InicioJaparchi, séminaire sur la spatialité japonaise

Japarchi, séminaire sur la spatialité japonaise

Japanese architecture, city and landscape - Japarchi

年Japarchiゼミナール

2020-2021

*  *  *

Publicado el martes 19 de mayo de 2020 por Céline Guilleux

Resumen

Le réseau scientifique thématique Japarchi se donne pour objectif de définir des notions et des dispositifs fondamentaux de la culture spatiale du Japon, concernant l’architecture, les villes, les paysages. Le séminaire annuel Japarchi présente des interventions prenant appui sur un terme ou une expression en japonais. Ces entrées lexicales concernent des dispositifs ou des agencements matériels, construits ou se déployant dans le territoire ; des notions ou des concepts relevant de l’architecture, de l’urbanisme ou du paysage ; des acteurs ou actrices qui agissent dans ou avec l’espace. Chacune de ces entrées propose une description, une mise en perspective historique, une analyse des fonctions et des significations dans leur actualité, accompagnées de tout autre caractéristique essentielle. Après un travail de relecture scientifique et d’édition, celle-ci fait ensuite l’objet d’une notice éditée en ligne sur le site internet de Japarchi.

Anuncio

Présentation

Le réseau scientifique thématique Japarchi se donne pour objectif de définir des notions et des dispositifs fondamentaux de la culture spatiale du Japon, concernant l’architecture, les villes, les paysages. Le séminaire annuel Japarchi présente des interventions prenant appui sur un terme ou une expression en japonais.

Nous invitons vivement les chercheur.e.s, les doctorant.e.s et éventuellement les étudiant.e.s en M2 à venir présenter leur travail lors de ces séances. Plutôt qu’un travail achevé, nous attendons une réflexion en cours sur les mots, leurs significations, le contexte de leur énonciation et usages. Les champs disciplinaires convoqués au sujet de l’espace et de la spatialité au Japon sont : architecture, paysage, géographie, anthropologie de l’espace, sociologie, urbanisme, études urbaines, histoire et arts.

Les interventions sont en français ou en anglais (possibilité en japonais avec une traduction du texte japonais en français ou en anglais, transmis à l’avance, dans la limite du budget annuel).

Thématiques

Nous proposons trois thématiques principales qui peuvent mener, selon le nombre des propositions retenues soit à une séance de séminaire, soit à une journée d’étude.

