HomeMaurice Okoumba Nkoghe. The challenge of renown

Maurice Okoumba Nkoghe. The challenge of renown

Maurice Okoumba Nkoghe. À l’épreuve de la notoriété

Les Grands Auteurs Gabonais journal, no.3

Revue « Les Grands Auteurs Gabonais » n°3

*  *  *

Published on Wednesday, July 15, 2020 by Anastasia Giardinelli

Summary

La revue Les Grands Auteurs Gabonais est une revue scientifique annuelle, pilotée par le Centre de recherches en esthétiques langagières africaines (CRELAF). Son objectif est de faire connaître des recherches universitaires la littérature gabonaise. Chacun de ses numéros présente un dossier thématique sur un écrivain gabonais.

Announcement

Argumentaire

Naguère mise en minorité à cause de sa faiblesse qualitative et quantitative, la littérature gabonaise est depuis l’aperture du XXI siècle, sortie de son isolement. Ceci grâce notamment au dynamisme des nouveaux agents culturels qui participent pleinement à densifier ces contours. En effet, Les écrivains gabonais proposent désormais des imaginaires susceptibles d’interpeller les différents spécialistes des littératures africaines et francophones. Un intérêt qui s’actualise à travers la consécration des écrivains gabonais au niveau continental. On en veut pour preuve, l’attribution du grand prix littéraire d’Afrique noire à Bessora et Jean Divassa Nyama en 2007 et 2008. L’espace littéraire gabonais est devenu un cadre de questionnements sur les problématiques contemporaines. L’un des auteurs qui représente cette vitalité poétique par sa dimension protéiforme est sans nul doute Maurice Okoumba Nkoghé. Après Jean Divassa Nyama et Bessora qui ont constitué les matrices des deux premiers numéros de la revue Les grands auteurs gabonais, Maurice Okoumba Nkoghé, l’écrivain gabonais le plus prolifique est l’objet de ce troisième numéro.

Né avant les indépendances, précisément en 1954 à Alélé, dans la province du Haut-Ogooué, Maurice Okoumba Nkoghé se distingue déjà par la qualité de son parcours scolaire et universitaire. Après son séjour à l’Université du Gabon, il passe six ans d’étude en France (Lyon) où il obtient un doctorat en Lettres modernes. De retour au pays natal, ce spécialiste d’Antoine de Saint-Exupéry intègre l’Université Omar Bongo en qualité d’enseignant de littérature française avant d’être nommé, des années plus tard, chef de département de Lettres modernes. Intellectuel remarqué pour ses compétences, le natif d’Alélé a connu une carrière extra-universitaire dense. Il a été entre autres, Conseiller Technique du Ministre de la culture (1986), Secrétaire de la Commission Nationale pour le Centre International de Civilisation Bantou (CICIBA), Conseiller chargé des affaires culturelles à la présidence de la République et Directeur de Cabinet adjoint du Premier Ministre. En dépit de ses responsabilités administratives et universitaires, Maurice Okoumba Nkoghé se révèle véritablement au grand public grâce à sa passion pour l’écriture.

Fils d’un instituteur et écrivain, c’est en tant que poète que le jeune auteur entre dans l’univers littéraire en 1979 par la publication de Paroles vives et écorchées aux Editions Arcam. Sa passion pour l’écriture va s’affirmer plus tard dans le genre romanesque par plusieurs publications qui font de lui, l’un des auteurs les plus en vue de la littérature gabonaise. Depuis les années 1980, on lui reconnait la publication de près d’une vingtaine de textes dont les plus décryptés sont les romans Siana ; La Mouche et la Glu ; La Courbe du soleil ; Le chemin de la mémoire ; Le signe de la Source ; Elo, la fille du soleil, Le rêve de Nyenzi, etc. Maurice Okoumba Nkoghé a su se faire une place singulière dans l’univers littéraire gabonais grâce à la pluralité de ses textes, la transversalité de son écriture et des consécrations nationales. Paradoxalement, ses textes, aux thématiques difficilement dissociables de son environnement social, historique et écologique semblent pâtir sur le plan international, d’un manque de visibilité. Questionner l’esthétique de Maurice Okoumba Nkoghé permettrait de mettre en relief toute la profondeur discursive de l’écrivain gabonais le plus ancien en activité. L’objectif est double. Il s’agit d’une part, de faire connaître Maurice Okoumba Nkoghé auprès d’un public plus large et d’autre part, d’examiner les modalités esthétiques de sa création littéraire.

Sans être exhaustif, les axes suivants peuvent servir de canevas de réflexion.

