StartseiteReliques et pèlerinages

Reliques et pèlerinages

Relics and pilgrimage

*  *  *

Veröffentlicht am Montag, 04. Mai 2020 bei Anastasia Giardinelli

Zusammenfassung

Le Carnet parodien d’histoire de l’art et d’archéologie est un nouveau carnet de recherche publié en ligne sur la plateforme d'OpenEdition, Hypothèses. Il propose à de jeunes chercheurs comme à des chercheurs confirmés de publier des articles et posters en lien avec le thème annuel du colloque de Paray-le-Monial. Les posters sont exposés lors du colloque (3-4 octobre 2020). Cette année, le thème est « Reliques et pèlerinages ». Les articles et posters peuvent concerner toutes les périodes mais doivent privilégier des sujets liés à l'Europe occidentale.

Inserat

Présentation

Depuis 1998, le colloque de Paray-le-Monial réunit chaque année, en octobre, chercheurs, universitaires et professionnels du patrimoine autour de thèmes liés à l’histoire de l’art et à l’archéologie en Europe occidentale. L’édition 2019 a innové avec :

  • La création d’un carnet de recherche hébergé par la plateforme Hypothèses et intitulé Carnets parodiens d’histoire de l’art et archéologie :
  • https://carnetparay.hypotheses.org
  • Un appel à articles en lien avec le thème du colloque. Les articles retenus par le comité de lecture sont publiés dans le Carnet.
  • Un appel à posters portant sur le thème du colloque : les posters sont exposés le jour du colloque et, éventuellement, lors d’autres manifestations scientifiques ou culturelles, et ils sont publiés dans le Carnet.

Thème de l’édition 2020 : Reliques et pèlerinages

Le corps, un vêtement, le tombeau, un peigne liturgique, la trace d’un pas … tout fait relique, directement ou par contact. Les reliques possèdent une puissance rémanente qui, en l’absence du saint dont elle est consubstantielle, répond aux vœux des pèlerins par une intercession salvatrice, des petits miracles du quotidien à la guérison miraculeuse d’un mourant. Dans leurs humbles prières, les fidèles n’hésitent pas à gratter subrepticement la pierre du tombeau saint pour en rapporter chez eux une poussière chargée de pouvoir. Et il arrive même qu’on gratte, dans un manuscrit, la figure d’un saint pour en récupérer la peinture comme un talisman ou un remède, à prendre mêlé à une boisson ou de la nourriture. L’édifice religieux qui abrite la relique se charge lui-même de cette puissance, à en être spontanément illuminé jour et nuit, comme le montre Venance Fortunat au VIesiècle pour la cathédrale de Nantes. Relique insigne dans la Gaule chrétienne, la chape que saint Martin a partagée avec un pauvre a donné aussi son nom à la petite église qui la contenait : la chapelle.

Insignes ou modestes, les reliques attirent des fidèles en demande de secours surnaturel. Dès lors qu’ils quittent leur habitation pour gagner l’église du saint, ils deviennent pèlerins. Ils inscrivent ainsi leur histoire personnelle dans le grand livre de l’humanité. Le pèlerinage est en effet le propre de l’homo viator, l’homme voyageur. Il est aussi l’image de la vie qui est parcourue du berceau au tombeau comme un chemin, et pour lequel il faut préférer un cheminement difficile et périlleux, gage d’un accès au Paradis, au parcours facile et voluptueux qui conduit, lui, en enfer. Aux grands pèlerinages qui ont structuré le monde chrétien – Rome, Compostelle, Terre Sainte – durant le Moyen Âge répondent aujourd’hui les itinéraires ressuscités de leur effacement, comme les Routes de Saint-Jacques, ou les créations contemporaines, comme la Via Columbani. Une nouvelle manière de se redécouvrir.

Les propositions d’articles et de posters peuvent concerner toutes les périodes mais doivent privilégier des sujets liés à l’Europe occidentale.

Modalités de soumission des articles

Date limite : 15/08/2020

  • Les articles seront rédigés en français et ils seront publiés sur le Carnet à partir d’octobre 2020. Le carnet possède un ISSN et est donc référencé dans le catalogue d’OpenEdition, le catalogue général de la BnF, WorldCat et ROAD.
  • Vous mentionnerez vos titre et organisme de rattachement.
  • Votre article contiendra 25 000 signes maximum espaces compris et 15 illustrations maximum.
  • Vous indiquerez la légende et l’auteur des illustrations (soyez vigilants sur les droits d’auteur). Toutes les illustrations devront être citées dans le texte comme suit : (fig. 5).
  • Les références bibliographiques apparaîtront en note sous la forme suivante :
    • Pour un ouvrage : Phalip, Bruno, Auvergne romane, Dijon, Faton, 2013
    • Pour un article : Arlaud, Catherine, Burnouf, Joëlle, « L’archéologie du bâti existe-t-elle ? », Les nouvelles de l’archéologie, 1993, n° 53-54, p. 67-69
  • Les articles étant destinés à une publication en ligne, nous vous remercions d’utiliser le système de double parenthèse pour les notes de bas de page. Dans votre texte, à l’endroit où vous souhaitez que l’appel de note apparaisse, ouvrez une double parenthèse ((puis écrivez votre note puis fermez par une double parenthèse)). Plus d’explications en suivant ce lien : https://maisondescarnets.hypotheses.org/533
  • Votre proposition sera envoyée par voie électronique :
  • Sous la forme d’un fichier Word ou Open Office Writer.
  • Les illustrations seront envoyées aux formats jpg ou png.

