HomeEmerging African businesses

Calenda - The calendar for arts, humanities and social sciences

Emerging African businesses

Entreprises de l'Afrique en émergence

Revue « Gérer & Comprendre »

*  *  *

Published on Thursday, November 05, 2020 by Céline Guilleux

Summary

Une littérature abondante a traité des freins au développement de l’Afrique. Plus récemment, de nouveaux courants de recherche ont tenté de promouvoir une vision plus positive des potentialités économiques de ce continent. Il ne s’agit pas de nier les nombreux obstacles à la prospérité qu’on y rencontre, mais de montrer comment des firmes « enracinées », « agiles » conduites par de bons connaisseurs du contexte africain, qu’il soit institutionnel, social, culturel ou politique, parviennent à développer malgré tout des entreprises rentables et en croissance.

Announcement

Une série des Annales des Mines, classée en Sciences de Gestion et en Sociologie. .

Argumentaire

Une littérature abondante a traité des freins au développement de l’Afrique. Plus ré- cemment, de nouveaux courants de recherche ont tenté de promouvoir une vision plus po- sitive des potentialités économiques de ce continent. Il ne s’agit pas de nier les nombreux obstacles à la prospérité qu’on y rencontre, mais de montrer comment des firmes « enraci- nées », « agiles » conduites par de bons connaisseurs du contexte africain, qu’il soit insti- tutionnel, social, culturel ou politique, parviennent à développer malgré tout des entreprises rentables et en croissance.

  • Comment ces dirigeants s’y prennent-ils exactement ? C’est une question que les travaux que nous souhaitons publier dans ce numéro spécial peuvent éclairer en présentant des parcours d’entrepreneurs africains, des histoires d’entreprises nées sur ce continent, et en apportant des détails sur les pratiques d’affaires, sur la gouvernance des entreprises, et sur les dispositifs de gestion qui réussissent (ou échouent) dans ces contextes diffi- ciles.
  • Il faut aborder la question du métissage entre les manières d’agir locales et les techniques et normes importées. Comment départager les importations utiles, jouant un rôle positif pour la croissance des entreprises, et celles qui sont des sources de blocage ? Comment distinguer celles qui contribuent au développement humain du pays et celles qui le con- trarient ?
  • Les programmes de coopération se multiplient entre les business schools européennes et africaines, mais que faut-il enseigner ? De quel matériel pédagogique pertinent et adapté dispose-t-on? Comment créer un savoir alors que la recherche empirique sur les entreprises locales est embryonnaire ?

De grands cabinets de conseil internationaux et des organisations comme le FMI et la Banque Mondiale formulent des diagnostics et prescrivent des solutions pour l’Afrique, mais leurs conseils résistent-ils à l’épreuve des faits ? Qui les suit et quels en sont les résultats ?

Telles sont les questions que nous souhaiterions approfondir dans le numéro spécial consacré aux entreprises de l’Afrique en émergence.

Sans exclure des travaux sur les start-up, l’économie informelle et les entreprises so- ciales et solidaires, notre intérêt ira principalement vers des entreprises nées localement, en expansion rapide ou en voie d’internationalisation Sud-Sud.

Les joint-ventures internationales nord-sud, et les filiales africaines de multinationales européennes, américaines, indiennes ou chinoises pourront aussi être étudiées, puisque l’on sait que le périmètre et l’actionnariat des entreprises sont changeants. Ce qui paraissait une entreprise locale peut en quelques semaines devenir une entreprise internationalisée. Réciproquement une entreprise née dans un contexte colonial ou néocolonial peut redeve- nir une entreprise locale.

Qu’il s’agisse de l’actionnariat, des relations avec les pouvoirs publics, des relations inter-entreprises, des pratiques comptables, fiscales et financières, des techniques de fa- brication, de vente, d’innovation ou encore des relations salariales, nous chercherons à analyser des pratiques et à les décrire telles qu’elles sont, sans préjuger de ce qu’elles devraient être et sans les évaluer en référence à des normes venues de l’étranger ou promues par des organismes internationaux.

Nous insisterons sur la nécessité de contextualiser les recherches, les concepts et les théories, de promouvoir des travaux sur l’Afrique réalisés par des Africains, d’adapter les méthodes déployées sur le terrain, et surtout, de bannir les recherches « hors-sol » afin d’éviter ce que Voltaire nommait des « faussetés admirablement déduites » (Lettres Philo- sophiques XXV, 1734); et que nous pourrions appeler des réponses erronées à de vrais problèmes.

