AccueilÀ la recherche des archives perdues du cinéma arabe

AccueilÀ la recherche des archives perdues du cinéma arabe

À la recherche des archives perdues du cinéma arabe

Locating the Lost Archive of Arab Cinema

*  *  *

Publié le mercredi 16 décembre 2020 par Céline Guilleux

Résumé

Le dossier thématique du numéro 26 de la revue Regards – revue des arts du spectacle abordera la manière dont la perception des cinémas arabes pourrait être modifiée si le problème des archives perdues des cinématographies arabes était soulevé. Des films libanais réalisés avant 1975 aux cinémas d’Iraq, du Yémen, de Palestine, du Soudan ou d’ailleurs, il y a plusieurs causes qui ont mené à la perte des films et de leurs traces dans l’Histoire : les causes environnementales et structurelles ; le manque d’investissement dans des moyens appropriés de stockage, de préservation et de maintenance.

Annonce

Argumentaire

Le dossier thématique du numéro 26 de la revue Regards – revue des arts du spectacle (Université Saint-Joseph de Beyrouth) abordera la manière dont la perception des cinémas arabes pourrait être modifiée si le problème des archives perdues des cinématographies arabes était soulevé. Des films libanais réalisés avant 1975 aux cinémas d’Iraq, du Yémen, de Palestine, du Soudan ou d’ailleurs, il y a plusieurs causes qui ont mené à la perte des films et de leurs traces dans l’Histoire : les causes environnementales et structurelles ; le manque d’investissement dans des moyens appropriés de stockage, de préservation et de maintenance ; les films perdus à cause de la censure ou des ravages des conflits régionaux ou du temps ; les films passés de mode ou qui n’ont plus trouvé de circuits de distribution, ou qui n’ont pu être distribué que de manière éphémère sur des chaînes de télévision ou des plateformes désormais disparues. Alors que, comme le note Jacques Derrida, l’archive sert les structures de pouvoir et joue un rôle de contrôle, elle renvoie également à un espace – parfois digital – où la matière du passé est recueillie et sauvée. Pourtant, malgré, et en prenant compte de, ces limitations structurelles au croisement du pouvoir et du savoir, les archives demeurent essentielles pour la recherche et toute tentative de développer des reconstructions complexes du passé. La rareté officielle ou officieuse d’archives du film bien entretenues à travers le monde arabe met à l’épreuve toute disposition à comprendre le passé cinématographique des pays concernés.

La revue Regards sollicite des articles traitant du défi d’écrire l’histoire du cinéma parfois sans les films eux-mêmes, et souvent sans archives. En partant de recherches déjà initiées sur la question par des chercheurs comme Nadia Field (Uplift Cinema, Duke University Press, 2015), les contributeurs sont invités à soumettre des articles relevant des axes suivants (liste non-exhaustive) :

  • Archiver l’histoire du cinéma des pays du Moyen-Orient arabe
  • Archives officielles et officieuses
  • Etudier le cinéma sans films
  • Les archives et le processus de digitalisation
  • Histoires et « géographies » de l’expérience spectatorielle
  • Histoires de la découverte des films en dehors des salles de cinéma
  • L’écriture d’histoires alternatives du cinéma : la presse populaire durant les premières décennies des cinématographies arabes
  • Qu’est-ce qu’un cinéma mineur ?
  • Les genres oubliés des cinémas arabes

Modalités de soumission

Les chercheurs désireux de soumettre un abstract (en français, anglais ou arabe) sont invités à l’envoyer à l’adresse suivante : regards@usj.edu.lb,

avant le vendredi 15 janvier 2021

Le message doit comporter :

  • Le résumé (abstract) de l’article (approx. 500 mots).
  • Les Mots-clés.
  • Une notice bio-bibliographique (approx. 100 mots).

Les abstracts seront examinés par le comité de rédaction, et les auteurs recevront une réponse avant le 30 janvier 2021.

Comité scientifique

  • Hamid Aidouni, PR (Université Abdelmalek Essaadi, Maroc)
  • Karl Akiki, MCF (Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)
  • Riccardo Bocco, PR (Graduate Institute of International and Development Studies Genève, IHEID, Suisse)
  • Fabien Boully, MCF (Université Paris Nanterre, France)
  • André Habib, PR (Université de Montréal, Canada)
  • Dalia Mostafa, MCF (University of Manchester, Angleterre)
  • José Moure, PR (Université Paris Panthéon Sorbonne – Paris 1, France)
  • Jacqueline Nacache, PR (Université de Paris, France)
  • Ghada Sayegh, MCF (IESAV, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)
  • Kirsten Scheid, Associate PR (American University of Beirut, Liban)

Rédacteur en chef 

Joseph Korkmaz, PR (Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban)

Directeur du dossier thématique

Ghenwa Hayek, Associate PR (University of Chicago, Etats-Unis)

Lieux

  • Université Saint-Joseph de Beyrouth, Campus des Sciences Humaines, Rue de Damas
    Beyrouth, Liban

Dates

  • vendredi 15 janvier 2021

Mots-clés

  • arab cinema, archive, history of cinema

Contacts

  • El-Khoury Toufic
    courriel : toufic [dot] khoury [at] usj [dot] edu [dot] lb

Source de l'information

  • El-Khoury Toufic
    courriel : toufic [dot] khoury [at] usj [dot] edu [dot] lb

Pour citer cette annonce

« À la recherche des archives perdues du cinéma arabe », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 16 décembre 2020, https://calenda.org/826091

Archiver cette annonce

  • Google Agenda
  • iCal
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search