HomePostdoctoral project: "Excavation notebooks. Immerged archaeological documentation (1898-1986)"

HomePostdoctoral project: "Excavation notebooks. Immerged archaeological documentation (1898-1986)"

Postdoctoral project: "Excavation notebooks. Immerged archaeological documentation (1898-1986)"

Postdoctorat - projet « Carnets de fouilles. La documentation archéologique immergée (1898-1986) »

"Past in the present: history heritage memory" laboratory

Laboratoire d’excellence (labex) « Les passés dans le présent : histoire, patrimoine, mémoire »

*  *  *

Published on Tuesday, September 01, 2020 by Céline Guilleux

Summary

Le laboratoire d’excellence (labex) Les passés dans le présent : histoire, patrimoine, mémoire et l’université Paris Lumières proposent un contrat post-doctoral en sciences humaines. Le projet CARDO - « Carnets de fouilles. La documentation archéologique immergée (1898-1986) » à partir de deux cas d’étude, entre Gaule et Italie préromaine se propose d’étudier et de valoriser une série d’archives archéologiques inédites du XXe siècle. À partir de l’inventaire, du référencement, et de la numérisation de ces archives, l'objectif est d’engager une réflexion proprement épistémologique qui débouchera sur une publication collective et la mise en ligne des documents. La ou le post-doctorant·e s’impliquera activement dans tous les axes du projet pour en assurer le suivi opératif, et sera donc amené·e à effectuer des missions de moyenne durée, en région et en Italie. Il ou elle participera également à la conception et à la coordination du volume collectif.

Announcement

Le laboratoire d’excellence (labex) Les passés dans le présent : histoire, patrimoine, mémoire et l’Université Paris Lumières proposent un contrat post-doctoral en sciences humaines.

Présentation générale

Labex Les passés dans le présent

Comment forger de nouvelles manières de porter son regard vers le passé et vers le futur, qui nous permettraient de faire face aux défis de notre temps ? La question émane des travaux du labex Les passés dans le présent, qui ont évolué, depuis 2012, vers une expertise scientifique reliant le passé, le présent et le futur. Son approche, ancrée dans les sciences humaines et sociales et les humanités numériques, s’enracine aussi dans les exceptionnelles collections et ressources documentaires des grandes institutions culturelles partenaires : BnF, Archives nationales, INA, musée du quai Branly-Jacques Chirac et musée d'Archéologie nationale. Porté par l’université Paris Nanterre avec l’université Paris 8, le CNRS, l’université Paris Lumières (COMUE) et l’université Paris1 Panthéon Sorbonne, le labex Les passés dans le présent est fondé sur une pratique internationale, inter-institutionnelle et collaborative. Il fait de la professionnalisation des étudiants dans le secteur culturel (innovation numérique, patrimoine, prospective) et du soutien aux jeunes chercheurs une priorité. Portant un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur les relations des sociétés à leur passé et leur futur, le labex Les passés dans le présent se constitue en un véritable pôle interdisciplinaire, qui appréhende toutes les époques, des plus anciennes aux plus contemporaines, de la Préhistoire au temps présent, et toutes les aires géographiques dans une perspective comparatiste et plurilingue. Pour plus d’informations : www.passes-present.eu

La ComUE Université Paris Lumières

La communauté d’universités et établissements (ComUE) Université Paris Lumières (UPL) est créée en 2014 ; elle se compose de 2 membres fondateurs – l’ Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et l’Université Paris Nanterre – et du CNRS. L’Institut National Supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés - INSHEA, l’Ecole Nationale Supérieur Louis-Lumière, l’ont rejointe par statut - décret 2014-1677 du 29 décembre 2014. Les membres associés, forts de leur richesse et de leur identité, sont progressivement venus renforcer cet ensemble par conventions de partenariat : les Archives nationales, le Musée du Louvre, la Bibliothèque nationale de France, Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, le Musée national de l’Histoire de l’Immigration – Aquarium Tropical, le Musée du Quai Branly- Jacques Chirac, l’Institut national de l’Audiovisuel, le Centre d’Études, de Documentation et d’Information d’Action Sociale, le Centre des Arts d’Enghien-les-Bains, la Maison des cultures du monde, le Pôle Sup’93,l’Académie Fratellini, l’ETSUP – école de travail social – et le Musée national d’archéologie de Saint Germain-en-Laye. Le Collège international de philosophie, et son rayonnement national et international, est devenu une composante de la ComUE UPL en 2017. La ComUE, accompagnée de nombreux partenaires, fonctionne en confédération grâce à une coordination fondée sur la recherche du consensus. Elle est caractérisée par le décloisonnement disciplinaire, la pluridisciplinarité et l’innovation. De par sa composition, la ComUE aborde les dimensions muséales, patrimoniales et archivistiques de la société et de ses productions, ce qui en fait sa particularité en France. Au sein de la ComUE, plus d’une soixantaine d’unités de recherche de Paris Nanterre et Paris 8 met en oeuvre ces principes et cette démarche, dont 15 UMR avec le CNRS. Inscrite à la fois sur le territoire d’Ile-de-France, tout comme à l’international avec plusieurs projets scientifiques, la ComUE UPL porte aussi : une formation expérimentale et pluridisciplinaire le Nouveau Collège des Études Politiques (NCEP) depuis 2016 ; une École Universitaire de Recherche (EUR) ArTeC, un Nouveaux Cursus à l’Université (NCU) So Skilled !, le labex Les passés dans le présent, et l’IDEFI CréaTIC. Elle oeuvre sur l’ensemble des disciplines de sciences humaines et sociales et s’intéresse aussi à d’autres domaines en sciences exactes ou du vivant (biologie, informatique, mathématiques, etc.). La ComUE porte un réel intérêt aux Humanités numériques et s’inscrit dans la dynamique de La Science ouverte. Pour plus d’informations : www.u-plum.fr

Profil du poste

Le/la candidat.e devra témoigner d’une réelle expérience et d'un intérêt reconnu dans les domaines suivants : les archives de fouilles (gestion documentaire et questionnements épistémologiques) ; l'archéologie de terrain (particulièrement en France et en Italie ; une connaissance des équipes et des acteurs institutionnels est souhaitable) ; la pratique des outils numériques d'archivage (dans l'environnement de la TGIR-Huma-Num). En raison du périmètre du projet, les langues de travail seront essentiellement le français et l'italien.