  • Nous souhaitons aborder une réflexion autour de la notion d’informel dans l’actualité de l’espace. Cette notion apporte un renouvellement conceptuel et pratique utile pour aborder les questions de transitions, de ville soutenable et également de crises. L’informalité concerne des objets, des dispositifs, des pratiques, des usages qui restent en dehors des interventions ou régulations des puissances publiques ou du marché officiel ; elle ne se limite pas à la marginalité ou à la déviance. Comment dans les villes et territoires du Japon, les habitants par de multiples actions et intentionnalités situées, contribuent-ils à fabriquer leur espace de vie ? Comment ce qui participe de l’auto-organisation de l’espace est-il régulé, car les pratiques et espaces informels ne sont pas sans ordre ? Nous souhaitons envisager l’informalité dans une diversité de situations spatiales et sociales (avec par exemple des points sur : mobilité, rétraction urbaine, territoire en dévitalisation, akiya (logement vacant), réhabilitation, tourisme, vieillissement de la population, relation au milieu et à l’écologie). Deux séances pourraient y être consacrées, une en France en septembre 2020 ou janvier 2021 et une au Japon en avril (lieu à confirmer, sans doute à Tokyo)
  • Nous souhaitons continuer à traiter les notions de paysage à partir des mots utilisés (fûkei 風景 et keikan 景観, ou d’autres termes comme keshiki 景色, kôkei 光景, nagame 眺め, …), de leur définition et emploi par des praticiens (architecte, ingénieur, paysagiste, designer), maîtres d’ouvrage, artistes, écrivains et en diverses disciplines (philosophie, histoire, ethnologie, sociologie, géographie, histoire de l’art, littérature), aujourd’hui, dans l’histoire ou bien encore tels qu’ils apparaissent dans des textes de lois (par exemple la loi paysage de 2004). Notre ambition est de recueillir une diversité d’interprétations et de sources afin d’établir une histoire contextualisée de l’emploi de ces termes, d’envisager leur caractère polysémique, associant esthétique et politique. Un autre objectif est d’analyser leur actualité ainsi que leur éventuelle capacité opératoire dans un contexte de réchauffement climatique, de catastrophes naturelles, d’épuisement de la biodiversité et de renouvellement des pratiques. Comment ces termes et ces notions sont-ils convoqués ? Quels sont les modèles et leur renouvellement ? Quelles relations entre un changement de paradigme et le paysage ? La séance aura lieu en mars à Lille (date à préciser ultérieurement).
  • Une nouvelle thématique porte sur les jardins japonais en France, c’est à dire sur la présence/l'empreinte/la réception/l’influence du Japon dans le paysagisme en France. Nous invitons à présenter des recherches portant, entre autres, sur l'apport formel et/ou conceptuel, voire philosophique, de l’art du jardin et du paysagisme japonais dans le travail de la conception en France, la contribution botanique, les échanges humains entre le Japon et la France, les liens entre l'art des jardins japonais et les autres arts en France. La séance aurait lieu à Kyoto en avril 2021 (à confirmer).
  • Une deuxième nouvelle thématique porte sur le patrimoine architectural, urbain et paysager dans la ville japonaise d’aujourd’hui. Cette séance sera l'occasion d'interroger les pratiques patrimoniales actuelles et les enjeux (économiques, culturels, sociaux...) de la conservation et de la valorisation patrimoniale dans la ville japonaise d'aujourd'hui, en particulier dans le contexte du développement touristique, de la rétraction urbaine, de la ville soutenable. Nous pourrons notamment en discuter à partir des différents mots du patrimoine, tels que hozon 保存, hogo 保護, hozen 保全, de leur sens et de leurs différentes implications. Il s'agirait d'interroger les textes et discours politiques (loi, plans d'urbanisme...) concernant l'importance de la conservation du patrimoine au regard de la réalité du terrain, celle-ci montrant bien souvent une disparition croissante des édifices anciens dans les centres-villes (par exemple les machiya de Kyoto). En outre, cette séance serait l'occasion d'aborder les enjeux, méthodes et valeurs de pratiques patrimoniales typiquement japonaises, telles que la reconstruction ou le déplacement d'édifices historiques. 
  • Varia, toujours à partir d’une entrée lexicale : expression, vocable technique, pratique, loi, (etc.). Cette entrée est destinée aux chercheur.es souhaitant présenter leur travail qui ne s’inscrit pas dans les thématiques proposées ci-dessus. 

Pour de plus amples informations : http://japarchi.fr/

Attention : le séminaire aura sans doute lieu dans plusieurs lieux différents : Paris, Lille (ENSAPL), Tokyo (Maison Franco-japonaise à Ebisu) et Kyoto (Ecole Française d’Extrême-Orient, EFEO).

Calendrier prévisionnel

Envoi avant le 15 juin 2020

d’un texte de 2.000 signes, avec 3 à 5 références bibliographiques, la discipline concernée et en précisant la date et le lieu d’intervention

à l’adresse suivante : japarchi@gmail.com

Réponse fin juillet.

Lugares

  • París, Francia (75)
  • 2 rue Verte
    Villeneuve-d'Ascq, Francia (59)

Fecha(s)

  • lunes 15 de junio de 2020

Archivos adjuntos

Palabras claves

  • spatialité, paysage, informel, Japon, jardin-japonais, patrimoine

Contactos

  • Sylvie Brosseau
    courriel : Japarchi [at] gmail [dot] com

URLs de referencia

Fuente de la información

  • Catherine Grout
    courriel : c-grout [at] lille [dot] archi [dot] fr

Para citar este anuncio

« Japarchi, séminaire sur la spatialité japonaise », Convocatoria de ponencias, Calenda, Publicado el martes 19 de mayo de 2020, https://calenda.org/779204

Archivar este anuncio

  • Google Agenda
  • iCal