisation des terroirs et les espaces de marge
  • Les produits de terroir et la construction des territoires
  • Coopératives : Innovation sociale et développement entrepreneurial local
  • La patrimonialisation et l’altérité / identité
  • La patrimonialisation comme arme concurrentielle entre les territoires
  • Migration et produits de terroir (le rôle des « étrangers » et des émigrés dans le transfert d’expériences, la circulation d’idées, d’initiatives, etc.)
  • Relations entre patrimonialisation et valorisation marchande
  • Marketing et gestion des coopératives
  • Le Marketing du patrimoine
  • Mise en tourisme d’éléments des patrimoines ruraux
  • La patrimonialisation contemporaine du rural
  • Les risques liés à la multiplication d’initiatives patrimoniales
  • La question des enjeux de la patrimonialisation du rural
  • Des produits locaux témoins du retour au rural et au terroir ?
  • Les liens entre résistance en faveur d’une production agricole et lutte contre la désertification
  • Produits de terroir et naissance du développement rural
  • Entrepreneuriat social et produits de terroir
  • Coopératives et Bien être
  • Mondialisation, coopératives et écosystèmes naturels

Modalités de soumission des contributions

Les propositions de textes (5 000 signes maximum, espaces compris), sont à faire parvenir d’ici au

15 août 2020

au format Word, à l’adresse suivante :

  • hassan.faouzi@universiapolis.ma

Les articles pourront être rédigées en français ou en anglais.

  • Réponses aux contributrices et aux contributeurs : Semaine du 17 Août 2020
  • Remise des articles : 31 Août 2020
  • Publication de l’ouvrage : Octobre 2020

Membres du comité de lecture

  • AIT HAMZA Mohamed, CEHE, Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), Rabat, Maroc
  • AMSIDDER Abderrahmane, Université Ibn Zohr / Université Internationale d’Agadir, Maroc
  • BARREY Sandrine, Université Toulouse - Jean Jaurès, France
  • BOUJROUF Said, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc
  • DEHOORNE Olivier, Observatoire du Tourisme - CTTSB, Université des Antilles - FWI - France
  • BOUSLIKHANE Aziz, Université Internationale d’Agadir, Maroc  A AJOUTER
  • EL ACHMIT Jamal, Université Ibn Zohr et Université Internationale d’Agadir, Maroc
  • FAOUZI Hassan, Université Internationale d’Agadir, GEOFAO (Cabinet d’études et d’ingénierie) Agadir, Université de Lorraine, Metz, France
  • MARCOTTE Pascale, Université Laval, Québec au Canada
  • TEIL Geneviève, Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), SAD APT, Paris, France
  • TAFANI Caroline, Université de Corse Pascal Paoli, France

Procédure d’évaluation

Chaque proposition de communication sera évaluée, à partir d’une grille d’analyse, en double aveugle par les membres du comité de lecture et si nécessaire, en deuxième phase, par des pairs spécialistes du sujet abordé.

Instructions aux auteurs

1- Mise en page :

  • Marge gauche et droite : 4,5 cm
  • Marge haut et bas : 5 cm

2- La longueur des articles devra être comprise entre 25 000 et 50 000 signes.

3- Les articles sont rédigés en Times 12, interligne simple

5- Les auteurs doivent proposer des paragraphes qui ne sont ni trop courts (réduits à une seule phrase) ni trop longs (ce qui rend la lecture sur écran difficile).

7- Les guillemets utilisés sont les guillemets français (« »). Si des guillemets doivent être utilisés à l’intérieur d’un passage entre guillemets, il convient d’utiliser les guillemets anglais (“ ”).

8- La typographie utilisée est celle du français (ce qui suppose par exemple un espace avant ; ? ou !).

9- Les auteurs devront limiter le recours aux notes de bas de page

10- Les citations en langues étrangères sont traduites en français. S’il importe que le texte original soit présent, il est reproduit en note.

11- Seuls les références citées dans le texte sont incluses dans la bibliographie.

12- Images / Illustrations : les images en plus d’être insérées dans le texte, doivent aussi être numérotées et envoyées dans un fichier à part au format .jpeg.

  • Les figures et illustrations doivent avoir une résolution entre 400 et 500 dpi au minimum et être insérées dans le texte au format .jpeg
  • L’utilisation d’images peut entraîner des questions de droits de
  • Il incombe à l’auteur de s’assurer que les images ou figures sont libres de droits.
  • Les illustrations (figures, tableaux, schémas, etc.) doivent être                            numérotées et comporter un titre et la source

13- La référence à des articles ou ouvrages dans le texte doit être selon les normes APA

14- La bibilographie doit être aux normes APA

15- Le travail doit être inédit et respecter les normes académiques.

Nous rappelons que les images, graphiques, et les cartes doivent être en règle avec la législation en vigueur concernant les droits d’auteur, droits à l’image et droits de diffusion.

Places

  • Universiapolis-Université Internationale d'Agadir Bab Al Madina, Qr Tilila, B.P. 8143, Agadir
    Agadir, Kingdom of Morocco

Date(s)

  • Saturday, August 15, 2020

Keywords

  • produits de terroir, terroir, territoire, coopératives, patrimonialisation, patrimoine, rural, développement territorial

Contact(s)

  • Hassan Faouzi
    courriel : hassan [dot] faouzi [at] universiapolis [dot] ma

Information source

  • Hassan Faouzi
    courriel : hassan [dot] faouzi [at] universiapolis [dot] ma

To cite this announcement

« From terroir to territory: heritage issues of terroir products », Call for papers, Calenda, Published on Tuesday, April 21, 2020, https://calenda.org/773939

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal