AccueilIncivilités au travail

Incivilités au travail

Incivilities at work

Quand les pratiques numériques reconfigurent les formes de civilité et d’incivilité

When digital practices reconfigure forms of civility and incivility

*  *  *

Publié le vendredi 15 mai 2020 par Céline Guilleux

Résumé

La rencontre scientifique - webinaire - vise à partager les résultats de recherches sur les mutations des formes de civilité accompagnant l’usage intensif des technologies numériques au travail. Le développement du télétravail et de l’usage massif des technologies dus à la situation sanitaire donnent à ce colloque une actualité toute particulière.

Annonce

Avant propos

La dématérialisation des échanges professionnels via des dispositifs numériques, toujours plus nombreux, associée à l’éclatement des cadres institutionnels et temporels de l’action organisée, ont fortement fait évoluer les pratiques de communication au travail. A l’urgence généralisée, aux pratiques intensives de connexion, à la porosité nouvelle des formes de vie domestique et professionnelle, s’ajoutent des évolutions très sensibles des formes de communication utilisant les supports numériques. Nous nous interrogerons collectivement, au cours de ce colloque, sur les évolutions en cours et notamment sur les reconfigurations des formes de civilités et d’incivilités organisationnelles.

Les incivilités au travail ont pu être définies comme des « comportements antisociaux de faible intensité » (Merette, 2014). Elles ont été étudiées dans une perspective managériale, pour faire le constat de pertes de productivité ou de performance organisationnelle. Quand elles sont étudiées par la psychologie du travail ou la psychosociologie, les études s’intéressent essentiellement à la question des risques psychosociaux et à la souffrance au travail. Elles montrent notamment que les incivilités au travail sont les manifestations déviantes les plus fréquentes dans les organisations (Porath, Pearson, 2013 ; Cortina et al., 2001), qu’elles vont croissant (Porath, Pearson, 2013), qu’elles peuvent être liées au climat organisationnel et qu’elles sont nocives pour les individus comme pour les organisations (Estes, Wang, 2008 ; Cortina et al., 2001).

Passer, de l’étude des incivilités au travail en général aux incivilités numériques, oblige à orienter la focale des observations sur les échanges médiés par des technologies numériques. Les incivilités numériques peuvent être associées de manière provisoire, à la carence ou l’absence d’attention, d’égard, ou de politesse, ou encore la non utilisation de règles de « savoir vivre » sur les réseaux électroniques de communication ou lors de pratiques de communication utilisant des supports ou environnements numériques. Elles peuvent être perçues dans un premier temps comme de simples prolongements des incivilités en présentiel, via de nouveaux types de canaux (Giumetti et al. 2012). On peut se demander cependant si les dispositifs numériques ne vont pas générer un potentiel démultiplié de diffusion et d’exposition aux incivilités, du fait de la traçabilité des échanges, de l’anonymat, de la viralité. Ces dispositifs peuvent potentiellement être porteurs de nouvelles formes d’incivilité et les échanges de ce colloque permettront de dessiner les contours de ce phénomène émergent, tout en proposant une réflexion interdisciplinaire, sur ce nouvel objet d’étude. 

Programme

Pour accéder aux échanges le 28 mai: https://cutt.ly/Lyv590G

Jeudi 28 mai 2020

1-Civilité/incivilité au travail

  • 9h30-9H45 Introduction Valérie CARAYOL, Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Bordeaux Montaigne
  • 9H45-10H15 «Les technologies émergentes aux prises avec le réel de l'activité professionnelle: des incidences contrastées» Marc-Eric BOBILLIER CHAUMON Professeur, titulaire de la chaire de Psychologie du travail, CNAM, Paris
  • 10H15- 10H30 Questions à Marc-Eric BOBILLIER CHAUMON  
  • 10H30 -11H «Le milieu de travail : extension du domaine de la citoyenneté» Pascal PAILLE, Professeur titulaire Département de Management, Université Laval
  • 11H - 11H15 Questions à Pascal PAILLE
  • 11H15-11H30 Pause
  • 11H30-12H «La violence dans les services», Oriane SITTE DE LONGUEVAL, chercheuse en gestion,  Université de Genève 