Avant le 15 août 2020

  • Adresse de l’envoi : anelise.nicolier@orange.fr

Modalités de soumission des posters

Date limite : 15/08/2020

  • Les posters seront exposés à l’occasion du colloque de Paray-le-Monial, le 3 octobre 2020.
  • Une maquette graphique est imposée afin d’uniformiser l’exposition, et l’Association des Amis de la basilique se charge de l’impression.
  • Chaque poster, rédigé en français, contiendra :
  • Vos nom, prénom, photo.
  • Votre adresse mail, si vous le souhaitez.
  • Un titre (100 signes max. espaces compris).
  • Une introduction précisant le contexte et les problématiques de votre recherche (450 signes max. espaces compris).
  • Un paragraphe intitulé « Méthodologie » présentant les méthodes mises en œuvre pour mener vos travaux (1700 signes max. espaces compris).
  • Un paragraphe intitulé « Résultats » soulignant l’apport de votre recherche (1250 signes max. espaces compris).
  • Quatre illustrations avec leur légende et la mention de l’auteur.
  • Le logo de votre institution de rattachement (université, école, laboratoire).
  • Votre proposition sera envoyée par voie électronique :
  • Sous la forme d’un fichier Word ou Open Office Writer contenant toutes les données textuelles, y compris les légendes des illustrations.
  • Les illustrations et votre photo seront envoyées aux format jpg ou png.
  • Avant le 15 août 2020.
  • Adresse de l’envoi : anelise.nicolier@orange.fr

Comité scientifique

  • Élise Baillieul, Maître de conférences en histoire de l’art médiéval à l’Université de Lille. Laboratoire IRHIS.
  • Franck Chaléat, Archéologue départemental à Moulins. Chercheur associé au laboratoire ArAr. Docteur en archéologie médiévale.
  • Pierre Durix, Directeur des études du Centre d’Études des Patrimoines en Charolais-Brionnais. Docteur en histoire moderne.
  • Magali Guénot, Docteur en histoire de l’art médiéval. Chercheur associée au laboratoire ArAr.
  • Bernard Hours, Professeur d’histoire moderne à l’Université Lyon 3. LARHRA
  • Daniel-Odon Hurel, Directeur de recherche en histoire moderne au CNRS. CERCOR-LEM.
  • Florence Margo-Schwoebel, Élève conservatrice territoriale du patrimoine. Chercheur associée au laboratoire ArAr.
  • Gaëlle Pertuisot, Responsable de recherche archéologique à l’INRAP. Laboratoire Artehis.
  • Bruno Phalip, Professeur d’histoire de l’art médiéval à l’Université de Clermont Auvergne. CHEC.
  • Juliette Rollier-Hanselmann, Restauratrice d’œuvres peintes. Chercheur associée au laboratoire ArAr. Docteur en histoire de l’art médiévale.
  • Christian Sapin, Directeur de recherche au CNRS émérite. Laboratoire Artehis.
  • Arnaud Timbert, Professeur d’histoire de l’art médiéval à l’Université de Picardie Jules Verne. Laboratoire TRAME.
  • Catherine Vincent, Professeur d’histoire médiévale à l’Université Paris Nanterre.

Comité d’organisation

  • Géraldine Ballot, Directrice de l’Office de tourisme de Paray-le-Monial.
  • Étienne Couriol, Professeur agrégé et docteur en histoire moderne. Chercheur associé au LARHRA.
  • Anelise Nicolier, Docteur en histoire de l’art médiéval. Chercheur associée au laboratoire ArAr.
  • Nicolas Reveyron, Professeur d’histoire de l’art et archéologie du Moyen Âge à l’Université Lyon 2. Laboratoire ArAr.

Orte

  • Paray-le-Monial, Frankreich (71)

Daten

  • Samstag, 15. August 2020

Schlüsselwörter

  • reliques, pèlerinage,pèlerins, liturgie, culte, église, saint, miracle

Kontakt

  • Anelise Nicolier
    courriel : anelise [dot] nicolier [at] orange [dot] fr

Informationsquelle

  • Anelise Nicolier
    courriel : anelise [dot] nicolier [at] orange [dot] fr

Zitierhinweise

« Reliques et pèlerinages », Beitragsaufruf, Calenda, Veröffentlicht am Montag, 04. Mai 2020, https://calenda.org/776209

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal