HomeResearch-creation in the humanities and social sciences. Moral and political stakes

HomeResearch-creation in the humanities and social sciences. Moral and political stakes

Research-creation in the humanities and social sciences. Moral and political stakes

La recherche-création en sciences humaines et sociales. Enjeux moraux et engagement

Association internationale de sociologues de langue française - working group 11, congress

Congrès de l'Association internationale de sociologues de langue française - Groupe de travail 11

*  *  *

Published on Friday, October 09, 2020 by Céline Guilleux

Summary

Cet appel à communication s’adresse en priorité aux chercheurs et aux artistes qui s’inscrivent dans une démarche de recherche-création en sciences humaines et sociales, entendue comme l’ensemble des travaux de recherche qui reposent sur l’articulation entre arts et sciences humaines et sociales, entre expression artistique et savoir socio-anthropologique. L'appel à communication se place sous l’angle de la société morale, qui est le thème du congrès de l'Association internationale des soicologues de langue française (AISLF). Il questionne les enjeux moraux et l'engagement en recherche-création.

Announcement

Appel à communication, congrès de l’AISLF La société morale, Tunis juillet 2021

Groupe de travail émergent (GT11) 

Argumentaire

Cet appel à communication s’adresse en priorité aux chercheurs et aux artistes qui s’inscrivent dans une démarche de recherche-création en sciences humaines et sociales, entendue comme l’ensemble des travaux de recherche qui reposent sur l’articulation entre arts et SHS, entre expression artistique et savoir socio-anthropologique.

Sous l’angle de la société morale (thème du congrès), trois axes de réflexion peuvent ici être envisagés.

Lier la théorie et le sensible 

Aussi importante que puisse être la place du sensible dans la recherche-création, elle ne se cantonne pas à l’illustration d’un texte écrit ou à une simple description, elle mobilise la théorie et prend en charge le travail de conceptualisation. Les cadres théoriques dans la recherche création – partis pris normatifs – sont multiples. Comment ces derniers s’articulent au cadre empirique d’analyse et à la dimension sensible du monde social (aux sensations et aux émotions notamment) pour interpréter et rendre compte de la réalité étudiée ? Comment les analyses structurelles notamment, s’accommodent ou dialoguent avec cette dimension sensible fondamentale de la recherche-création ?

Un sous-axe thématique recevra en particulier notre attention : celui du traitement de phénomènes déviants et de marginalités sociales, fondamentalement relatif à la question du regard de l’autre, qui vient souligner les dimensions morales et éthiques.

La co-construction en question

L’horizon d’un objet artistique à construire, tout comme la sortie de l’anonymat qui s’y joue le plus souvent, exacerbent pour le chercheur la nécessité d’instaurer dans la durée la relation avec les enquêtés, pour que s’établisse la confiance nécessaire à l’acceptation du dispositif de création. Comment le chercheur procède-t-il ici ? Quelle posture adopte-t-il ? Quelle place prend-il et quelle place confère-t-il aux enquêtés ? La spécificité de la démarche autorise-t-elle à parler en termes de « co-construction » ou d’« anthropologie partagée » ? Souvent érigées en mots d’ordre, ces postures idéologiques doivent être questionnées, voire critiquées. La démarche de recherche-création qui semble s’ancrer dans une volonté largement partagée de rendre visibles les résultats de la recherche au-delà du monde académique pose ainsi la question des formes d’engagement du chercheur.

Regards sur un champ en développement

Le troisième axe s’adresse moins aux chercheurs inscrits dans une démarche de recherche-création en sciences humaines et sociales qu’aux chercheurs prenant cette démarche pour objet (bien que les uns et les autres puissent se confondre). Sont ici attendues des analyses d’ordre plus théorique et synthétique quant aux dimensions morales de la recherche-création. Les réflexions portant sur les arts plastiques, le roman graphique et les œuvres multimedia (minoritaires au regard de la photographie et du film documentaires notamment) seront privilégiées.

Une conférence inaugurale précèdera les différentes séances et d’éventuels inter-GT pourront être mis en place en fonction des propositions reçues.

Modalités de contribution

Pour proposer une communication, se rendre sur le site du congrès.

Date limite de proposition des communications : 31 décembre 2020

Comité de sélection

  • Emilie Balteau, Centre Pierre Naville, Université d’Évry Paris-Saclay
  • Hanane Idihia, Centre Pierre Naville, Université d’Évry Paris-Saclay
  • Alexandra Tilman, Centre Pierre Naville, Université d’Évry Paris-Saclay
  • Hélène Tilman, Université de Liège, ED20 Art et science de l’art

Correspondante pour le congrès

Alexandra Tilman - alextilman1@gmail.com

Accès au programme du colloque: https://congres2021.aislf.org/pages/index.php

Subjects

Places

  • Université de Tunis El Manar, Campus Universitaire Farhat Hached, B.P. n° 94 - ROMMANA
    Tunis, Tunisia (99351)

Date(s)

  • Thursday, December 31, 2020

Attached files

Keywords

  • recherche-création, arts, sciences, épistémologie, méthode

Contact(s)

  • Alexandra Tilman
    courriel : alextilman1 [at] gmail [dot] com

Reference Urls

Information source

  • Alexandra Tilman
    courriel : alextilman1 [at] gmail [dot] com

To cite this announcement

« Research-creation in the humanities and social sciences. Moral and political stakes », Call for papers, Calenda, Published on Friday, October 09, 2020, https://calenda.org/806621

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search