Prérequis

Sont éligibles les candidats ayant soutenu leur thèse entre le 31 décembre 2015 et la date de la prise de poste (1er janvier 2021).

Le projet CARDO

Le projet CARDO (Carnets de fouilles. La documentation archéologique immergée (1898-1986) à partir de deux cas d’étude, entre Gaule et Italie préromaine) est inscrit depuis 2020 dans le programme scientifique du labex Les passés dans le présent. Il se propose d’étudier et de valoriser une série d’archives archéologiques inédites du XXe siècle au travers de deux fenêtres d’étude, et à deux échelles différentes : en Gaule, le « grand site » d’Alésia et une constellation de sites mineurs de l’Auxois (axe 1) ; en Italie du Sud, le « grand site » daunien d’Arpi (dans les Pouilles) (axe 2) et les sites fortifiés de l’hinterland lucanien, en Basilicate actuelle (axe 3). Faire varier la focale et envisager en parallèle des sites éloignés géographiquement, mais présentant des caractéristiques comparables et explorés au même moment, permet de mieux remettre en perspective, à l’échelle européenne, l’évolution des pratiques de documentation. L’objectif est, à partir de l’inventaire, du référencement, et de la numérisation de ces archives, d’engager une réflexion proprement épistémologique (axe 4), qui débouchera sur une publication collective et la mise en ligne des documents.

Missions

La/le post-doctorant.e s’impliquera activement dans les quatre axes du projet pour en assurer le suivi opératif, et sera donc amené.e à effectuer des missions de moyenne durée, en région et en Italie, pour procéder à l’inventaire, au référencement, à la numérisation et à la mise en ligne d’archives de fouilles inédites (carnets de fouille et autres notes écrites, correspondances, rapports d’étape, photographies, plans, stratigraphies et autres documents graphiques), concernant les sites antiques d’Alésia, d’Arpi et de Lucanie interne. Ces opérations seront coordonnées par le comité du projet CARDO sous la supervision d'O. de Cazanove, membre du laboratoire ArScAn, avec la collaboration de V. Barrière (axe 1), de Cl. Pouzadoux (axe 2), de V. Capozzoli (axe 3). La.le post-doctorant.e participera aussi à la conception et à la coordination d'un volume collectif. Ce volume présentera les fonds documentaires concernés, tout en proposant une série d’essais transversaux qui remettront en perspective l'évolution des pratiques d'archivage archéologique et en éclaireront le sens (axe 4).

Lieu, durée et conditions salariales

Le projet se déroulera sur le campus de l’Université Nanterre et le/la postdoctorant.e sera accueilli.e au laboratoire ArScAn (UMR 7041) Le contrat aura une durée de 12 mois à temps plein. Rémunération : entre 1900 € et 2600 € brut selon expérience.

Contraintes et risques

Des déplacements en France et à l'étranger sont à prévoir dans le cadre du travail d'enquête, de la participation à des réunions de travail et à des manifestations scientifiques, si la situation sanitaire le permet.

Dossier de candidature

Le dossier de candidature devra démontrer l’adéquation au profil du poste (missions et compétences requises)

Conditions d’éligibilité du post-doctorant

Sont éligibles les candidats ayant soutenu leur thèse entre le 31 décembre 2015 et la date de la prise de poste (1er janvier 2021).

Composition du dossier de candidature

1) Une lettre de motivation ; 2) un Curriculum Vitae ; 3) la liste des publications ; 4) le rapport de soutenance (sauf pour les candidats étrangers) ; 5) une copie du diplôme de Docteur(e) (ou attestation).  

Les dossiers incomplets ne seront pas traités.

Le dossier de candidature complet, numérique, devra être envoyé au plus tard le lundi 2 novembre à 12h.

Merci déposer votre dossier de candidature en un seul fichier PDF en utilisant dropbox (à télécharger sur https://www.dropbox.com) et en partageant votre dossier via l’adresse : postdoc.cardo@passes-present.eu

Le nommage de votre dossier de candidature doit suivre l’exemple suivant : POSTDOCCARDO–NOM DE FAMILLE Prénom.pdf . Un accusé de réception électronique vous sera envoyé.

Places

  • Nanterre, France (92)

Date(s)

  • Monday, November 02, 2020

Keywords

  • archéologie, archive, patrimoine

Contact(s)

  • Marina Egidi
    courriel : marina [dot] egidi [at] parisnanterre [dot] fr

Information source

  • Marina Egidi
    courriel : marina [dot] egidi [at] parisnanterre [dot] fr

To cite this announcement

« Postdoctoral project: "Excavation notebooks. Immerged archaeological documentation (1898-1986)" », Scholarship, prize and job offer, Calenda, Published on Tuesday, September 01, 2020, https://calenda.org/797573

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search