HomeCrises and new prophets - intuition, prevision and reform

HomeCrises and new prophets - intuition, prevision and reform

Crises and new prophets - intuition, prevision and reform

Crises et nouveaux prophètes

Intuition, prévision, réforme

*  *  *

Published on Wednesday, December 02, 2020 by Céline Guilleux

Summary

L’objectif de ce colloque est de réfléchir à la parole prophétique, ses conditions d’énonciation, ses modes de réception et ses effets transformateurs sur les sociétés. Cette manifestation scientifique survient dans un contexte marqué par une succession d’événements de crise (crises financières, catastrophes sanitaires et environnementales, sans parler de la pandémie de Covid-19) qui a généré un intérêt renouvelé pour les thématiques de l’alerte et des savoirs d’anticipation dans le débat public.

Announcement

Organisation

Colloque international [EN LIGNE] organisé par Pierre Pénet, sociologue et chercheur résident 2019-2020 de l'Institut d'études avancées de Paris, dans le cadre de la chaire d’Alembert Paris-Saclay - IEA de Paris.

Argumentaire

La parole prophétique alimente désormais bon nombre de débats politiques et scientifiques dans le secteur économique comme dans le domaine environnemental et sanitaire. Les personnalités revendiquant le qualificatif de prophète (ou désignées comme tel par des tiers) multiplient les déclarations publiques à tonalité alarmiste en insistant sur l’insoutenabilité des pratiques en vigueur. Si la parole prophétique surprend, interpelle et parfois désarme c’est qu’on aurait pu penser que l’époque moderne était sortie des discours eschatologiques (i.e. les discours sur la fin) propagés dans l’Antiquité, au Moyen-Âge ou dans des configurations sociales et culturelles propres aux sociétés dites traditionnelles. Au contraire, la modernité semble en avoir démultiplié les expressions.

L’objectif de ce colloque est de réfléchir à la parole prophétique, ses conditions d’énonciation, ses modes de réception et ses effets transformateurs sur les sociétés. Cette manifestation scientifique survient dans un contexte marqué par une succession d’événements de crise (crises financières, catastrophes sanitaires et environnementales, sans parler de la pandémie du Covid-19) qui a généré un intérêt renouvelé pour les thématiques de l’alerte et des savoirs d’anticipation dans le débat public.

Dans la recherche universitaire, le prophétisme est un objet émergent mais les travaux qui lui sont consacrés restent marqués par de fortes spécificités disciplinaires. Cette grande hétérogénéité des travaux et le peu de communication entre disciplines a pour conséquence de nuire à la cumulativité des connaissances. Cette conférence qui s’inscrit dans la tradition d’interdisciplinarité de l’Institut d’études avancées de Paris vise à dégager un cadre analytique et méthodologique commun aux études sur le prophétisme et à faire évoluer ces travaux aujourd’hui disparates en un domaine de recherche spécifique. L’autre originalité de cette manifestation scientifique est de faire intervenir plusieurs personnalités identifiées dans le débat public comme les « prophètes de la crise de 2008 ». Ces experts font partie du groupe restreint d’experts ayant développé parfois très tôt, dès le début des années 2000, la conviction sans faille de l’imminence d’une catastrophe financière. Leurs témoignages permettront de donner un ancrage biographique et plus personnel aux débats qui animent ce colloque.

Programme

Jeudi 10 décembre 2020

09:30 - 10:00 Introduction

  • Saadi Lahlou (directeur de l’Institut d’Études avancées de Paris)
  • Stéphanie Lacour (neurotechnologiste, vice-présidente de recherche de l’université Paris-Saclay)
  • Pierre Pénet (sociologue, université de Genève / Institut d’études avancées de Paris)

10:00 - 12:15 Session 1 : Parole et imaginaire prophétiques

Discutant : Frédéric Lebaron (sociologue, ENS Paris Saclay)

