HomeInclude to tranform - the implication of actresses and actors as a lever for fair and sustainable social change

HomeInclude to tranform - the implication of actresses and actors as a lever for fair and sustainable social change

Include to tranform - the implication of actresses and actors as a lever for fair and sustainable social change

Inclure pour transformer

L’implication des actrices et des acteurs comme levier de changement social juste et durable

*  *  *

Published on Friday, October 30, 2020 by Céline Guilleux

Summary

As part of Initiative 3 of the Social Change Workshop Programme, F3E coordinate a collective book by questioning the meaning, role, and impacts of the inclusion of the men and women who are actors in the process of change. In change-oriented approaches and in an intersectional gender perspective, this concept of inclusion is very important. This is an introspective book that calls on contributions from outside of F3E to take a detached look at the recent evolution of the inclusion of the men and women who are actors in solidarity actions.

Announcement

Contexte: L'atelier du changement social

Le Programme Atelier du Changement Social (Pacs) correspond à la volonté du F3E de renforcer les capacités des OSC françaises à accompagner des changements sociaux durables sur leurs territoires d’intervention. Pour agir en faveur du développement de sociétés plus égalitaires, inclusives, respectueuses des droits humains et de l’environnement, les OSC françaises doivent répondre, en lien avec leurs partenaires terrain, à un certain nombre de défis :

  • Défi 1: Envisager leurs actions comme des contributions au changement social au sein d’un système d’acteurs et d’actrices plus large et diversifié et « penser pluri actrices- acteurs » ;
  • Défi 2 : Favoriser la mobilisation des acteurs et des actrices sur le terrain et intervenir dans une logique de renforcement du pouvoir d’agir, en particulier concernant le genre et la jeunesse;
  • Défi 3: Renforcer leur capacité à intervenir dans un contexte de mutations rapides en privilégiant l’expérimentation et les approches complexes et agiles ;
  • Défi 4 : Adopter des démarches d’amélioration continue de leurs actions, notamment en matière de diagnostic, de planification, de suivi-évaluation et pour mesurer les effets de projets complexes ;
  • Défi 5 : Transformer leurs postures et leurs pratiques et continuer à faire évoluer leurs métiers vers un renforcement mutuel entre partenaires.

Le renforcement méthodologique proposé, sur les approches orientées changement (AOC) appliquées aux territoires et l’approche genre intersectionnelle, traite les cinq défis à travers les prismes de la mobilisation collective pluri actrices-acteurs, du renforcement du pouvoir d’agir – en particulier en matière de genre –, de la promotion de l’expérimentation et de l’innovation méthodologique, au service de l’amélioration continue de l’action.

Le programme Atelier du Changement Social comporte trois initiatives :

  • Initiative 1 : « Agir pour l’égalité de genre dans les solidarités internationales - approche genre » (AG). Cette initiative est dédiée au renforcement des capacités des OSC françaises et de leurs partenaires pour une meilleure prise en compte de l’égalité entre les femmes, les hommes et les minorités de genre dans leurs actions et dans leur fonctionnement ;
  • Initiative 2 : « Changer les territoires par l’action collective - approches orientées changement – Territoires » (CHTAC - AOC-T). Il s’agit de poursuivre la dynamique de renouvellement des méthodologies de planification, de suivi et d’évaluation des changements en l’appliquant aux dynamiques territoriales pluri actrices-acteurs à travers 15 expérimentations portées par des membres du F3E et leurs partenaires sur le terrain ;
  • Initiative 3 « Essaimage – Capitaliser, produire et diffuser les approches et méthodologies en faveur du changement social ». Il s’agit de produire et diffuser auprès d’un public élargi des outils méthodologiques portant sur l’approche genre intersectionnelle et les approches orientées changement territorialisées vectrices de changement social.

Genre, de quoi parle-t-on ?

Le genre permet de mettre en lumière la construction sociale des différences entre le masculin et le féminin dans une société donnée à un moment donné. Ce concept permet d’appréhender les relations sociales entre les personnes comme des rapports de pouvoir et de domination, qui peuvent être déconstruits. Lorsque le concept de genre s’articule avec d’autres rapports de pouvoir, basés sur la classe sociale, la caste, la couleur de peau, la sexualité, l’âge, la situation de handicap, etc. On parle d’intersectionnalité ou de multi-dimensionnalité.

Le présent programme adopte une approche intersectionnelle qui met en lumière les inégalités qui existent entre le groupe hommes et le groupes femmes et des minorités de genre, favorise la mobilisation et l’inclusion de toutes et tous  et facilite une transformation sociale vers davantage d’égalité de genre. 

Qu’entend-on par « approches orientées changements » ?

Les AOC désignent un corpus de méthodes et d’outils inspirés des théories du changement. Elles permettent de mettre en lumière les effets qualitatifs des actions de solidarité internationale, tout en prenant en compte la complexité des systèmes dans lesquels elles s’inscrivent. Elles mettent à contribution les acteurs et actrices concerné-e-s, que ce soit dans la planification, le suivi et l’évaluation. Les AOC amènentrcer son offre d’accompagnement  les différent-e-s acteurs et actrices à élaborer une vision positive commune de long terme. Dans une version idéale des AOC, chaque acteur ou actrice va ensuite s’engager aux yeux de tous et toutes sur un chemin de changement (représentations, attitudes, comportements, pratiques, de relation…) pour atteindre la vision co-élaborée et mener des activités correspondantes. Un suivi-évaluation régulier est effectué pour mesurer les effets des activités au regard des changements escomptés et permettre l’amélioration continue de l’action.

Objectifs spécifiques

  • Alimenter les apports théoriques, méthodologiques et pratiques sur les questions de participation, de mobilisation et d’inclusion des acteurs et actrices dans les actions de solidarité ;
  • Illustrer la plus-value des AOC, de l’approche genre intersectionnelle et d’autres approches inclusives dans le cadre de démarches de changement social ;
  • Favoriser leur appropriation par les publics cibles.

Publics cibles

  • Praticien-ne-s des OSC françaises et leurs partenaires ;
  • Directions et management intermédiaire des OSC françaises et de leurs partenaires ;
  • Consultant-e-s œuvrant pour l’accompagnement au changement et l’amélioration des démarches qualités des OSC françaises et de leurs partenaires ;
  • Chercheur-e-s dans le champ des solidarités, du changement social et de l’accompagnement au changement ;
  • Etudiant-e-s dans le secteur des solidarités, du changement social et de l’accompagnement au changement ;
  • Autres acteurs et actrices de l’ESS en France ou à l’international.

Objet de la publication

Mobilisation, participation, inclusion, démocratie participative et locale… Un consensus se forme aujourd’hui pour encourager l’implication des acteurs et actrices (habitant-e-s, associations locales et internationales, collectivités etc…) dans les actions qui les concernent.

Pour autant, cette implication revêt des formes variées. De l’information à la prise de décision, la place occupée par les acteurs et actrices - en particulier celles et ceux qui sont concerné-e-s par les  processus de changement – a une influence importante sur les effets et impacts des actions mises en place par les pouvoirs publics, le secteur marchand et la société civile.

Les « Approches orientées changements » (AOC) et l’approche de genre intersectionnelle ont en commun de placer le renforcement du pouvoir d’agir des acteurs et actrices au cœur des processus de changement. L’expérimentation de ces méthodologies ces dernières années a permis au F3E de recueillir des expériences qui témoignent des effets positifs des approches inclusives sur la qualité des actions, notamment en termes de pertinence, de cohérence, d’efficience et de durabilité. 

Dans une dynamique d’ouverture, le F3E souhaite mettre en regard ces méthodologies, non seulement entre elles, mais aussi avec d’autres approches et méthodologies utilisées par des acteurs et actrices de l’ESS à l’international et en France.

Sur les traces de l’ouvrage « Analyser, suivre et évaluer sa contribution au changement social » réalisé en partenariat avec l’AFD (janvier 2016), le F3E propose de produire une publication composée de contributions écrites, permettant d’approfondir son questionnement :

Quels sont les effets de l’inclusion et du  renforcement du pouvoir d’agir des actrices et des acteurs ? Comment les approches inclusives influencent-elles les changements ?

  • Quel est l’état de lieux des pratiques inclusives ? Dans quelle mesure ces approches s’accompagnent-elles du renforcement du pouvoir d’agir des actrices et des acteurs ?
  • De quelle manière les AOC et l’approche genre intersectionnelle abordent-elles l’inclusion ? Comment illustrer le lien entre approches inclusives, renforcement du pouvoir d’agir et leurs effets en termes de changement social ?
  • Comment développer et renforcer le corpus méthodologique d’approches en faveur du renforcement du pouvoir d’agir, au service des OSC et des acteurs et actrices de leur environnement (recherche, développement local ESS etc.) ?

Structure envisagée de la publication

Cette publication couvrira différents champs qui donneront lieu à 3 parties, chacune regroupant entre 3 et 5 articles.

La structure et le questionnement proposés ici sont indicatifs et pourront être réajustés en fonction des réponses au présent appel à contributions. Leur but est de permettre aux contributrices et aux contributeurs d’identifier les sujets sur lesquels elles et ils pourraient intervenir.

Partie 1 : Etat des lieux des approches et méthodologies inclusives, renforçant le pouvoir d’agir, dans le champ des solidarités internationales et de l’ESS

L’objectif de cette première partie est de donner à comprendre le concept d’inclusion et de proposer un état des lieux sur l’utilisation d’approches et méthodologies inclusives dans les champs d’action des OSC. Il pourra aussi donner lieu, le cas échéant à une mise en regard de l’utilisation d’approches et de méthodologies par d’autres acteurs et actrices : développement local, etc… Les contributions à cette partie peuvent émaner d’OSC, du monde de la recherche, de consultant-e-s.

  • Quelle définition de l’inclusion ? Que recoupent les méthodologies inclusives ? Qu’est-ce qui différencie la notion d’inclusion de la participation et de la mobilisation ? Quel lien avec la notion de renforcement du pouvoir d’agir ?
  • Quelles sont les approches et/ou méthodologies centrées sur les actrices et acteurs existantes aujourd’hui dans le champ de la solidarité ? Dans quels domaines sont-elles utilisées ?
  • Comment sont-elles mises en place par les acteurs et actrices ? Comment renforcent-elles le pouvoir d’agir des acteurs et actrices ?
  • Les usages des OSC diffèrent-ils des usages de leurs partenaires opérationnels et institutionnels ? Comment la prise en compte de l’inclusion modifie-t-elle la relation classique « Nord-Sud » ?
  • Comment la notion d’inclusion opère-t-elle dans des contextes pluri actrices –acteurs ?

Partie 2 : L’inclusion comme levier de changement social : dans quelle mesure la perspective intersectionnelle de genre et les AOC sur un territoire sont vectrices d’inclusion ?

L’objectif de cette partie est d’analyser la manière dont la notion d’inclusion est prise en compte par les actrices et les acteurs qui utilisent les Approches Orientées Changement et la perspective de genre dans leurs actions : OSC françaises, partenaires terrain... Les contributions à cette partie peuvent émaner d’OSC ayant expérimenté ces approches et/ou de consultant-e-s ayant accompagné des processus inclusifs. 

  • Comment la notion d’inclusion est-elle investie par les OSC et leurs partenaires au travers de l’approche genre et des approches orientées changement ?
  • Quels sont les effets sur les acteurs et actrices les plus vulnérables de ces approches ?
  • Quels leviers communs ces approches inclusives activent-elles ? Comment peuvent-elles se renforcer mutuellement pour accompagner et stimuler le changement social ?
  • Dans quelle mesure les OSC qui utilisent les AOC et/ou l’approche genre investissent-elles la posture d’alliée (au niveaux individuel et organisationnel) ?

Partie 3 : Perspectives en faveur du changement social : évolution des alliances et des pratiques

Dans cette dernière partie ce sont les perspectives d’avenir de ces approches qui seront évoquées. Un focus sera fait sur les domaines où leur utilisation apportera une plus-value essentielle, mais aussi sur les changements nécessaires à leur mise en pratique, en termes de métier, voire d’organisation des structures qui les mettent en œuvre. 

  • Comment les AOC et l’approche genre intersectionnelle peuvent-elles se nourrir d’autres approches inclusives et mettre en avant le pouvoir d’agir des actrices et des acteurs au centre du changement social (par exemple les actions orientées jeunesse, les communs, etc.) ?
  • Comment les approches genre intersectionnelle et AOC peuvent-elles nourrir ces autres approches ?
  • Quels effets peuvent avoir l’adoption des méthodes inclusives, notamment concernant la perspective de genre et les AOC, sur l’atteinte des Objectifs de Développement Durable ?
  • Comment l’utilisation de ces approches fait-elle évoluer les métiers dans le champ de la solidarité internationale ? Comment soutenir le développement de la posture de facilitation propre à l’utilisation de ces méthodologies ? Comment accompagner la mutation des cultures organisationnelles vers davantage d’inclusion, en interne comme en externe ?

Types de contributions attendues

Afin de croiser les regards, méthodologiques, théoriques et retours d’expériences, le F3E sollicitera via un appel à contributions diffusé en France et à l’international des apports issus :

  • D’acteurs et actrices de terrain, qu’il s’agisse :
    • D’expérimentateurs et expérimentatrices des AOC ;
    • De porteurs et porteuses de projets transformatifs en genre ;
    • D‘acteurs et actrices de l’ESS, en dehors de la sphère de la solidarité internationale, qui mêlent les approches orientées changement et genre, ou adoptent d’autres méthodes inclusives similaires ;
    • De collectivités territoriales, qu’elles pratiquent ou non la coopération décentralisée ;
  • De consultantes et consultants, qui apporteront un regard plus distancié ;
  • D’universitaires, chercheurs ou chercheuses qui travaillent le sujet et pourront proposer un éclairage théorique et cadrant des concepts.

Sont attendues une quinzaine de contributions écrites de 20 000 signes chacune (qui pourront être réceptionnées en français et anglais).  

Ces contributions écrites seront produites à la suite d’un séminaire public durant lequel des contributeurs et contributrices seront amenées à intervenir.

Calendrier Prévisionnel

Appel à contribution : 5 octobre - 30 novembre 2020

  • Sélection des contributeurs et contributrices et réponse aux candidats : décembre 2020
  • Séminaire réflexif : avril 2021
  • Participation à une journée de séminaire réflexif international, dédié à l’enrichissement des contributions à venir.  
  • Recueil des contributions et corrections : mai - juin 2021
  • Edition de l’ouvrage : juillet – novembre 2021
  • Séminaire de restitution et de présentation de l’ouvrage (décembre 2021)

Les contributrices et contributeurs seront invité-e-s à présenter leur travail et l’ouvrage lors d’un séminaire de restitution qui sera retransmis sur les réseaux sociaux en décembre 2021.

Valorisation et diffusion

  • Cette publication, sera initialement publiée en français et sera ensuite traduite en anglais voire en espagnol.
  • La diffusion auprès des publics cibles aura lieu en France et à l’international.
  • Le F3E prévoit de disposer d’une version électronique et d’exemplaires en version papier a minima en français, voire, en anglais, en espagnol
  • Des captations vidéo du séminaire et de la restitution sont envisagées afin de réaliser des pastilles de valorisation de l’ouvrage.
  • Par ailleurs, la restitution fera l’objet d’une diffusion sur les réseaux sociaux.

Modalités de soumission

Pour répondre au présent appel, fournir un document contenant :

  • Une courte biographie (1000 signes max)
  • Un titre provisoire
  • La partie de l’ouvrage où se situerait a priori la contribution
  • La description de la contribution en 2000 à 3000 signes

 Nb : les propositions portées par plusieurs personnes sont possibles

A renvoyer avant le 30 novembre 2020 à midi (heure de Paris)

à Isabelle Moreau i.moreau@f3e.asso.fr et Claire de Rasilly  c.derasilly@f3e.asso.fr

Pour toute question préalable, merci de contacter Isabelle Moreau par mail.

Composition du comité de sélection des articles

  • Claire de Rasilly, Coordinatrice de pôle, F3E
  • Isabelle Moreau, Chargée de mission, F3E
  • Une personne ressource externe (appel d’offre en cours)
  • Une personnalité qualifiée (en cours de détermination)

Date(s)

  • Monday, November 30, 2020

Keywords

  • changement ,genre, intersectionnalité, inclusion, implication, méthodologie, pluri-acteurs, pluri-actrices

Contact(s)

  • Isabelle Moreau
    courriel : i [dot] moreau [at] f3e [dot] asso [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Isabelle Moreau
    courriel : i [dot] moreau [at] f3e [dot] asso [dot] fr

To cite this announcement

« Include to tranform - the implication of actresses and actors as a lever for fair and sustainable social change », Call for papers, Calenda, Published on Friday, October 30, 2020, https://calenda.org/810137

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search