Coordonnateurs du numéro spécial

  •  Michel Berry, École de Paris du Management
  •  Françoise Chevalier, Professeur, Groupe HEC
  •  Michel Villette, Professeur, AgroParisTech

Conditions de réalisation du numéro spécial

Les articles proposés seront présélectionnés par les coordonnateurs du numéro avant d’être soumis – comme tous les articles de la revue –, à une évaluation anonyme par deux relecteurs.

Chaque décision communiquée aux auteurs sera discutée collectivement en comité de ré- daction. Elle sera systématiquement motivée, rapports des relecteurs à l’appui. Les avis transmis aux auteurs seront classés en quatre catégories:

  • Accepté pour publication (éventuellement avec quelques corrections mineures).
  • Demande d’une seconde version puis, éventuellement, d’une troisième.
  • Article rejeté, mais qu’il est possible de soumettre à nouveau dans une version en-
  • tièrement différente.
  • Article rejeté.

Les soumissions devront être de 40 000 signes environ, accompagnées d’un résumé de 1 000 caractères.

Les soumissions sont à transmettre par voie électronique au format Word à : alexia.kappelmann@finances.gouv.fr

Le numéro spécial comprendra au plus cinq articles, selon le nombre d’articles acceptés. Des articles supplémentaires pourront être publiés par la suite, s’ils sont retenus.

English-speaking researchers may submit their papers in English. `

Calendrier de réalisation

  • Appel à soumissions : Octobre 2020 - Juin 2021

  • Evaluation des articles pré-sélectionnés : Octobre 2021
  • Evaluation des articles révisés : Janvier 2022
  • Publication du numéro : 2022

Consultez la revue intégralement et gratuitement en ligne

Indications bibliographiques

  • Berry M. (1983), « Une technologie invisible - L’impact des instruments de gestion sur l’évolution des systèmes humains. ». Consultable gratuitement sur HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00263141/document
  • Chevalier F. & Kamdem E. (2019), "Field Research and Grounded Theory: An Ave- nue for Future Research in Africa" in Advancing African Knowledge Management and Education, H. Kazeroony, A. Stachowicz-Stanusch, & W. Amann (Eds), Infor- mation Age Publishing, USA, pp. 81-98.
  • Dumez H. (2016), Méthodologie de la recherche qualitative. Les questions clés de la démarche compréhensive. Paris, Vuibert, 256 pages. ISBN : 978-2-311-40298-8.
  • Girin J. (1990), « L’analyse empirique des situations de gestion : éléments de théorie et de méthode », in Martinet A.- C. (dir.), Épistémologies et sciences de gestion, Paris, Economica, p. 141-181.
  • Kamdem E., Chevalier F. & Payaud M. (2020), La recherche enracinée en management: contextes nouveaux et perspectives nouvelles en Afrique. Paris, Éditions EMS.
  • Schuerkens U., Branine M. & Mamman A. (2019), Pour une sociologie du management en Afrique et dans le Monde Arabe. Paris, L’Harmattan.
  • Villette M. (2010), « Pour une sociologie de l’activité au travail des dirigeants de grandes entreprises », BMS – Bulletin of Sociological Methodology, New York: Sage Publications, London, Thousand Oaks and New Delhi. N° 107. Consultable gratuitement sur HAL : <https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01395669/document

A series of Annales des Mines,classified in General Management and in Sociology.

Argument

The literature has abundantly dealt with the obstacles to Africa's development. Most re- cently, new areas of research have tried to further a more positive vision of the economic potential of this continent. This is not to deny the many obstacles to prosperity, but to show how "deep-rooted" and "agile" firms led by good experts in the African context, whether institutional, social, cultural or political, manage to develop into profitable and growing busi- nesses.

  • How exactly do these leaders do it? This is a question that the work we wish to publish in this special issue can shed light on by presenting the journeys of African entrepreneurs, the stories of companies created on this continent, and by providing details on business practices, corporate governance, and management arrangements that succeed (or fail) in these difficult contexts.
  • The question of mixing local ways of acting with imported techniques and standards must be addressed. How to distinguish useful imports which play a positive role for the growth of companies from the imports which are a deadlock? How to distinguish between those that contribute to the human development of the country and those that hinder it?
  • There are more and more cooperation programs between European and African business schools, but what should be taught? What relevant and adapted teaching material is available? How can knowledge be created when empirical research on local businesses is limited?
  • Major international consulting firms and organizations, such as the IMF and the World Bank, are diagnosing and prescribing solutions for Africa, but is their advice standing the test of time? Who follows up on their prescriptions and for what results?

These are the questions we would like to explore in greater depth in the special issue devoted to emerging African businesses.

Without excluding works on start-ups, the informal economy, and social economy busi- nesses, our interest will mainly focus on locally-founded companies, rapidly expanding or in the process of South-South internationalization.

North-South international joint ventures and African subsidiaries of European, American, Indian, or Chinese multinationals could also be studied, since we know that the scope and ownership of companies are ever changing. What appeared to be a local company can become an internationalized company in a few weeks. Conversely, a company created within a colonial or neo-colonial context can become a local company again.

Whether it concerns shareholdings, relations with public authorities, inter-company relations, accounting, tax and financial practices, manufacturing, sales and innovation techniques, or even employee relations, we will seek to analyze practices and describe them as they are, without prejudicing on what they should be and without evaluating them with reference to foreign standards or norms promoted by international organizations.

We will insist on the need to contextualize research, concepts and theories, to promote work on Africa carried out by Africans, to adapt methods deployed in the field, and above all to banish "off-ground" research in order to avoid what Voltaire called "admirably inferred falsehoods" (Lettres Philosophiques XXV, 1734), and that we could call inaccurate answers to real problems.

Editors of the special issue

  • Michel Berry, École de Paris du Management
  • Françoise Chevalier, Professor, HEC Paris
  • Michel Villette, Professor, AgroParisTech

Conditions of edition

Submitted articles will be pre-screened by the editors of the special issue before being sub- mitted – as for any articles of the journal – to an anonymous review by two reviewers. Each decision communicated to the authors will have been discussed collectively by the editorial board. It will be systematically substantiated, with the help of the reviewers' reports. The authors will receive a decision under one of the four following categories:

  • Accepted for publication (possibly with some minor corrections).
  • Request for a second version (major revisions needed) and then, possibly, for
  • a third one.
  • Rejected paper with encouragement to resubmit.
  • Rejected paper.

Submissions1,000-character abstract.

The special issue will include a maximum total of five articles, depending on the number of accepted articles. Additional articles may be published at a later date, if accepted.

Key dates

  • Submission deadline: June 30, 2021
  • Deadline of the reviewing process: October 2021
  • Revised articles reviewed by: January 2022
  • Special issue published in: 2022

Submissions should be sent via email in Word format to: < alexia.kappelmann@finances.gouv.fr> should be approximately 40,000 characters in length, accompanied by a

Gérer & Comprendre is entirely available and free of charge to consult

Some references

  • Berry M. (1983), « Une technologie invisible - L’impact des instruments de gestion sur l’évolution des systèmes humains. ». Consultable gratuitement sur HAL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00263141/document
  • Chevalier F. & Kamdem E. (2019), "Field Research and Grounded Theory: An Ave- nue for Future Research in Africa" in Advancing African Knowledge Management and Education, H. Kazeroony, A. Stachowicz-Stanusch, & W. Amann (Eds), Infor- mation Age Publishing, USA, pp. 81-98.
  • Dumez H. (2016), Méthodologie de la recherche qualitative. Les questions clés de la démarche compréhensive. Paris, Vuibert, 256 pages. ISBN : 978-2-311-40298-8.
  • Girin J. (1990), « L’analyse empirique des situations de gestion : éléments de théorie et de méthode », in Martinet A.- C. (dir.), Épistémologies et sciences de gestion, Paris, Economica, p. 141-181.
  • Kamdem E., Chevalier F. & Payaud M. (2020), La recherche enracinée en management: contextes nouveaux et perspectives nouvelles en Afrique. Paris, Éditions EMS.
  • Schuerkens U., Branine M. & Mamman A. (2019), Pour une sociologie du management en Afrique et dans le Monde Arabe. Paris, L’Harmattan.
  • Villette M. (2010), « Pour une sociologie de l’activité au travail des dirigeants de grandes entreprises », BMS – Bulletin of Sociological Methodology, New York: Sage Publications, London, Thousand Oaks and New Delhi. N° 107. Consultable gratuitement sur HAL : <https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01395669/document

Places

  • Paris, France (75)

Date(s)

  • Tuesday, June 29, 2021

Keywords

  • Afrique, pays arabes, entreprise, ethnographie d'entreprise, étude de cas, biographie, entrepreneur, histoire d'entreprise

Contact(s)

  • Michel Villette
    courriel : michel [dot] villette [at] icloud [dot] com
  • Alexia Kappelmann
    courriel : alexia [dot] kappelmann [at] finances [dot] gouv [dot] fr

Reference Urls

Information source

  • Michel Villette
    courriel : michel [dot] villette [at] icloud [dot] com

To cite this announcement

« Emerging African businesses », Call for papers, Calenda, Published on Thursday, November 05, 2020, https://calenda.org/813202

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search