  • Ariel Colonomos (politiste, CERI-SciencesPo)« Deux paroles prophétiques : l’épidémiologue et l’économist »
  • Emmanuelle Danblon (linguiste, université libre de Bruxelles)« Une société a les prophètes qu’elle mérite »
  • François Denord (sociologue, CSE-EHESS)« Le néo-libéralisme, comme prophétie réaliste de l’entre-deux-guerres »
  • Jean-Baptiste Fressoz (historien, CRH-EHESS)« Les racines historiques de la collapsologie »

14:00 - 16: 15  Session 2 : Retour sur expérience : « s’être trompé » et « avoir eu raison » en 2008

Discutants : Éric Monnet (EHESS, Paris School of Economics) et Isabelle Strauss-Kahn,(économiste, ex-Banque de France et Banque Mondiale)

  • Steve Keen (économiste, University College London)« Predicting the GFC: not prophecy, but removing blinkers »
  • Paul Jorion (anthropologue et sociologue, université catholique de Lille)« Les 100 obstacles à sauter pour prévision correcte »
  • Ann Pettifor (économiste, Political Economy Research Centre at City, university of London)« Cutting the diamond: how both ‘innocence’ and prolonged, deep and incisive analysis of a problem provides predictive power »
  • Marc Faber (analyste financier, éditeur de «The Gloom, Boom & Doom Report»)« The Art of Contrary Thinking »

16:30 - 16:45 Clôture de la première journée Ariel Weil (Maire du secteur Paris Centre et Senior Vice President chez Moody’s Investors)

16:45 - 17:30Keynote speaker Jens Beckert (sociologue, directeur du Max Planck Institute, Cologne)« What makes a narrative credible? »

Vendredi 11 décembre 2020

10:00 - 12:15 Session 3 : L’agir prophétique

Discutant : Pierre Pénet (sociologue, université de Genève / Institut d’études avancées)

  • Francis Chateauraynaud (sociologue, GSPR-EHESS)« Ouvrir et fermer les futurs. Le pragmatisme sociologique et la critique de la prophétie »
  • Jean-Paul Engélibert (professeur de littérature comparée, université Bordeaux-Montaigne)« La littérature et la discordance des temps : satires, utopies, apocalypses »
  • Erik Swyngedouw (géographe, université de Manchester)« The apocalypse is disappointing: the depoliticized deadlock of the climate change consensus »
  • Michaël Foessel (philosophe, université de Bourgogne et École Polytechnique)« Prophétisme versus apocalypse »

14:00 - 16:15 Session 4 : Prophètes et prophétisme : une perspective historique

Discutant : Sylvain Piron (historien, CRH-EHESS)

  • Sylvie Barnay (historienne, université de Lorraine)« Le présent des prophéties mariales au XIXe siècle : une relecture du futur inaccompli du passé »
  • Claudine Gauthier (anthropologue, université de Bordeaux IIAC-LAHIC)« Parole prophétique et régimes de temporalité ? »
  • Lionel Obadia (anthropologue et sociologue, université de Lyon 2)« Glissements de la religion au politique et réciproquement : le cas du ‘prophétisme juif’ dans l’histoire longue et dans l’actualité récente »
  • André Vauchez (historien, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres)« Le prophétisme a-t-il eu un impact dans l’Eglise et la société médiévales ? »

16:30 - 16:45 Conclusion Bruno Latour (sociologue et philosophe, Medialab-Sciences Po)

16:45 - 17:00 Clôture Marie-Christine Lemardeley (adjointe à la maire de Paris en charge de l’enseignement supérieur, la vie étudiante et la recherche)

Date(s)

  • Thursday, December 10, 2020
  • Friday, December 11, 2020

Keywords

  • crise, prophétisme, finance, prophète, parole

Information source

  • Claire Jeandel
    courriel : claire [dot] jeandel [at] paris-iea [dot] fr

To cite this announcement

« Crises and new prophets - intuition, prevision and reform », Conference, symposium, Calenda, Published on Wednesday, December 02, 2020, https://calenda.org/820442

Archive this announcement

  • Google Agenda
  • iCal
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search