2-Comment l’essor des pratiques numériques transforment la civilité et l’incivilité

  • 14H- 14H30 « Les incivilités numériques, quel tour d’horizon dans la littérature ? », Delphine DUPRE, ATER en Sciences de l’Information et de la communication Université Bordeaux Montaigne, laboratoire MICA  
  • 14H30-15H « Excusabilité des incivilités numériques et multi communication au travail » Marie-Line FELONNEAU, Professeur en Psychologie sociale, Université de Bordeaux, Laboratoire et Christine LAGABRIELLE, Professeur en Psychologie du travail, Université de Toulouse, Laboratoire  
  • 15h-15H15 Pause
  • 15H15-15H45 « Incivilités numériques et darkside organisationnel » Aurélie LABORDE, MCF en Sciences de l’Information et de la communication, Université Bordeaux Montaigne, laboratoire MICA, Valérie CARAYOL, Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Bordeaux Montaigne laboratoire MICA

Vendredi 29 mai  

Pour accéder aux échanges le 29 mai:  https://cutt.ly/yyv53YW

Comment l’essor des pratiques numériques transforment la civilité et l’incivilité (Suite)

  • 10H00 -10H30 "Les incivilités numériques:  étude auprès de deux grandes organisations de travail, publique et privée", Arthur DELISLE, Clémence LABRUNIE, Marie-Line FELONNEAU, Professeur en Psychologie sociale, Université de Bordeaux
  • 10H30-11H « De l’incivilité numérique au cyberharcèlement » Bérengère STASSIN, Université de Lorraine, Laboratoire  CREM
  • 11H-11H15 Pause
  • 11H15-11H45  :  « Sur-sollicitations numériques et sentiment d’incivilité. Le cas des communicants internes »  Olivia Foli, Maîtresse de Conférences en sciences de l’information et de la communication, Sorbonne Université, Celsa, laboratoire GRIPIC

3-Perspectives : enjeux éthiques, juridiques et techno-politiques

  • 14H-14H30 « Mobbing et incivilités collectives : le droit peut-il s’en saisir ? »Loic LEROUGE, Directeur de recherche CNRS, Université de Bordeaux, Laboratoire Comptrasec  (Sous réserve)
  • 14H30-14H45 Conclusion du webinaire

Organisation

Webinaire interdisciplinaire organisé par le laboratoire Médiations, Informations, Communication, Arts (MICA) EA 4426 de l'Université Bordeaux Montaigne, dans le cadre du projet de recherche CIVILINUM

Avec la coopération du Centre de droit comparé du travail et de la sécurité sociale (COMPTRASEC) UMR 5114 CNRS – Université de Bordeaux, du laboratoire de Psychologie, Santé et Qualité de vie EA 4139 – Université de Bordeaux, du  laboratoire de Psychologie de la socialisation-Développement et Travail (LPS-DT) EA 1697, Université Toulouse - Jean Jaurès.

Et le  soutien de la Région Nouvelle Aquitiane, de l'Université Bordeaux Montaigne, de l'AFNOR Nouvelle Aquitaine et des Caisses d'Epargne Aquitaine Poitou Charentes.

Dates

  • jeudi 28 mai 2020
  • vendredi 29 mai 2020

Fichiers attachés

Mots-clés

  • communication, numerique, travail, incivilité, civilité, violence

Contacts

  • Valérie Carayol
    courriel : valerie [dot] carayol [at] u-bordeaux-montaigne [dot] fr

Source de l'information

  • Valérie Carayol
    courriel : valerie [dot] carayol [at] u-bordeaux-montaigne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Incivilités au travail », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 15 mai 2020, https://calenda.org/778981

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal