StartseiteÀ la recherche des commencements

StartseiteÀ la recherche des commencements

À la recherche des commencements

In search of beginnings

*  *  *

Veröffentlicht am Dienstag, 17. November 2020 bei Céline Guilleux

Zusammenfassung

Le crépuscule de l’année 2020 voit l’aube d’une nouvelle revue de littérature générale et comparée, Méditations Littéraires. Revue internationale, plurilingue et interdisciplinaire, Méditations Littéraires entend offrir un espace d’expression ouvert à toutes les cultures et aux divers horizons du vaste champ des sciences humaines, avec un regard rivé plus particulièrement vers la littérature. Le premier numéro de la revue se propose de mettre en lumière la production d’une œuvre et de célébrer, par là-même, les genèses, les débuts, les commencements et autres balbutiements dans toute forme de représentation littéraire et artistique. La culture populaire de même que l’univers des mythes et des légendes demeurent pour ce créateur de mondes parallèles qu’est l’auteur un réservoir inépuisable où il s’abreuve, mêlant dans son chantier d’écriture mythes et réalités, paroles et mots écrits, mémoire et histoire… puisque tout parait nécessaire à la (re)naissance de son œuvre...

Inserat

Revue Méditations Littéraires, No1

Argumentaire

Le crépuscule de l’année 2020 voit l’aube d’une nouvelle revue de littérature générale et comparée, Méditations Littéraires. Revue internationale, plurilingue et interdisciplinaire, Méditations Littéraires entend offrir un espace d’expression ouvert à toutes les cultures et aux divers horizons du vaste champ des sciences humaines, avec un regard rivé plus particulièrement vers la littérature.

La question du sens comme celle de la valeur de nos pratiques, littéraires et scientifiques, appelle des appréciations esthétiques relatives à la manière dont la littérature et les sciences humaines configurent le monde et notre sensibilité aussi bien individuelle que collective. La valeur de nos pratiques revient, dans ce sens également le plus souvent, sur des interrogations cruciales pour tenter de déterminer le ou les commencements de tel ou tel acte créateur.

En tant que mise en forme du réel, la littérature s’est toujours posé la question de sa naissance, de ses débuts, de ce qui donne lieu à l’ébauche d’une œuvre. Savoir ce qui s’incarne grâce à la littérature et ce que cette dernière incarne en retour figure au premier rang des interrogations qui parcourent les sciences humaines. L’essor des études génétiques, l’attention portée aux manuscrits et aux brouillons invite à considérer le texte littéraire dès ses premiers germes et à prendre en compte la question de l’origine même des textes que nous lisons, analysons et étudions.

Ce premier numéro se propose de mettre en lumière la production d’une œuvre et de célébrer, par là-même, les genèses, les débuts, les commencements et autres balbutiements dans toute forme de représentation littéraire et artistique. La culture populaire de même que l’univers des mythes et des légendes demeurent pour ce créateur de mondes parallèles qu’est l’auteur un réservoir inépuisable où il s’abreuve, mêlant dans son chantier d’écriture mythes et réalités, paroles et mots écrits, mémoire et histoire… puisque tout parait nécessaire à la (re)naissance de son œuvre.

Ce numéro encourage également à travailler sur la réception d’une œuvre, sa lecture et sa critique en examinant « ce lien particulier et/ou mystérieux qui emporte le lecteur vers […] d’autres temps et d’autres dimensions » (S. Atoui-Labidi, 2017) et à revisiter le commencement des mythes, des rites, des contes… tout en les rattachant aux histoires écrites passées et présentes.

Avec les formules introductrices des contes « Il était une fois », « Kan ya ma kan »…, le commencement est annoncé et l’on est de suite transporté vers un univers autre. C’est ainsi qu’un dialogue fondé sur la parole constituante, fondatrice et créatrice se crée et instaure des liens entre les êtres et le monde. Ces amorces d’expériences, virtuelles certes, mais partagées, qui donnent libre cours à l’imagination sans pour autant nous soustraire à la réalité, constituent le dénominateur commun à toutes les œuvres fictionnelles : « Les actions, les émotions de ces êtres d’un nouveau genre [les personnages], c’est en nous qu’elles se produisent, qu’elles nous tiennent sous leur dépendance, tandis que nous tournons fiévreusement les pages du livre […] ; ainsi notre cœur change, dans la vie, et c’est la pire douleur ; mais nous ne la connaissons que dans la lecture, en imagination. » (J-L. Dufays (Dir), 1996, 93).

Il va sans dire que le début de toute chose est une alternance de sentiments et de sensations troubles et intenses qui déterminent, en dépit de leur caractère incertain, aussi bien nos réactions et nos décisions futures que nos goûts, nos préférences et nos choix, lesquels sont souvent tributaires d’un passé lointain.

Voici, à titre indicatif, les principaux axes sur lesquels le thème choisi pour ce premier numéro nous invite à réfléchir :

  • Commencement et énigmes
  • L’expérience initiatique
  • La genèse d’une œuvre
  • Renaissance et découvertes
  • Réécriture des mythes
  • Jeu de l’acteur et métamorphoses
  • L’incipit

Modalités de contribution

Les propositions de contribution, en français ou en anglais, d’une longueur n’excédant pas une demi-page (Times New Roman ; 12 ; simple), accompagnées d’une courte notice bio-bibliographique, sont à envoyer par courriel à l’adresse de la revue contact@meditationslitteraires.com

avant le 20 novembre 2020.

Les décisions du comité scientifique seront communiquées aux auteurs avant le 25 novembre 2020.

La date prévue pour la publication du numéro est la fin décembre 2020

Responsable de la revue:

  • Khalil BABA (Professeur Habilité, Maroc)

Comité de rédaction

  • Catherine WEBSTER (Doyen de l’Université d’Oklahoma central, USA)
  • Souad ATOUI-LABIDI (Enseignant-chercheur, MCA-HDR, Algérie)
  • Amel FAKHFAKH (Professeur de l’Enseignement Supérieur, Tunisie)
  • Alicia HOSTEIN (Chercheur Postdoctoral Fonds National Suisse, Suisse)
  • Amina BEN DAMIR (Professeur de l’Enseignement Supérieur, Tunisie)

Orte

  • Oujda, Marokko

Daten

  • Freitag, 20. November 2020

Kontakt

  • Khalil Baba
    courriel : contact [at] meditationslitteraires [dot] com

Informationsquelle

  • Khalil Baba
    courriel : contact [at] meditationslitteraires [dot] com

Zitierhinweise

« À la recherche des commencements », Beitragsaufruf, Calenda, Veröffentlicht am Dienstag, 17. November 2020, https://calenda.org/815917

Beitrag archivieren

  • Google Agenda
  • iCal
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search