  • Maurice Okoumba Nkoghé par Okoumba Nkoghé
  • La question du pouvoir
  • Le discours social
  • Quête identitaire
  • Problématique du double
  • Intertextualité/Intermédialité
  • Femme et écriture
  • Les questions de réception
  • Okoumba Nkoghé conteur
  • Les questions écologiques
  • La figure du père
  • L’héritage d’Okoumba Nkoghé
  • Ecriture et Histoire

Normes de rédaction

Volume de la contribution : 10 à 14 pages justifiées, police Times New Roman, corps 12, interligne 1,15 en format A4 ;

Marges : 2.5 cm de chaque côté en version

Titre de l’article : en minuscule, corps 14 en gras centré, complet et précis

Nom de l’auteur ou des auteurs suivi des affiliations institutionnelles et des adresses e-mail : corps 12 en gras alignés à droite

Résumé et abstract : 100 à 300 mots avec 5 mots-clés (majuscule à la première lettre du début de chaque mot), corps 10, interligne simple

Titres : alignés à gauche, en gras non italique et numérotés en chiffres arabes : 1., 1.2., 1.3.; 2., 2.1. ; 2.2. ;

Citations pas en italique : Les courtes citations figureront dans le texte entre guillemets (jusqu’à 3 lignes) ; les longues (à partir de 4 lignes) formeront un paragraphe de 2 cm de retrait côté gauche et 1 cm côté droit (taille 10, interligne 1,15) séparées du texte par un espace de 6 points avant et après ;

Références bibliographiques aux normes CAMES : entre parenthèses dans le texte ou à la suite des citations sous la forme minuscule : auteur, date : page (s) : (Okoumba Nkoghé, 1984 : 10 ).

Bibliographie finale livre : nom, première lettre du prénom (année), titre, ville, éditeur : OKOUMBA NKOGHE, M. (2008), Elo, la fille du soleil, Paris, L’Harmattan.

Article : nom, première lettre du prénom (année), titre de l’article, titre de la revue, numéro, pagination : FRYCER, J. (1979), « Le narrateur à la première personne dans le roman français d’aujourd’hui », Etudes romanes de Brno, vol. 10, pp. 63-72. / PAGEAUX, D.-H. (1989), « De l’imagerie culturelle à l’imaginaire », Brunel, P. et Chevrel, Y. (dir), Précis de littérature comparée, Paris, PUF, pp. 133-161. 

Modalités de soumission des propositions 

Les propositions de contribution, en français, doivent être envoyées à l’adresse suivante : revue.gag@gmail.com

Calendrier

  • Date limite de soumission de l’article : 20 octobre 2020.

  • Retour des articles aux contributeurs après évaluation : 20 novembre 2020.
  • Délai de corrections : 30 novembre 2020.
  • Date de la parution du numéro : 15 janvier 2021.

Droits de publication

Après avis du comité scientifique, chaque contributeur versera les frais de lecture et d’insertion qui s’élèvent à 50 000 FCFA.

Directeur de publication

  • Frédéric MAMBENGA YLAGOU, Maître de Conférences, Université Omar Bongo

Rédacteur en chef

  • Didier TABA ODOUNGA, Maître de Conférences, Université Omar Bongo

Conseil scientifique

  • André BANHOUMAN KAMATE, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny
  • Noël Bertrand BOUNDZANGA, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • Babou DIENE, Maître de Conférences, Université Gaston Berger
  • Robert FOTSING MAGOUA, Maître de Conférences, Université de Dschang
  • Frédéric MAMBENGA YLAGOU, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • Charles Edgar MOMBO, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • Clément MOUPOUMBOU, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • Hemery Hervais SIMA EYI, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • Didier TABA ODOUNGA, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • Léa ZAME AVEZO’O, Maître de Conférences, Université Omar Bongo

Comité de lecture et de rédaction

  • Noël Bertrand BOUNDZANGA, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • Achille MAVOUNGOU, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • Charles Edgar MOMBO, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • Hemery Hervais SIMA EYI, Maître de Conférences, Université Omar Bongo
  • Didier TABA ODOUNGA, Maître de Conférences, Université Omar Bongo

Places

  • Centre de Recherches en Esthétiques Langagières Africaines (CRELAF) - Université Omar Bongo, Département de Littératures Africaines
    Libreville, Gabon

Date(s)

  • Tuesday, October 20, 2020

Contact(s)

  • Didier TABA ODOUNGA
    courriel : revue [dot] gag [at] gmail [dot] com

Information source

  • Didier TABA ODOUNGA
    courriel : revue [dot] gag [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Maurice Okoumba Nkoghe. The challenge of renown », Call for papers, Calenda, Published on Wednesday, July 15, 2020, https://calenda.org/790731

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal